Bois de Saint-Pierre (86) : le zoo continue sa mue

Bois de Saint-Pierre (86) : le zoo continue sa mue

Messagepar Philippe » Vendredi 08 Février 2019 7:50

L'ouverture au public des nourrissages de certains animaux dès l'été prochain, de nouveaux aménagements, le retour des loups prévus pour 2020: ça bouge au zoo des bois de Saint-Pierre.

Jusqu'à présent, il fallait forcément s'inscrire aux ateliers proposés pendant les vacances, vite complets puisque réservés à une dizaine d'enfants et à leurs accompagnants. Mais bientôt, les visiteurs du zoo des bois de Saint-Pierre pourront en toutes saisons assister à des nourrissages d'animaux. « Cela sera mis en place pour cet été », promet Marie-Thérèse Pintureau, adjointe aux espaces verts de la Ville de Poitiers, propriétaire du parc zoologique de Smarves.
« Cela correspond à une demande du public, précise Stéphanie Bosc, vétérinaire municipale, en charge du suivi des animaux du zoo (et de ceux de Blossac) depuis septembre 2017. Potentiellement, on peut imaginer le faire avec tous les animaux. Mais si certains, comme les primates, bougent toute la journée et n'ont pas peur du public, d'autres ont moins l'habitude des gens... »

L'un des trois zoos gratuits de France

Ces derniers mois ont vu le zoo connaître quelques aménagements, avec la construction d'un nouvel abri pour les moutons et les lamas, la réfection de cheminements et de barrières de sécurité, la rénovation d'agrès et de cordages dans les enclos...
Evidemment, parmi les 145 individus (pour 41 espèces au total) qu'abrite le zoo, on compte quelques vedettes. Citons le perroquet Cacahuète, connu pour inlassablement répéter le mot qui lui a donné son nom, ou encore son congénère Roccoco, encore plus bavard puisqu'il est capable d'enfiler des " ça va ? ", des " " ou des " Il est beau Roccoco " quand il ne se fend pas d'un rire qu'on croirait humain. Mais ce qui amuse grands et petits peut cacher une réalité moins désopilante : « En fait, il parle beaucoup depuis qu'on a dû le séparer de sa femelle: elle était blessée et il l'empêchait de se nourrir », explique Stéphanie Bosc.
Autre star du zoo, le lynx, qui va sur ses trois ans - dont deux passés aux bois de Saint-Pierre - reste lui aussi seul (et sans contact physique avec ceux qui le nourrissent). D'autres prédateurs, les loups, devraient faire leur retour au zoo, dès lors que Stéphanie Bosc aura validé le diplôme nécessaire à leur accueil. « Il y aura des loups en 2020 », annonce Marie-Thérèse Pintureau, rappelant que le dernier loup des bois de Saint-Pierre est « mort de vieillesse » en novembre 2017. En revanche, le retour des ours, qui nécessiterait un enclos d'une surface très conséquente, est exclu.

" Se démarquer "

L'élue avoue qu'une réflexion est en cours pour accueillir à l'avenir d'autres animaux au sein de ce qui reste, avec ceux de Lyon et de Montpellier, l'un des trois zoos gratuit de France: « L'idée sera de se démarquer, pour faire connaître le zoo des bois de Saint-Pierre en dehors de la Vienne. » A l'heure où le spectacle des animaux en captivité suscite des oppositions croissantes, le tout dans un contexte d'extinction de masse (*), le zoo poitevin a effectivement tout intérêt, pour asseoir sa réputation future, à chercher la meilleure manière de se démarquer.

* 60% des animaux sauvages ont disparu entre 1970 et 2014.
Source : Centre-Presse.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bois de Saint-Pierre (86) : le zoo continue sa mue

Messagepar radjha » Vendredi 08 Février 2019 18:25

J’ai visité ce parc il y a 2 ans et honnêtement c’etait édifiant..... sale, mal entretenu, fait de bric et de broc. Un gros potentiel en terme de surface cependant, mais très mal exploité
Avatar de l’utilisateur
radjha
 
Messages: 323
Enregistré le: Vendredi 30 Septembre 2005 18:51

Re: Bois de Saint-Pierre (86) : le zoo continue sa mue

Messagepar Philippe » Mardi 12 Février 2019 16:04

Le parc animalier des bois de Saint-Pierre veut rajeunir

Propriétaire du parc, la Ville de Poitiers veut améliorer sa notoriété et mettre en valeur de nouvelles espèces.

A quelques kilomètres au sud de Poitiers, au cœur des 250 hectares des bois de Saint-Pierre, le parc animalier reste un lieu de visite très prisé. Été comme hiver le parc est ouvert à la visite (*). C’est le seul parc animalier gratuit du département et plus largement l’un des tout derniers en France avec Lyon et Montpellier.

Depuis septembre 2017, une jeune vétérinaire, Stéphanie Bosc, est responsable des 145 individus et 41 espèces du parc ainsi que ceux de Blossac, dans le centre-ville.

En attendant le retour des loups d’Europe ou d’Amérique du Sud, primates et psittacidés, wallabies et pécaris, lynx et flamands roses sont répartis sur les 5 hectares du parc. Dix agents y travaillent, sous la responsabilité de Stéphanie Bosc.

Soucieux d’élargir la notoriété du parc, son propriétaire, en l’occurrence la Ville, travaille sur plusieurs nouveautés. « Actuellement, les agents donnent à manger aux animaux avant l’ouverture du zoo, explique Marie-Thérèse Pintureau, l’élue en charge des Espaces verts. Ce qu’on souhaiterait, c’est que les gens en se promenant puissent voir le nourrissage. On aimerait cette mise en place avant l’été. »
Cela sera possible après que les agents auront reçu une petite formation. « On pourra le faire avec les espèces emblématiques, précise Stéphanie Beau, comme les primates, les perroquets, potentiellement avec le lynx ou d’autres espèces, c’est à voir. »

Autre « innovation » attendue, le retour des loups, qui avaient disparu des « collections » animales depuis 2017. Pour cela, comme le veut la législation, la vétérinaire devra être titulaire – le processus est en cours – d’un certificat de capacité pour les espèces sauvages.
« On les espère pour 2020, ajoute Marie-Thérèse Pintureau, plus largement on a engagé une réflexion pour accueillir d’autres animaux. L’idée c’est de redynamiser ce parc en se démarquant. »
(*) Horaires d’hiver jusqu’au LUDI 1er avril. Ouvert du lundi au dimanche en continu de 10 h à 16 h 45.

Image
Stéphanie Bosc, vétérinaire, et Marie-Thérèse Pintureau, élue aux Espaces verts, souhaitent apporter au parc animalier un regain de notoriété.
Source : La Nouvelle République du Centre-Ouest.
Mauvaise interprétation de l'auteur de ce papier où les responsables de cet établissement envisagent-ils l'arrivée de loups à crinière...
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bois de Saint-Pierre (86) : le zoo continue sa mue

Messagepar Antoine » Mercredi 11 Mars 2020 9:42

Poitiers : le parc animalier des bois de Saint-Pierre veut muscler son animation

Le parc animalier et ses 250 pensionnaires accueillent des visiteurs toute l’année. Avec la volonté de faire plus d’animation.

A 8 km de Poitiers, le domaine des bois de Saint-Pierre, propriété forestière de la Ville, reste un lieu de promenade très prisé. Ainsi, en cette période de vacances scolaires, les ateliers de nourrissage des animaux du parc font le plein. Il faudra désormais attendre fin mars pour y réserver une place pour les prochains congés. Qu’à cela ne tienne, le parc animalier permet de faire de jolies découvertes en partant à la rencontre de quelque 250 animaux issus d’une faune européenne classique mais aussi d’éminents représentants d’Amérique du Sud, entre aras, pécaris à collier et makis catta…

En attendant de nouvelles espèces

Arrivée sur le domaine en septembre 2017, Stéphanie Bosc, vétérinaire, épaulée par une équipe de quatre soigneurs et une animatrice, a engagé des actions d’animation en direction de nombreux publics.
« On voudrait effectivement mettre l’accent sur tout ce qui est animation, explique la responsable, en impliquant les soigneurs avec les petits ateliers de nourrissage comme il y en a eu l’été dernier. On va essayer de mettre cela à nouveau en place pour le printemps. » De plus, avec une part importante d’animaux plutôt âgés, le parc doit songer à se renouveler. « On a demandé l’autorisation pour de nouvelles espèces, résume la vétérinaire. On attend. Il faut trois mois pour avoir une réponse officielle. C’est une commission d’experts du ministère de l’Environnement qui émet un avis puis c’est le préfet qui délivre ou non les certificats de capacité. Mais quelles que soient les espèces, il faudra avant tout adapter les enclos avant de les accueillir. » Des ours? comme cela fut le cas il y a quelques années ? « Pas question, trop cher. » Des loups ? « Sans doute pas. »
Reste qu’un travail de construction ou de rénovation a déjà été engagé dans le parc. La cabane des chèvres a été entièrement refaite, le toit de la cabane des maras également ; l’abri des wallabies a doublé de surface… Cela tombe plutôt bien car la famille devrait bientôt s’agrandir.
« Deux bébés sont dans les poches des femelles, révèle Stéphanie Bosc, les têtes sortent déjà. Dans un mois et demi, ils devraient sortir. Cela dépendra de la météo, de la chaleur… ».
Un hiver plutôt doux jusqu’à maintenant a déjà « une grosse incidence » sur la vie d’autres pensionnaires du parc. Ainsi les canards, grues et autres cygnes noirs se sont reproduits plus tôt.
À côté du parc animalier, le poney club, sa dizaine de poneys et ses quatre chevaux de trait participent à leur manière à l’animation. Les poneys plutôt l’été pour des balades, les chevaux aussi avec des promenades en calèche.
repères

> Créé en 1968, le parc animalier des bois de Saint-Pierre s’étend sur 5 ha. Il reçoit autour de 100.000 visiteurs par an.
> L’ensemble des bois couvre une superficie de 248 ha dont 75 sont aménagés.
> On y trouve aussi une base de loisirs, une piscine, un poney club, et des sentiers de promenade balisés.
> Horaires d’ouverture du parc. Jusqu’au 1er avril de 10 h à 16 h 45, en continu, du lundi au dimanche.
> L’entrée est gratuite.
Tél. 05.49.41.64.70.


Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/poi ... -animation

Pas de retour du loup, c'est bien dommage, surtout que leur enclos historique semblait avoir été agrandi dans ce sens. J'avoue avoir du mal à comprendre (même s'il doit sûrement y avoir une bonne explication).

Cet endroit pourrait faire un très joli parc de faune européenne qui engendrerait encore moins de frais pour la collectivité :wink:
Antoine
 
Messages: 2972
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS


Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Tigre en mouvement