Manger au zoo

Re: Manger au zoo

Messagepar raphaël » Samedi 09 Février 2019 16:02

Il n'y a même pas besoin de disséquer notre anatomie pour savoir si oui ou non l'Homme doit avoir tel ou tel régime alimentaire. Les canines ou le système digestif sont des arguments de comparaison, mais si l'on fait de même sur d'autres animaux, il paraîtrait aberrant que le panda se limite à manger du bambou pour 95% de son alimentation par exemple...
La question est principalement sociale, culturelle, éthique et écologique.
C'est ce que vient d'écrire okapi dans son dernier paragraphe : notre consommation occidentale de viande, avec au sommet les USA rois du barbecue et des ailes de poulet mais les Européens ou les Australiens ne sont pas mauvais aussi (et les pays émergents s'y mettent en suivant le même modèle) est insoutenable pour la planète.
Vouloir continuer sur le même modèle de consommation, c'est assumer un mode de vie totalement néfaste à court terme, tout en étant mauvais pour nos propres organismes : on mange trop de viande pour nous-mêmes. Comme on mange trop de sucre, trop de sel et plein d'autres choses. C'est une logique compréhensible de survie, car nos corps restent finalement profondément préhistoriques : ils nous poussent à nous gaver et à stocker les sources d'énergie "au cas où", pour être prêts en cas de période de disette qui n'arrivent plus. D'où les obésités, les diabètes et toutes ces maladies liées à l'excès. Et tout cela est effectivement très récent dans l'histoire de l'Humanité, l'omniprésence du sucre, du sel ou de la viande date d'il y a un siècle... Tous ces éléments sont bons en petite quantité, mais n'ont pas vocation à être mangés souvent.

Puisque c'est le sujet du forum, le problème est le même chez les animaux en zoo ! On al longtemps donné des kilos de fruits aux primates, qui ont développé de gros problèmes de santé. On a fini par se rendre compte que même s'ils adorent ça, dans la nature les fruits sont bien moins sucrés que nos races sélectionnées, et surtout la saisonnalité et la concurrence alimentaire font qu'ils n'ont que peu accès à cette ressource. Maintenant, on donne bien plus de légumes et de feuilles, voire pas du tout de fruits.

Pour finir, l'impact de l'élevage intensif et des quantités mondiales de viande produites pour nos besoins est tel qu'il est normal de vouloir faire changer les choses en diminuant au plus possible nos appétits. Rien de choquant à cette démarche puisque les gestes de chacun(e) a un effet sur la vie des autres.
Vous vous verriez dire "Moi je n'ai rien contre les gens qui trient leurs déchets, chacun fait ce qu'il veut, mais venez pas m'emmerder et laissez-moi tout foutre dans la même poubelle et aller jeter mes piles et mes bouteilles dans la forêt !" ?
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Manger au zoo

Messagepar furylion » Lundi 11 Février 2019 14:44

Si on parlait maintenant concrètement des alternatives.

Quand j'ai mangé au Parc des Félins/Terre de Singes, dans les 2 cas, la nourriture est "industrielle", probablement surgelé et réchauffée. Pas de vrai cuisine préparée.
Nutritivement et gustativement, sans grand intérêt.
Et je suppose que c'est la même chose dans beaucoup de parcs.

J'ai travaillé en tant qu'animateur pour la ville de Paris et à la cantine, au-delà de la fourniture en bio, il y a également un plat végétarien par semaine.

Problème, c'est souvent de la nourriture industrielle, pas meilleure que celle décrié au PDF/TDS, et même assez grasse.

Est-ce vraiment ce que vous souhaitez, quand vous appelez de vos vœux des plats végétariens ? Des plats industriels surgelés ?
Ou est-ce que vous préféreriez de la vrai cuisine ?
Et tout ça à quel prix ?
A tire de comparaison, voici les menus et tarifs de 2 restaurants de Disneyland Paris, avec 1 fast-food, peu cher et 1 restaurant service à table dans les plus chers.
Fast-food : https://media.disneylandparis.com/d4th/fr-fr/images/P1NR02_au-chalet-de-la-marionnette.pdf
Service à table : https://media.disneylandparis.com/d4th/fr-fr/images/P1MR10_walts-american-restaurant.pdf
Pour le fast-food, les produits et plats servis sont proches de ceux servis au PDF/TDS, les prix sont un peu plus élevés chez Mickey.

Avec les grand zoos tel que Beauval et Pairi Daiza, on est dans des tentatives d'attirer une clientèle similaire à Mickey (même si ce dernier mise plus sur une clientèle européenne).
Avatar de l’utilisateur
furylion
 
Messages: 612
Enregistré le: Lundi 26 Septembre 2016 7:50
Localisation: Paris

Re: Manger au zoo

Messagepar abonnepdz » Lundi 11 Février 2019 17:03

Et tout ça à quel prix ?

Avec les grand zoos tel que Beauval et Pairi Daiza, on est dans des tentatives d'attirer une clientèle similaire à Mickey (même si ce dernier mise plus sur une clientèle européenne).


Effectivement chez Disney, les prix sont un peu Dingo :D Chez oncle Picsou c'est normal
5,10€ pour un coca au Walt , le filet de Boeuf Angus à 49,99€ :shock:
2,80€ pour le coca à pairi daiza, et le pavé de boeuf est à 23€ + 3€ pour la sauce (en belgique, c'est à part :? )

à disney il aime aussi faire des prix compliqué 4,39€ pour une biére 1664 25cl,
à Pairi Daiza, la Cambron 33cl est à 4€. (c'est de l'artisanale pour moins cher que l'industriel :lol: )

La formule Buffet à Volonté à l'Izba était à 29,50€ l'an dernier
( potages, hors d'oeuvres, plats chauds, desserts, boissons et café compris )

Le temple des délices ( buffet chinois ) est à 29,50€ ( hors boissons )

Ensuite on trouve de tous les styles à tous les prix :
- créperie bretonne au phare
- grand self service à l'oasis ( entre 8 et 15€ le plat )
- burgers, frites, nuggets, salades à l'orangerie ( Menu entre 7€ et 10€ )
- nouilles et sushi à emporter à la maison des saveurs
- cuisine africaine ( plats avec des insectes) au bon foufou
- pizzas au perroquet
- sandwich et salade au moulin et sur le Mersus
- glaces artisanale au temple des douceurs
+ des petits stands qui vendent soit des pains saucisses, soit des gaufres
ou encore le bar à cocktails et coupes de glaces sur la plage de cambron

voilà pour l'offre, qui va encore s'enrichir avec le restaurant de l'hôtel et certainement d'autres petits points de restauration.

Pour ce qui est de la façon de fournir les restaurant du parc, Pairi Daiza est livré par le Traiteur Paulus ( une filiale qui appartient au parc depuis 2011) et qui possède un label d'écotraiteur EMAS
Excessivement rigoureux dans la sélection des produits, nous privilégions les produits selon le rythme des saisons en sollicitant des artisans locaux et en bannissant des produits menacés de disparition comme le thon rouge. Nos cuisiniers recourent la majeure partie du temps aux services et produits d’artisans de la région ;

https://www.paulus.be/page/les-mets-du-traiteur-paulus-au-parc-pairi-daiza.html

C'est l'eau de SPA qui est en vente dans le parc ( partenariat de proximité ) et pas de la Vittel ou Evian.

Pour rassurer les végétariens :
Oui, on trouve des plats végétariens dans tout le parc dans tous les buffets, vu que le patron est végétarien, voici un extrait d'une de ses interviews dans Paris-Match, mais lui il n'oblige personne à le suivre :wink: :
C’est l’amour que vous portez pour les animaux qui vous a rendu aujourd’hui végétarien ?

Ce n’est pas pour des raisons éthiques car ce serait poser un jugement de valeur à l’égard de ceux qui mangent de la viande ! Il s’agit plutôt d’une raison affective, de l’aboutissement d’une remise en question alors que, foncièrement, j’aime la viande. C’est donc pour moi un gros sacrifice. Mais à force de côtoyer tant d’animaux qui sont, finalement, très proches de nous, je ne peux plus accepter participer à la souffrance de l’un d’entre eux. Cela fait 25 ans que je vis en leur compagnie, que j’observe, ému, l’attention qu’une maman, quelque soit son espèce, témoigne vis-à-vis de son petit, la tendresse dont fait preuve une guenon envers son jeune. Je pourrais peut-être manger encore de la viande si c’était un vieil animal, s’il a été respecté durant sa vie, et si on a mis fin à son existence de manière expéditive et non pas de la façon dont on traite les animaux dans les abattoirs.
abonnepdz
 
Messages: 604
Enregistré le: Mercredi 18 Mars 2015 7:25
Localisation: Nord

Re: Manger au zoo

Messagepar gibbon » Lundi 11 Février 2019 18:03

okapi a écrit:L’homme dispose certes de canines mais elles sont courtes et peu acérées. Celles des carnivores sont longues et pointues.

Le type de dentition et le régime alimentaire ne sont pas forcément liés et effectivement, le panda géant est un parfait exemple : cet animal, surnommé le "carnivore herbivore" fait parie de la famille des Ursidés, donc de l'ordre des Carnivores, il a la denture d'un animal carnivore, a un tube digestif très court et sans caecum, ce qui le rend typique des animaux carnivores, mais il se nourrit presque exclusivement de végétaux contenant une forte concentration de fibres.
Les canines très développées portées par les prédateurs leur servent à tuer. Mais il y a aussi des mammifères, comme les primates, qui ont de très longues canines mais se nourrissent surtout, voire exclusivement pour certains, de végétaux. Dans ce cas, les canines servent se défendre contre leurs prédateurs et surtout à l'intimidation ou aux combats entre mâles.
Quant à l'Homme, ce qui a fait rétrécir ses canines, ce n'est pas un régime plus pauvre en viande. Homo neanderthalensis se nourrissait surtout de viande et pourtant ses canines n'étaient pas plus longues que les nôtres.
Voici beaucoup plus de précisions sur les canines des Hominidés : http://www.afpp-rno.com/articles-scient ... ides-89594

okapi a écrit:L’homme dispose d’un intestin très long, tandis que celui des carnivores est très court pour évacuer rapidement les déchets de la viande et éviter qu’ils ne pourrissent. Le nôtre s’apparente plutôt à celui des herbivores…

Le ratio longueur de l'intestin/longueur du tronc est plus petit chez les carnivores que chez l'Homme, d'accord, mais qui a dit que ce dernier était un carnivore ? En te lisant, on dirait qu'il n'y a que des carnivores et des herbivores, et que, comme l'Homme n'a pas un intestin court comme les carnivores, alors c'est un herbivore. C'est un peut court comme raisonnement, car il y a tout un continuum de régimes alimentaires entre les deux. Par ailleurs, il ne faut pas tenir compte uniquement la morphologie de l'appareil digestif pour évaluer si une espèce est plutôt carnivore, omnivore ou végétarienne ; bien d'autres paramètres sont à prendre en compte, comme le comportement alimentaire et l'anatomie de la cavité buccale.
Voici un article intéressant datant de 1904 sur les intestins des animaux et de l'Homme :
https://www.persee.fr/doc/bmsap_0037-89 ... _0167_0000
« Les oiseaux ne descendent pas des dinosaures, ce sont des dinosaures à proprement parler. » (Guillaume Lecointre)
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 1812
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Manger au zoo

Messagepar okapi » Lundi 11 Février 2019 19:18

Ni carnivore, ni herbivore, mais doué de raison... Donc, bien informé sur les dégâts liés à l'élevage intensif comme à ceux de l'élevage extensif, il ne peut que commencer à envisager de réfréner ses désirs carnés et penser à l'avenir de la planète... Crocs plus ou moins acérés et digestion plus ou moins aisée ne sont que des indicateurs et des prétextes pour penser autrement notre alimentation: abattre encore et toujours des millions de créatures pour vendre toujours davantage de nuggets, de burgers et de jambon sous vide, est-ce vraiment l'avenir?
okapi
 
Messages: 11846
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Manger au zoo

Messagepar Bastien » Lundi 11 Février 2019 19:54

Complètement d’accord avec okapi ! Aujourd’hui, plus que jamais l’Homme veut s’affranchir des contraintes naturelles, alors argumenter autour d’un régime alimentaire primitif, comment dire ... Dans un pays développé, le régime alimentaire n’est qu’une question de choix et rien d’autre. On peut avoir une alimentation parfaitement équilibrée en étant végétarien, donc le choix en question devrait être vite fait pour toute personne sincèrement attentive aux problèmes environnementaux.
Bastien
 
Messages: 52
Enregistré le: Samedi 19 Mars 2016 11:03

Re: Manger au zoo

Messagepar gibbon » Lundi 11 Février 2019 21:40

Bastien a écrit:alors argumenter autour d’un régime alimentaire primitif, comment dire ...

Euh... A aucun moment je n'ai donné mon avis sur le sujet et encore moins défendu un quelconque « régime alimentaire primitif ». Au contraire, je n'ai fait que partager des données scientifiques et rectifier certaines inexactitudes en restant tout à fait objectif, donc il serait préférable de lire correctement plutôt que de s'enflammer...
« Les oiseaux ne descendent pas des dinosaures, ce sont des dinosaures à proprement parler. » (Guillaume Lecointre)
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 1812
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Manger au zoo

Messagepar Bastien » Lundi 11 Février 2019 22:58

Désolé gibbon si mes propos ont pu te laisser croire que tu était visé. En réalité je ne ciblais aucun forumeur en particulier, je précisais simplement qu’à mon avis discuter de régime alimentaire, c’est se tromper de question. Je le répète, il me semble que tout n’est finalement qu’une question de choix personnel, que chacun doit faire selon sa conscience
Bastien
 
Messages: 52
Enregistré le: Samedi 19 Mars 2016 11:03

Re: Manger au zoo

Messagepar Therabu » Mardi 12 Février 2019 10:50

Il est clair que les démarches visant à stigmatiser et à forcer les gens à adopter un régime alimentaire ne peuvent être que contre-productives.
J'ai regardé les informations partagées par Gibbon, forts intéressantes et qui maintiennent mon constat : peu importe si l'homme est un carnivore naturel ou non, si son cerveau a grossi grâce à la consommation de viande ou à la cuisson des aliments, il est prouvé qu'une alimentation pauvre en viande peut être équilibrée, saine et procurer du plaisir.

A partir de là, si l'on a une conscience écologique, je ne vois pas de raison pour un individu de ne pas promouvoir une alimentation principalement basée sur les végétaux pour des raisons évidentes de productivité et de consommation des ressources naturelles. Tout comportement inverse est soit de l'indifférence, de la méconnaissance soit faire l'autruche et ne pas désirer voir la vérité en face.

La question se pose par contre pour les parcs. Pensez-vous que le CA, ou la rentabilité de leur activité restauration s'en verrait impactée ?
Est-ce que les parcs peuvent assumer ce rôle d’éducation à la consommation ou sont-ils prisonniers des désirs de leurs visiteurs et des modes de consommation dominants ?
Therabu
 
Messages: 3171
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Manger au zoo

Messagepar okapi » Mardi 12 Février 2019 12:06

Surtout, à partir du moment où le cerveau de l'homme a bien grossi et évolué, donc que celui-ci est devenu plus malin, il me semble évident qu'il n'est nul besoin d'être contraint, voire obligé, de penser autrement son régime alimentaire, non? Elevage intensif, déforestation, gaz à effet de serre, fleuves de sang, destruction massive de créatures vivantes... Ce n'est pas suffisant? On s'attendrit devant la naissance d'une gazelle ou d'une girafe, on remercie le ciel et les programmes de conservation, on garantit ainsi la sauvegarde d'un patrimoine génétique et... on bute quelques milliers d'agneaux, de veaux et de canetons dans un même élan... pour les inscrire au menu du restaurant du zoo...
Je pense que servir des burgers, des steaks et des saucisses frites est une solution de facilité, un banal raccourci commercial qui s'accorde bêtement à ce que le zoo pense que son visiteur souhaite trouver dans ses restaurants... Passer au tout légume du jour au lendemain va être compliqué, mais dans une logique de responsabilisation assumable par les parcs, on pourrait imaginer une vraie démarche à la fois créative et logique. Le CA serait-il impacté? Probablement, même s'il est difficile de savoir si ce serait légèrement ou lourdement, mais si les choses sont expliquées et justifiées, c'est aussi un levier pour faire évoluer les mentalités.
okapi
 
Messages: 11846
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Manger au zoo

Messagepar Vinch » Mardi 12 Février 2019 15:30

gibbon a écrit:
Bastien a écrit:alors argumenter autour d’un régime alimentaire primitif, comment dire ...

Euh... A aucun moment je n'ai donné mon avis sur le sujet et encore moins défendu un quelconque « régime alimentaire primitif ». Au contraire, je n'ai fait que partager des données scientifiques et rectifier certaines inexactitudes en restant tout à fait objectif, donc il serait préférable de lire correctement plutôt que de s'enflammer...

Je me demande si ce n’est pas moi qui était visé car j’avais parlé d’Eskimos et de Masaïs plus haut. Du coup, on me fait dire ce que je n’ai surtout pas dit: des primitifs !!! Ces gens ne sont en aucun cas des primitifs, pas plus que leur régime alimentaire !!!
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5188
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Manger au zoo

Messagepar Bastien » Mardi 12 Février 2019 21:28

Comme je l’ai déjà dit, je ne visais personnes. Au lieu de « primitif », j’aurais tout aussi pu bien dire « originel »
Bastien
 
Messages: 52
Enregistré le: Samedi 19 Mars 2016 11:03

Re: Manger au zoo

Messagepar alex2000 » Mardi 12 Février 2019 22:18

raphaël a écrit:Pour finir, l'impact de l'élevage intensif et des quantités mondiales de viande produites pour nos besoins est tel qu'il est normal de vouloir faire changer les choses en diminuant au plus possible nos appétits. Rien de choquant à cette démarche puisque les gestes de chacun(e) a un effet sur la vie des autres.
Vous vous verriez dire "Moi je n'ai rien contre les gens qui trient leurs déchets, chacun fait ce qu'il veut, mais venez pas m'emmerder et laissez-moi tout foutre dans la même poubelle et aller jeter mes piles et mes bouteilles dans la forêt !" ?


okapi a écrit:Ni carnivore, ni herbivore, mais doué de raison... Donc, bien informé sur les dégâts liés à l'élevage intensif comme à ceux de l'élevage extensif, il ne peut que commencer à envisager de réfréner ses désirs carnés et penser à l'avenir de la planète... Crocs plus ou moins acérés et digestion plus ou moins aisée ne sont que des indicateurs et des prétextes pour penser autrement notre alimentation: abattre encore et toujours des millions de créatures pour vendre toujours davantage de nuggets, de burgers et de jambon sous vide, est-ce vraiment l'avenir?




Attention ! Avis à la population de France et de Navarre.



Le législateur de la société idéale va frapper. Considérant que l'élevage à viande (bovin, ovin, volaille ) met gravement en péril la santé de la planète, tant par ses émanations de gaz à effet de serre qu'à raison de sa substitution aux cultures vivrières, qu'en conséquence la culture des plantes offre la meilleure alternative aux élevages sus mentionnés, l'Etat écolo-végétarien du futur a décidé que chaque citoyen devra manger, chaque semaine, un minimum réglementaire de 21 fruits rouges, 36 fruits à coque, 54 fruits secs, plus 64 légumes dont 32 cultivés en agriculture bio, 18 en Amapp, 14 en biodynamie, pour une moitié de production locavore. La consommation de viande sera réduite à la portion congrue, les espèces auxiliaires privilégiées : criquets, cafards, doryphores, vers de farine, chenilles fraîches du jardin...Que des protéines durables et renouvelables pour votre bonne santé ! Le total calorifique ne devra pas dépasser 2500 calories journalières, et pas une de plus, sinon gare aux coups de carotte sur les doigts !
En un mot comme en trois, nous décrétons le rationnement végétal obligatoire ( RVO). Nos chers et vieux concitoyens se rappelleront à leurs bons souvenirs de 1945, des tickets de rationnement et du rutabaga à volonté.
Vous serez rééduqués en Pierre Rabhi basse consommation, aux légumes de saison et bouts de chandelle. Il en va du bien commun de l'humanité. Vous ne voulez quand même pas assassiner votre Terre-Mère, non ?
Réjouissez-vous ! De grande allégresse ! Vous apprendrez la religion du siècle nouveau : l'ascèse du végétal. Au contact des Maîtres Veganzen vous découvrirez l'art subtil de la dégustation des plantes vertes. A la baguette chinoise vous enroulerez les tiges des graminées comme des spaghettis. Des feuilles vous ferez des ravioles fourrées à la farce de sauterelles asiatiques. Et les racines, surtout les racines ! Sautées, grillées, laquées, à croquer sans modération comme les chips de l'avenir.
Mais attention ! Il faudra cultiver de vos mains toutes ces bonnes choses. Fini les machines agricoles, ces goulues du pétrole, qui polluent et donnent la toux à Gaia. Après les huiles végétales, l'huile de coude sera votre pain quotidien.
Petit colibri vous serez, petit colibri vous sauverez le monde !


Les récalcitrants, carni-flexitariens et carnassiers impénitents, seront mis à l'amende. Comme pour les poubelles, pareil. La discipline collective est une vieille marâtre qui ne souffre pas d'exception. Petit individu qui souhaite suivre sa propre voie, dans l'oubli de l'intérêt général, sera rattrapé par le col et remis dans le droit chemin de la société écologique intégrale. La réponse sera graduée à proportion de la faute de goût. Au delà de 100 grammes de viande par semaine, le contrevenant se verra appliqué une amende forfaitaire de 100 euros. Plus de 200 grammes, 200 euros...Plus de 400 grammes, 400 euros...Et ainsi de suite. Soyons justes et humains.
Quant aux incurables, les carnigans qui refusent la félicité du nouveau sens de l'Histoire, le traitement de choc les attend: la "viandard thérapie". Tous les jours de la semaine: tripes à la place des croissants du matin, carpaccio au midi, steaks et rumsteaks le soir, sang de veau en guise de vin rouge. Une orgie carnivorienne ! Tant et si bien, que d'une brochette à l'autre, d'un quartier de porc à une côte de boeuf, l'estomac du carnigan se mette à craquer comme une outre gonflée à plein, que son foie gras soit prêt à exploser et crie grâce...Jusqu'à l'apostasie du vilain carnigan, n'en pouvant plus de sa panse de viande farcie, s'en aille dans le premier champ brouter trèfles et pissenlits comme gentil mouton devenu.
Le carnigan repentant pourra toujours prendre exemple sur nos chers et bien aimés vegans, et prononcer les voeux de chasteté alimentaire: " Always plants, never meat ! Yes we can ! "


Soyez tranquilles, une visite au zoo sera toujours possible pour les nostalgiques. Le repas des fauves tiendra lieu de madeleine de Proust. Les belles rouges seront là, les filets de boeuf bien saignants, se balançant au bout de la corde avec la régularité d'un métronome, et son doux fumet qui parviendra jusqu'à vos augustes narines. Et des lions qui s'en pourlèchent les babines, prêts à planter toutes leurs dents dans la chair tendre et moelleuse....Hummmm !.... On en mangerait bien aussi...
Mais attention, pas touche la barbaque ! C'est uniquement pour le plaisir des yeux. Votre quart d'heure de nostalgie. Aux quatre coins du zoo nouveau, vous ne trouverez que la gastronomie dernier cri, flexi-végétarienne et bio-insectivore.
Pairi Daiza 2030 donnera le la. Son célèbre restaurant l' "Oasis", planté au milieu de la grande serre tropicale, vous servira sa spécialité maison : les papillons géants des tropiques, attrapés à l'épuisette, bien vifs et gigotants, avant d'être flambés au rhum sous vos yeux ébahis. Embrochés et servis directement à l'assiette, accompagnée de son gloubi de légumes et boulga de fruits de la passion...
alex2000
 
Messages: 140
Enregistré le: Dimanche 17 Juin 2018 11:56

Re: Manger au zoo

Messagepar okapi » Mardi 12 Février 2019 22:51

Il y a tout de même un truc qui m'échappe: qu'est-ce que tu veux nous dire exactement? Que rien ne doit changer? Qu'il faut continuer comme si de rien n'était? Que tout va bien et qu'après tout, pourquoi s'en faire?
Visiblement, tu n'as pas envie de devenir végétarien, c'est ton choix le plus strict, mais qu'est-ce que cette poussée littéraro-urticante veut prouver? Que nous avons tort? Que tu as raison? Que manger de la viande est une bonne chose et un droit absolu? Dans tous les cas, ça à l'air sensible cette cause pour toi...
okapi
 
Messages: 11846
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Manger au zoo

Messagepar abonnepdz » Mercredi 13 Février 2019 8:29

Ce sujet est définitivement parti en C.... :( , de Manger au Zoo on est passé à la révolution Végan et "Retour vers le futur" , furylion a essayé en vain de relancer le sujet d'origine sur les offres proposés et quelles offres on souhaiterai :
Est-ce vraiment ce que vous souhaitez, quand vous appelez de vos vœux des plats végétariens ? Des plats industriels surgelés ?
Ou est-ce que vous préféreriez de la vrai cuisine ?
Et tout ça à quel prix ?

Je l'ai suivi en détaillant en partie l'offre culinaire de Pairidaiza ( et les efforts fait pour présenté une offre végétarienne ou locale ), je pensai que d'autres présenteraient celles de leurs parcs préférés.

Mais apparemment rien n'y fait, celui qui va tomber sur le forum et se dire chouette des idées pour "manger au zoo", va vite se demander ou il est tombé :mrgreen:
abonnepdz
 
Messages: 604
Enregistré le: Mercredi 18 Mars 2015 7:25
Localisation: Nord

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités

Tigre en mouvement