Marineland : polémique autour des dents de l’orque

Marineland : polémique autour des dents de l’orque

Messagepar Philippe » Lundi 08 Avril 2019 7:57

Marineland d’Antibes : polémique autour des dents de l’orque Inouk

L’association One Voice estime que l’animal souffre à cause de sa captivité à Marineland Antibes et veut déposer plainte cette semaine. Le parc réfute fermement les accusations.

Inouk, une orque mâle pensionnaire de Marineland à Antibes (Alpes-Maritimes), serait-elle en très mauvaise santé ? Dans la bataille entre les anti-captivité et les défenseurs du plus grand parc animalier marin d’Europe, l’association de défense des animaux One Voice vient de lancer une campagne de sensibilisation autour de cette bête née en 1999.

Selon l’organisme basé à Strasbourg (Bas-Rhin), la dentition de ce mammifère serait une preuve alarmante : il « souffre le martyre à force de ronger les parois du bassin où il est détenu », affirme-t-elle. « Le problème ne date pas d’hier mais nous avons des images récentes et Ingrid Visser, biologiste néo-zélandaise spécialiste des orques, a pu l’observer en 2016 », insiste Muriel Arnal, présidente de l’association. Une pétition a été mise en ligne avant le dépôt d’une plainte, en début de semaine, pour actes de cruauté.

S’appuyant sur un rapport rendu par trois scientifiques, dont Ingrid Visser, ainsi que des « études récentes et une réunion aux Etats-Unis des experts sur ces questions », One Voice estime que le cétacé présente « un déchaussement des dents, des dents cassées et des dents dont la pulpe est exposée » ainsi que des « facteurs de stress aigus et chroniques manifestes ». Sa nageoire dorsale, « totalement affaissée sur le côté droit », serait aussi une anomalie : « Chez les orques en liberté, cela est rare et est associé à une mauvaise santé et à des traumatismes », affirme-t-elle, dénonçant « la captivité […] menant à des maladies en chaîne et causant souvent la mort ».

Une tension croissante entre deux camps que tout oppose

Des arguments qui ne passent pas à Marineland, où l’on se dit serein face à l’éventuelle plainte. « Jusqu’à présent, il y en a eu plusieurs et aucune n’est allée jusqu’au bout », indique le directeur, Pascal Picot. Selon lui, « l’usure des dents » n’a rien d’anormal puisqu’elle « se constate sur des orques en milieu naturel. C’est une problématique commune à l’espèce ».

Il l’assure, le cétacé antibois est soigné dans les règles de l’art : « S’il y a des abcès, on perce pour éviter la souffrance, exactement comme pour les humains. » La nageoire affaissée ne traduirait pas, non plus, un mal-être. « Elle s’affaisse naturellement pour les animaux qui sont à faible profondeur, notamment en Nouvelle-Zélande », explique-t-il, en colère contre les méthodes des détracteurs. « Quand on établit un diagnostic vétérinaire, il faut examiner l’animal de près avec des protocoles scientifiques, et pas à quarante mètres. Or là, personne ne l’a fait. »

Cette nouvelle offensive des anti-Marineland illustre la tension croissante entre deux camps que tout oppose. L’un exige de placer dauphins et orques dans des sanctuaires marins. L’autre, fort de ses centaines de milliers de visiteurs annuels, met en avant son respect de la condition animale et la préservation des espèces menacées. Deux positions définitivement irréconciliables.

Image
Marineland, Antibes (Alpes-Maritimes), janvier 2106. Une des orques du parc serait en mauvaise santé, selon une association de défense des animaux.
Source : Le Parisien.
S
Philippe
 
Messages: 10333
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement