Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Mardi 29 Décembre 2015 11:57

Le parc zoologique d’Amnéville (Moselle) connaît d’importantes difficultés financières malgré une fréquentation au beau fixe. Endetté, des banques refusent d’étaler le remboursement des emprunts. Le zoo pourrait être placé en redressement judiciaire en janvier.

La construction de Tiger World, gigantesque salle de spectacle qui accueille un show unique avec des tigres place le zoo d’Amnéville dans une situation financière difficile.
Michel Louis, directeur du zoo dénonce ce mardi dans Le Républicain Lorrain sa situation « kafkaïenne ». Trois banques sur douze refusent d’étaler la dette du zoo sur dix ans au lieu de sept comme prévu initialement. Le patron du célèbre zoo, l’un des plus fréquentés en France, a ainsi demandé à ses partenaires bancaires de faire un effort. A cause du gigantesque chantier de Tiger World, le zoo a dû assumer 4,5 millions d’euros de surcoûts autofinancés. Selon le patron, la nouvelle attraction a coûté 20 millions d’euros dont 3 millions autofinancés et le reste assuré par les emprunts.

Blocage de plusieurs banques

M. Louis estime qu’il a perdu les banques au moment d’incorporer les 4,5 millions d’euros de surcoût dans la demande de restructuration de la dette. Le directeur estime que son parc peut être placé en redressement judiciaire malgré un chiffre d’affaires record en 2015 (18,2 millions d’euros pour plus de 2 millions de bénéfices). Il n’y aurait, selon lui, « aucune (conséquences) pour le parc, plus embêtante pour les fournisseurs puisque la dette pourrait être étalée sur dix ans. Une décision devrait tomber dans la première quinzaine de janvier. (…) Pour les salariés, pour nos visiteurs, ça ne changerait rien » affirme le dirigeant du zoo.

Le directeur du zoo paie au prix fort des investissements risqués qui font l’ADN de son parc zoologique, locomotive du site de loisirs d’Amnéville en Moselle. Défendant le statut de Scop de son entreprise (société coopérative et participative, NDLR) Michel Louis a dénoncé l’attitude de certaines banques qui ont tout bloqué. « Ils auraient voulu mettre un financier dans l’affaire et faire leur loi. Or, dans une Scop, 1 homme = 1 voix. Les bénéfices, ce sont 50 % dans les investissements, 50 % dans les salaires. Moi, je suis un salarié comme les autres, motivé par le parc et le côté humain. Pas pour me construire une fortune personnelle » assure son directeur.
Source : Loractu.
Voilà qui précise les infos évoquées ici : www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewto ... 60#p122090
Philippe
 
Messages: 10960
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar bastet_75 » Mardi 29 Décembre 2015 16:12

Ben voilà, sous couvert d'être à la tête d'une "Scop", le type se dédouane en prétendant être une personne comme une autre.
Je pense qu'il faut remettre les choses à leur place : à cause de ses emprunts abusifs et de son business plan douteux pour voir sortir de terre ses rêves, il met en péril une structure qui jusqu'ici était saine.

Il est peut être temps de changer de main…? :wink:
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar jean-marc » Mardi 29 Décembre 2015 18:10

Après cela reste SON parc qu'il a fait sortir de terre à partir de rien, et même si certains choix son discutables , celui de la SCOP reste une avancée sociale réelle pour les salariés et effectivement il ne recherche pas son enrichissement personnel...
jean-marc
 
Messages: 750
Enregistré le: Jeudi 25 Septembre 2008 10:46

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Mardi 29 Décembre 2015 23:42

C'est à l'évidence toute la fragilité d'un parc privé: à l'heure des bilans, seuls les chiffres justifient la stratégie de l'entrepreneur et en l'occurence, il y a fort à parier que Michel Louis escomptait bien sinon franchir la barre du million de visiteurs, au moins atteindre les 800 000 visiteurs. Il s'est trompé sur l'impact réel de son projet et il le paie au prix fort quand la fragilité de son plan apparaît brusquement aux banques. Il leur a peut-être même "survendu" le concept et pour peu qu'une ou deux étaient déjà réticentes à l'idée... J'imagine qu'il va trouver une solution et que le parc ne coulera pas, mais il est pour le coup le seul responsable de cet échec. Il ne se dédouane pas et la SCOP est une belle preuve d'humilité, mais il est le seul maître à bord et c'est à lui de gérer les conséquences de ses actes. C'est ce qui rend les zoos privés si vulnérables et peut fragiliser des dispositifs liés à la conservation: demain, Amnéville va devoir réviser à la baisse ses coûts de fonctionnement et définir des priorités. Si la survie du parc dépend de la suspension de ses soutiens aux associations, je ne crois pas que la question restera posée très longtemps...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Mercredi 30 Décembre 2015 7:28

Zoo d’Amnéville : la mécanique infernale

Malgré un chiffre d’affaires conséquent et un nombre de visiteurs record, le zoo d’Amnéville s’est vu refuser un rééchelonnement de sa dette par trois établissements bancaires. Eclairage avec son directeur.

Un chiffre d’affaires 2015 historique, un record de plus de 20.000 entrées déjà encaissées pour ce seul mois de décembre : le zoo d’Amnéville aurait toutes les raisons de terminer l’année avec le sourire. Malgré tout, le site se retrouve dans une situation inédite à la suite du refus de trois banques d’accéder à sa demande de rééchelonnement de sa dette. De quoi susciter quelques questions et inquiétudes parmi certains fournisseurs.

Comment trois banques peuvent-elles vous mettre en difficulté, alors que vous estimez votre affaire saine et vos investissements réfléchis ?

Michel Louis, directeur général du zoo d’Amnéville : « C’était au printemps dernier, avec les surcoûts de Tiger World, 4,5 M€ autofinancés sur la trésorerie de la saison, je me suis rendu compte que ça allait coincer. Tiger World, c’est 20 M€ d’investissement dont 3M€ autofinancés. Les emprunts étaient contractés sur sept ans. »

Sept ans, ça n’est pas un peu court pour pareil investissement ?

« C’est ce que me disait mon comptable. Payer sur sept ans un investissement qui s’amortit sur quinze, ça n’est pas courant. D’où ma demande aux douze banques avec qui je travaille, de restructurer ma dette sur dix ans. Je ne pensais pas que ça poserait problème. »

Le zoo est-il trop endetté ?


« Certes, l’endettement est fort et atypique. Mais ce sont les investissements réalisés qui lui donnent sa valeur et font sa réputation. Une expertise, demandée par les banquiers, a estimé le parc à 44 M€. 2015 a été notre meilleure année : 18,2 M€ de chiffre d’affaires. Un record historique. Nos bénéfices nets sont d’un peu plus de 2M€.
En 2014, nos fonds de roulement oscillaient entre 21 et 22 M€. Chaque mois, je rembourse 900.000€ d’emprunts, soit plus de 10 M€ sur l’année. Il n’y aurait pas eu de problème sans les surcoûts pour Tiger World, ceci en pleine saison là où les frais sont les plus importants. D’où ma demande de restructuration de dette avec l’incorporation des fameux 4,5 M€ injectés. C’est là que la machine s’est enrayée. »

Pourquoi les banquiers vous ont-ils lâché ?

« Attention, ce sont trois banques sur les douze avec lesquelles je travaille qui m’ont lâché. Pire, ce sont trois petites banques avec qui j’ai les plus petits encours ! Pour la Société Générale, ma banque principale, et la Banque de France, le dossier était sain et devait passer sans problème. Le 25 août, la réunion de transparence à la Banque de France a donné son accord de principe, mais trois ont bloqué. La règle du pool banquier, c’est l’unanimité. »

Cette seule minorité de blocage pourrait mener au redressement judiciaire ?

« Oui, un truc de fou ! Fin septembre, j’ai nommé un mandataire ad hoc, Me Chanel. Ces banques ont fait remonter le dossier aux affaires spéciales de Paris. Ils m’ont fait tourner en bourrique. A côté, les contrôleurs fiscaux sont des amis. Ils ont exigé une expertise, un audit prévisionnel. J’ai fait tout ce qu’ils me demandaient, mais une fois les chiffres en main, ça ne les intéressait plus. Ils étaient odieux. »

Quel intérêt à pareille attitude ?

« Depuis le début, ils voulaient briser mon modèle économique et social. La Scop (NDLR : Société coopérative et participative), ça les embête. Eux, ils auraient voulu mettre un financier dans l’affaire et faire leur loi. Or, dans une Scop, 1 homme = 1 voix. Les bénéfices, ce sont 50 % dans les investissements, 50 % dans les salaires. Moi, je suis un salarié comme les autres, motivé par le parc et le côté humain. Pas pour me construire une fortune personnelle. »

Vos partenaires historiques n’ont pas pu inverser la tendance ?


« Ce sont les petits qui ont monopolisé le débat. Ils ont bloqué sur tout, la garantie hypothécaire (mon parc est vierge d’hypothèques), la réunion à Bercy, la tentative de sauvegarde accélérée… »

L’hypothèse d’un redressement judiciaire (RJ) n’est pas à écarter. Quelles en seraient les conséquences ?

« Aucune pour le parc, plus embêtante pour les fournisseurs puisque la dette pourrait être étalée sur dix ans. Une décision devrait tomber dans la première quinzaine de janvier. Tout aurait pu être simple et moins pénalisant pour les fournisseurs. Pour les salariés, pour nos visiteurs, ça ne changerait rien. A l’avenir, je ne travaillerai plus qu’avec la Société Générale, le Crédit Agricole et le Crédit Lyonnais. Ça fait trente ans que le zoo est là. Trente ans qu’il gagne de l’argent. On pourrait se retrouver en RJ avec une situation de trésorerie plus saine que jamais. C’est kafkaïen. L’avantage, c’est que cette histoire m’aura permis de fouiller dans les comptes. Au final, je me dis que c’est un mal pour un bien. »
Source : Vosges Matin.
Philippe
 
Messages: 10960
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar raphaël » Mercredi 30 Décembre 2015 22:19

Là encore, la fréquentation d'Amnéville est bonne, le problème c'est bien le coût de cette folie hollywoodienne !
20 millions d'euros pour une salle de show... ça fait vingt Grandes Volières de Doué, quand même. ça fait plus que tout le Zoo de Trégomeur refait, ça fait deux fois plus que la serre de Montpellier (bon, pas une excellente référence, mais argent public).
ça fait cher la lubie, ça aurait pu bien marcher.
Moi ça me rassure, ça prouve que si le zoo reste un lieu grand public, désormais les gens attendent peut être un peu autre chose pour venir en masse que le tigre qui fait le toutou, comme on en voit dans tous les cirques du pays depuis des décennies (parce qu'honnêtement, pas grand monde fera une différence entre les numéros)...
Si Beauval marche si fort, c'est qu'il marche aussi et surtout sur leur registre rareté/beauté/fragilité/conservation ; les pandas c'est hyper mignon, c'est aussi et surtout menacé et protégé par l'argent du parc.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6893
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Jeudi 31 Décembre 2015 10:52

Beauval "marche" parce qu'il a été honoré d'une visite présidentielle, qu'il a décroché les pandas et que ces évènements ont été surmédiatisés à l'échelle de ce qui reste un "zoo". Ne perdons pas de vue que le premier zoo de France n'a pas été inauguré par un président de la République... Beauval marche parce que le parc communique très bien, qu'il a réussi (comme La Flèche) a convaincre des télévisions à venir faire des sujets efficaces et/ou inscrits dans la durée, qu'il a réussi à se parer d'une image de zoo "moderne" et qu'il aligne les espèces étonnantes avec simplicité tout en possédant un catalogue sans fin d'espèces connues. Beauval se vend commercialement très, très bien, beaucoup mieux qu'Amnéville qui n'est pas un "beau" parc au sens Beauvalien du terme et qui s'est sans doute un peu ringardisé avec Tiger World, bien plus que ce que Michel Louis le pense sans doute et que nous sommes là devant des questions de "compétences", c'est-à-dire une capacité à faire des choix à un moment donné. Claude Caillé était redoutablement compétent, Jacques Bouillault ou Pierre Thomas ne l'étaient pas du tout, les patrons de La Flèche, de Beauval, Pairi Daiza sont formidablement compétents comme le sont les Gay, sans doute un peu plus joaillers que les autres, mais surtout, surtout, il y a toujours un déclencheur à un moment donné qui fait décoller un parc (parfois jamais) et Michel Louis s'est trompé. Sur ce coup-là, il s'est montré totalement incompétent, faisant une erreur de stratégie de débutant en misant sur le passé et la nostalgie de son enfance plutôt que sur la compréhension des désirs du public d'aujourd'hui...
Mais je ne crois pas une seconde à l'idée que les visiteurs intègrent les notions de conservation pour déclencher leur envie de zoo! C'est une notion très vague pour le commun des mortels qui mélange un peu tout et pour ceux qui savent, le zoo n'est sûrement pas l'interface la plus efficace pour remplir la mission de conservation: d'une part, les vrais initiés à la cause exècrent les zoos et d'autre part, ils savent bien qu'il s'agit bien plus d'un vernis compensatoire que de la panacée définitive...
On va au zoo pour les enfants, parce que ce n'est pas loin, parce qu'il y en un à côté du camping, parce qu'on en a parlé à la télé et parce que c'est moins cher qu'un séjour en Afrique! Pour le reste, les raisons d'y aller sont les mêmes que les nôtres, mais on parle alors d'un pourcentage infime de visiteurs...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar bastet_75 » Jeudi 31 Décembre 2015 12:04

Tu as tout à fait raison Okapi

L'atout de parcs comme Pairi Daiza et Beauval, c'est de parvenir à vendre au client plus qu'un contact avec les animaux mais l'illusion d'exotisme, de dépaysement, une expérience unique, dont on se souvient et dont on parle autour de soi.

Ce qui a permis aussi à Beauval de maintenir une dynamique de croissance je pense, c'est aussi le développement de son segment hôtelier, qui permet de rester plus longtemps. On n'est plus dans le cadre d'une belle journée en famille à découvrir les animaux, on passe directement à un séjour-vacances.
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Vinch » Jeudi 31 Décembre 2015 13:02

De l'excellent Okapi, sans faute. Je suis entièrement d'accord avec ce qu'il dit, tout comme avec ce que Raphael avance. C'est très bien analysé.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5089
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar okapi » Jeudi 31 Décembre 2015 13:35

Merci Vinch! Le plus frustrant en fait, c'est de ne pas pouvoir maîtriser "l'inquantifiable": pourquoi un zoo décolle et pourquoi un autre stagne. Qu'est-ce qui fait que du jour au lendemain ou presque un parc connaît une embellie et fait décoller sa fréquentation... Beauval est le meilleur cas d'école: sa trajectoire est absolument fantastique, proprement sidérante quand on parle d'un petit parc ornithologique un peu perdu qui a su en une dizaine d'années, après avoir forcé la chance et développé sa collection pendant quinze ans, capitaliser sans cesse sur ses acquis successifs jusqu'à devenir un parc désirable auquel tout réussit. La Palmyre l'a vécu aussi en son temps. C'est souvent une question de moyens, de choix initial de situation (il y en a qui sont là où ça ne marchera peut-être jamais, quoi qu'ils fassent), mais je crois que c'est aussi une question d'hommes, de stratégie et de... chance, pour ne pas écrire hasard...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Philippe » Vendredi 01 Janvier 2016 7:58

Impasse financière pour le zoo d’Amnéville malgré une année record

Le zoo d'Amnéville dans une situation financière difficile. Malgré une fréquentation record, il a un trou de 4 millions et demi d’euros de trésorerie. Trois de ses 12 banquiers refusent de rééchelonner ses dettes.


Une année record pour le zoo

En inaugurant son nouveau spectacle de tigres « Tiger World », le zoo d’Amnéville a connu une année exceptionnelle. Il a battu son record de fréquentation qui datait de 2012 avec plus de 631.000 entrées payantes. C’est 11 % de plus par rapport à 2014. Le chiffre d’affaires est également en hausse et atteint 18,2 millions d’euros pour 2015, soit près de 2 millions d’euros de bénéfice net. Et pourtant, il est sous la menace d'un redressement judiciaire. Une partie de ses banquiers refuse de rééchelonner ses dettes.

Une minorité de banquiers qui bloquent tout

Et ce qui manque dans les caisses du zoo, ce sont 4 millions et demi d'euros, de trésorerie, dû au surcoût de Tiger World. Une goutte d'eau comparée aux 20 millions investis. Ce calcul, Michel Louis l'a fait depuis le printemps. Il a demandé à rééchelonner ses dettes sur 10 ans au lieu de 7. Mais fin aout, sur les 12 banques du pool, 3 refuse la restructurations proposée.
Depuis un mandataire a été nommé mais si aucun accord n'est trouvé d'ici mi-janvier, il faudra s'orienter vers un redressement judiciaire. Mais Michel Louis, le directeur du zoo est serein : " Cela ne sert à rien de s'énerver. Quelque soit l'issue, un accord in extremis avec les banques ou un redressement judiciaire, la situation est la plus saine depuis 30 ans et les salariés ne sont pas menacés. Mettre 12 banques d'accord c'est totalement impossible et il n'y a pas que moi qui trouve cette situation débile. Si ça avait été fait à la majorité, ça aurait été réglé depuis longtemps."

Le bénéfice net du zoo est estimé à un peu plus de 2 millions d'euros pour cette année 2015.
Source : France Bleu Lorraine Nord.
Philippe
 
Messages: 10960
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar zoovenirs » Vendredi 01 Janvier 2016 11:23

Je ne suis pas un expert fiscal mais je ne comprends pas comment un parc qui annonce un bilan avec un bénéfice de 2 millions se retrouve en redressement judiciaire.
Quand on compare la situation, toutes proportions gardées, avec le cas du parc Val d’Hérault couvert de dettes, on a du mal à suivre.

A une certaine époque, le zooparc de Beauval faisait pratiquement aucun bénéfice avait de gros emprunts et rien ne s'est passé pourtant. Les banques étaient moins frileuses ?.

On voit bien que pour maintenir la fréquentation voire l'augmenter les parcs se lancent dans des travaux importants, onéreux et financés par l'emprunt. Cela fragilise la situation financière avec une fréquentation souvent liés aux conditions climatiques (températures exceptionnelles de fin 2015).
Le tarif des entrées qui augment car il doit aussi tenir compte de l'augmentation des encours de la dette.

Imaginons que Beauval perde, on ne sait pourquoi, 100 000 ou 200 000 visiteurs...
Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1165
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar Therabu » Mercredi 06 Janvier 2016 0:41

Si je me rappelle bien de mes cours de droit, c'est tout à fait possible Jean-Pierre car il ne faut pas confondre le profit et la trésorerie (le cash). Le redressement judiciaire est une procédure de sauvegarde de l'activité qui permet à l'entreprise concernée d'étaler les paiements dû à ses créanciers.
Elle doit être déclenchée par un état de cessation de paiement c'est à dire une impossibilité dans l'immédiat de faire face à ses dettes. Les surcoûts liés à Tiger World ont dû peser sur la trésorerie et Amnéville semble être dans l'impossibilité de faire face à ses obligations.

Pour expliquer pourquoi profit et cash ne sont pas forcément les mêmes, il faut s'intéresser soit aux produits et charges non-encaissables; le principal est l'amortissement des installations; soit aux décalages de trésorerie. Ici Amnéville a dû étalé comptablement l'investissement sur plusieurs années bien que le zoo ait payé cette année les entreprises.
Therabu
 
Messages: 3115
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar bastet_75 » Mercredi 06 Janvier 2016 9:31

C'est tout à fait ça. A noter que cette procédure n'est pas une mécanique sur laquelle n'importe quelle entreprise peut compter ( exemple du Val d'Hérault qui présentait ça comme quelque chose de calculé et volontaire ) puisque pendant cette période l'entreprise est mise sous observation afin de trouver des solutions : Poursuite de l'activité possible ou liquidation ? c'est ce que doit déterminer cette procédure. Evidemment, pour Amnéville je ne doute pas qu'un rééchelonnement de la dette sera décidé. l'entreprise avant cette folie, était plutôt saine. En revanche, j'imagine que les investissements sur d'autres projets vont avoir du plomb dans l'aile après ça ..
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Amnéville pourrait être placé en redressement judiciaire

Messagepar nico » Mercredi 06 Janvier 2016 10:45

Au moins cela retardera peut-être l'arrivée des dauphins ....
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3435
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Suivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : maxime et 3 invités

Tigre en mouvement