Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Mercredi 14 Novembre 2018 16:21

Gros suspense.... Même si je crois que c’est déjà joué d’avance, l’affaire étant trop grave...

Dette : le zoo d’Amnéville saura le 12 décembre

Le 12 décembre , Michel Louis et les salariés, très mobilisés, en sauront un peu plus sur le devenir du zoo d’Amnéville. Photo Pascal BROCARD.

Créanciers, représentants du personnel, et direction du zoo d’Amnéville, tout le monde avait rendez-vous ce matin devant la chambre commerciale de Metz. Un moment important dans l’histoire de ce parc, l’un des plus importants et beaux de France avec ses 2 000 animaux, pensé sous le modèle coopératif d’une Scop. Les prochaines décisions judiciaires diront à quoi va ressembler l’avenir du zoo mosellan.
Pourquoi en est-on arrivé à cette situation ? De lourds investissements avaient poussé, en 2016, Michel Louis et ses conseillers à demander un placement en redressement judiciaire. Une stratégie pour étaler une dette d’environ 60 millions d’euros.
Le zoo était rapidement sorti de cette période d’observation. En contrepartie, un plan d’apurement de la dette avait été établi. Cette année, les conditions climatiques, notamment la canicule, ont plombé la trésorerie.

La commissaire au plan a aussitôt alerté sur l’incapacité du parc à respecter ses engagements. Une obligation légale. Plusieurs possibilités s’offrent désormais au tribunal. S’il choisit la résolution du plan d’apurement, Michel Louis aura trois mois pour trouver un repreneur. A défaut, la justice prononcera la liquidation de la structure.
Le zoo demande une modification du plan
Michel Louis, très optimiste sur la capacité du zoo à poursuivre son activité, et Me Miroslav Terzic proposent une autre solution : une modification du plan de remboursement.
La plupart des créanciers ne semblent pas opposé à cette solution alors que le parc n’a produit aucune dette supplémentaire ces dernières années. Les plus importants sont des banques. Mais il y en a d’autres, plus petits à qui le zoo doit quelques centaines de milliers d’euros. Pour ces sociétés, le remboursement de leur créance est une question de vie ou de mort.
Au-delà du devenir de la centaine de salariés du zoo, c’est aussi à cela que doivent répondre les magistrats de la chambre commerciale. Ils rendront leur décision le 12 décembre

https://www.republicain-lorrain.fr/just ... 2-decembre
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5233
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Jeudi 13 Décembre 2018 6:34

Le zoo d'Amnéville obtient un répit pour rembourser sa dette

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Metz a accordé un nouveau répit au zoo d’Amnéville, mercredi 12 décembre 2018. La menace d’un placement en liquidation judiciaire s’éloigne donc.

« Le tribunal a fait droit à notre demande de modification de plan », a expliqué Me Terzic, avocat du zoo. Le premier plan d’apurement du passif a été ordonné au mois de juillet 2016. Mercredi, la juridiction a accepté la révision de celui-ci, présentée par le zoo en octobre dernier. Il a rejeté de fait la requête en « liquidation judiciaire » engagée par le commissaire à l’exécution du plan, désigné lors du placement en redressement judiciaire du zoo d’Amnéville.

« Nous allons remonter la pente »

La règle veut que le commissaire sollicite la résolution du plan d’apurement dès lors qu’une échéance n’est pas honorée par le débiteur. Or ce fut le cas pour le zoo cette année. La Scop (Société coopérative et participative) du parc zoologique n’est pas parvenue à payer le deuxième dividende du plan (la deuxième des dix annuités de la dette qui s’élève à 53 millions d’euros) de juillet 2018, en raison, entre autres, d’une chute de fréquentation consécutive à la canicule du mois d’août.

Aujourd’hui, la vie du zoo d’Amnéville, qui emploie une centaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires avoisinant les 16 millions d’euros, va donc pouvoir reprendre son cours avec de nouveaux objectifs fixés par son emblématique fondateur, Michel Louis. « Nous sommes confiants. Nous allons pouvoir remonter la pente en regagnant des visiteurs », a-t-il déclaré.

« Concrètement, on a proposé de réduire la deuxième annuité, de 8 % du montant de la dette, à 3 % et de reporter les 5 % sur les deux dernières années « On a également demandé que les intérêts courus sur les prêts à plus d’un an soient payables en deux fois lors de la neuvième et de la dixième année. »
Source : Le Républicain Lorrain.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Antoine6259 » Jeudi 13 Décembre 2018 9:42

Merci Philippe, le verdict étant tombé hier, j'avais cherché des nouvelles pendant la soirée mais il n'y avait encore rien.
Cela semble donc légèrement s'arranger pour Amnéville...
Antoine6259
 
Messages: 5385
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Therabu » Jeudi 13 Décembre 2018 9:50

Le véritable juge de paix restera la fréquentation. Si le parc ne regagne pas rapidement des visiteurs, sa capacité à honorer la dette, même si elle s'étale sur longtemps, sera impactée. Je ne suis pas un fin connaisseur de ces procédures, mais un second défaut de paiement traduirait une incapacité chronique à faire face aux échéances.
Therabu
 
Messages: 3215
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Antoine6259 » Jeudi 13 Décembre 2018 10:12

J'ai même tendance à croire que c'est l'argument d'une mauvaise année exceptionnelle qui a fait pencher la balance en leur faveur. Et que c'est certain que si ça se reproduit dans un ou deux ans, ça ne passera plus.
Antoine6259
 
Messages: 5385
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Jeudi 13 Décembre 2018 18:20

Un répit, un sursis en fait, un délai plus long pour rembourser sa dette.
Pour l’heure, ce n’est pas encore complètement gagné pour le zoo.
Il faut aussi savoir qu’en cas de verdict défavorable, le zoo n’aurait eu que 3 mois pour trouver un repreneur, temps très (trop) court pour négocier la vente d’une structure de cette importance, sachant qu’il y a aussi la dette à vendre.
Peut-être que finalement, la SCOP essaie de gagner du temps pour mieux revendre le parc, qui sait ?
En fait, j’espère qu’ils s’en sortent définitivement, honorablement et en reconsidérant ce qui fait honte (le Tigerworld !!!), et qu’ils réintègrent l’EAZA. C’était quand même bien dommage.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5233
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar didier » Dimanche 23 Décembre 2018 13:33

Michel Louis ne renoncera jamais à son "joujou" TigerWorld, j'ai trouvé cette interview :

L’information circulait dans le milieu : l’Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) a exclu le parc amnévillois de son organisation « à la suite de leur décision d’établir le spectacle Tigerworld, indique l’EAZA. Selon notre définition, il s’agit d’un spectacle de cirque. Nous ne permettons pas l’adhésion des cirques à notre association. » La fauconnerie du Puy-du-Fou a connu pareil sort. « Cela n’a rien à voir avec le soin apporté aux animaux, qui est d’un niveau élevé », précise l’organisation internationale.

Mais les conséquences de l’exclusion ne sont pas neutres : aujourd’hui, Amnéville ne peut plus ni faire partie des programmes de reproduction des animaux du programme européen pour les espèces menacées ni participer aux activités collaboratives de l’association. On imagine l’embarras de Michel Louis pour remplacer des animaux et obtenir de nouvelles espèces…
Il n’en est rien, selon le directeur. « D’abord, il est hors de question d’arrêter Tiger-World, c’est notre fleuron, l’attraction majeure. C’est un spectacle dûment autorisé par l’administration. Mais en plus, on va attaquer l’EAZA ! Les plans d’élevage existaient avant l’EAZA, créée dans les années 90. Progressivement, l’association s’est appropriée les plans d’élevage d’une manière contraire au droit. Cette ONG n’a aucune autorité. Quand ils agissent comme ils le font avec nous, c’est une usurpation d’autorité ! On va les attaquer devant l’Europe. Je ne cautionne pas leurs pratiques. » Cette situation ne fragilise-t-elle pas le zoo ? « La non-appartenance rend, parfois et pour quelques espèces, plus difficile l’accès à des animaux. Mais concrètement, ça n’aura aucun impact sur notre activité. Pour avoir des animaux, je peux traiter avec des parcs qui ne font pas partie de l’EAZA, ou même avec des parcs qui en font partie et se fichent notre exclusion. J’entends dire que ça va coûter plus cher : c’est faux. Les animaux des plans d’élevage sont censés être gratuits, mais ils ne le sont pas en réalité. Il y a beaucoup d’hypocrisie autour de ce système. »

Récemment, Michel Louis a acheté deux femelles éléphants à un cirque portugais.

Source : https://www.estrepublicain.fr/actualite ... d-echanges
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14785
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Dimanche 23 Décembre 2018 14:13

C'est beaucoup de bruit et de savantes rodomontades pour pas grand chose! Comme l'EAZA n'est qu'une simple association et n'a aucune véritable légitimité à légiférer, l'attaquer n'a guère de sens! Un groupe de copains en exclut un et il n'a donc plus la possibilité de participer aux fêtes collectives et ne peut plus jouer aux mêmes jeux, faire des échanges, etc. De là à traîner en justice l'association pour exiger de pouvoir toujours faire des échanges avec les anciens copains, ça risque de ne pas avoir beaucoup d'impact... En fait, Michel Louis est surtout vexé d'être écarté des EEP et de ne plus pouvoir être assimilé à ceux qui y participent, mais en achetant des animaux à un cirque et en affirmant que les sources d'approvisionnement sont infinies, il assume aussi très bien son exclusion.
okapi
 
Messages: 11883
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 23 Décembre 2018 18:16

Michel Louis veut attaquer l'EAZA en justice, mais je serais tenté de lui conseiller de garder dans un premier temps son argent pour rembourser les dettes de son parc.

Okapi je ne serai pas aussi affirmatif par rapport à ce que tu dis sur la fin. Pour racheter des lions ou des tigres hybrides ça ne posera probablement pas de problèmes, mais si Amneville veut des vraies nouveautés ça sera sûrement plus compliqué. Car je ne sais pas auprès de quel cirque il pourra acheter des koalas ou des okapis...
Antoine6259
 
Messages: 5385
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Dimanche 23 Décembre 2018 19:56

Les ressources à l'Est sont parfois étonnantes...Il y a beaucoup de parcs à travers l'Europe qui ne sont pas concernés par le réseau des EEP et qui possèdent des espèces insoupçonnées. Il y a même sans doute davantage de parcs non inscrits que l'inverse, donc tout, ou presque, est possible...
okapi
 
Messages: 11883
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar raphaël » Dimanche 23 Décembre 2018 21:23

Toujours est-il que vouloir attaquer l'EAZA et se mettre autant en opposition vis-à-vis de cette institution, c'est clairement s'assumer comme le mouton noir.
Là pour le coup, les soutiens et amitiés risquent d'être encore plus difficiles à trouver.
Quand on est en période financière très délicate, je ne vois pas l'intérêt à s'auto-infliger un autre sujet de colère, de dépense d'énergie, de contrariétés, d'attentes...
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Lundi 24 Décembre 2018 7:36

Encore une fois, ce ne sont que des mots! On n'attaque pas une ONG parce qu'elle ne vous aime plus et qu'elle a fait le choix de se séparer de vous pour des raisons qui sont pour le coup particulièrement respectables! Ces fusées linguistiques sont de la pure rhétorique destinées à la presse locale: lancer des menaces quand on est au bord du gouffre, c'est aussi se rassurer soi-même sur sa capacité d'exister. L'EAZA n'est pas la source des problèmes de Michel Louis: sa clientèle se fiche royalement de son appartenance ou pas à une association dont elle ignore tout! Le zoo ne séduit plus autant, les temps changent et ce que le patron ne veut pas voir ni entendre, c'est que le goût du public évolue et que, oui, peut-être, Tigerworld est l'une des source de ses problèmes. Le grand public n'est pas toujours une masse indistincte et l'assimilation d'un zoo à un cirque peut devenir un vrai risque pour sa fréquentation. Ils doivent bien se marrer à l'EAZA et attendre avec impatience et curiosité une injonction ridicule qui n'ira probablement pas très loin...
okapi
 
Messages: 11883
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Samedi 13 Juillet 2019 21:36

Zoo d’Amnéville : un partenaire financier en approche

Après une zone de turbulences traversée en fin d’année dernière, le zoo d’Amnéville a retrouvé du souffle. Ce n’est pas simple tous les jours, mais il parvient à rembourser son passif, aidé par une hausse de la fréquentation. La possible arrivée d’un partenaire financier pourrait tout résoudre.

La trésorerie du zoo d’Amnéville vit, comme ses animaux, au rythme des saisons. Ils sont sensibles au climat, et ses changements brutaux. « C’est même plus délicat pour nos finances parce qu’on ne peut que subir », soupire Michel Louis, son directeur. « Vous me connaissez, vous savez que je râle souvent sur la météo… »
Le récent épisode de canicule a été un mauvais moment à passer. Le site commence à avoir l’habitude de ces hausses de température. Ce n’est pas idéal pour une structure à la recherche d’un second souffle, après avoir traversé une zone de turbulences l’an dernier. Mais contrairement à ce que racontent de persistantes rumeurs, Michel Louis et ses équipes de passionnés font face, cette fois, à leurs obligations. Le plan d’épurement du passif (plus de 50 millions d’euros de dettes), renégocié et accepté l’an dernier par la chambre commerciale de Metz, est respecté. « Nous sommes dans les clous », se réjouit un membre du personnel, rassuré par les dernières annonces de son directeur.

Cela ne signifie pas que tous les problèmes sont derrière la Scop (Société coopérative et participative). Les prochaines semaines en diront beaucoup sur son avenir. Si la météo – on y revient – est favorable entre le 15 juillet et le 25 août, période traditionnelle de fortes affluences, elle envisagera la suite avec plus de sérénité. La suite, c’est notamment l’échéance de fin septembre : il faudra avoir remboursé plus de 5 millions d’euros, il en manque encore 4.
« Les signes sont positifs », insiste Michel Louis. « Nous avons fait 22.000 entrées lors du week-end de Pâques, l’un de nos records historiques. La fréquentation est en hausse de 6 % par rapport à l’an dernier. Mais en 2018, c’est juillet et août qui ont été gâchés par le temps. On va voir. »

« Il partage ma vision des choses »

Pour s’éviter des sueurs froides, Michel Louis s’est ouvert vers l’extérieur. Les magistrats, qui ont donné un peu de répit au parc animalier, l’avaient expressément réclamé dans leur jugement : la Scop devait chercher un partenaire financier pour mieux respirer. Elle l’a peut-être trouvé. Les discussions, couvertes du sceau de la confidentialité, sont avancées.
« J’aurais pu continuer seul, au risque que cela craque… C’était en réalité de mon devoir de trouver une aide. Je suis en lien avec quelqu’un qui partage ma démarche et ma vision des choses. Je ne peux en dire plus mais nous vivons un moment important. Cela va garantir la pérennité du site. »
Source : Le Républicain lorrrain du jeudi 11 juillet 2019.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar GPN » Samedi 13 Juillet 2019 23:03

Des idées sur ce partenaire ? Venant du monde des zoos ou pas du tout ? On sait que la Flèche est très proche d'Amnéville, verront nous apparaître un partenariat avec looping ?
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 683
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Dimanche 14 Juillet 2019 8:17

Ou un certain Sauveur F. ?
Michel Louis parle de partenaire financier, pas de faire reprendre son zoo.
Je verrai plutôt quelqu’un s’installer en tant que co-directeur en l’échange de quelques parts, voire au moins la moitié, et qui s'engage à aider le zoo pour un meilleur futur.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5233
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement