Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 04 Octobre 2015 4:10

Effectivement, je voulais surtout dire que dans mes souvenirs, il ne s'agissait pas de la même espèce dans les deux parcs, et que l'un des deux présentait des macaques asiatiques. Ce que Jean-Marc a confirmé.
Antoine6259
 
Messages: 5289
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar zoovenirs » Dimanche 04 Octobre 2015 6:40

Sur les publicités locales, ils sont présentés comme des macaques de Java.
Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1164
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar alban kiwi » Mercredi 21 Octobre 2015 11:15

les animaux du parc sont à vendre !
"Pour les personnes qui désirent acquérir nos animaux, merci de nous envoyer un mail et nous vous ferons suivre le document de candidature et les tarifs.:parcanimalier.saintclar@orange.fr"
et les produits de leur boutique sont à -50%
"Nous vous proposons aussi la boutique du parc a - 50% ,ou apres la fermeture nous vendons notre stock si il y a des gens intéressés pour acheter pour des boutiques"
PAGE FB DU PARC
alban kiwi
 
Messages: 231
Enregistré le: Dimanche 03 Mai 2015 20:35
Localisation: Aquitaine

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Philippe » Samedi 05 Décembre 2015 18:16

Trois alpagas du parc ont rejoint Planet Exotica à Royan.
Philippe
 
Messages: 10953
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar gibbon » Dimanche 06 Décembre 2015 20:41

Antoine6259 a écrit:Ces sont des magots dans les deux cas ? Il me semblait que dans l'un des deux il s'agissait de macaques ?

Le siamang n'est pas un gibbon ? Le grizzly n'est pas un ours ?...
« Les oiseaux ne descendent pas des dinosaures, ce sont des dinosaures à proprement parler. » (Guillaume Lecointre)
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 1764
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 06 Décembre 2015 21:35

Effectivement le magot a pour synonyme "macaque de Barbarie". Mais dans mon esprit il est quand même un peu à part, car par "macaque" j'imaginais la multitude d'espèces asiatiques.
Pour le grizzly je suis d'accord. En revanche il me semble justement que le cas du Siamang fait un peu débat.
Antoine6259
 
Messages: 5289
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar gibbon » Dimanche 06 Décembre 2015 22:37

Antoine6259 a écrit:Effectivement le magot a pour synonyme "macaque de Barbarie". Mais dans mon esprit il est quand même un peu à part, car par "macaque" j'imaginais la multitude d'espèces asiatiques.

Les tapirs sud-américains et le tapir à chabraque ne vivent pas sur le même continent, mais ce dernier n'en demeure pas moins un tapir, même s'il est isolé des autres !

Antoine6259 a écrit: Pour le grizzly je suis d'accord. En revanche il me semble justement que le cas du Siamang fait un peu débat.

:lol: Ça serait alors une bande de chimpanzés égarés en Asie et déguisés en gibbons ?
Ce n'est pas parce que le siamang est plus grand et a un sac vocal bien apparent qu'il n'est pas un gibbon. Tous les membres d'un même groupe ou d'une même famille ne sont pas forcément de la même taille ni semblables phénotypiquement.
« Les oiseaux ne descendent pas des dinosaures, ce sont des dinosaures à proprement parler. » (Guillaume Lecointre)
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 1764
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Vinch » Lundi 07 Décembre 2015 11:02

Antoine6259 a écrit: Pour le grizzly je suis d'accord. En revanche il me semble justement que le cas du Siamang fait un peu débat.

Pour les spécialistes tels que Thomas Geissman, il n'y a pas d'autres débats que de déterminer si le siamang doit avoir ou non son propre statut générique, du fait de son nombre de chromosome qui lui est propre. C'est un authentique gibbon.
Et il existe quelques hybrides, en particulier avec le gibbon Lar.
Un lien montrant Shawn, une femelle hybride de père Lar et de mère Siamang:
https://www.pinterest.com/pin/297519119104672617/
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5088
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Philippe » Samedi 09 Janvier 2016 6:17

Le parc animalier veut reloger ses pensionnaires

Le parc animalier de Saint-Clar n'ouvrira pas pour une quatrième saison. Après avoir annoncé la fermeture en septembre, les créateurs du parc cherchent à vendre les animaux à des particuliers respectueux ou à d'autres structures professionnelles, ainsi que le terrain… Un bilan amer pour ces deux passionnés.

Quatre hectares de terrain, des arbres tout jeunes, encore protégés, des animaux partout. Et des milliers d'euros à rembourser sur le dos… Luc De Noue et Magali Beurion contemplent avec amertume le parc animalier qu'ils ont créé à Saint-Clar, au-dessus de la base de loisirs, sur le thème de l'Australie. Le rêve a définitivement fondu sous la canicule de l'été 2015.
« On a créé la plus grosse structure touristique du secteur, au cœur du Gers, rumine Luc De Noue. La réputation était en hausse sur les réseaux sociaux. Et voilà… On a perdu un CDI, et trois CDD de 6 mois de saisonniers.» Luc avait travaillé au zoo d'Amnéville, et dans d'autres parcs, avant de se lancer dans l'aventure avec Magali en mars 2013.
Le couple, qui avait quitté la Bourgogne pour le Gers par choix, pour y créer une activité, ne sait pas encore de quoi sera fait le lendemain. « Nous avons de très nombreux animaux à céder, explique Magali. Certains sont des animaux domestiques, comme les paons ou les moutons mérinos, mais il y a aussi des wallabies ou des émeus.»

Pour les premiers, la page Facebook du parc, là où la fermeture des lieux avait été annoncée, sert de vitrine. Par contre, les animaux exotiques sont plus difficiles à céder. «Les wallabies peuvent être adoptés par des particuliers qui reçoivent une autorisation. Pour les émeus, c'est encore plus contrôlé.»
Les animaux gambadent en semi-liberté, comme à l'époque où les visiteurs venaient les voir. « Des pistes existent, mais on ne veut pas les vendre à n'importe qui, et pas à n'importe quel parc de la région… Question d'hygiène et de respect des animaux. »

Pas question de laisser dépérir le petit cheptel. Les deux propriétaires piochent dans le reliquat du compte du parc. « Après, on se serrera la ceinture… On espère vendre tous les animaux avant que les soins, la nourriture, etc. commence à poser un problème trop lourd. » Ils envisagent maintenant de revendre le terrain comme parc résidentiel, ou de l'utiliser de cette façon s'ils ne parviennent pas à le vendre.

Si vous désirez acheter l'un des animaux du parc, contact au parcanimalier.saintclar@orange.fr


« Une conjoncture trop difficile »

Le changement de fréquentation est apparu très nettement aux deux exploitants du parc. « La consommation du snack a été divisée par 5, celle de la boutique par 3 entre la première et la troisième année, explique Magali Beurion. La conjoncture est très dure pour les parcs comme le nôtre. Même celui d'Amnéville est en redressement judiciaire. » Tous deux se plaignent du « peu de visibilité accordée au parc », de l'absence d'aides et de soutien des collectivités territoriales. Les chiffres de fréquentation étaient en baisse, et la canicule a achevé le travail…

Image
Source : La Dépêche.
Philippe
 
Messages: 10953
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le parc animalier de Saint-Clar ferme ses portes

Messagepar Philippe » Samedi 13 Juillet 2019 21:03

Les kangourous sont de retour au parc animalier

À Saint-Clar, le parc animalier de la commune vient de rouvrir ses portes après trois ans de fermeture. Pour relancer l'affaire, plusieurs changements ont été mis en place.

Le parc animalier de Saint-Clar, situé à côté de la base de loisirs de la commune, renaît de ses cendres ! Ouvert en 2013, le parc — réputé pour ses nombreux wallabys — avait fermé en 2015. Après plusieurs mois de préparation et de changements, il est de nouveau ouvert au public depuis peu. Le principe est simple : le couple qui dirige le parc vous propose de marcher au milieu de wallabys en liberté, dans un décor de 4 hectares faisant écho à l'Australie.

Des wallabys, mais aussi…

Si le parc abrite des poules, des canards, des lapins, des carpes, des chèvres, des oies, des paons ou même des émeus (autruches australiennes), c'est avant tout les 36 wallabys en semi-liberté qui intéresseront les visiteurs. Avec onze mâles, douze femelles et treize bébés (dont certains sont toujours dans la poche de leur mère), c'est une véritable tribu bondissante que les dirigeants doivent gérer.

Ces wallabys, dont l'espèce est originaire de l'est de l'Australie, viennent tous de France. Sociables entre eux et souvent en groupe, ils restent cependant des animaux sauvages. Il faut les approcher avec douceur.

Vie du parc

Pour combler le manque d'ombre le long des allées du parcours pédestre (les 250 arbres poussent encore), plusieurs zones ont été retravaillées. Une zone de pique-nique ombragée et brumatisée et un coin «zen» avec transats sont accessibles. Pour les enfants, une aire de jeux, un bac à sable paléontologique et des activités proposées par l'équipe du parc (boomerang, didgeridoo…) occuperont si nécessaire. Enfin, des panneaux pédagogiques permettent d'en savoir plus sur les espèces animales du parc.

Une aventure familiale


Magali et Luc de Noue, Parisiens d'origine, sont très soucieux du bien être des animaux et font passer leur épanouissement avant celui des visiteurs : « On fait plaisir aux gens qui aiment la liberté », confient-ils. Depuis la réouverture, ils s'occupent de tout à deux et ne prennent « plus de vacances ». Leurs deux enfants, adolescents, viennent mettre la main à la pâte de temps en temps pour les aider. Pour tenir l'affaire, ils espèrent convaincre 20.000 visiteurs pour l'année à venir.


Une fermeture douloureuse

L'aventure s'était arrêtée le 2 novembre 2015 parce qu'il y avait « trop de charges » et pas assez de visiteurs (10.000 visiteurs/an sur un objectif de 20 .00).

Ils ont dû se séparer de la moitié des animaux

Le couple a dû se séparer de beaucoup d'animaux, tous confiés à « des personnes de confiance ». Sur les 40 mâles wallabys qu'ils avaient, ils en ont vendu vingt. Chevaux et autres animaux ont également dû déménager.

Ils cherchent un repreneur, en vain

Pendant trois ans, le couple a essayé de trouver un repreneur, en vain. Alors, durant l'été 2018, ils annoncent la réouverture du parc sur sa page Facebook.

Dès septembre, ils commencent à préparer la réouverture. Le premier mai, ils ont fait 100 entrées, une donnée qui les satisfait. D'autant plus que la plupart des commentaires laissés par les visiteurs vis-à-vis du parc sont élogieux.

Il ne leur reste plus qu'à faire confiance au bouche-à-oreille.

Image
Source : La Dépêche.
Philippe
 
Messages: 10953
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Précédente

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités

cron
Tigre en mouvement