Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Philippe » Lundi 02 Septembre 2013 18:57

Les deux hommes coupent le moteur de leur bateau en s'approchant doucement de la rive, comme s'il ne fallait pas déranger des hôtes qui ne s'y trouvent pas encore. Régis Gomez est agent du pôle marin du parc national de la Guadeloupe ; Boris Lerebours est, lui, chargé de mission pour un projet inédit : la réintroduction du lamantin dans l'île.

Ce mammifère marin y a prospéré par le passé au point de donner son nom à la commune voisine de Lamentin. Mais, ici, on n'a plus revu le paisible animal, habitué des eaux littorales un peu troubles, des embouchures de fleuve et de marais côtiers depuis le début du XXe siècle. Une silhouette massive facile à trouver près des sources d'eau douce - 400 kg de viande, une aubaine ! -, le sirénien herbivore a été victime d'une chasse débridée. Il demeure seulement dans les contes populaires créoles : Manman Dlo-la, c'est lui.

Le lamantin des Caraïbes (Trichechus manatus manatus) et ses cousins d'Amazonie et d'Afrique sont inscrits sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature et leur commerce est désormais interdit. La Guadeloupe veut contribuer à sa conservation.

Réintroduire un noyau de population

"Nous pourrions installer le centre de soins à l'embouchure de la Grande Rivière à Goyave ou bien du canal de Belle-Plaine, plus à l'abri des fortes inondations. Nous allons aussi y aménager le site où les animaux pourront s'acclimater avant d'être relâchés", annonce Boris Lerebours. L'inscription sur son tee-shirt donne le ton : "Lamantin/retour au "péyi"". Il brûle d'impatience de voir arriver les premiers spécimens, fin 2014 en principe. Alors, depuis des mois, l'équipe du parc national passe au peigne fin le Grand Cul-de-Sac-Marin - une vaste baie fermée par des kilomètres de barrières de corail -, en quête des conditions optimales de gîte et de couvert.

Régis Gomez désigne les herbiers sous le bateau : "Thalassia testudinum et Syringodium filiforme sont ses herbes préférées", sourit-il. Qualité de l'eau - les traces du pesticide chlordécone et des polychlorobiphényles (PCB) notamment sont traquées -, abondance de nourriture, risques de pollution accidentelle, tranquillité des lieux : tout est soupesé.

L'idée de réintroduire un noyau de population du mammifère aquatique emblématique de la Caraïbe avait été lancée dans les années 1990. Après des études de faisabilité, le projet est passé à une phase opérationnelle en 2010. Un comité scientifique, présidé par John Reynolds, directeur du centre de recherche sur les mammifères marins Mote Marine Laboratory, de Floride, se réunit régulièrement. Des pays voisins, potentiels donateurs, ont été identifiés et contactés. Avec le Brésil, la Colombie et la Guyane, les travaux d'approche se précisent.

"Menaces de collisions avec des jet-skis"

Quelques experts s'interrogent cependant. Ainsi, ce vétérinaire spécialiste de la faune sauvage qui a participé à une de ses missions d'étude s'inquiète : "Le lamantin va être confronté à des menaces de collision avec des jet-skis, des bateaux de plaisance, et pourrait en mourir car ses poumons sont situés sur son dos. Il risque d'avaler des hameçons, des fils de pêche... Sa réintroduction aurait peut-être dû rester un objectif idéal."

Boris Lerebours est, lui, encore plus déterminé depuis sa récente visite au Brésil. "Ils ont une expérience formidable : voilà trente ans qu'ils travaillent auprès d'une population de 500 à 1 000 individus répartis de façon discontinue, ils en déplacent certains, obtiennent des reproductions, récupèrent des orphelins...", énumère le jeune biologiste, d'autant plus conquis par l'action de ses homologues brésiliens que ces derniers semblent prêts à confier deux ou trois lamantins à la Guadeloupe. Cela pourrait faire le compte si la Colombie et peut-être le Mexique et la Guyane en font autant. Les lamantins guyanais sont les moins connus. Une mission de recensement doit d'abord être programmée fin 2013.

La recherche de mécènes est aussi bien avancée. Une filiale de Suez Environnement est intéressée par les actions en faveur de l'environnement en jeu dans cette opération. Air France pourrait transporter les gros mammifères dans un de ses avions cargo quand le jour J sera venu.

Convaincre les instances internationales

Au nom de la biodiversité, ce projet doit convaincre les instances internationales. Il vise aussi à fédérer les Guadeloupéens autour d'un objectif de sauvegarde de ce sympathique mammifère et, au-delà, de l'environnement. 80 % de la population se déclare favorable à cette initiative, cela n'empêche pas d'avoir à prendre le temps d'expliquer, de rassurer, notamment les pêcheurs : oui, le lamantin est bien un herbivore. Il faut aussi savoir se fâcher : en 2012, une plainte a été déposée après qu'une épreuve du championnat du monde de jet-skis, Karujet, avait traversé sans ménagement l'aire sanctuaire des mammifères marins.

Né sur les hauteurs boisées de Basse-Terre, l'établissement public de Guadeloupe s'étend désormais sur un large territoire maritime comprenant la réserve naturelle de Grand-Cul-de-Sac-Marin. La réintroduction du lamantin est une façon de motiver l'adhésion de tous, public et élus locaux. "C'est une première mondiale, comme un petit arc-en-ciel face aux grands défis écologiques de notre époque, conclut le maire de Goyave, Ferdy Louisy (PS), président du parc ainsi que des Parcs nationaux de France. Elle peut redonner espoir à tous."
M.V.


Source : Le Monde
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Antoine6259 » Lundi 02 Septembre 2013 21:33

C'est intéressant comme idée !
Antoine6259
 
Messages: 5354
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Wilfried » Vendredi 06 Septembre 2013 11:33

oui, une excellente nouvelle. Je me demande à ce sujet de quelle origine sont les lamantins qui reproduisent si bien à Beauval....?
"Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie", Vauvenargues
Avatar de l’utilisateur
Wilfried
 
Messages: 606
Enregistré le: Mardi 31 Juillet 2007 16:18
Localisation: Jura

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Philippe » Vendredi 06 Septembre 2013 17:17

Il semblerait qu'il s'agisse de lamantins des Antilles (Trichechus manatus manatus). A confirmer.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Wilfried » Samedi 07 Septembre 2013 22:13

Merci. Si cela se confirme, ils seraient compatibles avec ce projet...?
"Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie", Vauvenargues
Avatar de l’utilisateur
Wilfried
 
Messages: 606
Enregistré le: Mardi 31 Juillet 2007 16:18
Localisation: Jura

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Wilfried » Jeudi 11 Juin 2015 14:46

Je n'ai pas pensé à relayer l'info sur le moment (peut être quelqu'un l'a t-il fait sur un autre topic de ce forum?), mais ce projet commence à virer à la sauce arlésienne :

:arrow: http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... 24&cad=rja

J'étais déjà dubitatif en 2013....Force m'est aujourd'hui de constater que malheureusement, après l'inauguration en grandes pompes du Centre d'élevage guadeloupéen en avril dernier, vient d'être annoncé un nouveau report du projet, "les conditions de transports des animaux n'ayant pas été jugées optimales par les fournisseurs", entendez les autorités brésiliennes....

Au delà de la frustration légitime des porteurs du projet, je me demande naïvement si les 60 000 euros que cela va déjà coûter à l'Etat français ne seraient pas de légères représailles consécutives à la perte d'un marché dans l'aéronautique, ou d'une politique de contrôle plus volontariste envers les clandestins orpailleurs brésiliens sévissant en Guyane...et tueurs de gendarmes à leurs heures...

Toujours est-il que je ne comprends toujours pas pourquoi, avec les aléas que l'on connaît dans les relations internationales, on n'a pas intégré dans ce projet les jeunes nés en parcs zoologiques, comme on peut le faire avec les vautours et autres bisons....y'a là vraiment un truc qui m'échappe...d'autant que les premiers individus attendus, à l'exception d'un seul, ont autour de 28 ans de moyenne d'âge...
"Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie", Vauvenargues
Avatar de l’utilisateur
Wilfried
 
Messages: 606
Enregistré le: Mardi 31 Juillet 2007 16:18
Localisation: Jura

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Wilfried » Mardi 26 Juillet 2016 11:52

"Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie", Vauvenargues
Avatar de l’utilisateur
Wilfried
 
Messages: 606
Enregistré le: Mardi 31 Juillet 2007 16:18
Localisation: Jura

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar okapi » Mardi 26 Juillet 2016 12:35

Merci Wilfried!
okapi
 
Messages: 11841
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar abel » Mardi 26 Juillet 2016 16:54

Bonne nouvelle si le projet démarre enfin ! Merci Wilfried :wink: .
abel
 
Messages: 3541
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Philippe » Mardi 26 Juillet 2016 20:16

Merci beaucoup Wilfried !
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar abel » Mardi 09 Août 2016 15:17

Deux lamantins ont quitté Singapour pour repeupler l'espèce en Guadeloupe

Kai et Junior, deux mâles lamantins, ont quitté Singapour lundi 8 août 2016 afin de rejoindre la Guadeloupe.

DÉPART. Deux lamantins ont quitté Singapour lundi 8 août 2016 pour la Guadeloupe (Antilles françaises), dans le cadre du premier programme mondial de repeuplement de cette espèce déclarée éteinte au début du XXe siècle dans le département français d'outre-mer, selon des responsables de l'archipel d'Asie du Sud-Est. Les mâles Kai et Junior, sept et six ans, ont quitté Singapour à 04H50 (20H50 GMT dimanche 7 août) pour un voyage de 34 heures à bord d'un avion cargo de la compagnie Singapore Airlines, a déclaré la société exploitant le zoo où se trouvaient les deux lamantins. Deux vétérinaires du parc national de Guadeloupe et un spécialiste de l'aquariophilie à Singapour voyagent avec les deux mammifères marins pesant plusieurs centaines de kilos. Une cérémonie d'adieu a été organisée ce même dimanche soir, en présence notamment de représentants de l'ambassade de France à Singapour. Kai et Junior, nés en captivité au zoo de Singapour, vont être les premiers des 15 lamantins mâles et femelles à arriver à Grand Cul-de-Sac Marin, une réserve naturelle de 15.000 hectares qui réunit les îles de Basse-Terre et de Grande-Terre.

Le lamantin est une espèce "vulnérable"

Le lamantin, un mammifère plus gros que le phoque, au corps en fuseau épais et à nageoire non creusée, figure comme espèce "vulnérable" dans la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). "Nous sommes très heureux d'avoir l'opportunité de contribuer au repeuplement partiel de l'espèce et de sa présence historique dans les Caraïbes, où elle n'a pas été vue depuis un siècle", a déclaré le patron de la société Mandai Park Holdings, qui exploite le zoo de Singapour, lors de la cérémonie d'adieu. "Des projets comme celui-ci nous permettent d'apporter notre concours à la protection et à la préservation de la biodiversité dans le monde", a-t-il ajouté.


Source: Sciences et Avenir.
abel
 
Messages: 3541
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Philippe » Mardi 09 Août 2016 18:01

Et un petit lien vidéo vers ce transfert exceptionnel :
www.facebook.com/sphasiaone/videos/1194784057246839/
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar Philippe » Mercredi 10 Août 2016 18:26

Les lamantins sont de retour en Guadeloupe

Depuis ce matin [mercredi 10 août 2016], deux lamantins barbotent dans le grand cul-de-sac marin. Plus précisément dans le bassin aménagé par le parc national à Blachon. Ils sont arrivés par un vol spécial en provenance de Singapour.

Kai et Junior, deux mâles, ont fait un demi tour de la terre à bord d'un avion cargo de la Singapour Airlines, avant d'atterrir cette nuit sur le tarmac de Pôle Caraïbes. Ils ont été aussitôt pris en charge par une équipe du Parc national qui les a acheminés vers le parc de Blachon où ils vont vivre les prochaines années.

Cette expédition vers la Guadeloupe s'inscrit dans le cadre du premier programme mondial de repeuplement de cette espèce déclarée éteinte au début du XXe siècle dans le département. Les deux manman dlo, âgés de sept et six ans, ont voyagé en UM. Natalia Rozniewska, la vétérinaire du Parc national attaché au bassin de Blachon, un spécialiste américain travaillant avec le parc national de Guadeloupe et un spécialiste de l'aquariophilie à Singapour ont gardé un oeil sur eux pendant les 34 heures du voyage.

Installés dans de grands boxes tapissés de mousse humide, les lamantins et leurs accompagnateurs se sont envolés pour un vol commercial passant par Hong Kong, Anchorage et Dallas, dernière escale avant Pôle Caraïbes.

34 heures de vol

L'avion devait se poser dans la nuit, entre 1h et 2h du matin. Sur le tarmac, une équipe du Parc national avait organisé la réception de ces deux créatures attendues depuis des années (lire par ailleurs). Elles ont été ensuite transportées vers le bassin de Blachon pour être mises à l'eau le plus vite possible.

Dimanche soir, une cérémonie d'adieu a été organisée en présence notamment de représentants de l'ambassade de France à Singapour. Kai et Junior, nés en captivité au zoo de Singapour, sont les premiers pensionnaires de Blachon. Ils attendent désormais les femelles avec lesquelles ils doivent se reproduire. Une femelle lamantin n'est apte à se reproduire qu'à l'âge de 6, voire 7 ans, et elle n'a qu'un seul petit tous les deux, voire trois ans. C'est la descendance des lamantins du centre de Blachon qui sera ensuite lâchée dans le grand cul-de-sac Marin qui retrouvera ainsi une espèce disparue depuis des dizaines d'années.


La phrase- Ferdy Louisy
« C'est le début d'un programme exceptionnel. L'aboutissement de ce projet permettrait de donner un rayonnement régional et international à la Guadeloupe avec une image très positive en faveur de la conservation de la biodiversité. »


Le parc de Blachon : une nurserie spacieuse
Le centre destiné à accueillir les premiers spécimens est opérationnel depuis longtemps. Les lamantins seront bien installés dans le centre aménagé par le Parc national. Ils auront de l'espace et un environnement protégé qui leur permettront d'accomplir, en toute quiétude, leur mission : se reproduire. Car ce sont les petits nés à Blachon qui seront relâchés, année après année pour aller s'ébattre dans les 25 000 ha du grand cul-de-sac marin et brouter sur les 5 000 ha d'herbiers que cette zone abrite.


Une espèce menacée
Le lamantin des Caraïbes, Trichechus manatus manatus de son nom scientifique, est un mammifère au corps en fuseau épais et à nageoire non creusée. Tout comme ses cousins d'Amazonie et d'Afrique, est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et son commerce est désormais interdit. Aujourd'hui, il n'existe plus dans les petites Antilles alors qu'il est encore présent dans les grandes Antilles.
Le lamantin est un herbivore, qui se nourrit essentiellement d'herbes et de plantes aquatiques. Thalassia testudinum et Syringodium filiforme, qu'on trouve en abondance dans le grand cul-de-sac, font partie de ses mets préférés. Et il ne dédaigne pas non plus les jacinthes d'eau.
Le dernier lamantin qui a été tué en Guadeloupe l'a été en 1928, du côté du canal de Perrin. Mais si l'on consulte les archives des pêches du XIXe siècle, on ne trouve aucune référence à une pêche de lamantin. On peut en déduire que la pratique de la pêche de ce mammifère s'est déroulée au XVIIIe.
Une cinquantaine d'années a dû suffire à faire disparaître la majorité de la population, compte tenu de son faible taux de reproduction. Seuls quelques rares exemplaires ont survécu jusqu'au début du XXe.


Des contacts avec des pays de la zone Caraïbe
Le projet de réintroduction du lamantin, porté par le Parc national depuis la fin des années 2000, a connu bien des péripéties avant de se concrétiser avec l'arrivée de ces deux premiers lamantins de Singapour.
Le Brésil, première source d'approvisionnement, devait fournir trois de ces animaux. Mais la source s'est subitement tarie. Le parc a alors envisagé d'autres pistes d'approvisionnement et multiplié les contacts avec d'autres pays et divers réseaux de zoos et parcs animaliers, en Europe et en Amérique. « L'avantage de ces réseaux, c'est qu'ils maîtrisent bien les échanges et la reproduction, ce qui évite d'éventuels problèmes de consanguinité » , expliquait alors le responsable du projet. Parallèlement, le Parc poursuit ses contacts avec d'autres donateurs potentiels dans la zone Caraïbe, la Colombie, le Guyana, le Mexique, le Venezuela... L'idée est de diversifier les apports, afin de multiplier les ressources génétiques et d'éviter au maximum d'éventuels problèmes liés à la consanguinité.

Image
Des soigneurs vont veiller sur les premiers pensionnaires du Parc de Blachon. Les premières semaines, des vétérinaires de Singapour les accompagneront. (Photo d'archives France-Antilles)

Source : France Antilles.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar jukala » Lundi 03 Octobre 2016 20:38

Le lamantin Junior est décédé.

Junior, l'un des deux lamantins arrivés de Singapour en Guadeloupe au début du mois d'août pour être réintroduits dans l'archipel antillais est mort dimanche "d'une infection rénale".

Les deux lamantins, Junior et Quai, avaient été réintroduits en Guadeloupe au cœur de l'été dans le cadre d'un programme lancé il y a 10 ans pour faire revenir ces animaux dans l'île, disparus depuis le début du XXe siècle. Ce sont des soigneurs qui ont découvert le décès de Junior. « Des tissus sont actuellement prélevés pour confirmer le diagnostic », a expliqué le directeur du parc national de la Guadeloupe Maurice Anselme à l'AFP.

Dans un communiqué, le parc national de Guadeloupe explique qu'un « monitoring de contrôle de Quai et Junior » a eu lieu vendredi, « sous la surveillance de trois vétérinaires », et « avait permis de constater une forte perte de poids de Junior ».

« Kai se porte bien »

Les examens sanguins effectués lors de ce contrôle ont aussi révélé une déficience rénale de l'animal. « Un protocole d'urgence a alors été déployé afin de prodiguer à ce dernier tous les soins nécessaires à ce type de situation urgente ».

Mais le décès de Junior a été constaté « à 14 h » dimanche, a précisé le directeur du parc. « On a fait tout ce qui est en notre pouvoir », a-t-il assuré.

Il a précisé que « normalement », ce décès ne remettait pas en cause la suite du plan de reproduction en captivité et de réintroduction de ce mammifère, même si « le moral des troupes est fortement en berne ».

« Kai se porte bien, toutes ses analyses sanguines sont normales, mais il reste sous la haute surveillance des agents du centre de Blachon », précise encore le communiqué.

D'autres lamantins en 2017

Les discussions sont en cours avec différents pays pour faire venir en Guadeloupe de nouveaux lamantins, les prochains spécimens devraient arriver « d'ici le 1er semestre 2017 ».

À terme, le programme, cofinancé par l'UE, l'État, la région Guadeloupe et des partenaires privés pour un montant total de 5 millions d'euros, prévoit l'arrivée de 15 lamantins (10 femelles et 5 mâles) « d'ici 5 ans ».

Le lamantin, un mammifère plus gros que le phoque, figure comme espèce « vulnérable » dans la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).


http://www.ouest-france.fr/region-guade ... de-4534050
jukala
 
Messages: 176
Enregistré le: Dimanche 26 Juin 2016 13:30

Re: Un projet vise à réintroduire le lamantin en Guadeloupe

Messagepar guirosama » Mardi 04 Octobre 2016 19:20

Singapour ? Euh, c'est là où il y a plus de lamantins ?
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 980
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Suivante

Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement