Des naissances sous contrôle au zoo de la Palmyre

Des naissances sous contrôle au zoo de la Palmyre

Messagepar Philippe » Vendredi 21 Juin 2019 6:20

Le printemps 2019 a été marqué par de nombreuses naissances au zoo de La Palmyre, sur la commune des Mathes en Charente-Maritime. Les visiteurs ont pu découvrir ces dernières semaines des bébés singes, des girafons, ou des louveteaux . Les derniers nés sont deux petits guépards arrivés le 6 juin au soir. Les familles s'agrandissent pour le plus grand plaisir des visiteurs toujours émus de découvrir les femelles et leurs petits.

Certaines espèces sont sur liste rouge

Sur la centaine d'espèces animales qu'abrite le zoo de La Palmyre, une cinquantaine figure au registre des espèces vulnérables, sur la liste rouge de l'UiCN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. " C'est le baromètre des populations animales ", explique Pierre Caillé le directeur administratif du zoo. " C'est un inventaire qui est fait par cet organisme international pour évaluer le niveau de menace et les tendances de la population. Est-ce-qu'elle décroit, est-ce-qu'elle augmente ? "
L'oryx algazelle, une antilope qui a disparu d'Afrique, figure dans la catégorie risque d'extinction dans la nature, le dernier seuil avant l' extinction totale. Fort heureusement l'espèce a été préservée dans plusieurs zoos d'Europe dont La Palmyre. Elle a même pu être réintroduite en Afrique du Nord . Le zoo a ainsi acheminé deux antilopes en Tunisie.

La contraception pour réguler les naissances


Autre heureuse nouvelle pour le zoo de La Palmyre, une femelle mandrill vient d'avoir un bébé. Il s'agit d'un singe originaire d'Afrique de l'ouest qui devient rare en raison de la déforestation , mais aussi parce qu'il est chassé comme viande de brousse. Là encore, le zoo a participé à un important programme de reproduction, avec des animaux qui ont ainsi été envoyés dans d'autres zoos d'Europe, mais aussi au Canada ou à New York.
La reproduction est tellement efficace au zoo qu'il a fallu mettre en place un programme de contraception, décision prise par le coordinateur européen qui gère cette espèce en particulier. Aujourd'hui le programme est terminé mais le vétérinaire Thierry Petit continue de poser des implants " ce qui fait qu'au lieu d'avoir un petit, en gros tous les ans avec une femelle, on aura plutôt, un petit tous les 3,4 ou 5 ans ".

La réintroduction en milieu naturel n'est pas systématique


Depuis 1974 il n' y a plus de prélèvement dans le milieu naturel, et la population des parcs zoologiques est presque exclusivement constituée d'animaux nés en captivité. Quant à La politique de réintroduction en milieu naturelle des espèces, elle n'est plus forcément si fréquente car les zoos privilégient la pédagogie sur le terrain pour lutter contre le braconnage ou la viande de brousse. Des sensibilisations sont également organisées dans les écoles sur place pour changer les mentalités.

Image
Source (avec reportages audio et vidéo) : https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1560516089
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités

Tigre en mouvement