Le directeur d'un zoo en Crimée veut abattre 30 ours

Le directeur d'un zoo en Crimée veut abattre 30 ours

Messagepar Antoine » Vendredi 22 Novembre 2019 18:00

Le directeur désespéré du plus grand parc animalier d'Europe en Crimée veut abattre trente ours

Image
Oleg Zoebkov dans son parc safari de lions en Crimée

Le propriétaire du plus grand parc animalier européen, situé en Crimée, menace de tuer trente ours si personne ne les lui prend. Les autorités souhaitent fermer son parc de jeux, en partie parce qu'il ne respecte pas les règles vétérinaires "absurdes".

Le propriétaire du parc Safari, Oleg Zoebkov, l'a complètement vu lorsque la Russie a conquis la Crimée d'Ukraine : il ouvrait un parc à ours sur la péninsule qui était "réuni" avec la mère patrie, la Russie. Mais cinq ans plus tard, Zoebkov est tellement déçu par les nouveaux dirigeants qu'il est sur le point de tirer sur ses trente ours.

"Si quelqu'un veut ces ours, alors vous pouvez les prendre", explique Zoebkov dans une vidéo sur YouTube. "Sinon, je dois décider de tuer ces trente ours."

Zoebkov dit qu'il doit réduire ses effectifs en raison de la fermeture imminente de ses parcs par les autorités. Ses deux parcs animaliers en Crimée, Taigan Lion Park et Skazka ("Fairy Tale"), sont connus pour la plus grande collection de lions (70) et de tigres (50) en Europe. La semaine dernière, Zoebkov a nourri des lions et des tigres avec des dizaines de porcs vietnamiens afin de réduire les coûts d'alimentation.

Le service vétérinaire de Crimée veut fermer le parc aux lions pour violation des règles vétérinaires. Par exemple, tous les lions n'auraient pas été suffisamment vaccinés. Les autorités ont également critiqué Zoebkov pour un incident survenu l'année dernière, dans lequel une femme a été mordue par un lion. Les visiteurs peuvent se promener dans un pré avec soixante-dix lions errants sous la conduite de Zoebkov.

Un juge décidera de la fermeture le 3 décembre.

Exigences absolues

Zoebkov craint de perdre la bataille. Il prétend être la cible d'une campagne menée par des dirigeants de Crimée qui influencent les décisions des tribunaux. Le service vétérinaire le poursuivrait avec des exigences absurdes auxquelles il ne serait pas possible de répondre, selon Zoebkov. "Avec l'arrivée des autorités russes en Crimée, tous mes projets sont contrecarrés."

En 2014, l'homme d'affaires était l'un des partisans les plus en vue de l'annexion. Il a déclaré à la télévision russe que ses "lions combattants" maintiendraient l'ordre lors d'un référendum controversé sur l'adhésion de la Crimée à la Russie. Il a appelé un tigre né le jour du référendum "référendum". Les ours du cirque recueillis, il souhaitait ouvrir un parc à ours à Sebastopol, la base de la flotte russe de la mer Noire.

Un ancien maire de la province d'Ingouchie a indiqué sur les médias sociaux qu'il souhaitait sauver les ours. Il avait précédemment sauvé trois ours qui avaient été proposés à la vente sur une berge près de la ville d’Orenbourg. Il n'y a pas encore d'accord sur les ours en Crimée.

Le dernier espoir de Zoebkov de garder les parcs animaliers repose sur le président russe Poutine. Il espère que Poutine, dont il a un grand portrait accroché dans son bureau, accusera les autorités locales. Ainsi, Zoebkov semble être bien établi en Russie : les Russes qui ont un problème avec les autorités locales se tournent toujours vers le président.


Source : https://www.demorgen.be/nieuws/wanhopig ... ook.com%2F
Antoine
 
Messages: 2509
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement