Les pandas roux donnent des sueurs froides

Les pandas roux donnent des sueurs froides

Messagepar nico » Samedi 11 Janvier 2020 9:39

Les pandas roux donnent des sueurs froides aux responsables de zoos

Un panda roux s’est enfui, pour la deuxième fois en trois mois, d’un parc animalier de l’île de Man, entre l’Angleterre et l’Irlande. En France aussi, certains zoos ont eu quelques frayeurs après la fugue de cet animal intrépide.

« Malheureusement, notre panda roux Kush s’est échappé pour la deuxième fois », signale le Curraghs Wildlife Park, un parc animalier situé dans les Curraghs, sur l’Île de Man, entre l’Angleterre et l’Irlande, jeudi 9 janvier sur Facebook.

La directrice générale du parc, Kathleen Graham, a expliqué qu’elle était « très préoccupée ». Kush est intrépide… Il avait déjà fugué en octobre dernier, lorsqu’une branche était tombée dans son enclos, formant un pont lui permettant de franchir la barrière. Il avait été retrouvé, en bonne santé, dans le jardin d’un particulier des environs, quatre semaines plus tard.

Des fugues dans plusieurs zoos en France

En France aussi, certains pandas roux ont donné des sueurs froides aux gérants de parcs animaliers. En mars dernier, Mushu, l’un des deux pandas roux du parc animalier d’Auvergne à Ardes-sur-Couze, dans le Cézallier (Puy-de-Dôme), une femelle, avait réussi à s’enfuir.

Elle avait été retrouvée trois jours plus tard. La petite bête avait été aperçue par un automobiliste à 200 mètres du parc, dans un arbre. Car les pandas roux sont d’agiles grimpeurs, ce qui rend leur traque compliquée.

Le vétérinaire du parc avait utilisé une flèche anesthésiante pour l’endormir et avait ensuite récupéré l’animal dans une épuisette.

Un animal qui « ne craint pas le froid et peut se nourrir de feuilles d’arbre »

En mars dernier, au zoo de Saint-Martin-la-Plaine (Loire), des chutes de neige avaient brisé des branches et un panda roux en avait profité pour aller de branche en branche et sortir de son enclos, lui aussi.

Le panda, craintif à l’approche des humains, « ne présente pas de danger, ne craint pas le froid et peut se nourrir de feuilles d’arbre », avait tenu à rassurer après son échappée, le directeur de l’espace zoologique, Pierre Thivillon, auprès de l’Agence France Presse.

Sur sa page Facebook, le zoo appelait les internautes à ouvrir l’œil et à lever la tête, car le panda roux est souvent perché. Et d’enjoindre ceux qui l’auraient vu à ne pas tenter de l’attraper « car, même s’il s’agit d’un petit animal inoffensif aux airs de peluche, il possède de bonnes griffes et de bonnes dents ! »

Il avait été retrouvé en bonne santé mais un peu amaigri, une semaine après sa disparition, dans le jardin d’un particulier de la commune.

« Malheureusement, notre panda roux Kush s’est échappé pour la deuxième fois », signale le Curraghs Wildlife Park, un parc animalier situé dans les Curraghs, sur l’Île de Man, entre l’Angleterre et l’Irlande, jeudi 9 janvier sur Facebook.

La directrice générale du parc, Kathleen Graham, a expliqué qu’elle était « très préoccupée ». Kush est intrépide… Il avait déjà fugué en octobre dernier, lorsqu’une branche était tombée dans son enclos, formant un pont lui permettant de franchir la barrière. Il avait été retrouvé, en bonne santé, dans le jardin d’un particulier des environs, quatre semaines plus tard.

Des fugues dans plusieurs zoos en France

En France aussi, certains pandas roux ont donné des sueurs froides aux gérants de parcs animaliers. En mars dernier, Mushu, l’un des deux pandas roux du parc animalier d’Auvergne à Ardes-sur-Couze, dans le Cézallier (Puy-de-Dôme), une femelle, avait réussi à s’enfuir.

Elle avait été retrouvée trois jours plus tard. La petite bête avait été aperçue par un automobiliste à 200 mètres du parc, dans un arbre. Car les pandas roux sont d’agiles grimpeurs, ce qui rend leur traque compliquée.

Le vétérinaire du parc avait utilisé une flèche anesthésiante pour l’endormir et avait ensuite récupéré l’animal dans une épuisette.

Un animal qui « ne craint pas le froid et peut se nourrir de feuilles d’arbre »

En mars dernier, au zoo de Saint-Martin-la-Plaine (Loire), des chutes de neige avaient brisé des branches et un panda roux en avait profité pour aller de branche en branche et sortir de son enclos, lui aussi.

Le panda, craintif à l’approche des humains, « ne présente pas de danger, ne craint pas le froid et peut se nourrir de feuilles d’arbre », avait tenu à rassurer après son échappée, le directeur de l’espace zoologique, Pierre Thivillon, auprès de l’Agence France Presse.

Sur sa page Facebook, le zoo appelait les internautes à ouvrir l’œil et à lever la tête, car le panda roux est souvent perché. Et d’enjoindre ceux qui l’auraient vu à ne pas tenter de l’attraper « car, même s’il s’agit d’un petit animal inoffensif aux airs de peluche, il possède de bonnes griffes et de bonnes dents ! »

Il avait été retrouvé en bonne santé mais un peu amaigri, une semaine après sa disparition, dans le jardin d’un particulier de la commune.

Source : https://www.ouest-france.fr/leditiondus ... 045/page/9
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3648
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement