Nouvel enclos extérieur pour les éléphants de Karlsruhe

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Nouvel enclos extérieur pour les éléphants de Karlsruhe

Messagepar Philippe » Mercredi 29 Mai 2019 17:12

Au zoo de Karlsruhe (Allemagne), l’enclos extérieur agrandi des éléphants d'Asie inauguré

Le jardin zoologique de Karlsruhe a inauguré lundi 27 mai 219 le dernier aménagement de sa maison de retraite pour éléphants d’Asie. Une première en Europe qui représente un investissement de 1,4 million d’euros financé par la Ville de Karlsruhe.


Après avoir dû affronter la mort de plusieurs animaux dont deux éléphants femelles ces derniers mois, c’est avec une grande joie que le directeur du jardin zoologique de Karlsruhe Matthias Reinschmidt a inauguré le nouvel espace extérieur de la maison de retraite pour éléphants d’Asie lundi 27 mai 2019(quelques minutes après que les engins de chantier étaient partis), en présence du maire de Karlsruhe Frank Mentrup, de nombreux élus, des nombreux collaborateurs du zoo, des sponsors et des membres ainsi que des enfants de Rastatt qui ont chanté des chansons en portant une trompe de papier en accordéon.

3.000 m² avec douche, sentier pieds nus et trappes pour le fitness

Les travaux avaient débuté le 15 janvier 2018 avec la destruction de la maison d’Amérique du Sud dont l’état aurait nécessité une rénovation trop coûteuse. Les occupants avaient été déplacés : le perroquet Rosalinda (mort depuis) et les singes dans la maison exotique, les perroquets gris chez les girafes.

L’espace extérieur a vu sa surface tripler pour atteindre 3.000 m² – les occupants disposeront de ce fait de l’ombre de certains grands arbres – et comporte plusieurs particularités dans son aménagement. Une cascade permettra aux pachydermes de se rafraîchir lors des fortes températures estivales. « C’est quelque chose d’unique qui n’existe pas en Allemagne », a précisé Matthias Reinschmidt. Des trappes à nourriture « s’ouvriront à différents moments de la journée pour obliger les éléphants à se mouvoir de l’une à l’autre afin de rester actifs. Ce sera leur fitness », a-t-il poursuivi. Enfin, les pensionnaires bénéficieront de trois sols différents : un en sable dans l’ancien enclos, un plus dur en asphalte et un doux avec de l’herbe. « Un véritable sentier pieds nus pour éléphants », a lancé Matthias Reinschmidt.

Une balance a aussi été installée. Jusqu’à présent, les cinq soigneurs estimaient le poids des pachydermes à l’œil nu. Désormais, la pesée sera exacte et visible par tous sur un écran. Elle pourra également servir à d’autres animaux du zoo qui y seront apportés dans une cage dont on connaît le poids.

Un espace partagé avec les hippopotames

Enfin, un haut-parleur a été installé pour les visiteurs dans le cadre du nourrissage commenté des animaux.

Cet espace extérieur, « qui s’intègre parfaitement dans le paysage du jardin zoologique », est le dernier aménagement du projet de maison de retraite pour éléphants âgés entamé il y a trois ans. Il sera partagé entre les éléphants et le couple d’hippopotames (Kathy et Platsch), chacun l’utilisant à tour de rôle. En effet, si ces derniers passent leur journée dans l’eau (chauffée avec de l’énergie solaire) et n’ont jamais utilisé l’île à leur disposition en vingt-cinq ans qui du coup a été détruite pour créer plus de place dans le bassin, ils en sortent le soir pour aller manger de l’herbe tandis que les éléphants retournent à 16 heures dans leur maison pour la nuit. Une caméra a été installée dans l’enclos et fonctionnera à partir de 20 h. Le directeur souhaite que les éléphants trouvent leurs marques avant de permettre aux hippopotames, qui disposaient du plus petit enclos d’Allemagne et désormais du plus grand, d’y passer la nuit.

Cinq éléphants peuvent être accueillis


Le maire de Karlsruhe s’est félicité de cette installation, une première au niveau européen : « Elle améliore les conditions des animaux qui pourront y trouver des endroits tranquilles, des soignants et des visiteurs. C’est une autre attraction phare pour la Ville. Accueillir des éléphantes âgées est un défi : mettre en contact des femelles qui n’ont pas toujours été habituées à vivre à plusieurs (notamment dans les cirques), ne sera pas facile à organiser. J’imagine cela comme une collocation étudiante », a précisé avec humour Frank Mentrup.

Les éléphants sont présents au jardin zoologique depuis plus de quatre-vingt-dix ans et sont soit des jeunes nés dans des zoos ou des retraités des cirques. Après la mort des deux femelles Lina et Rani, le zoo compte encore deux pensionnaires : les femelles Jenny, 37 ans, dernière éléphante d’un cirque étatique de l’ex-DDR, et Nanda, 53 ans, qui est aveugle, ancienne éléphante du cirque de Berlin – en moyenne, un éléphant vit quarante ans.

Maintenant que les travaux sont finis, le jardin zoologique pourra accueillir de nouveaux pachydermes dans le besoin : trois place s sont encore disponibles… « Je pense que nous accueillerons de nouveaux éléphants dès cette année », indique Timo Deible, chargé de communication et de marketing au zoo.

1,4 million d’euros investis par la Ville de Karlsruhe

Le coût des travaux d’abord estimé à 1,29 million d’euros et ayant finalement atteint 1,4 million d’euros est supporté par la Ville de Karlsruhe. Un investissement « qui en vaut la peine » selon l’Oberbürgermeister et pour lequel le directeur du zoo a exprimé ses remerciements ainsi qu’à tous les partenaires du projet. En effet, la Ville de Karlsruhe a budgété 50 millions d’euros sur dix ans pour réaliser plusieurs projets d’envergure : actuellement, un nouvel enclos dix fois plus grand que l’actuel est en construction pour les lynx mais accuse des retards ; dans les prochaines années, les animaux de la savane verront leur espace modifié et agrandi…


Plusieurs morts depuis septembre 2018

Ces derniers mois, les mauvaises nouvelles se sont enchaînées au jardin zoologique de Karlsruhe. Le 3 septembre 2018, l’éléphante Lina a été retrouvée morte dans le bassin d’eau qu’elle affectionnait tant. Âgée de 46 ans, elle était arrivée d’Europe de l’Est au zoo de Karlsruhe au printemps 2017, amaigrie et déshydratée. Puis le 9 janvier dernier, le bébé hippopotame femelle que sa maman Kathy avait mis au monde deux jours auparavant, était subitement décédé.
Les deux mascottes du zoo Rani et Rosalinda décèdent le même jour

Enfin, le 23 février, deux mascottes du zoo disparaissaient à leur tour : le perroquet ara rouge Douglas, 51 ans, qui avait joué le rôle de Rosalinda dans le film Fifi Brindacier et les pirates et la femelle éléphant Rani, 64 ans, qui souffrait d’arthrose et qui semblait physiquement épuisée ces dernières années. Rani, qui était arrivée en 1957 dans la ville éventail, était l’un des plus vieux éléphants d’Allemagne et le deuxième plus vieux d’Europe – le doyen se trouve en Angleterre. Formant un quatuor durant de nombreuses années avec Trulli, Nepal et Shanti, elle avait marqué la vie de nombreux habitants.

Image
Une douche-cascade a été installée pour permettre aux pachydermes de se rafraîchir en été par les fortes chaleurs.

Image
Une balance a été installée et affiche le poids en direct en kilos. Elle pourra aussi être utilisée par d’autres animaux lourds qui y seront pesés dans une cage.

Image
Avec cet enclos de 3.000 m², s'achève le projet de maison de retraite pour éléphants entamé par le jardin zoologique il y a trois ans. Quel que soit l'état de santé des pachydermes accueillis, qu'ils soient issus de zoos ou dont les cirques ne veulent plus, l'équipe de cinq soignants sera aux petits soins pour eux. Ici, ils guident Nanda, qui est aveugle, vers son repas.
Source : DNA.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement