Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mardi 24 Septembre 2019 18:34

Panthère d’Armentières : le propriétaire doublement attendu par la police

Rien n’indique aujourd’hui que l’ex-détenteur de la panthère noire qui s’est baladée sur les toits d’Armentières soit aussi celui qui l’aurait enlevée au zoo de Maubeuge dans la nuit de lundi à mardi. Mais l’hypothèse n’est pas écartée.


Rebondissement cette nuit dans l’affaire de la panthère d’Armentières, avec un autre dossier désormais à traiter par les enquêteurs : celui de l’enlèvement du félin au zoo de Maubeuge. Policiers de l’Armentiérois et de la Sambre unissent leurs efforts pour dénouer ces deux affaires : la détention illégale à Armentières, avec mise en danger d’autrui et le vol à Maubeuge. Comme l’enquête est en cours, rien ne filtre côté police et l’occupant de la rue de l’Avenir, parfaitement identifié, est toujours recherché pour être entendu.

Un homme discret

Selon la préfecture du Nord, le propriétaire a pris la fuite peu de temps avant l’arrivée des secours, mercredi soir dernier. Des riverains ont été auditionnés jeudi et les équipes de police d’Armentières et de Maubeuge travaillent désormais ensemble pour résoudre les deux dossiers. L’ex-détenteur devra aussi s’expliquer sur le fait que cette jeune femelle d’environ 10 mois était « dégriffée », c’est-à-dire qu’on l’avait amputée de ses griffes (on parle d’onyxectomie).

Selon le voisinage qui évoque un homme discret, plutôt grand, chauve et portant des lunettes, d’environ 30 à 40 ans, ce riverain habitait depuis peu dans la rue. Mais parmi les personnes que nous avons interrogées, aucune n’a jamais remarqué d’animal sauvage aux alentours de cette petite maison de ville.
Source : La Voix du Nord.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mardi 24 Septembre 2019 18:38

Vol de la panthère : « Une effraction qui a nécessité de gros moyens », selon le zoo de Maubeuge

Alors que le mystère autour de la disparition de la panthère reste entier, Jimmy Ebel, directeur du zoo, assure que toutes les normes de sécurité de la structure sont respectées, et qu’il s’agit bien là d’une effraction.

À peine le vol de la panthère annoncée que certains se posaient déjà la question de la sécurité au zoo de Maubeuge ? N’importe qui peut-il rentrer dans le zoo en pleine nuit, et voler un animal ? Faux, répond Jimmy Ebel, directeur du zoo. « Que ce soit les clôtures ou les enclos, tout est aux normes. Il n’y a pas de manquement à la sécurité. »

Depuis son arrivée jeudi, la panthère d’Armentières avait été placée en quarantaine, dans le secteur carnivore.

« Nous nous étions portés candidat pour l’accueillir le temps de l’instruction, comme nous l’avaient demandé les autorités », présente Jimmy Ebel. Mardi matin, la responsable de celui-ci a donc découvert l’enclos vide. « Il s’agit là d’une effraction, qui a nécessité de gros moyens. Les auteurs des faits ont dû forcer six points de sécurité pour accéder à l’animal . »

Vraie volonté de la récupérer

Le sas d’accès à la fauverie, la porte d’accès, mais aussi la porte de sécurité et différents cadenas ont donc été forcés. « Là, il y avait une véritable volonté de reprendre l’animal. Ils ont mis les moyens pour y arriver, reprend Jimmy Ebel. C’est comme ceux qui volent une grande bijouterie. S’ils veulent quelque chose, ils font ce qu’il faut pour. Quelle que soit la sécurité, ils y seraient arrivés. » Il n’y a donc eu aucun manquement de sécurité. Dans la matinée, le maire Arnaud Decagny se disait inquiet pour l’état de santé de la panthère.

À Maubeuge, elle avait reçu des soins et était nourrie normalement. La question de son avenir se pose forcément pour le directeur du zoo. « Elle a été récupérée chez un particulier. Elle était assez apeurée. C’est un animal qui reste sauvage, et qui a besoin d’avoir des conditions de vie digne de cela. »
Source : La Voix du Nord.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mercredi 25 Septembre 2019 15:17

Vol de la panthère d'Armentières : " On peut parler de mode "

Après le vol d'une panthère noire au zoo de Maubeuge Ismaël-Alexandre Costa, policier de l'environnement à l'Office national de la faune sauvage à Chambord, invité de France Bleu Nord ce mercredi, confirme un trafic d'animaux sauvages qui se développe.

Pour Ismaël-Alexandre Costa, " on ne peut pas s'empêcher de lier ce vol à la récente découverte de la panthère noire à Armentières ". Il évoque un vol très ciblé, " une récupération très certainement ".

Les animaux de ce type là sont recherchés. " On peut parler de mode ", poursuit le policier de l'environnement. " Depuis quelques temps, on voit sur les réseaux sociaux des personnes qui se montrent avec de jeunes félins, lionceaux, tigres pour se faire valoir avec des animaux particuliers, exotiques, dangereux. "

Cette mode existe depuis environ un an et demi.

" Entre 12 et 15 cas ont été traités par les différents services de police. "

Au delà de ce trafic illégal, il existe des possibilités pour un particulier d'acquérir ce type d'animaux auprès d'établissements européens ou français. Pour cela, il faut obtenir une autorisation délivrée par les préfectures, après dépôt de dossier et étude des cas.

Ismaël-Alexandre Costa précise la peine encourue en cas d'achat illégal : " 150 000 euros d'amende et trois ans de prison ".
Source : France Bleu Nord.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Jeudi 26 Septembre 2019 6:49

Félin rare, trafic juteux, effet de mode : pourquoi l’affaire de la panthère d’Armentières n'étonne pas les spécialistes

Le mystérieux vol de la panthère, à l'intérieur du zoo de Maubeuge, pose de multiples questions. On a enquêté pour tenter de mieux comprendre ce qui se cache derrière cette affaire insolite.

Qui a volé la panthère d'Armentières ? Pourquoi ? Un animal comme celui-là vaut-il cher ? Qui achète ? Qui vend ? Au surlendemain de la disparition de la bête, qui avait trouvé refuge dans un enclos protégé du zoo de Maubeuge en attendant son transfert au sein de l'association spécialisée Tonga Terre d'Accueil à Saint-Martin-la-Plaine (Loire), les questions se bousculent. L'affaire est mystérieuse, nébuleuse et curieuse...

Une certitude : quiconque a commis ce méfait n'avait en tout cas pas peur des caméras de vidéosurveillance, ni de la proximité du commissariat de Maubeuge, à une cinquantaine de mètres. " Le sas de sécurité aux normes exigeantes, car adapté aux fauves, a été forcé sur six points de sécurité. Des moyens conséquents ont donc été utilisés ", estimait d'ailleurs mardi la ville de Maubeuge. Il n'y a aucune trace d'effraction ailleurs dans le zoo.

Les malfaiteurs ont également fait peu de cas de la santé de l'animal, qui commençait tout juste à reprendre des forces et dont la santé restait fragile. Surtout que le déplacement d'un endroit à un autre, " est toujours un stress pour l'animal " souligne Jean-Christophe Gérard, vétérinaire de l'association Tonga Terre d'Accueil qui s'apprêtait à l'accueillir. " Les panthères sont vite stressées.

Un " commando " et des riches commanditaires ?

Ce mode opératoire rappelle le vol, en mai 2015, de plusieurs singes protégés du zoo de Beauval (Loire-et-Cher). Sept tamarins-lions dorés et dix ouistitis argentés, rarissimes et très fragiles, avaient été dérobés en pleine nuit.

Les auteurs avaient alors escaladé le mur d'enceinte, recouvert une caméra d'un morceau de tissu, forcé la porte d'une serre tropicale et déboulé les boîtes dans lesquelles se trouvaient les singes. La justice avait rendu en 2017 un non-lieu, faute de piste probante.

Pour Éric Hansen, délégué Provence-Alpes Côte-d'Azur et Corse de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), ce vol pointerait vers l'existence de " commandos ", pouvant être envoyés par de " richissimes commanditaires " pour se les approprier. " Pour certains, c'est comme une collection de timbres. "

Lui-même, lorsqu'il était en poste en Guyane, a vu " des voiliers affrétés avec des commandos à bord pour récupérer des animaux amazoniens ". " Ce sont des bandes extrêmement organisées. Le trafic d'animaux exotiques est un vrai business ! " Il est même l'un des trafics générant le plus de profits au monde, derrière les armes, les stupéfiants et la traite d'êtres humains.

La panthère d'Armentières, spécimen rare ?

Et la panthère d'Armentières, dans tout ça ? On sait assez peu de choses de la bête, qui n'a pu être gardée qu'une poignée de jours entre ses déambulations sur les toits d'Armentières et son enlèvement au zoo de Maubeuge. Tout au plus sait-on qu'il s'agit d'une femelle, âgée de 10 à 12 mois et pesant 25 à 30 kilos.

On ignore en revanche à quelle sous-espèce elle appartient : sa couleur noire n'est pas une caractéristique, mais une mutation due au mélanisme qui affecte un grand nombre de léopards, puisque léopard et panthère désignent en réalité le même félin.

Difficile, dans ces conditions, d'évaluer la valeur que pourrait avoir un tel animal. " Elles sont beaucoup moins sur le circuit " que les lions et les tigres, glisse Éric Hansen. Pour ces derniers, " il y a un barème, un peu comme les stupéfiants " mais en ce qui concerne les animaux plus rares, tout dépend de "l'offre et la demande".

10 000 euros ? 30 000 euros ? 50 000 euros ? " Ça me semble très élevé... 50 000 euros, c'est à peu près le prix qu'aurait une panthère des neiges ", espèce menacée. Il concède toutefois que " quelqu'un qui veut beaucoup un spécimen peut mettre le prix qu'il veut ".
Source : France 3 Hauts-de-France.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Dimanche 29 Septembre 2019 7:48

Le propriétaire de la panthère d'Armentières va être entendu par la police

Introuvable depuis dix jours, le propriétaire de la panthère noire d'Armentières (Nord) devrait être entendu mardi 1er octobre 2019 par la police.

La vidéo de la panthère noire se baladant sur un toit de tuiles orange tourne sur les réseaux sociaux depuis le 18 septembre. Ce jour-là, raconte un pompier d'Armentières (Nord), les secours ont mis huit minutes pour intervenir ; ils croyaient au départ à une blague, le mot "panthère" n'apparaît d'ailleurs pas sur leur fiche d'intervention. De longues minutes qui ont permis au propriétaire de l'animal de quitter en douce sa maison étroite des années 1930.

Depuis, l'homme, décrit par ses voisins comme un "M. Tout-le-Monde", reste introuvable. Le mystère s'est encore épaissi ensuite, lorsque, dans la nuit du 23 au 24 septembre, le jeune félin aux griffes coupées a été volé au zoo de Maubeuge (Nord), où il avait été placé après sa fugue.

Sa mère a été auditionnée

De source policière, le voile devrait bientôt se lever sur la personnalité de l'homme aux petites lunettes amateur de fauves ; il devrait se présenter mardi au commissariat d'Armentières. Rendez-vous est pris avec les enquêteurs, sur les conseils de son avocat.

Samedi, un homme était toujours en garde à vue dans le même commissariat. Cet habitant de Ronchin (Nord) est suspecté d'être entré au domicile du propriétaire du félin afin d'y faire le ménage avant l'arrivée de la police. Par ailleurs, la mère du mystérieux disparu a été entendue. L'audition de mardi pourrait se révéler déterminante.

" Voler un félin sauvage dans un zoo n'est pas anodin, si tant est qu'il soit l'auteur du rapt, souligne un enquêteur. Ça a dû coûter très cher. "
De fait, les premiers résultats des investigations laissent penser que la panthère est peut-être la victime d'un vaste trafic d'animaux.
Source :JDD.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mercredi 02 Octobre 2019 8:13

Le propriétaire de la panthère noire d'Armentières placé en garde à vue

Le propriétaire de la panthère est soupçonné d'avoir acquis et détenu illégalement ce félin protégé chez lui.

L'homme occupant le logement d'où s'était échappée à Armentières (Nord) la panthère noire, volée quelques jours après au zoo de Maubeuge, s'est " présenté volontairement " ce mardi au commissariat et a été placé en garde à vue, selon une source judiciaire.

Cet homme, dont on ignore l'âge, est soupçonné d'avoir acquis et détenu illégalement ce félin protégé chez lui et de lui avoir coupé les griffes, a précisé le parquet de Lille, qui poursuit les investigations dans le cadre d'une enquête préliminaire.

Le suspect, qui avait disparu et était recherché depuis, s'est présenté volontairement sur les conseils de son avocat ce mardi 1er octobre après-midi, selon la même source confirmant ce qu'avait évoqué dimanche le JDD.

Il lui est aussi reproché d'avoir mis en danger la vie d'autrui, puisque la panthère était passée par la fenêtre, laissée ouverte, et s'était baladée le 18 septembre sur le toit d'un immeuble à Armentières avant d'être capturée par les pompiers.

L'animal volé dans un zoo

L'animal, âgé de quelques mois et pesant entre " 25 et 30 kilos ", avait été recueilli temporairement par le zoo de Maubeuge, en attendant son transfert vers la Loire, dans un organisme spécialisé qui reprend les animaux qui ont été domestiqués. Avant d'être volée dans le nuit du 24 septembre.

Aucune effraction n'avait été commise sur les infrastructures d'entrée, de sortie ou l'enceinte du zoo, situé à quelques dizaines de mètres seulement du commissariat local, mais six points de sécurité de l'enclos avaient été forcés. La mairie de Maubeuge a porté plainte et une enquête a été ouverte par le parquet d'Avesnes-sur-Helpe.

Vendredi, une personne soupçonnée d'être entrée au domicile du propriétaire à Armentières avant l'arrivée des autorités a été placée en garde à vue pour " des faits de modification de l'état des lieux d'un crime ou d'un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ", selon le parquet de Lille. " Sa garde-à-vue a été levée le même jour ", a-t-il ajouté, sans plus de précisions.
Source : BFM.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Manon C » Mercredi 02 Octobre 2019 8:45

Philippe a écrit:
s'est présenté volontairement sur les conseils de son avocat
Source : BFM.


Intrigant ...
On apprend sur la Voix du Nord qu'il serait à la tête du réseau de trafiquants :
"Mais les motifs de la garde à vue indiquent qu’il est soupçonné non seulement d’avoir domestiqué l’animal,mais qu’il serait à la tête de toute une organisation ayant pour objet le trafic d’animaux. " Source : La Voix du Nord
https://www.lavoixdunord.fr/645545/arti ... e-trafic-d

Et on ne sait toujours pas ce qu'est devenue la panthère ...
Manon C
 
Messages: 33
Enregistré le: Lundi 30 Juillet 2018 7:27

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mercredi 02 Octobre 2019 9:26

Panthère d’Armentières : a-t-on modifié l’appartement avant l’arrivée de la police ?

Vendredi 27 septembre 2019, un homme a été placé en garde à vue au bureau de police d’Armentières, dans le cadre d’une « affaire dans l’affaire » de la panthère. Les policiers se demandent si l’appartement dans lequel vivait l’animal n’aurait pas été visité et modifié avant leur arrivée.

Alors que le propriétaire de la panthère d’Armentières était attendu mardi 1er octobre après-midi pour s’expliquer devant les policiers armentièrois, le parquet de Lille a confirmé ce mardi matin l’interpellation vendredi d’un autre suspect, dans le cadre d’investigations sur de possibles faits de « modification de l’état des lieux d’un crime ou d’un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ».

Des traces de sa présence effacées

Les enquêteurs se demandent si, ce fameux soir du 18 septembre dernier, pendant que tout le monde avait les yeux rivés sur la panthère qui se promenait sur un chéneau de la rue de l’avenir à Armentières, quelqu’un ne se serait pas introduit dans l’appartement où elle vivait, afin d’effacer les traces de sa présence. En réalisant quels changements précisément ? Le parquet de Lille n’a pas pu en dire plus.

Quoi qu’il en soit, le suspect a été libéré le jour même de sa garde à vue, vendredi. Il ne fait pas l’objet de poursuites pour le moment. Mais les investigations (sur l’état de l’appartement) se poursuivent, indique le parquet.

Notons également que, selon une source proche de l’enquête, l’animal volé au zoo de Maubeuge peu de temps après son placement, n’avait toujours pas été retrouvé ce week-end.
Source : La Voix du Nord.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Mercredi 02 Octobre 2019 17:10

Le parquet de Lille a prolongé la garde à vue du propriétaire présumé de la panthère d'Armentières, a-t-on appris ce mercredi 2 octobre 2019. Celle-ci devrait donc s'achever au plus tard jeudi après-midi.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Philippe » Jeudi 03 Octobre 2019 20:31

Panthère d'Armentières : garde à vue levée pour le propriétaire présumé

L'enquête préliminaire se poursuit, précise le parquet de Lille.

La garde à vue de l'occupant du logement d'où s'est échappé la panthère d'Armentières a été levée, a indiqué ce jeudi 3 octobre 2019 le parquet de Lille, qui précise que " l'enquête préliminaire se poursuit ".

Le principal intéressé, longtemps introuvable, avait été rapidement identifié par la police et localisé autour d'Armentières. Il s'était présenté le mardi 1er octobre et avait alors été placé en garde à vue pour :
- mise en danger de la vie d’autrui
- ouverture non autorisée d’établissement pour animal non domestique
- exploitation d’établissement pour animaux non domestique sans certificat de capacité
- cession non autorisée d’animal d’espèce non domestique ou de ses produits
- sévices graves ou acte de cruauté envers un animal non domestique apprivoisé ou captif
- détention en captivité d’un animal non domestique d’une espèce protégée sans avoir procédé à son identification.

Mercredi 2 octobre, cette garde à vue avait été prolongée de 24 heures. Le parquet n'a rien laissé filtrer concernant le contenu de cette garde à vue, qui s'achève donc sans poursuites à ce stade. On ignore toujours l'origine de l'animal.

La panthère avait été repérée mercredi 19 septembre sur les toits de la rue de l'Avenir, à Armentières, après s'être échappée d'un appartement. Capturée par les pompiers et soignée au zoo de Maubeuge en attendant son transfert dans un refuge spécialisé de la Loire, la bête avait été volée dans son enclos dans la nuit du lundi 23 au 24 septembre. Depuis, elle reste introuvable.

En parallèle, deux autres personnes avaient déjà été entendues par la police dans le cadre de cette affaire : la mère du propriétaire présumé du félin et un autre homme, soupçonné d'avoir " fait le ménage " dans l'appartement incriminé avant l'arrivée de la police.
Source : France 3 Hauts-de-France.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11360
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Une panthère noire sur les toits d’Armentières (Nord)

Messagepar Antoine » Mardi 19 Novembre 2019 15:55

Le propriétaire de la panthère d’Armentières a été déjà condamné pour d’autres délits, dont un braquage

Dans l’affaire de la panthère d’Armentières, on savait son propriétaire connu des services de police. De fait, l’homme, originaire de Mons-en-Barœul, a déjà été condamné pour un braquage. Et, en 2016, pour… une détention illégale d’animaux sauvages.

On est toujours sans nouvelles de la jeune panthère noire qui déambulait sur les toits d'Armentières à la mi-septembre et qui a ensuite été enlevée au zoo de Maubeuge. En revanche, l’enquête privilégie toujours la piste liée au banditisme. Nous avons pu nous faire confirmer que celui qui habite la maison de la rue de l’Avenir d’où est sorti le félin a déjà été jugé et condamné pour d’autres affaires, dont un braquage et se nomme Nordine Barka.

Les premiers faits dont nous avons eu connaissance remontent à janvier 2003 à Mons-en-Barœul. Deux individus casqués, dont un armé d’un revolver, s’étaient enfuis en scooter après avoir volé des jeux à gratter dans le café-tabac la Civette. Au cours de ce braquage, le malfrat armé avait fait feu sur le chien de la propriétaire, sans l’atteindre. Suite à l’enquête, Nordine Barka et son comparse, tous deux âgés de 20 ans au moment des faits, avaient été convoqués au tribunal de Lille, alors que le Monsois purgeait déjà, à l’époque, une peine de trois ans de prison pour le braquage d’un autre café-tabac. Les deux prévenus avaient écopé d’une peine de trois ans d’emprisonnement, dont un avec sursis. Son avocat, Me Charles Cogniot, confirme que Nordine Barka a été condamné en première instance mais relaxé en appel.

Un singe avant la panthère ?

Une autre affaire, plus récente cette fois-ci, permet de dresser un peu plus le profil de l’Armentiérois. Il s’agit d’une intervention inédite des sapeurs-pompiers en octobre 2016, toujours à Mons-en-Barœul, dans la rue où habitait sa mère. Avait été récupéré un singe, un sapajou à poitrine jaune, sur un arbre du quartier. Comme pour la panthère d’Armentières, l’animal, qui s’était échappé d’un appartement, avait été endormi et conduit dans une clinique vétérinaire. La possession de ce type d’animal étant très réglementée, Nordine Barka (le propriétaire du singe) avait été convoqué devant le juge au TGI de Lille, convocation à laquelle il n’avait pas répondu. Il avait tout de même écopé de trois mois de prison. Son avocat affirme que Nordine Barka n’a jamais reçu la convocation du tribunal.

Entendu début octobre au commissariat d’Armentières, Nordine Barka, 35 ans, a été libéré. Dans le cadre de l’affaire de la panthère enfin, les policiers ont retrouvé plus de 100.000 euros de bons au porteur, puis dans un box lui appartenant à Mons-en-Barœul des munitions, une voiture et une moto volées. Son avocat affirme que ce box ne lui appartient pas et que les bons étaient à sa sœur. Depuis, l’Armentiérois a changé sa photo de profil sur Facebook. On y voit désormais en gros plan la tête d’une panthère noire…

Contacté, le parquet de Lille nous répond que l’enquête est toujours en cours, sans préciser si un appel a été interjeté dans l’affaire du singe.


Source : https://www.lavoixdunord.fr/665897/arti ... r-d-autres
Antoine
 
Messages: 2629
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Précédente

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 8 invités

Tigre en mouvement