Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Mercredi 03 Février 2016 17:28

Mise en enquête publique des plans : une nouvelle étape dans la planification du projet Ozeanium

Le Zoo de Bâle a prévu de bâtir le grand aquarium «Ozeanium» dans le quartier de la Heuwaage et d’assumer tous les coûts d’infrastructure du site, s’élevant à près de 4,2 millions de francs. Le chef du service cantonal des constructions et des architectes cantonaux, Beat Aeberhard, explique: « Nous nous réjouissons des efforts entrepris pour revaloriser l’urbanisme du quartier de la Heuwaage.» Les plans d’occupation des sols sont à présent mis en enquête publique
Le directeur du zoo, Olivier Pagan: « C’est formidable de sentir que le canton de Bâle-Ville soutient notre vision et de constater qu’il aspire à une mise en œuvre rapide des plans de construction.» Le financement du projet est en bonne voie: au don de 30 millions de francs reçu l’année dernière s’est ajouté un legs d’une valeur de 10 millions de francs.


À travers le projet de l’Ozeanium, le zoo de Bâle entend construire un centre d’éducation à l’environnement dans le quartier de la Heuwaage, qui aura pour but de sensibiliser le public à la protection de la nature et au développement durable. Le coût du projet, estimé à 100 millions de francs, sera financé par le don. En 2015, 30 millions de francs ont déjà été récoltés. Heureusement, un legs de 10 millions de francs supplémentaires a été reçu fin 2015. Le président du Conseil d’administration, Martin Lenz: « Nous sommes très reconnaissants de la générosité de ce legs. Nous ne donnerons pas de nom, car la personne ayant mentionné le zoo de Bâle dans son testament souhaitait rester anonyme.»

Le directeur du zoo, Olivier Pagan, a de nouveau souligné le point suivant lors de la conférence de presse commune organisée avec le canton de Bâle-Ville: « Que ce soit pour la construction ou pour l’exploitation, nous refusons tout soutien financier de la part du canton. Tous les financements seront fournis par le zoo de Bâle lui-même. » En 2012, le zoo a lancé un concours de projets en étroite collaboration avec le canton et depuis, il met en œuvre le projet «Seacliff» de l’agence d’architectes Boltshauser (Zurich) ayant remporté le concours. L’avant-projet proposé par l’agence a servi de base au plan de construction présenté actuellement.

Revalorisation d’une « zone urbaine oubliée »

La Heuwaage, souvent désignée comme une zone urbaine oubliée, fait depuis longtemps l’objet d’un réaménagement public. « L’Ozeanium est un projet de grande qualité, qui ouvre la voie à un quartier de la Heuwaage attractif et de grande utilité publique », explique le chef du service cantonal des constructions et des architectes cantonaux, Beat Aeberhard, lors de la conférence de presse. Il ajoute: « Ce projet incarne parfaitement la volonté du gouvernement de revaloriser cette zone. » Toutefois, pour exaucer ce souhait en offrant une utilité publique à ce quartier, il est indispensable de procéder à des aménagements sur la rue Allmend (pose de rails de tram, transformation des croisements en ronds-points). Ces aménagements sont en totale adéquation avec les plans de construction du zoo. Ils constituent une valeur ajoutée pour tous les usagers de la route (piétons, cyclistes, utilisateurs du tram et automobilistes).

Revalorisation des infrastructures de l’Allmend


Les frais supplémentaires, encourus par exemple par la déviation des câbles et lignes électriques sur la parcelle de construction, et nécessaires à la réalisation de l’Ozeanium, seront entièrement assumés par le zoo de Bâle. Ces frais sont estimés à plus de quatre millions de francs. Le directeur du zoo, Olivier Pagan, à ce sujet: « Nous prenons en charge tous les coûts concernant directement le site de construction et participant ainsi à rendre le quartier constructible. » Le Conseil d’administration et la Direction générale rappellent que ni la construction, ni l’exploitation de l’Ozeanium ne seront financées par des fonds publics.

Depuis aujourd’hui, mercredi 3 février 2016, les plans de construction ont été mis en enquête publique. Dans l’enceinte du zoo, une exposition explique le projet de l’Ozeanium. Les plans et les documents d’aménagement des sols juridiquement contraignants peuvent être consultés auprès du bureau d’études du département des travaux publics et des transports, ou sur www.bvd.bs.ch.
Source : zoo de Bâle.
Actuellement, 1 franc suisse = 0,90 euro.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Mercredi 10 Octobre 2018 17:21

L'Ozeanium en bonne voie

Mercredi 17 octobre 2018, le Grand Conseil statuera sur le plan de construction de l’Ozeanium. Le zoo se montre confiant quant à l’approbation du plan de construction par le Grand Conseil qui devrait reconnaître la formidable opportunité offerte par l’Ozeanium à la fois pour la protection de la nature et des espèces et pour la ville de Bâle elle-même. Un don anonyme de cinq millions de francs a permis de franchir une nouvelle étape dans le financement du projet.

Centre de formation et de recherche réalisé sous la conduite du zoo de Bâle, l’Ozeanium sera un projet phare pour la ville de Bâle. L’intérêt qu’il est en mesure de susciter en faveur des océans et de leur protection touchera un public de visiteurs qui s’étend bien au-delà des frontières de la ville et du pays.

Les commissions du Grand Conseil en faveur de l’Ozeanium


Avec 8 voix contre 1 et deux abstentions, la commission consultative de construction et d’aménagement du territoire (BRK) a rendu un avis favorable quant au plan de construction. Outre la BRK, la commission de l’environnement, de la circulation et de l’énergie (UVEK) et la commission de l’éducation et de la culture (BKK) se sont également penchés sur le projet de l’Ozeanium.

« Le projet Ozeanium ne se contente pas de faire œuvre utile en favorisant l’éducation à l’environnement conformément à notre credo et en sensibilisant les visiteurs à la protection des océans, il a pour autre intérêt de revaloriser le quartier Heuwaage, laissé à l’abandon. Nous sommes heureux que les commissions l’aient reconnu », a déclaré le directeur Olivier Pagan. « Nous espérons désormais que le Grand Conseil suivra ces recommandations. »

Le financement en bonne voie

Grâce au rayonnement exceptionnel du projet, la recherche de dons pour l’Ozeanium s’étend au-delà de la région de Bâle. Avec des résultats concluants, puisqu’une fondation privée genevoise a assuré le zoo de Bâle d’un don généreux de cinq millions de francs suisses spécialement pour l’Ozeanium. Cela porte la somme des dons récoltés à 57 millions de francs suisses.

Le fait que le Zoo ait réuni presque 60 pour cent du financement avant même la décision du Grand Conseil témoigne à lui seul de l’engagement en faveur du Zoo et de l’Ozeanium. «Je tiens à rappeler une fois de plus que l’Ozeanium ne coûtera pas un centime au contribuable, ni pour la construction ni pour l’entretien », a souligné Jean-Nicolas Fahrenberg.

Confiant quant aux prochaines étapes

Si le Grand Conseil décide d’approuver le projet, l’étape suivante consistera pour le zoo à finaliser la planification afin de commencer au plus vite les travaux de construction. Cette étape pourrait toutefois prendre du retard. En effet, la Fondation Franz Weber a d’ores et déjà annoncé un référendum. Pour le zoo, le débat qui se profile autour de la votation offre l’opportunité de sensibiliser la population bâloise en amont à des thèmes tels que la protection de la nature et des espèces.

Olivier Pagan le confirme: « Nous continuerons naturellement en parallèle à investir dans l’amélioration des espaces pour les animaux dans le zoo. L’enclos des manchots au sein du vivarium en est un exemple, tout comme la rénovation prévue pour le site des oiseaux. »
Souce : zoo de Bâle.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar GPN » Mercredi 10 Octobre 2018 18:34

C'est vraiment incroyable les sommes récoltées par les zoos suissespour leurs nouvelles installations... Quand on voit que le Parc animalier d'Auvergne a lutté pour avoir 10 000€ et que eux ils récoltent plusieurs dizaines de millions pour Masoala, Tembea ou ce fameux Ozeanium.
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 651
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar okapi » Mercredi 10 Octobre 2018 21:49

Cela n'a en fait pas grand chose d'incroyable: c'est une question d'usage, de société et de culture. La Suisse est un état fédéral et la culture comme beaucoup d'autres choses y est très liée à l'initiative privée. C'est aussi un état d'esprit très protestant qui vise à restituer à la société une partie de ce qu'elle a permis d'acquérir. Etre riche en Suisse, c'est aussi accepter de favoriser le développement de sa communauté à tous les niveaux: le zoo de Bâle est très populaire, comme le sont également ceux de Zurich ou de Berne et les habitants soutiennent ces outils de connaissance et de loisir. L'état s'engage peu ou pas du tout, donc ce sont des fondations privées et la société civile qui s'engagent pour que tous les citoyens puissent avoir accès à des musées, des terrains de sport ou des parcs zoologiques de qualité.
En France, nous vivons dans une perspective régalienne et soit les zoos privés ne souhaitent surtout pas être dépendants de qui que ce soit, soit les zoos publics doivent accepter leur dépendance à une tutelle et ne pas donner l'impression qu'ils peuvent s'en passer et s'en sortir seuls...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Mercredi 17 Octobre 2018 22:21

Le projet de l’Ozeanium validé par le Grand Conseil
Lors de son assemblée de ce jour [mercredi 17 octobre 2017], le Grand Conseil a clairement approuvé le plan de construction de l’Ozeanium avec 69 voix contre 13. Ce oui montre que le projet obtient un large consensus. Le zoo de Bâle, qui entend avec l’Ozeanium sensibiliser l’opinion publique à la protection des mers, a ainsi réalisé un grand pas sur le chemin qui mènera à sa concrétisation.

Olivier Pagan, directeur du zoo de Bâle, se réjouit de la décision du Grand Conseil : « Ce qui n’était il y a dix ans qu’une simple ambition se concrétise aujourd’hui au travers du oui du Grand Conseil. Je suis ravi de constater que le Grand Conseil a reconnu l’opportunité que représente l’Ozeanium pour le zoo, mais aussi pour Bâle. »

Une opportunité pour la protection de la nature et pour Bâle

Dans la lignée de sa tradition et de sa philosophie de longue date, le zoo souhaite avec l’Ozeanium susciter l’enthousiasme de ses visiteurs envers les animaux et les sensibiliser à la protection de leurs habitats. D’autre part, le zoo de Bâle prévoit entre autres des aménagements spéciaux pour les groupes scolaires et travaille en collaboration avec des instituts de recherche renommés comme GEOMAR à Kiel.

L’Ozeanium constituera par ailleurs pour la ville de Bâle une nouvelle exclusivité inédite. En plus de favoriser le tourisme et l’industrie à Bâle, l’Ozeanium, tout comme le zoo lui-même, élargira encore l’offre de loisirs, éducative et culturelle proposée aux habitants, tout en revalorisant la « zone urbaine oubliée » de la Heuwaage.

Financement entièrement privé

Comme tous les projets du zoo, l’Ozeanium sera financé au moyen de fonds privés. Le président du Conseil d’administration, Martin Lenz, précise: « L’Ozeanium sera financé par des dons privés et par les fonds personnels du zoo. La construction et l’exploitation de l’Ozeanium ne coûteront pas un centime aux contribuables. »

L’appel aux dons est en bonne voie. Le zoo a d’ailleurs récemment annoncé avoir reçu la confirmation d’un don supplémentaire de cinq millions de francs suisses. Avant même la décision du Grand Conseil, le projet de l’Ozeanium était ainsi déjà financé à hauteur de 60%.

Beaucoup d’engagement et de savoir-faire

Le zoo va désormais poursuivre le processus de planification et travailler à la réalisation du projet. « Je souhaite remercier toute l’équipe du Zoo. Au cours des dernières années, tous ont fait avancer le projet avec beaucoup d’engagement et de savoir-faire. Il faut à présent continuer sur cette lancée afin de saisir cette grande opportunité qui s’offre au Zoo et à la ville de Bâle », a déclaré Martin Lenz.

Les délais de mise en œuvre de l’Ozeanium dépendront néanmoins aussi de l’évolution de la procédure politique. Les organisations ont d’ores et déjà annoncé la tenue d’un référendum. Olivier Pagan voit en cette potentielle campagne de votation une autre opportunité : « Si le débat public permet dès le départ de sensibiliser la population à des thèmes tels que l’éducation à l’environnement et la protection de la nature, ce sera déjà une très bonne chose pour nous. Dans le cadre de notre ambition scientifique, nous informerons et convaincrons la population sur la base de faits et chiffres concrets. »

Image
Source : zoo de Bâle.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Mercredi 28 Novembre 2018 20:36

Bâle-Ville: référendum déposé contre le projet d'océanarium

Les citoyens de Bâle-Ville devront se prononcer sur l'ouverture d'un océanarium. Les Verts et plusieurs organisations de protection de l'environnement ont déposé mercredi 28 novembre 2018 un référendum contre le projet, muni de 4.923 signatures.

Le parlement cantonal avait approuvé en octobre dernier un plan de zone et un permis de construire destinés à la construction de l'océanarium. Le projet devisé à 100 millions de francs doit être financé entièrement par le zoo de Bâle grâce à une récolte de fonds. Ce dernier a réuni 57 millions jusqu'à présent.

Inauguré en 2024 au plus tôt, il compterait 40 aquariums installés essentiellement en sous-sol. Son but: faire découvrir aux visiteurs la vie des océans et les sensibiliser aux questions environnementales.

Le comité référendaire, réuni sous le nom "NOcéanarium" s'oppose au projet. La Fondation Franz Weber et son association Helvetia Nostra en font partie. En contrepartie, elle propose de mettre à disposition des visiteurs une fenêtre virtuelle pour observer la vie des océans.
Source : ATS.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar okapi » Mercredi 28 Novembre 2018 22:24

Ah, la démocratie Suisse! Ce référendum était prévu, donc pas vraiment de surprise, mais les résultats peuvent parfois être aléatoires. Le zoo va évidemment multiplier les rencontres et les conférences pour justifier sa cause, mais on ne sait jamais... C'est un bel outil en perspective, mais c'est aussi un équipement totalement artificiel et sans doute très gros consommateur d'espèces qui se reproduisent peu ou mal en captivité... Les soucis récents d'un grand aquarium français avec ses requins ne sont pas faits pour arranger les choses...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar alex2000 » Vendredi 30 Novembre 2018 17:48

Ah la démocratie Suisse, la vraie, la seule, l'unique ! Et sans coup d'éponge à la mode nord-coréenne pour effacer les opinions qui dérangent les petites âmes sensibles...
alex2000
 
Messages: 140
Enregistré le: Dimanche 17 Juin 2018 11:56

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Mardi 26 Février 2019 18:13

L’Ozeanium: une opportunité pour Bâle et son zoo

La protection de la nature et des espèces est la principale vocation du zoo de Bâle, dirigé à des fins scientifiques. Avec l’Ozeanium, le zoo entend développer encore cette ambition et créer dans le quartier de la Heuwaage un lieu unique dédié à l’éducation à l’environnement. « L’Ozeanium offre au zoo la possibilité d’étoffer ses appuis, tant thématiques que financiers », affirme Martin Lenz, président du Conseil d’administration du zoo de Bâle. Ce projet visionnaire sera entièrement financé, construit et géré par des fonds privés, sans soutien de l’État.

Alors même que les mers et océans recouvrent 70% de la surface de la Terre, la Suisse manque encore aujourd’hui d’une institution consacrée à l’éducation aux fonds marins. Or la sensibilisation à la menace qui pèse sur certaines mers est particulièrement nécessaire dans les pays sans littoral, car ce sont justement eux qui sont à l’origine de bon nombre des problèmes qui mettent en péril les océans.

Une étape importante dans le développement du zoo


Martin Lenz, président du Conseil d’administration du zoo de Bâle : « Le monde a besoin d’une nouvelle prise de conscience en matière de gestion des mers, et cela implique des connaissances. Avec l’Ozeanium, nous allons créer un endroit où les gens pourront apprendre à comprendre et protéger la mer afin qu’elle reste une ressource pour les générations futures. »

Parallèlement l’Ozeanium est une chance unique pour le zoo et son évolution à long terme, de même que pour la ville de Bâle. « Nous relèverons le défi d’un déploiement vers le centre-ville et donnerons au quartier de la Heuwaage un nouveau visage. L’Ozeanium viendra compléter le panel thématique du zoo et offrira l’espace nécessaire pour de nouveaux concepts. » Grâce au vivarium, très apprécié des visiteurs, le zoo de Bâle dispose d’ores et déjà d’une solide expérience avec les poissons, coraux et autres animaux marins. Il s’est d’ailleurs entouré de spécialistes compétents. Martin Lenz rappelle une évidence : « Le bien-être des animaux est au centre de toutes nos activités. »

Un complément saisonnier pour le zoo


Par sa conception, sa taille et son importance, l’Ozeanium est un projet en tous points unique, qui jouira d’un écho international. En plus de sensibiliser de nombreuses personnes à la protection de la mer, il pourra également être géré de manière durable financièrement. « Dès la phase de planification du projet, la gestion autonome de l’Ozeanium a fait partie des conditions indispensables à sa réalisation », précise Jean-Nicolas Fahrenberg, membre du Conseil d’administration et responsable du Pôle Finances du zoo de Bâle.
Les expériences d’autres grands aquariums en Europe montrent qu’une gestion autonome favorise également le maintien à plus long terme d’un nombre élevé de visiteurs, permettant ainsi non seulement de couvrir les frais mais aussi de rendre l’exploitation rentable.

Les coûts de fonctionnement de l’Ozeanium sont actuellement estimés à près de CHF 9,5 millions. La structure aura donc atteint son seuil de rentabilité avec environ 500 000 visiteurs seulement. À titre de comparaison : en 2017, le Zoo de Bâle a enregistré 1,02 million d’entrées, soit plus du double du nombre de visiteurs nécessaires. Jean-Nicolas Fahrenberg, du Conseil d’administration : « Comme pour tous les projets du zoo, ni la construction ni la gestion de l’Ozeanium ne nécessiteront l’utilisation d’argent public. En date de janvier 2019, près de 60% du financement du projet étaient déjà assurés par des fondations privées. »

L’Ozeanium constitue un complément saisonnier idéal au zoo de Bâle. « En hiver, la fréquentation du zoo est évidemment inférieure à celle qu’il connaît en été. L’Ozeanium va nous permettre de compenser ces fluctuations et d’atténuer notre dépendance à la météo », explique Jean-Nicolas Fahrenberg.

Un projet phare en matière de durabilité

Le zoo de Bâle a pour ambition de faire de l’Ozeanium un modèle de construction durable et d’efficacité énergétique. Aussi les façades des étages supérieurs seront-elles fabriquées en terre crue, un matériau de construction respectueux de l’environnement qui, espérons-le, grâce à des projets modèles comme le pavillon Etosha du Zoo de Bâle et maintenant l’Ozeanium, sera de plus en plus utilisé.

Lukas Stutz, membre du Conseil d’administration et responsable du Pôle Construction et conception : « Nous échangeons en permanence avec des experts du canton et avons engagé des agenceurs d’aquariums spécialisés afin de minimiser les besoins en énergie. » Parmi les solutions retenues: le recours à une installation photovoltaïque, le maintien d’une population de poissons non pas maximale mais optimale et l’installation d’échangeurs de chaleur dans la façade.

Le site de l’Ozeanium lui-même est idéal du point de vue de la durabilité, car grâce à plusieurs lignes de tram et à la proximité de la gare, le quartier de la Heuwaage est très bien desservi par les transports en commun. Lukas Stutz : « Construire l’Ozeanium au milieu d’un grand pré ne se serait pas inscrit dans la lignée de nos objectifs. Optimiser et valoriser l’espace existant est un défi qui nous convient bien mieux. »
Source : zoo de Bâle.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Lundi 29 Avril 2019 6:31

Deux gros projets de construction divisent Bâle

La cité rhénane doit trancher le 19 mai 2019 sur un océanarium pour le zoo et un nouveau bâtiment pour le musée d'histoire naturelle.

Les citoyens de Bâle-Ville se prononceront dimanche 19 mai sur deux gros projets de constructions: un océanarium pour le zoo de Bâle et un nouveau bâtiment devisé à 214 millions de francs pour le musée d'histoire naturelle.

C'est surtout le projet d'océanarium qui alimente les discussions dans la cité rhénane. Le zoo de Bâle souhaite construire non loin de ses installations un bâtiment abritant des aquariums de grande taille pour y présenter des espèces animales marines vivant dans les océans.

Les coûts de construction sont estimés à plusieurs centaines de millions de francs et seront totalement financés par des dons privés. Plus de la moitié de la somme nécessaire a déjà été récoltée, selon la direction du zoo.

Règlement sur les constructions

Concrètement, les Bâlois doivent se prononcer sur une adaptation du règlement sur les constructions. En octobre 2018, le parlement a accepté cette révision par 69 voix contre 13. Des organisations de protection de l'environnement, dont la Fondation Franz Weber, et l'Alliance verte (les Verts et le parti de la gauche de la gauche Basta!) ont lancé avec succès un référendum.

Les arguments des opposants sont écologiques et liés à la protection des animaux. Les aquariums géants consomment beaucoup trop d'énergie et ils accélèrent la destruction des récifs coralliens. Lors de leur capture et de leur transport vers les aquariums, près de 80% des poissons meurent, affirment les adversaires du projet.

Attraction touristique


Les partisans de l'océanarium contestent ce chiffre. Le zoo promet qu'il ne travaillera qu'avec des spécialistes pour la capture des futurs pensionnaires des aquariums. La nouvelle installation sera une plate-forme éducative et sensibilisera les visiteurs à l'écologie des océans. Elle sera aussi une nouvelle attraction touristique pour la cité rhénane.

La construction du nouveau Musée d'histoire naturelle doit coûter 214 millions de francs. Le parlement a accepté ce crédit par 71 voix contre 19 en janvier. L'UDC a lancé un référendum.

Musée et archives

Avec cette nouvelle construction, le canton veut résoudre deux problèmes. L'actuel musée, à l'étroit dans ses vieux murs, doit être entièrement rénové et les travaux obligeraient à le fermer pendant plusieurs années. Le nouveau bâtiment pourrait aussi abriter les archives cantonales qui sont aujourd'hui disséminées sur plusieurs sites.

Les opposants trouvent les coûts de construction trop élevés. Ils estiment que le canton n'a pas de stratégie s'agissant l'avenir des musées bâlois. Ils trouvent aussi que le nouvel emplacement du musée est trop éloigné du centre de la ville.
Source : ATS.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Bâle : Ozeanium, le projet d’aquarium géant, dévoilé

Messagepar Philippe » Lundi 20 Mai 2019 6:28

Les citoyens de Bâle-Ville s'opposent à la construction d'un océanarium

Les citoyens de Bâle-Ville se sont prononcés dimanche 19 mai 2019 contre la construction d'un océanarium au zoo de Bâle. Le "non" domine après le dépouillement des votes par correspondance.

La construction de l'océanarium nécessitait une adaptation du règlement sur les constructions. Elle est rejetée par 54,25% des votants, après dépouillement des votes par correspondance. Comme environ 95% des votants transmettent leur bulletin par ce biais, le destin de l'océanarium est scellé.

Le zoo prévoyait la construction d'aquariums de grande taille pour y présenter des espèces animales marines vivant dans les océans et les mers. Le projet était devisé à 100 millions de francs, entièrement financés par des fonds privés. L'océanarium aurait été construit non loin du zoo, à quelques minutes à pied de la gare.

En ce qui concerne les autres objets cantonaux soumis au vote à Bâle-Ville, une majorité confortable de (59,75%) se dégage pour le crédit de 214 millions de francs pour la construction d'un nouveau musée d'histoire naturelle.
Source : RTS.
Philippe
 
Messages: 10958
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Précédente

Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement