Un nouvel espace pour les ours au Domaine des Grottes de Han

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Un nouvel espace pour les ours au Domaine des Grottes de Han

Messagepar Philippe » Lundi 04 Mars 2019 7:39

Marlène et Willy, les deux ours du parc wallon, vont partir à la retraite.

Belgique. Le parc animalier du Domaine des Grottes de Han va connaître d’importants changements en 2019. " C’est le jeu des chaises musicales ", reconnaît Anthony Kohler, responsable adjoint du parc. " Les rhinolophes (chauves-souris) ont été placés dans un verger conservatoire. Pour l’entretenir, les highlands (vaches) y seront également. Du coup, les bisons récupèrent près de 2 hectares de prairie. Cela leur fait un tout nouvel espace qu’on est en train de préparer et qui sera propice à la réintroduction de l’espèce. "

La grande nouveauté de cette saison n’est pourtant pas là. Dans les prochaines semaines, le parc va enregistrer l’arrivée de nouveaux ours bruns. Le responsable animalier est d’ailleurs en pleine tournée nordique en ce moment et se trouvait au Danemark, lors de notre entretien. Il souhaitait néanmoins garder un peu de mystère sur l’arrivée de ces nouveaux ours. " Ils sont déjà sélectionnés. Je visite actuellement les différentes structures. Ce sont des espèces européennes. Combien seront-ils ? Quel âge ont-ils ? C’est la surprise. On veut y aller crescendo. "

Leur arrivée est le fruit d’une réflexion entamée il y a plusieurs années déjà, liée à l’âge de Marlène et Willy, leurs deux ours bruns. " Ils ont tous les deux 29 ans et sont présents à Han-sur-Lesse depuis 27 ans. L’espérance de vie en pleine nature est comprise entre 20 et 25 ans ; 30 ans en captivité. Le record est de 42 ans et est détenu par une femelle. Marlène et Willy resteront dans le parc et auront une retraite bien méritée. "

Les nouveaux ours auront, eux, un tout nouvel endroit. " On va utiliser une prairie qui n’était plus utilisée depuis un petit temps pour créer la Colline aux ours. On travaille dessus depuis de manière active depuis deux ans. Cet espace sera bien plus grand que l’ancien. " L’ouverture au public est prévue pour le 1er juillet.

À noter que le domaine vient également d’accueillir trois jeunes renards polaires.

Image
Source : La Dernière Heure.
Philippe
 
Messages: 10949
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un nouvel espace pour les ours au Domaine des Grottes de

Messagepar Philippe » Lundi 20 Mai 2019 11:32

Han-sur-Lesse : 4 nouveaux ours bruns pour juillet 2019

La colline aux ours, un espace de près de 2 hectares sera inaugurée pour Willy, marlène et leurs nouveaux congénères

Début juillet, un tout nouvel espace de près de 2 hectares dédié aux ours bruns sera inauguré au parc animalier du domaine des Grottes de Han. Il sera intitulé "la colline aux ours" et sera aménagé en intégrant le site de mille mètres carrés en zone forestière dans lequel évoluent déjà Willy et Marlène.

De quoi jouer, explorer, fouiller, creuser, faire la sieste sous les arbres. L'espace des ursidés avait déjà été agrandi en 2016, pour la sortie d'hibernation du couple d'ours bruns. janvier 2016. La création de ce lieu de vie avait nécessité des aménagements comme le tunnel d’accès, mais aussi une fosse afin de permettre aux visiteurs d’observer Willy et Marlène au plus près dans des conditions de sécurité optimales.

En juillet, Willy et Marlène seront donc rejoints par 4 nouveaux congénères. L'ours brun est un animal impressionnant : 1,80m à 2 mètres debout, 250 à 300 kilos pour les mâles, 150 à 200 kilos pour les femelles. Un épais pelage brun lui couvre le corps et les pattes.

L'ours brun vit seul ou en petits groupes familiaux dans les régions montagneuses et boisées, où il règne sur d'immenses territoires de chasse. Autrefois très répandu en Europe, on le trouve encore à l'état sauvage dans les Pyrénées, les Alpes italiennes, les Carpates, les Balkans, en Suède, Norvège et Finlande.

Sa durée de vie est de 40 à 50 ans. L'ours est omnivore. Son régime alimentaire est varié: fruits, insectes, petits mammifères, grenouilles, poissons, miel.

L'ours est un athlète complet: il peut courir à 40 km à l'heure, nage, grimpe aux arbres. Sa force peu ordinaire, ses excellents réflexes, ses fortes griffes en font un adversaire redoutable qui ne craint ni l'homme ni aucun animal. Sa vue est cependant médiocre.

Image
Source : La Dernière Heure.
Philippe
 
Messages: 10949
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un nouvel espace pour les ours au Domaine des Grottes de

Messagepar Philippe » Vendredi 28 Juin 2019 12:07

De nouveaux ours bruns sont arrivés à Han : le parc veut jouer la carte du bien-être animal

Le parc animalier de Han-sur-Lesse s’est doté d’un nouvel espace attractif pour des ours bruns, en veillant en priorité à leur bien-être.

C’est en 1971 que les deux premiers ours bruns sont arrivés à Han en provenance de la Suisse. Ils ont été suivis en 1993 par Marlène et Willy, venus d’Allemagne d’où leurs prénoms, en référence au… chancelier Willy Brandt et à… Lili Marlene ! Mais leur espace n’était pas top, bétonné et peu spacieux.
Un plus grand enclos, dessiné avec l’aide du paysagiste Philippe Henry, a été prévu en 2007, étendu vers la forêt voisine en 2015. Et nos deux ours y ont trouvé leur équilibre et santé puisqu’ils sont aujourd’hui âgés de 28 ans, un âge au-dessus de la moyenne.

Image
La suite de l'article est réservée aux abonnés du Soir.
Philippe
 
Messages: 10949
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un nouvel espace pour les ours au Domaine des Grottes de

Messagepar Philippe » Dimanche 14 Juillet 2019 20:33

Han, ce ne sont pas seulement les grottes

Bien avant Pairi Daiza, c’est à Han-sur-Lesse que s’est ouvert en 1970 le premier parc animalier de Wallonie.

Depuis l’arrivée de Pairi Daiza dans le paysage des parcs de loisirs, on a tendance à oublier que c’est du côté de Han-sur-Lesse que s’est ouvert le premier parc animalier de Wallonie. Au mois de juin 1971, Doris et Daniel, deux ours bruns venus de Suisse, étaient les premiers hôtes du site, connu jusque-là pour abriter ses célèbres grottes.

Tout avait commencé un an plus tôt quand la Société des Grottes de Han avait créé une réserve pour conserver le caractère naturel et sauvage du massif qui surplombait les grottes. C’est ainsi que la Réserve d’animaux sauvages fut ouverte au public le 13 juillet 1970.

Bien des années plus tard, Etienne Brunelle, actuel responsable du parc animalier, inspiré par des voyages dans les forêts de pins du Grand Nord, a rêvé de recréer ces paysages et d’y voir évoluer des ours bruns.

Au début de l’hiver dernier, le projet s’est enfin concrétisé. 1.500 tonnes de rochers de pierre bleue et 5.000 tonnes de terre et de remblais ont été déplacées ; plus de 500 arbustes et une centaine d’arbres plantés, 1.600 mètres de clôture posés et 400 m2 de zones humides aménagées. Un espace de près de deux hectares de rochers, de mares d’eau et de forêts de pin était né : la Colline aux Ours.

Ce nouveau paysage a été inauguré le 27 juin

Cet espace de vie des ours fait près de deux hectares dans lequel ils peuvent gambader et découvrir des zones d’habitat semblables à celles de leur milieu naturel : une zone forestière dense ; une zone ouverte de régénération de végétation ; une zone d’empierrement avec des espaces d’eau.

De nombreuses essences d’arbres et d’arbustes indigènes ont été plantées afin de recréer au mieux l'écosystème de la région. Les visiteurs peuvent y découvrir des pins noirs, des aubépines, des hêtres, des érables, des chênes mais également de plus petites espèces comme de l’églantier, du genévrier ou encore du houx.

Ce petit coin de paradis accueille depuis peu trois nouveaux pensionnaires dénommés Björn, Olof et Jojo. Deux d’entre eux proviennent du zoo de Copenhague au Danemark et le troisième du Boras Djurpark en Suède. Ce sont donc désormais cinq plantigrades qui ont ainsi rejoint de nombreuses autres espèces évoluant dans le parc, choisies parmi celles qui vivent ou qui ont vécu dans nos régions.

On peut énumérer : le loup, le lynx, le glouton, le cheval de Przewalski, le renard polaire, le sanglier, le bouquetin, le tarpan, le daim, sans oublier le bison d’Europe ou l’auroch de Heck. Des noms qui évoquent l’Ardenne mythique au temps où selon la légende, saint Hubert y chassait le cerf.

Au total, ce ne sont pas moins de 600 animaux, répartis sur une superficie totale de 250 hectares. Le parc se visite à pied ou en safari-car.

Image
Source : La Dernière Heure.
Philippe
 
Messages: 10949
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06


Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tigre en mouvement