Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar nigousse68 » Lundi 17 Juin 2019 9:39

Normalement, j'y vais demain; Les 2 okapis ont le même nom Dayo: il y a le jeune de un an et demi et le vieux de 13 ans, ce dernier apparemment a eu un comportement agressif envers d'autres mâles dans d'autres parcs. Je n'ai pas encore vu le nouvel enclos mais je vois où il est situé, c'est un endroit calme, à l'écart des grands axes, bien ombragé et vert donc ils seront tranquilles, j'en dirais plus après ma visite, j'ai hâte aussi de découvrir les takins et le bébé chameau né la semaine dernière.
nigousse68
 
Messages: 208
Enregistré le: Samedi 23 Août 2014 12:53

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar nigousse68 » Jeudi 20 Juin 2019 15:41

Mardi, j'ai pu découvrir l'enclos des okapis à Mulhouse. Je l'ai trouvé assez réussi, dans l'esprit de celui de Doué ( coin tranquille, assez sombre, sous-bois), environ 2.5 fois celui de Beauval en superficie. Leur enclos intérieur est une maison en bois au toit végétalisé qui se fond bien dans le décor. Je n'ai vu qu'un des deux okapis, sans doute le plus jeune.
nigousse68
 
Messages: 208
Enregistré le: Samedi 23 Août 2014 12:53

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar GPN » Jeudi 20 Juin 2019 17:03

Il n'y a qu'un seul enclos ??
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 944
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar Thomas JP » Dimanche 07 Juillet 2019 20:14

GPN a écrit:Il n'y a qu'un seul enclos ??


J'ai effectué ma visite annuelle au parc vendredi. Il y a bien deux enclos distincts et chaque mâle se trouve dans un des enclos. La superficie est bonne et les enclos sont très arborés puisqu'ils se situent en haut du parc dans la partie forestière.Une cohabitation devrait être tenté entre les deux mâles selon ce que j'ai entendu.

Autre future nouveauté en plus de l'Afrique, des tapirs malais et des macaques à crêtes qui devraient cohabiter dans le même enclos toujours dans la partie forestière du parc.
Thomas JP
 
Messages: 105
Enregistré le: Lundi 05 Juin 2017 11:57
Localisation: Toulouse

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar AnimauxEtZoos » Lundi 08 Juillet 2019 9:54

Thomas JP a écrit:Autre future nouveauté en plus de l'Afrique, des tapirs malais et des macaques à crêtes qui devraient cohabiter dans le même enclos toujours dans la partie forestière du parc.


Sais-tu pour quand est prévu cette nouveauté? Sinon, as-tu des photos des enclos des okapis?
AnimauxEtZoos
 
Messages: 394
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar Thomas JP » Lundi 08 Juillet 2019 15:10

AnimauxEtZoos a écrit:
Thomas JP a écrit:Autre future nouveauté en plus de l'Afrique, des tapirs malais et des macaques à crêtes qui devraient cohabiter dans le même enclos toujours dans la partie forestière du parc.


Sais-tu pour quand est prévu cette nouveauté? Sinon, as-tu des photos des enclos des okapis?


Elle était de base prévue avant l'arrivée des okapis de ce que j'ai compris, mais des okapis ça ne se refuse pas :mrgreen: . Si j'ai bien retenu elle devrait arriver après l'Afrique au final. Non je n'ai pas pris en photo l'enclos des okapis désolé...
Thomas JP
 
Messages: 105
Enregistré le: Lundi 05 Juin 2017 11:57
Localisation: Toulouse

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar Philippe » Dimanche 29 Décembre 2019 8:49

L’étang des flamants roses vidé pour nettoyage

C’est une première étape avant le démarrage des grands travaux de l’espace Horizon Afrique, au parc zoologique et botanique de Mulhouse. L’étang des flamants roses a été complètement vidé début décembre 2019 pour être nettoyé et remodelé. Le temps des travaux, 80 flamants ont été envoyés au parc de la Tête d’or à Lyon, tandis que d’autres ont été placés dans un autre enclos avec les oies et les canards. Quant aux travaux de l’espace africain, plus gros projet de l’histoire du parc, ils ont été retardés de plusieurs mois, certains appels d’offres étant restés infructueux. Les explications de Brice Lefaux, directeur du zoo.
Source avec les explications du Dr Lefaux en vidéo : www.lalsace.fr/haut-rhin/2019/12/03/l-e ... -nettoyage
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Mulhouse : l’Afrique à l’horizon de 2018

Messagepar Philippe » Vendredi 21 Février 2020 19:38

Zoo de Mulhouse : priorité au bien-être animal et à la conservation

Des naissances en pagaille, l’arrivée des tapirs et des macaques à crête, de nouveaux enclos, une nouvelle signalétique… Le zoo de Mulhouse lance sa nouvelle saison en mettant l’accent sur le bien-être animal et la conservation des espèces et des habitats naturels.

Avec plus de 220 naissances en 2019, le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est une vraie nurserie dédiée à la conservation d’espèces menacées dans leur milieu naturel. « L’année 2019 a été prolifique du point de vue des naissances au parc, souligne Brice Lefaux, le directeur et vétérinaire du zoo de Mulhouse. C’est la preuve que les animaux sont bien ici ! »

Parmi les dernières annonces du « carnet rose » du parc : la naissance de petits tamarins bicolores, une espèce brésilienne en danger, l’arrivée de trois louveteaux à crinière, nés à Mulhouse dans le cadre du programme d’élevage européen ou encore la naissance surprise de Toky, un jeune propithèque couronné. Cette dernière naissance est exceptionnelle à plus d’un titre et représente une vraie source de fierté pour le zoo de Mulhouse. « Les naissances de cette espèce malgache, au bord de l’extinction, sont très rares, il reste seulement 20 individus en âge de se reproduire dans le monde, explique Brice Lefaux. Cette naissance nous a pris par surprise, les parents ayant déjà donné naissance à Jao, il y a seulement un an ! Ce couple est une source d’espoir pour la conservation de l’espèce. »

Le parc mulhousien est particulièrement impliqué dans la préservation des espèces malgaches, ayant créé, en 1989, un programme européen de conservation et menant des actions de protection de la forêt et de sensibilisation des populations locales, sur place.

Une nouvelle signalétique

Soutenant 20 programmes de conservation in situ, et accueillant 87 espèces faisant l’objet d’un programme d’élevage européen, le zoo de Mulhouse est une référence internationale en matière de conservation et de reproduction des espèces. « Le parc est un pôle de conservation et de connaissance et notre objectif est d’accueillir un maximum de visiteurs pour les sensibiliser à la biodiversité et à la protection de la nature, poursuit Brice Lefaux. Les parcs zoologiques sont le premier réseau de sensibilisation à la nature. »

Pour sensibiliser le maximum de visiteurs, le zoo de Mulhouse change sa signalétique, avec de nouveaux panneaux présentant chaque espèce, et plus encore, devant les enclos. « Les panneaux blancs et verts étaient en place depuis 25 ans, explique Corinne Di Trani, responsable du service pédagogique. Ils étaient devenus obsolètes et manquaient d’informations sur la conservation. Ces nouveaux panneaux sont plus lisibles, avec des données actualisées traduites en allemand et en anglais, et des photos et infographies qui permettent de montrer les animaux dans leur environnement. L’idée est de montrer que ce n’est pas seulement les animaux qu’il faut protéger mais aussi leur environnement. » Les panneaux des 172 espèces du parc seront tous en place d’ici le mois de mai.

Des tapirs malais et macaques à crête, dès avril

D’ici là, le zoo aura accueilli, courant avril, ses nouveaux pensionnaires : un couple de tapirs malais et trois macaques à crête, qui partageront un enclos commun. « C’est une première mondiale de proposer un espace commun aux macaques et aux tapirs, un vrai écosystème naturel comme nous l’avons déjà fait pour les pandas roux, les muntjacs et les loutres naines, souligne Brice Lefaux. Ils devraient bien s’accepter, les tapirs sont des animaux calmes et les macaques sont très tolérants. Chaque espèce aura également la possibilité de s’isoler si nécessaire, avec deux nouveaux bâtiments spécialement conçus pour eux. »

Plaçant le bien-être animal au cœur de son action, le zoo rénove, agrandit et crée de nouveaux enclos en permanence, en lien avec m2A, gestionnaire du parc qui a investi plus de 10 millions d’euros, depuis 2015, pour les rénovations et nouvelles réalisations comme l’enclos des okapis, en 2019. Cette année, les addax et les cerfs du Prince Alfred, une espèce rare dont il reste quelques centaines d’individus seulement, vont voir leurs enclos agrandis et rénovés. Par ailleurs, le projet de réalisation d’un nouvel espace de plus d’un hectare dédié aux espèces africaines, Horizon Afrique, suit son cours.

« Ce projet d’envergure, prévu pour les prochaines années, va permettre de dynamiser encore davantage la fréquentation du parc, qui est le premier site touristique du département, explique Jean-Claude Eicher, vice-président de m2A en charge du Tourisme. Le zoo est un site emblématique de notre territoire, un endroit magique où un travail exemplaire est mené pour la sauvegarde et la préservation de la faune et de la flore. »

Image
Source : M+.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Précédente

Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tigre en mouvement