Canada : caribous et géladas à Saint-Félicien

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Canada : caribous et géladas à Saint-Félicien

Messagepar Philippe » Jeudi 22 Février 2018 0:05

Les caribous de retour au Zoo sauvage de Saint-Félicien

2018 est une année importante pour le Zoo sauvage de Saint-Félicien, qui accueillera de nouvelles espèces. La direction a annoncé mercredi 21 février 2018 le retour des caribous, un des emblèmes du zoo régional.

En septembre 2017, les responsables du jardin zoologique ont accueilli 16 caribous. Une information qui avait été gardée secrète jusqu'à maintenant.
Quatre bêtes sont mortes depuis cette date en raison d’une maladie buccale, mais les 12 autres se portent très bien. Des femelles seraient même en gestation.
C’est une situation tout autre que celle survenue en 2015, alors que le zoo voyait décimer toute sa harde de caribous.

De nouvelles espèces en 2018

Pour attirer encore plus de visiteurs, les dirigeants du Zoo sauvage accentuent le créneau de la Boréalie.
L’établissement touristique ajoute à son offre boréale toutes les régions froides de la planète, ce qui lui permettrait ainsi d'accueillir une multitude d’espèces, comme le panda géant.

Des primates d'Éthiopie

Au cours des prochaines semaines, il accueillera ses premiers géladas, un primate qui vit dans les montagnes d’Éthiopie et qui est herbivore, même si son allure laisse penser qu’il serait plutôt carnivore.

Afin de poursuivre ce virage, le zoo a prévu investir 10, 3 millions de dollars dans le cadre de son Plan de développement 2016-2021 qui est financé à hauteur de 26 millions de dollars par le gouvernement du Québec.
La campagne de financement dans le milieu régional, amorcée en 2016, a déjà permis d’amasser plus de 3,9 millions de dollars sur un objectif de 6, 5 millions d’ici 2020.

Moins de visiteurs d’Europe

L'établissement, qui a dévoilé son rapport annuel mercredi, confirme que l’année 2017 a été moins achalandée en raison de la météo.
Plus de 188 000 visiteurs ont franchi les tourniquets du zoo l’an dernier, une baisse de 9,1 % par rapport à 2016.
La clientèle québécoise a fléchi de 7560 visiteurs. Il en est de même pour les touristes européens au nombre de 53 363 personnes, en baisse de 4,4 % sur l’année précédente.

Les visiteurs étrangers ont représenté en 2017, 31,2 % de l’ensemble de la clientèle du Zoo de Saint-Félicien, un résultat satisfaisant selon la direction.
" 2017 représente tout de même notre troisième meilleure année de fréquentation depuis 2001. Le zoo demeure toujours le principal produit d’appel touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean ", précise Réjean Lavoie, président du CA du Zoo sauvage de Saint-Félicien

L’an dernier, le Zoo sauvage de Saint-Félicien a clôturé son année avec un surplus de 148 715 $.

Image
Le Zoo Sauvage de Saint-Félicien a accueilli des caribous en septembre. Les visiteurs devraient pouvoir les observer à la mi-juin 2018.
Source : Radio-Canada.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Canada : caribous et géladas à Saint-Félicien

Messagepar Philippe » Jeudi 28 Juin 2018 20:35

Les géladas s’installent au Zoo sauvage de St-Félicien

Les visiteurs du Zoo sauvage de St-Félicien peuvent maintenant observer les géladas. Les nouveaux pensionnaires ont mis le nez dehors dans la matinée du jeudi 28 juin 2018 afin de découvrir leur nouvel environnement.

La quarantaine imposée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments, procédure normale lorsque les animaux proviennent de l’international, a été levée jeudi matin, à 7h. Les portes du bâtiment de nuit ont rapidement été ouvertes afin que les primates arrivés d’Allemagne le 29 mai dernier s’installent dans leur nouvel habitat.

Les quatre mâles âgés de 5 à 7 ans vivent dans l’ancien habitat des ours blancs qui a été adapté pour eux. Ils sont les seuls de leur espèce à pouvoir être observés au Canada. Les visiteurs du site pourront constater que les géladas communiquent entre eux avec des sons et des mimiques.

Jeudi matin, le mâle dominant est le premier à être sorti dehors. Il a rapidement été suivi des autres.
« Les voir dans l’habitat allait au-delà des attentes des employés. L’habitat ne pourrait leur offrir de meilleures conditions pour leur bien-être. Ces primates recherchent les falaises naturelles en nature, donc l’aménagement rocheux avec cascade d’eau est idéal pour laisser libre cours aux comportements naturels de l’espèce », affirme le Zoo sauvage dans un communiqué.

Deux géladas de quatre ans qui proviennent de la France viendront compléter le groupe d’ici quelques semaines.

Image
Source : Le Quotidien.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Canada : caribous et géladas à Saint-Félicien

Messagepar Philippe » Mercredi 27 Mars 2019 8:37

Des loups arctiques au Zoo de Saint-Félicien

Cinq mâles et une femelle sont arrivés dans la région après un long voyage depuis Toronto.

La meute de loups gris du zoo de Saint-Félicien aura de nouveaux voisins. Une fratrie de six loups arctiques âgés d'un an élira domicile juste en face de l'autre groupe.

La fratrie de cinq mâles et une femelle est arrivée dans la région lundi 25 mars 2019 au soir, en provenance du zoo de Toronto. Les animaux sont actuellement en quarantaine, le temps qu’ils s’habituent à leur nouvel habitat.

" L'interaction avec les deux meutes devrait être impressionnante. On a hâte de voir. Je crois qu'il va y a voir des discussions de part et d’autre ", estime Christine Gagnon, biologiste du Zoo de Saint-Félicien

Un million de dollars ont été investis pour la construction de l’habitat des loups arctiques. Des montagnes ont été ajoutées pour permettre au public de mieux les observer.

" On aura l’impression d’entrer dans l’habitat des loups et la route va être surélevée pour donner une pleine vue des deux côtés ", décrit Christine Gagnon.

Les visiteurs vont pouvoir les admirer dans leur nouveau milieu de vie à partir du 1er mai.

Le loup arctique est une sous-espèce du loup gris. Il se distingue par sa taille et la couleur blanche de sa fourrure pour s’adapter à son milieu naturel, la toundra arctique.

Image
Source : Radio-Canada.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Canada : caribous et géladas à Saint-Félicien

Messagepar Philippe » Samedi 01 Juin 2019 22:57

Le panda roux fait son entrée au Zoo de Saint-Félicien

Le zoo de Saint-Félicien accueille une nouvelle espèce cet été, le panda roux, un animal habitué aux montagnes himalayennes. Avec la naissance de eux bébés oursons et l’arrivée d’une meute de loups arctiques, les visiteurs auront droit à plusieurs nouveautés au cours de l’été.

« C’est la première fois que notre petite femelle panda roux découvre son habitat », note d’emblée, Christine Gagnon, biologiste et directrice à la conservation et l’éducation, en regardant le petit animal déambuler dans son enclos à pleine vitesse.

Cette dernière se réjouit de l’arrivée d’une nouvelle espèce au Zoo de Saint-Félicien. « C’est une espèce qui vit en altitude et que l’on retrouve seulement au Tibet », dit-elle en expliquant que le zoo accueille des espèces vivant dans les régions froides du monde, soit la boréalie et ainsi que les espèces montagnardes.

Même si le zoo a opté pour le terme panda roux pour faire sa campagne marketing, le vrai nom de l’animal est plutôt le petit panda. Et même s’il porte le même nom que le panda géant, les deux espèces qui aiment bien manger du bambou n’appartiennent pas à la même famille, car le panda géant est en fait un ours.

Pour fournir du bambou frais à la nouvelle venue, le zoo a commencé à faire pousser des plants de bambous dans le pavillon d’accueil. « À part le bambou, cet animal aime manger des fruits et des champignons », explique la biologiste. Et ne vous surprenez pas si le panda roux dort lors de votre visite, car c’est un animal nocturne, ajoute-t-elle.

Grimpeur


En plus d’être adapté aux rudes conditions hivernales dans les montagnes himalayennes, le panda roux est aussi un excellent grimpeur. Et c’est pourquoi le zoo a aménagé des abris en hauteur dans les arbres.

Avant de pouvoir intégrer son nouvel habitat, aménagé à l’endroit où l’on trouvait jadis les chèvres de montagne, la femelle panda roux a dû passer un séjour en quarantaine. D’ici quelques semaines, un petit mâle panda roux viendra s’installer dans l’enclos voisin. « C’est un animal solitaire, explique Christine Gagnon. On ne peut pas les mettre ensemble parce qu’ils ont des liens de parenté et ils ne peuvent pas s’accoupler. »

« Avec cette nouvelle espèce, deux petits oursons et une nouvelle meute de loups arctiques, l’été 2019 sera remarquable », a conclu Christine Gagnon.

Image
Source : Le Quotidien.
Philippe
 
Messages: 10987
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06


Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement