Canada : le Zoo de Saint-Édouard vendu

Canada : le Zoo de Saint-Édouard vendu

Messagepar Philippe » Mardi 06 Février 2018 11:39

Saint-Édouard-de-Maskinongé — C’est maintenant officiel, le zoo de Saint-Édouard passera aux mains de nouveaux acheteurs de la région de Montréal. En effet, les nouveaux propriétaires du Zoo de Saint-Édouard, Philip Éthier, 23 ans et Alessandra Magini, 27 ans prendront la relève d’ici le mois de juin, juste à temps pour l’ouverture de la saison 2018.

Alors qu’il ne reste que quelques détails administratifs à régler avant la véritable passation des pouvoirs, l’ancien propriétaire de l’endroit, Normand Trahan, qui est en poste depuis l’ouverture du zoo en 1989 a présenté les nouveaux propriétaires, sur la page Facebook du Zoo de Saint-Édouard, samedi 2 février 2018.

Dans un court message, on pouvait notamment y lire : «Juillet 2017, un tout jeune homme se présente chez moi avec un projet fou... devenir propriétaire d’un zoo. Je fais par la suite la rencontre de sa partenaire d’affaires... Quel beau duo... Dans leurs yeux y brille la même étincelle; celle de continuer la vision d’un homme amoureux des animaux. »

Avant d’ajouter en conclusion : « C’est avec beaucoup d’émotions que je passe le flambeau de toute une vie de travail. Beaucoup de défis à relever vous attendent, mais la réussite, j’en suis sûr, est au bout du chemin. C’est à vous maintenant, Philip et Alessandra, de poursuivre mon rêve que j’ai concrétisé, il y a maintenant 29 ans... »

Les commentaires élogieux à son égard ont d’ailleurs été très nombreux depuis la publication Facebook de samedi soir. Certains lui souhaitant une bonne retraite tandis que beaucoup d’autres affirmaient que la présence de M. Trahan au Zoo de Saint-Édouard allait leur manquer lors de leur prochaine visite. En quelques heures à peine, la publication avait été partagée plus d’une centaine de fois.

Des commentaires qui ont d’ailleurs touché droit au cœur les nouveaux acheteurs qui déménageront à Saint-Édouard-de-Maskinongé prochainement. « C’est irréel de voir tous ces commentaires qui étaient très positifs autant pour nous que pour M. Trahan . On les a d’ailleurs tous lus et on prend bonne note des commentaires des visiteurs », ont-ils soutenu.

Le Zoo de Saint-Édouard avait été relancé par Normand Trahan dix ans après la fermeture du site qui avait été fondé et exploité durant une vingtaine d’années par Napoléon Casaubon.
Le Zoo de Saint-Édouard avait été relancé par Normand Trahan dix ans après la fermeture du site qui avait été fondé et exploité durant une vingtaine d’années par Napoléon Casaubon.

Des passionnés des animaux

Pour les deux partenaires d’affaires, tous deux passionnés des animaux depuis leur enfance, toute cette aventure a débuté il y a plus d’un an, alors que Normand Trahan a contacté Alessandra Magini, bien connue dans le domaine des animaux exotiques pour lui faire part de son intention de vendre son zoo.

« J’avais déjà dit à M. Trahan que c’était mon rêve d’un jour avoir mon propre zoo, mais lorsqu’il m’a appelée, j’étais intéressée, mais je n’avais pas tous les contacts nécessaires en gestion d’entreprise pour dire oui. C’est ensuite que j’ai rencontré Philip qui est un pro du domaine de la finance et qu’on est devenus partenaires d’affaires. On a donc décidé d’unir nos forces et de partir vers l’inconnu en achetant le Zoo de Saint-Édouard », avoue celle qui a fait plus de 10 ans d’études dans le domaine animal.

Alors que M. Trahan affirmait en juin 2017 en entrevue au Nouvelliste mettre en vente son zoo pour plus de deux millions de dollars, le nouveau propriétaire Philip Éthier a confirmé sans toutefois dévoiler les chiffres exacts que la transaction correspondait amplement aux attentes de M. Trahan et que ce dernier était très satisfait.

Une grosse somme d’argent qui n’a toutefois pas été prise à la légère par les jeunes investisseurs.

« Dès le début, on a engagé une firme comptable pour qu’elle effectue une revue des états financiers de l’endroit afin de nous assurer que c’était un bon achat à faire. Ensuite on a eu des négociations pour le montant de la vente et la seule chose qui nous reste à faire actuellement est le développement de notre plan d’affaires. Des investisseurs potentiels se sont d’ailleurs montrés intéressés par notre projet », a mentionné Philip Éthier.

Rappelons que Normand Trahan avait annoncé l’été dernier sa volonté de vendre son entreprise. Âgé de 67 ans, M. Trahan n’avait personne pour assurer la relève du zoo qui abrite quelque 400 animaux, dont des animaux exotiques, si jamais sa santé se dégradait. Il avait notamment relancé les activités d’une telle entreprise à Saint-Édouard dix ans après la fermeture du zoo fondé et exploité durant une vingtaine d’années par Napoléon Casaubon.

Sans garder des parts de son entreprise, M. Trahan a exprimé le souhait d’aider bénévolement les nouveaux propriétaires lors de la transition, une offre que Philip et Alessandra ont tout de suite acceptée.

Des projets plein la tête

Même si la transaction financière n’est toujours pas complétée à l’heure actuelle, il n’en demeure pas moins que Philip et Alessandra ont des projets plein la tête pour améliorer l’offre présentée aux visiteurs du Zoo de Saint-Édouard.

« On a déjà beaucoup d’idées concrètes qui vont d’ailleurs se faire assez rapidement. Les projets qu’on souhaite mettre en place devraient d’ailleurs nous rendre uniques au Québec. On veut vraiment améliorer l’expérience client, en plus d’améliorer la qualité de vie des animaux », a soutenu Philip Éthier.

Parmi les nombreux projets des jeunes investisseurs, on y retrouve notamment le souhait de faire du Zoo de Saint-Édouard le premier zoo vert au Québec, tant au niveau énergétique que pour nourrir les animaux.

Il n’a toutefois pas été possible de parler à M. Trahan, dimanche à ce sujet.

Image
Source : Le Nouvelliste.
Philippe
 
Messages: 9215
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tigre en mouvement