Canada : polémique autour d'une exposition de raies...

Canada : polémique autour d'une exposition de raies...

Messagepar Philippe » Samedi 06 Juillet 2019 22:09

L'exposition de raies au zoo du parc Assiniboine remise en question

Des groupes défense des droits des animaux demandent la fermeture d'une exposition itinérante après la mort de raies au zoo du parc Assiniboine de Winnipeg.


L’exposition présente dans un bassin des raies provenant des eaux de la Floride, de l’Amérique du Sud et des Caraïbes.

L'exposition ouverte à la mi-mai et prévue pendant un an a toutefois été temporairement fermée le 26 juin en raison d'une montée de « comportements d’accouplement naturel » agressifs qui s'est soldée par la mort de trois raies. Trois autres ont été blessées.
Celles qui sont mortes avaient subi des blessures qui se sont infectées, a déclaré Chris Enright, chef des services vétérinaires au zoo.

L’exposition a été rouverte depuis.

Rob Laidlaw, directeur exécutif de Zoocheck, un groupe de protection de la faune, estime cependant que si des animaux meurent dans une exposition de zoo, c’est un signe qu’ils ne devraient pas y être.
« Ce que nous avons toujours dit depuis le premier jour, c’est que s’il y a une circonstance, qu’il s’agisse d’un aquarium, de zoo ou d’une ménagerie privée dans laquelle les besoins d’un animal ne sont pas entièrement satisfaits, alors nous devons nous demander si l’animal devrait être dans cette situation », dit-il.

Selon lui, les zoos doivent tenir davantage compte des ressources et de l’espace dont ils disposent, et de leur capacité d'accueillir les animaux dont ils ont la garde.

Camille Labchuk, avocate et directrice générale d’Animal Justice, un autre groupe de défense des droits des animaux, avance pour sa part que les zoos ne devraient pas exister du tout en 2019.
« Les attitudes des gens ont beaucoup changé depuis les premiers jours où nous pensions qu’il était amusant et intéressant de garder les animaux dans des cages pour se divertir », dit-elle.

Zoos en évolution


Javier Schwersensky, PDG de la Winnipeg Humane Society, craint que les raies ne soient pas heureuses dans l’environnement de l'exposition.
« Un certain type d’animaux sauvages ne sont pas heureux dans des environnements confinés, et nous pouvons essayer de les dompter et de les contrôler, ce qui pose des questions d’éthique quant à la fin à laquelle nous le faisons », dit-il.

Il pense néanmoins que les zoos ont un rôle important à jouer dans l’éducation des gens au sujet des animaux et dans la protection des espèces sauvages.
« Nous devons comprendre ce qui leur arrive et comment les changements climatiques et environnementaux les affectent, et c’est là que les zoos brillent. »

Les zoos sont aujourd'hui très axés sur la conservation, la réhabilitation et la réintroduction d’animaux dans la nature, déclare pour sa part Susan Shafer, directrice générale des zoos et aquariums accrédités du Canada (CAZA).
L’Aquarium de Vancouver a participé activement à Ocean Wise, un programme visant à préserver la faune océanique, donne-t-elle comme exemple.
Certains zoos créent également des jardins de conservation pour les papillons et les oiseaux chanteurs, dit M. Shafer.

Image

La plage des raies est le nom donné à la nouvelle exposition au zoo du parc Assiniboine.

Source : Radio-Canada.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tigre en mouvement