Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Nouvelles installations, arrivées et transferts d'animaux, événements...

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar okapi » Vendredi 06 Décembre 2019 20:18

C'est effectivement un sacré complexe hôtelier! Je suis curieux de voir l'allure générale de la plaine entre octobre et avril et ce que les clients de l'hôtel vivront comme expérience immersive durant cette période. J'imagine qu'entre mai et septembre, la perspective sera agréable, avec des animaux à portée de regard, mais ça peut aussi ressembler à une parade du 14 juillet avec tout le monde au balcon... Le concept me paraît plus fragile que celui des lodges, parce qu'à aucun moment il n'y a de relation privilégiée avec l'animal: les clients "vivront" avec les animaux quelques dizaines de minutes, mais la notion de nuit partagée risque d'être très relatif... On imagine bien une nuit blanche à Sainte-Croix ou La Flèche devant les loups ou les ours, pas vraiment au Pal...
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar GPN » Vendredi 06 Décembre 2019 20:45

*Au PAL dans l'hôtel, ça reste à voir mais pour l'avoir testé au PAL dans les lodges hippos c'est le cas.

Après je ne pense pas que ce soit l'effet recherché avec cette nouvelle offre. Le parc veut présenter quelque chose de crédible, une savane, un "éco-système" c'est un bien grand mot mais c'est je pense ce qui est vendu : une nuit face à la savane peuplée d'antilopes, de rhinos et girafes, pas une nuit face à un individu ou groupe d'individu.
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 986
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar okapi » Vendredi 06 Décembre 2019 21:38

Je pense que le parc veut surtout se doter d'une offre hôtelière de moyenne gamme qui va lui permettre d'accueillir une clientèle qui n'ira pas forcément visiter le zoo, mais qui trouvera amusant et décalé de dormir face à une prairie avec des girafes. Cette dimension va être très saisonnière et j'imagine qu'il y a des matins où la plaine sera déserte, mais effectivement l'offre n'inclut pas explicitement un rapport privilégié avec les animaux. Je pense que des pavillons dispersés, avec des angles et des points de vue différents, auraient permis d'autres échanges avec les bêtes, mais ce n'est pas le même projet.
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar Philippe » Vendredi 17 Janvier 2020 12:09

Allier : pourquoi le PAL a t-il investi 15 millions d'euros pour réaliser le plus grand projet de son histoire ?

Le PAL Savana Réserve, 60 chambres, 300 lits, ouvrira en avril 2021. Les objectifs de cet investissement de 15 millions d'euros, le plus important de l'histoire du parc de loisirs : répondre à une demande d’hébergement soutenue des clients et allonger la durée de leur séjour.


Il en a vu d’autres et des beaux. Mais celui-là est le plus gros investissement réalisé par le PAL depuis sa création en 1973. Avec son PDG Arnaud Bennet à la manœuvre, le parc de loisirs de Saint-Pourçain-sur-Besbre a engagé 15 millions d’euros dans la construction d’un grand hôtel.

Cinquante emplois seront créés

Les chiffres adossés à cet établissement qui ouvrira ses portes en avril 2021 sont en rapport avec la somme déboursée : des bâtiments d’une longueur totale de 250 mètres interconnectés par des coursives, soixante suites familiales, trois cents lits, une salle de séminaire, un restaurant, un bar, une boutique, une aire de jeux, un parc de 5 hectares…

Le site hôtelier, situé à proximité immédiate du parc d’attraction et animalier, permettra de créer cinquante emplois, dont trente cinq équivalents temps plein. Le chantier permet de faire tourner l'économie locale en employant une vingtaine d'entreprises

Un projet pharaonique à l’édification duquel travaillent actuellement une vingtaine d’entreprises locales, dont le cabinet d’architectes La Fabrique d’architecture. Mais un projet mûrement réfléchi, réaliste et répondant à une nécessité.

Fort du carton absolu de ses 31 lodges affichant complet chaque saison avec un taux de remplissage de 100 %, le premier site de loisirs de la région Auvergne Rhône-Alpes - 620.000 visiteurs en 2019 - avait besoin d’enrichir son offre d’hébergement : " Chaque année, en juillet et en août, nous refusons deux à trois fois la capacité d’accueil des lodges, il nous fallait donc impérativement répondre à cette demande soutenue de la clientèle, explique Arnaud Bennet. D’autre part, si le PAL restera toujours calibré pour les familles, il pourra également recevoir, grâce à cet hôtel, un nouveau type de clientèle. Notamment la clientèle d’entreprise qui pourra venir pour des séminaires. Ou une clientèle de groupes pour laquelle nous souhaitons développer des activités comme des initiations à la fauconnerie, des escape game… "

Avec l’avènement de cet établissement haut de gamme, la stratégie du PDG est claire : « Nous voulons attirer davantage de visiteurs qui viennent de plus loin en France et de l’étranger. Par voie de conséquence, nous souhaitons aussi allonger la durée des séjours. L’idée, c’est que le PAL s’installe définitivement dans l’esprit des gens comme une destination de séjour à part entière et pas seulement comme la destination d’une journée ».

Pour réussir ce pari, le Savana Hôtel Réserve, c’est son nom, compte donc proposer une « expérience immersive » aux clients.

Du dépaysement à l’horizon. Ils évolueront dans un environnement africain. L’hôtel, doté de multiples équipements et services, reproduira l’architecture et la décoration de certains beaux établissements d’Afrique du Sud.

Et chaque chambre proposera une vue directe sur un paysage de savane africaine peuplée sur cinq hectares d’une faune constituée de girafes, de rhinocéros blancs, de zèbres, d’antilopes, d’impalas, d’autruches. Le public pourra notamment s’endormir et se réveiller avec la vision et les bruits de la nature sauvage.

« Disney n'a pas fait mieux »

A quinze mois de l’ouverture du PAL Savana Réserve, le chantier lancé en novembre 2018 commence sérieusement à prendre forme. Même s’il est loin d’être fini, l’hôtel s’avère déjà impressionnant.

Arnaud Bennet, lui, l’imagine très bien sous son aspect définitif. Non sans fierté quant à ce « gros bébé » qu’il a mis quatre ans à mettre en route : « Quand il sera ouvert, je compte bien participer au concours du plus bel hôtel de parc de loisirs du monde (rires). Même Disney n’a pas fait mieux ».


Emplois. Le Savana Hôtel Réserve ouvrira en avril 2021 dès le lancement de la saison. Responsables, personnels administratifs et techniques, femmes de ménage, femmes de chambre, cuisiniers, serveurs... l’établissement créera une cinquantaine d’emplois dont 35 équivalents temps plein. Le recrutement des responsables débutera au printemps 2020, celui des personnels à l’automne.

Image
A quinze mois de l’ouverture du PAL Savana Réserve, le chantier lancé par Arnaud Bennet en novembre 2018 commence sérieusement à prendre forme. L’établissement ouvrira en avril 2021.

Image
L'hôtel reproduira l'architecture et l'esthétique de beaux établissements d'Afrique du Sud.

Image
Chaque chambre proposera une vue directe sur un paysage de savane et ses animaux.
Source : La Montagne.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11544
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar okapi » Vendredi 17 Janvier 2020 13:29

Ces hôtels vont donner naissance à une nouvelle catégorie de visiteurs: les zoolodgeurs qui vont les essayer tous!
Quand on pense à nos parcs il y a dix, quinze, vingt ou trente ans, la mutation est à la fois fascinante et déroutante: pour les aînés de ce forum, si vous vous souvenez de Meschers, La Palmyre ou La Flèche au siècle dernier, ces évolutions hôtelières sont comparables à une autre planète!
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar Antoine » Mercredi 22 Avril 2020 11:23

Nouvelle vidéo du chantier au 15 avril visible ici : https://www.facebook.com/22185424115194 ... rect=false
Antoine
 
Messages: 2978
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Re: Le PAL 2021 : Savana Hotel Reserve

Messagepar GPN » Mercredi 18 Novembre 2020 19:44

Echange d'alligators, arrivée de rhinocéros et naissance attendue d'un éléphanteau au PAL
Victor, un des mâles du groupe des alligators du parc d'attraction et animalier Le PAL vient de partir pour la Charente-Maritime. Le parc de l'Allier entend ainsi éviter des conflits entre mâles. Le PAL prépare aussi l'arrivée de rhinocéros, en décembre, et la naissance d'un éléphanteau prévue en mars 2021.

Victor, l’un des deux mâles du groupe des « moyens-petits » alligators du PAL est parti, ce mercredi 18 novembre, par camion chez Planet Exotica, près de Royan, un parc spécialisé dans les reptiles. Victor, âgé de 6 ans, mesure 2,20m de long pour un poids de 50 kg. En échange, Rosie, une femelle de 7 ans, rejoindra le parc de l’Allier, ce jeudi 19 novembre.

Les deux alligators mâles du parc animalier du PAL, à Saint-Pourçain-sur-Besbre ne pouvaient plus cohabiter dans un même environnement au milieu de femelles. Pour éviter les conflits et préserver le bien-être des espèces, le responsable zoologique du PAL, Nicolas Géli, procède régulièrement à des échanges entre zoos.

Un groupe de 22 alligators et plusieurs harems
« Notre groupe de 22 alligators du Mississipi, décomposé au départ en trois groupes selon leur taille, avec chacun un mâle, a évolué », explique Nicolas Géli. « Les plus jeunes ont grandi et il était impossible de laisser ensemble les deux mâles de ce groupe, c’était source de conflits. L'alligator fonctionne en mode harem. On compte en général un mâle pour dix femelles, selon les préconisations ».

Tous les alligators du PAL, arrivés il y a cinq ans dans l'Allier, sont nés en Europe, généralement au Danemark. « Tous sont nés en captivité », précise Nicolas Géli.

Reproduction : conditions difficiles à réunir
Les alligators s’apprêtent à rentrer en hibernation, qui leur permet de supporter les températures froides : leur métabolisme ralentit considérablement, jusqu’à un stade de léthargie. Il n’est donc pas question de reproduction pour l’instant.
Bien qu’il n’y ait pas d’enjeu en termes de conservation de l’espèce, celle-ci n’étant pas menacée, le PAL tente de maîtriser la reproduction de ces reptiles :

« C’est un de nos rôles, en tant que parc zoologique. Une femelle de 2,20 m a pondu des œufs cette année, dans des copeaux de bois, mais les conditions d’incubation n’étaient pas réunies dans le bâtiment. Il y avait un manque d’ensoleillement et d’humidité. Alors on a retiré une dizaine d’œufs sur 30 pour les placer dans un incubateur reproduisant les conditions idoines pendant 60 jours. Nous avons eu des embryons, nous sommes presque parvenus au terme du processus, mais l’éclosion n’a pas eu lieu ».

En attendant d’éventuelles naissances de crocodiles en 2021, les soigneurs surveillent de près la gestation d’une éléphante, Nina, bien connue des visiteurs du parc. L'échographie est prévue en janvier et la naissance est espérée en mars-avril. Nina est déjà la maman du "petit" Tom.

Trois rhinocéros blancs dans la nouvelle plaine africaine
Par ailleurs, le PAL s'apprête à accueillir trois rhinocéros blancs, en décembre. Ce sera la première fois dans son histoire que le parc accueillera ces animaux africains. Les deux premiers arriveront de parcs situés à Dublin, en Irlande et dans les Cotswolds, au Royaume-Uni. Le 3e arrivera du parc zoologique Le safari de Peaugres, à côté de Lyon.

« Nous sommes prêts. Un nouveau bâtiment qui vient d'être terminé hébergera ces rhinocéros mâles âgés de 3 ans qui seront intégrés l'été prochain dans la nouvelle plaine africaine de 2,5 ha aménagée face au complexe hôtelier, en cours de construction. Les équipes vont se former à cette espèce. On espère accueillir dans un deuxième temps des femelles, pour permettre des reproductions ».

Les girafes seront déplacées dans la première quinzaine de janvier vers leur nouveau bâtiment, également à proximité de l'hôtel : « Nous accueillerons un nouveau mâle, une girafe de Rothschild, une espèce menacée de disparition, pour de futures reproductions. Sur cette grande plaine, nous ferons cohabiter rhinos, girafes, antilopes, zèbres, élans du Cap... Une petite dizaine d'espèces. Les visiteurs pourront en profiter le soir, depuis la terrasse de leur hôtel ».


Source : La Montagne
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 986
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Précédente

Retourner vers Nouveautés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tigre en mouvement