Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Dimanche 28 Juillet 2019 15:23

@Antoine6259 En effet, pour toutes les entreprises...
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Lundi 29 Juillet 2019 18:34

C'est un dossier sérieux, parce que si le parc est repris par un groupe ou des associés, il y a fort à parier que c'est la fin du règne de Michel Louis. Le zoo s'étend sur 18 hectares, comme La Palmyre, La Flèche ou Ozoir: la stratégie hôtelière a toutes les chances d'être calquée sur celle La Flèche, mais les enclos sont peut-être moins "jolis" que ceux du parc Sarthois qui constituent une part du décor des lodges.
Michel Louis n'a jamais caché son goût pour le cirque, d'où les spectacles qui s'enchaînent toute la journée: tigres, otaries, perroquets et rapaces. Pour moi, ce n'est pas un beau parc et je trouve que les installations flirtent souvent avec le mauvais goût, mais c'est un avis strictement personnel. Pour en revenir à la notion de professionnalisme, je pense que pour le coup, Michel Louis n'est vraiment pas un professionnel du spectacle! Comme pour tout le reste, c'est un métier! Je suis très curieux de connaître la tournure que va prendre cette saga de l'été...
okapi
 
Messages: 11847
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar didier » Vendredi 02 Août 2019 21:34

Tigerworld aurait pu faire un tabac dans les années 80, mais à par Michel Louis, qui aurait pu espérer que cette ineptie booste la fréquentation d'un parc zoologique au début du 21ème siècle ?
La fin de cette attraction étant inéluctable, que pourra-t-on faire de cette salle de 2000 places ? :roll:
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14753
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar raphaël » Samedi 03 Août 2019 21:35

didier a écrit:Tigerworld aurait pu faire un tabac dans les années 80, mais à par Michel Louis, qui aurait pu espérer que cette ineptie booste la fréquentation d'un parc zoologique au début du 21ème siècle ?


J'avoue que si, comme beaucoup, je n'étais clairement pas ravi à propos de cette nouveauté anachronique, j'étais loin de penser qu'elle ferait quasiment couler le parc.
Espèce emblématique, grosse comm, d'un zoo à la clientèle très populaire... J'étais plutôt à penser que "et le pire, c'est que ça marchera". Au final non, en effet, ça a été le début de la fin (même si je n'oublie pas l'énorme coût de la zone des gorilles qui a dû aussi fragiliser les comptes). Cela a marginalisé le zoo dans le domaine professionnel et détourné la clientèle. Le succès d'une mise en scène "Nature" chez le pas tout à fait voisin mais presque Sainte Croix fait une cruelle comparaison.

Le point soulevé sur la structure me pose question : c'est facile de quitter le statut coopératif ?
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Mercredi 04 Septembre 2019 21:28

Voilà la réponse...

Le zoo d’Amnéville change de statut

Aux termes d’une délibération en date du 17/06/2019, l’assemblée générale extraordinaire des associés, statuant dans les conditions prévues par l’article L. 227 3 du Code de commerce, a décidé la transformation de la Société en société par actions simplifiée à compter du même jour, sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui régiront désormais la Société.

La dénomination de la Société, son objet, son siège, sa durée demeurent inchangés. Les dates d’ouverture et de clôture de l’exercice social sont désormais respectivement le 01/07 et le 30/06 de chaque année. Le capital social variable reste fixé à la somme de 119.215,13 euros.

Admission aux assemblées et droit de vote : tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité, de l’inscription en compte de ses actions et à jour de leurs versements statutaires. Chaque associé a droit de vote dans toutes les assemblées avec une voix. Transmission des actions : seule la cession d’actions au profit d’associés est possible et doit être autorisée par la Société.

M. Michel Louis, gérant, a cessé ses fonctions du fait de la transformation de la Société. Sous sa nouvelle forme de société par actions simplifiée, la Société est présidée par M. Michel Louis.

Source : annonce légale publiée dans L’Ami des foyers chrétiens.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Jeudi 05 Septembre 2019 0:16

Beaucoup plus de détails à ce lien:
http://entreprises.lefigaro.fr/parc-zoo ... -331338632

Quant à celles et ceux qui se demanderaient le pourquoi de commissaires aux comptes:
https://www.service-public.fr/professio ... its/F31440

Donc, pour l’instant, Michel Louis reste encore seul maître à bord. Je suppose que les changements de statuts ont pour but de sortir plus vite et plus facilement de ses soucis, desquels il n’est pas encore dit que c’est résolu.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5188
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Jeudi 05 Septembre 2019 5:11

Guère plus de détails sur ce changement de statut puisque l'annonce légale est la même. Vraiment agréable de trouver et partager des infos ces temps-ci... Le tacle à tout bout de partage. Je laisse donc les chasseurs d'infos vraiment précises, elles, prendre le relais.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Jeudi 05 Septembre 2019 7:03

Ah pardon, Philippe, où voyais-tu un tacle à ton encontre ? Où ai-je émis un quelconque reproche envers toi ?
Tu avais juste mis ta source mais pas le lien, voilà tout. Je me suis permis de faire une recherche et de compléter ton information en mettant en ligne des liens sur lesquels chaque lecteur pourra cliquer s’il en a envie.
Toute aide, et c’était comme ça que j’avais pensé agir, devrait être considéré comme la bienvenue.
Je te souhaite une excellente journée, Philippe, et laisse donc filer cette malheureuse mouche ! (Je précise que c’est juste de l’humour, mais je sens que çs va être dérisoire.)
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5188
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Jeudi 05 Septembre 2019 7:17

Je pensais n'avoir pas "juste" mis la source mais m'être donné la peine de reprendre l'info en la mettant même "en forme" par rapport à la rédaction initiale de cette annonce légale...
Excellente journée à toi.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Jeudi 05 Septembre 2019 8:23

Je trouve ça très bien, Philippe, de mettre l'info en forme, comme tu dis. Je le fais aussi moi-même, de la même façon.
Je pense tout de même que pour tout forumeur désireux d'avoir accès à plus d'information qu'il faut mettre un lien, en plus de citer la source.
Je n'ai fait qu'apporter un complément où il y a plus de détail, car on peut accéder à tout un historique sur la société qui gère le Zoo d'Amnéville remontant jusqu'en 2011.
Par ailleurs, on peut également le faire pour d'autres sociétés du secteur des parcs zoologiques et autres.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5188
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Jeudi 05 Septembre 2019 11:04

Le lien peut être parfois utile, en effet. Là, je tenais à "angler" mon post sur le changement de statut intervenu en juin et dont personne (ni la presse locale, ni aucun site pas davantage que le moindre forum ou groupe zoologique) ne s'était à ce jour fait l'écho, faute sans doute d'avoir trouvé ce " scoop " sur la Scop. L'objectif visé était de faire réagir sur cette nouvelle et d'éviter des digressions sur le pourquoi des actuelles difficultés du zoo d'Amnéville, lesquelles ont déjà fait ici l'objet de nombreux échanges...
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Samedi 14 Septembre 2019 8:36

Un fonds d’investissement attiré par le zoo d’Amnéville très affaibli

Un pan de l’avenir du Zoo d’Amnéville, en grandes difficultés, s’est joué mardi 10 septembre 2019, lors d’une discrète réunion entre les principaux créanciers et le fonds d’investissement qui devrait s’associer à Michel Louis, le directeur du parc. Les banques ont accepté de s’asseoir sur près de 40 millions d’euros.

C’est peut-être un effet indirect de la crise des Gilets jaunes. C’est en tout cas inattendu. Les principaux créanciers du Zoo d’Amnéville – endetté à plus de 50 millions d’euros qu’il ne parvient pas à rembourser – auraient accepté mardi soir, et après des heures de négociations, la proposition d’un fonds d’investissement. Prudentia conditionnait son arrivée dans le capital au soutien de Michel Louis, le directeur du parc, à l’abandon de plus de 75 % de cette dette. Autrement dit, le pool bancaire qui détient 80 % de ces créances devrait s’asseoir sur près de 40 millions. Après un dernier tour de table et des discussions autour du pourcentage, tout le monde se serait accordé sur le principe. « L’accord est en voie de finalisation », selon des sources. Officiellement, les banques contactées se sont retranchées derrière le secret bancaire.

L’information s’est néanmoins rapidement répandue. « C’est du jamais-vu », observe un proche du dossier. « Les banques vont faire un cadeau de dizaines de millions d’euros à un fonds d’investissement. »

Lors du prochain rendez-vous devant la chambre commerciale du TGI de Metz, prévu le 30 septembre, Michel Louis, le directeur et créateur du parc animalier mosellan, devrait demander une nouvelle modification du plan d’apurement de la dette afin d’entériner cet accord. Le deal serait le suivant : après un changement de statut, Prudentia prendrait 80 % du capital, Michel Louis garderait 20 % et un rôle dans la gestion du site. A voir si les juges, qui surveillent le dossier comme le lait sur le feu, goûtent cette manœuvre.

« Avant, on ne transigeait pas avec les banques »

En l’état, ce dossier pourrait créer une forme de jurisprudence dans les milieux économique et judiciaire. « Les banques n’étaient, jusqu’alors, pas des créanciers comme les autres. On ne pouvait pas transiger avec elles. Quand une entreprise ou un particulier connaît des difficultés, tout juste obtient-on un délai ou un échelonnement de paiement. Maintenant, avec cet accord, ça change la donne. On va pouvoir désormais discuter pour qu’elles annulent une partie de la dette », annonce un avocat spécialisé. « En tout cas, personne ne comprendrait qu’on ne puisse pas l’obtenir puisqu’on fait ce cadeau à un fonds d’investissement qui est là, in fine, pour faire une opération financière. »

Cet accord entre les banques et Prudentia n’annonce rien, en revanche, sur l’avenir des petits créanciers, qui mis bout à bout, représentent quand même 5 millions d’euros. Ils pourraient être contraints d’accepter la reprise de 25 % de leur dette. Dans le cas contraire, ils partiraient pour une longue procédure dans l’espoir de récupérer leur mise. Contrairement aux banques, c’est une question de « vie ou de mort » pour certains.


L’Association des usagers des banques en observation

Invitée à réagir à la décision des banques d’abandonner environ 75 % de leurs créances dans le dossier du zoo amnévillois, l’Association française des usagers des banques (Afub) explique d’abord « que si l’on réfléchit à court terme, on peut être satisfait que cela sauve la pérennité du site. Mais en réalité, on connaît la politique des fonds d’investissement, et on peut s’interroger sur son avenir dans cinq ou six ans… » Juriste et porte-parole de l’association, Jacques Poindron apporte une deuxième observation, sur un ton empreint d’ironie : « Cet abandon de créances est une expérience unique dont on peut espérer qu’elle inspire les banques régionales. 30 % de nos adhérents sont des entreprises. Elles aimeraient beaucoup un regard aussi bienveillant et obtenir l’aide et la compréhension des banques lorsqu’elles rencontrent des difficultés. » Dernière considération : « Dans ce dossier, on se dit que c’est dommage qu’il ait fallu l’arrivée du fonds d’investissement pour obtenir l’abandon de créances. C’était possible avant et ça aurait évité l’arrivée de ce fonds. Le plan de redressement aurait été plus simple. »
Source : L'Est Républicain.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Mardi 01 Octobre 2019 22:02

Le zoo d'Amnéville parvenu à un accord avec un fonds d'investissement

Le zoo d'Amnéville va peut-être sortir la tête du tunnel. Un accord a été trouvé fin septembre avec un investisseur étranger au parc. Si le tribunal de Metz le valide, une grande partie de la dette pourra être effacée.

L'arrivée d'un fonds d'investissement au zoo d'Amnéville était une rumeur, c'est désormais officiel. Il y a bien eu des tractations entre la direction et un investisseur pour sauver le parc de la dette. Des échanges qui se sont conclus le mois dernier avec un accord présenté au tribunal de grande instance de Metz le 27 septembre dernier.
Michel Louis le directeur du zoo, préfère pour l'instant garder secret le nom du mystérieux investisseur. Une arrivée qui est conditionnée à l'effacement d'une grande partie des 50 millions d'euros de dettes du zoo.

Le plan toujours de vigueur

En revanche, le plan d'apurement que le parc suit, ne devrait pas être raccourci pour autant. Selon la direction, les délais imposés par le tribunal devraient rester les mêmes. Mais " allégé de ce problème de dettes, on va pouvoir aller de l'avant ", se réjouit Michel Louis, le directeur. Cet accord doit toutefois encore obtenir l'accord du tribunal de Metz qui statuera prochainement (pas de date fixée pour le moment).

Pas touche à la centaine d'employés

Michel Louis se montre également heureux car si la décision de la chambre de commerce de Metz lui est favorable, il n'aura pas à se séparer du moindre salarié. Il précise également que des investissements pour améliorer le parc sont d'ores et déjà dans les tuyaux.
Source : France Bleu Moselle.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Lundi 07 Octobre 2019 17:31

Le zoo d'Amnéville pourrait changer de main

Le zoo d’Amnéville, encore deuxième français en termes de chiffre d’affaires, connaît une situation financière compliquée depuis plusieurs années. Une nouvelle ère pourrait se dessiner si le tribunal de commerce actait dans les semaines qui viennent la modification de son plan d’apurement du passif. Michel Louis, le directeur fondateur du zoo, l’annonce : il a à ses côtés un investisseur sérieux avec qui s’écrit un nouveau projet.

Maintien des emplois, continuité de l’activité vis-à-vis des partenaires commerciaux et nouveaux investissements : voilà ce que permettrait la reprise du zoo d’Amnéville par l’investisseur adoubé par Michel Louis. A ses côtés, il a déjà remporté une victoire ces dernières semaines : l’accord des banques de restructurer la dette du zoo qui s’élève à 40 millions d’euros (la même démarche avait capoté il y a quatre ans, alors que Michel Louis la portait seul). A ses côtés, il se présentera dans les semaines qui viennent devant le tribunal de commerce de Metz avec une demande de modification du plan d’apurement du passif de la société. Une fois ces freins desserrés, l’avenir pourrait enfin se découvrir pour le zoo.

Une nouvelle ère où l’emblématique directeur aurait toujours son mot à dire, mais où il aurait des comptes à rendre. Il assume. Il accepte. « J’ai 65 ans. Cela fait 35 ans que je dirige seul le parc, de nouvelles compétences (en termes de numérique par exemple, ndlr) permettront d’associer continuité et progrès. »
Écrire un nouveau chapitre sans effacer les précédents. « Voyez les réseaux sociaux, je déteste ! J’ai un mépris pour ce genre de truc où n’importe qui peut dire n’importe quoi. Mais il faut vivre avec. Moralement, je n’avais pas le droit d’hésiter un instant de m’entourer d’un partenaire compétent. »
Le nom dudit repreneur n’est plus un secret, le directeur se contente pour sa part d’affirmer qu’il « ne s’agit pas de prédateurs. Ce ne sont pas de ces vautours qui attendent la liquidation d’une entreprise pour la reprendre à l’euro symbolique. Il s’agit d’investisseurs, prêts à injecter de l’argent pour redresser l’entreprise ».
Des arguments qui seront sans doute avancés lors de l’audience devant le tribunal de commerce de Metz : la demande a été déposée le 27 septembre dernier, l’audience devrait être fixée dans les semaines qui viennent et le jugement rendu dans celles qui suivront.

« Pas d’état d’âme »


« L’an dernier, nous avions obtenu du tribunal l’autorisation de modification de notre plan d’apurement du passif (comprenant baisse du pourcentage de la dette à payer et report des intérêts bancaires). Un plan qui aurait pu être tenu si nous n’avions pas eu les conditions météo catastrophiques de cette saison : deux périodes de canicule, la pire chose à gérer pour nous, précédées d’un week-end de l’Ascension pourri. » Le directeur fondateur du zoo d’Amnéville, qui reste le deuxième en France derrière celui de Beauval en termes de chiffre d’affaires, évoque aussi la fréquentation : 420.000 visiteurs aujourd’hui contre 500.000 à 550.000 en moyenne, pas assez. Mais le problème est plus vaste.

« Un problème de surendettement, rien de plus », résume Michel Louis alors qu’il fait le point sur la situation du zoo en ce premier jour d’octobre. On parle de 40 millions d’euros, c’est beaucoup et ça lui a « mis des fers aux pieds », illustre le directeur du zoo. Avec des conséquences en cascade comme la réduction de moitié du budget communication, qui n’aide pas à remplir les caisses.
Il rappelle l’investissement de 15 millions d’euros pour l’accueil des gorilles en 2012, celui de 20 millions pour la construction de Tigerworld en 2015 (cette salle de spectacle où se joue un numéro homme-tigre). « Pas une fuite en avant mais pour maintenir le niveau, nous avons été amenés à des investissements de plus en plus importants. » Ces deux années sont aussi celles des records de fréquentation avec des pics atteignant 650.000 entrées.
Alors quand on lui demande si son projet pharaonique autour des tigres est en cause dans la situation financière du zoo, quand on lui demande si sa fermeture est prévue comme on a pu le lire, il enrage : « Enfin, fermer la plus grande attraction du zoo, bien sûr que non ! ». Et de poursuivre : « Je ne doute pas que si nous avions dû en arriver un jour à la liquidation du parc – ce dont il n’est absolument pas question – les mêmes qui parlaient de fermer Tigerworld auraient ensuite fermé en hiver, baissé les tarifs, puis réduit le nombre de permanents à 15. Et auraient fini par fermer tout court », scénarise-t-il en rappelant : « Tout ça ce n’est pas sérieux, ce sont des élucubrations. Un zoo, ça coûte 15.000 euros par jour, fermé ou ouvert. »

Face à ces « élucubrations », comme il les qualifie, Michel Louis oppose le principe de réalité. « Pas d’états d’âme. Ce bébé, né il y a 35 ans et que je dirigeais seul depuis, sera toujours le mien. Mais il faut savoir l’accompagner à vivre sa propre vie », philosophe-t-il en rappelant au passage : « Depuis trois ou quatre ans je suis sur la défensive, pour ne pas dire en légitime défense. »

Il s’engage enfin à protéger « l’esprit général qui a fait ses preuves : la végétalisation du parc, les spectacles parce que c’est par eux qu’on sensibilise le mieux le public, la relation aux salariés ». Ces derniers avaient la spécificité d’être actionnaires dans ce qui était l’une des plus symboliques scop (société coopérative et participative) de Moselle, un statut qui changera de fait. Au tribunal de statuer.

Des spécialistes de la reprise


Le nom du repreneur que Michel Louis ne veut pas prononcer, c’est Prundentia Capital. Un fonds d’investissement créé en 2017 et spécialisé dans la reprise de PME en difficultés. Il a été fondé par Roland Germain, ancien patron de la branche construction de Vivendi, et Dominik Zwerger, un énarque, ancien du Trésor, et ex-secrétaire général-adjoint du CIRI entre 2008 et 2010, l’organisme d’État chargé d’aider à la restructuration des entreprises en difficulté. Du sérieux a priori et des profils sans doute habitués à restructurer sans état d’âme…

A noter qu’un des conseils officiels du fonds est Henri Masse, ancien haut fonctionnaire, quatre fois préfet et Délégué ministériel à la mise en œuvre territoriale de la réforme de l’Armée en charge des restructurations entre 2013 et 2014. On imagine le carnet d’adresses.

Prudentia Capital, si le tribunal valide le projet, sera détenteur de 82 % du capital du zoo d’Amnéville et donc son nouveau propriétaire. Selon nos informations, un autre projet de reprise est en gestation, porté cette fois par des chefs d’entreprise régionaux, mais qui préfèrent pour l’instant rester dans l’ombre.
Source : La Semaine.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Mardi 08 Octobre 2019 14:29

Amnéville est vraiment le deuxième plus gros chiffre d'affaire après Beauval? Avant Thoiry, La Flèche, La Palmyre, Le Pal ou Paris?
okapi
 
Messages: 11847
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : didier et 2 invités

Tigre en mouvement