Fauna Brasileira

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Jeudi 18 Février 2021 9:10

Image
Myrmidon unicolore (Myrmotherula unicolor), endémique du sud-est brésilien

Image
Ibijau gris (Nyctibius griseus)

Image
Bécarde à calotte rousse (Pachyramphus castaneus)

Image

Image

Image

Image

Image

Cette famille de picumne de Temminck (Picumnus temminckii), espèce endémique de la Mata Atlantica, nous laissera la chance de s'approcher d'elle a une distance ridiculement petite. Il faut savoir qu'il s'agit d'un pic minuscule, de la taille d'une mésange !

Image
Pione de Maximilien (Pionus maximiliani)

Image
Alapi demoiselle (Pyriglena leucoptera)

Les toucans sont toujours parmi le splus beaux et impressionnants hôtes de la forêt.

Image

Image

Image
Toucan ariel (Ramphastos vitellinus)

Image
Mâle

Image
Femelle Toucanet à bec tacheté (Selenidera maculirostris)

Image

Image
Paruline à joues noires (Setophaga pitiayumi)

Image

Image
Tangara couronné (Tachyphonus coronatus)

Image
Calliste à tête verte (Tangara seledon)

Image
Dryade glaucope (Thalurania glaucopis)

Image
Tityre gris (Tityra cayana)

Mais le clou de la journée restera toutefois le nid d'araçari de Baillon que suit le guide avec qui je suis. Le nid est situé dans une cavité d'un poteau électrique et est facilement visible depuis le chemin plongeant vers la plage mais la plupart des passants ne le remarque pas. Le trou est très réduit et l'on a du mal à imaginer qu'un petit toucan puisse y passer...jusqu'à le voir rentrer puis ressortir !

Image

Image

Image

Image
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Clemsy67 » Jeudi 18 Février 2021 9:16

Des photos et des récits toujours aussi intéressants, merci beaucoup Therabu !
Coup de coeur pour l'araçari de Baillon qui sort de son nid :shock:
Clemsy67
 
Messages: 587
Enregistré le: Mercredi 26 Octobre 2011 16:17

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Vendredi 19 Février 2021 9:33

En plus de la Mata Atlantica, nous avons visiter des restingas, une formation végétale unique endémique de la côte brésilienne. Si les végétaux qui la constituent sont apparentés à la Mata Atlantica, ce sont souvent des espèces uniques, adaptées à la modification du sol et aux conditions difficiles du bord de mer. En terme de structure, il s'agit plus d'une forêt dégradée se transformant progressivement en savane.

On y trouve bien sûr des espèces communes des savanes, d'autres forestières mais tolérantes d'un certain degré de dégradation et bien évidemment quelques spécialistes de ce milieu fortement menacé.

Image
Pipit jaune (Anthus lutescens)

Image
Colibri vert et gris (Aphantochroa cirrochloris)

Image

Image
Ce couple de chevêche des terriers a chois de nicher a quelques pas de la plage principale.

Image
Cassique cul-rouge (Cacicus haemorrhous)

Image
Troglodyte à long bec (Cantorchilus longirostris), restreint à la bande littorale brésilienne

Image

Image
Conirostre bicolore (Conirostrum bicolor)

Image
Colibri demi-deuil (Florisuga fusca)

Image
Fournier roux (Furnarius rufus)

Image
Quiscale chopi (Gnorimopsar chopi)

Image
Tamatia de Swainson (Notharchus swainsoni)

Image
Tyran licteur (Pitangus lictor)

Image
Calliste à dos noir (Stilpna peruviana), classé vulnérable suite à la disparition de son habitat exclusivement côtier

Image
Jeune vanneau tero (Vanellus chilensis)

Tôt le matin, alors qu'il fait encore presque nuit, un tamandua traversera la route prestement devant nous. La photo est ratée mais pour le témoignage :

Image

Mais l'espèce charismatique de ce milieu est l'Amazone à joues bleues (Amazona brasiliensis). Récemment reclassée "Quasi-menacée", il s'agit d'une espèce qui s'est approché de niveau de menace dangereux avant de bénéficier d'efforts de conservation payants après plusieurs décennies de protection et d'application stricte des lois. Toutefois, le reclassement pourrait entrainer un effet pervers de dépriorisation de l'espèce qui conduirait à réduire la pression exercée pour sauvegarder ce psittacidé que l'on rencontre uniquement dans les restingas du sud-est du Brésil.

Nous avons visiter un important dortoir, le plus important de l'état de Sao Paulo et le plus septentrional de l'aire de répartition limitée. Le site n'est pas protégé et est progressivement rongé par l'urbanisation. Il suffirait de peu pour mettre en oeuvre la protection que cette espèce et ce lieu mériterait. Pour ceux intéressés par la problématique conservatoire, j'ai écrit un document PDF que je peux vous envoyer par email si vous me le fournissez en privé.

Image

Image

Image

Image

Image

Quelques amazones à front bleu cohabitent également avec les bandes d'amazones à joues bleues et les accompagne la journée dans la forêt où elles se nourrissent principalement de noix et de fruits.

Image

Enfin, sur les plages, nous observons quelques limicoles.

Image
Gravelot semipalmé (Charadrius semipalmatus)

Image
Huîtrier d'Amérique (Haematopus palliatus)

Image

Image

Image
Goéland dominicain (Larus dominicanus)

Quelques photos de l'environnement

Image

Image

Image
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Fauna Brasileira

Messagepar gibbon » Vendredi 19 Février 2021 14:20

Merci et bravo, Therabu, pour ces photographies à couper le souffle et ces textes intéressants ! Tes images sont largement du niveau de celles que l'on peut voir dans les grands magazines et livres sur la vie sauvage. Chapeau bas.
« Tant que les lions n'auront pas leur propre historien, les histoires de chasse glorifieront toujours le chasseur. »
Proverbe africain
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 2208
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Fauna Brasileira

Messagepar gibbon » Jeudi 25 Février 2021 16:33

Je profite de l'occasion pour te poser une question : je remarque que tes photos sont toutes très bien cadrées, même tes photos d'oiseaux, animaux pourtant très remuants et avec lesquels on dispose souvent de très peu de temps pour effectuer la mise au point au bon endroit et un cadrage correct. Cadres-tu tes photos à la prise de vue (sans y toucher après), ou fais-tu un recadrage après la prise de vue ?
« Tant que les lions n'auront pas leur propre historien, les histoires de chasse glorifieront toujours le chasseur. »
Proverbe africain
Avatar de l’utilisateur
gibbon
 
Messages: 2208
Enregistré le: Jeudi 10 Mai 2012 11:31

Re: Fauna Brasileira

Messagepar guirosama » Jeudi 25 Février 2021 18:35

Je réitère la question de Gibbon car je n'ai, certes, pas un matériel sophistiqué (j'utilise un bridge) mais j'ai souvent une branchouille ou une feuille qui s'intercale entre ma bestiole et mon zoom, c'est d'un rageant!
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 1172
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Lundi 01 Mars 2021 9:36

Un grand merci gibbon pour le compliment même si je doute que mes photos soient encore à la hauteur des publications les plus exigeantes ! Les photos restent encore assez documentaires et illustrent encore trop peu un comportement ou une ambiance spécifique.
Le recadrage est la retouche la plus commune sur mes photos avec un ajustement des courbes (luminosité et contraste). C'est expédié en 5secondes sur un logiciel de retouche. La plupart de mes sujets sont de petits passereaux pour lesquels j'ai rarement une focale suffisante pour qu'ils soient proches et le recadrage est nécessaire pour qu'ils prennent un peu plus de place dans la photo. J'en profite évidemment pour décentrer un peu le sujet, prendre en compte la végétation...
Pour ce qui est des feuilles et branches lors de la prise de vue, c'est effectivement le plus difficile. Les oiseaux ont tendance à rester dans les environnements fouillis en présence de l'homme et à nous observer entre entre deux branches. L'enjeu est pourtant de simplifier au maximum l'arrière plan pour des photos esthétiques. C'est là que commence le jeu du chat et de la souris. Je photographie à main levée malgré le poids de l'objectif parce que cela me donne beaucoup de mobilité, indispensable pour s'accroupir, bouger d'un pas de coté, se mettre sur la pointe des pieds ect... Souvent quelques centimètres font toute la différence.
Ensuite, il faut garder en tête que ceci est une sélection et que pour une photo dans la série, il y en a un paquet de foirées, moches et supprimées.
Enfin, ponctuellement, mais ça arrive et je suis transparent là dessus, il peut m'arriver de "nettoyer" une branche sur Photoshop. Dans les séries de ce voyage, c'est uniquement le cas de la bécarde verte, présentée ci-dessous. Cela permet de sauver une photo potable d'une espèce que je n'avais pas encore vue mais c'est loin de la transformer en œuvre d'art, le fond restant encore assez fouillis. Merci en tout cas pour vos réactions !


De retour dans ma belle-famille, dans la capitale du Minas Gerais, Belo Horizonte, je profite de quelques parcs de la ville pour compléter mon portfolio d'oiseaux brésiliens. La diversité des espèces qui peuvent être observées dans les régions urbaines est impressionnante pour qui se donne le temps et la peine de chercher. Je continue encore d'ajouter de nouvelles espèces à ma liste d'observations. Commençons avec le parc Lagoa do Nado, un lac entouré de végétation dense et de quelques affleurements appréciés par les jacamars.

Image
Anhinga d'Amérique (Anhinga rufus)

Image
Râle de Cayenne (Aramides cajaneus)

Image

Image
Canard musqué (Cairina moschata)

Image
Jacamar à queue rousse (Galbula ruficauda)

Image
Grisin mitré (Herpsilochmus atricapillus)

Image
Caracara à tête jaune (Milvago chimachima)

Image
Capybara (Hydrochoerus hydrochaeris)

Image

Image
Ibis à face nue (Phimosus infuscatus)

Image

Image

Image
Tortue de Saint-Hilaire (Phrynops hilarii)

Image
Tyran quiquivi (Pitangus sulphuratus)

Le parc de Mangabeiras est bien plus grand et situé sur les hauteurs de la ville. Il épouse les contours de la ville et protège la montagne contre l'expansion sans fin de la ville. Contrairement au parc précédent, plutôt colonisé par les habitants des zones humides, ici ce sont les amateurs de forêt atlantique d'altitude que l'on peut trouver.

Image
Tyranneau ventru (Phylloscartes ventralis)

Image
Sporophile à ventre jaune (Sporophila nigricollis)

Image
Paruline flavescente (Myiothlypis flaveola)

L'observation dans ce parc fût assez frustrante : les oiseaux ont plus d'espace pour s'enfuir et sont moins habitués à l'homme. De plus, comme souvent, on peut passer deux heures sans croiser plus de trois espèces et tomber d'un coup sur ce que les birders anglais appellent un mixed-species flock, une troupe d'oiseaux d'espèces différentes s'alliant dans la recherche de nourriture. Le calme laisse alors la place à l'effervescence. Du sol jusqu'à la cime des arbres, une armée de passereaux s'affaire frénétiquement. Il faut rester concentré pour essayer d'identifier au maximum les bonnes opportunités de photo mais aussi distinguer les espèces encore inconnues ou plus rares, de celles communément rencontrées. Cet attroupement contenait probablement 12-15 espèces différentes, principalement d'insectivores mais en Amazonie, ces groupes peuvent monter à 30 espèces se déplaçant en groupes lâches. En 10 minutes, la vague s'achève et le calme revient.

Image
Dacnis bleu (Dacnis cayana)

Image
Bécarde verte (Pachyramphus viridis)

Image

Image
Calliste passevert (Stilpnia cayana)

Image
Tangara à tête rousse (Hemithraupis ruficapilla)

Image

Image

Image
Calliste à ventre bleu (Tangara cyanoventris)

Image
Batara bleuâtre (Thamnophilus caerulescens)

Image
Sittine striée (Xenops rutilans)

Image
Platyrhynque jaune-olive (Tolmomyias sulphurescens)

Si les oiseaux peuvent être farouches, on ne peut en dire autant des coatis roux qui vivent dans le parc.

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Mercredi 03 Mars 2021 8:50

Au sein même de Belo Horizonte, le grand lac de Pampulha forme un stop très apprécié par une large étendue d'oiseaux des zones humides et des milieux anthropisés.

Image

Image

Image
Dendrocygne à ventre noir (Dendrocygna automnalis)

Image

Image
Canard amazonette (Amazonetta brasiliensis)

Image

Image

Image

Image
Gallinule d'Amérique (Gallinula galeata)

Image

Image

Image
Héron strié (Butorides striata)

Image

Image
Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax)

Image
Ibis à face nue (Phimosus infuscatus)

Image

Image

Image

Image

Image
En période de reproduction, l'aigrette neigeuse (Egretta thula) prend des couleurs vives au niveau de son masque facial.
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Lundi 08 Mars 2021 8:01

Image

Image

Image
Grande aigrette (Ardea alba)

Image

Image
Cormoran vigua (Phalacrocorax brasilianus)

Image

Grèbe à bec bigarré (Podilymbus podiceps)

Image

Image
Echasse d'Amérique

J'ai aussi pu assister à une interaction étonnante entre un couple de courlans bruns (Aramus guarana) et un caïman à museau large (Caiman latirostris) qui a finalement été trop longtemps dérangé par les oiseaux et qui a du abandonner son lieu de sieste. Le soleil était déjà bien haut pour que la lumière soit sympathique mais l'intérêt documentaire reste.

Image

Image

Image

Image

Image

La végétation aux abords du lac abrite aussi toute une variété d'oiseaux des zones ouvertes et ils sont habitués à la proximité des promeneurs même si peu d'entre eux les perçoivent.

Image
Chevêche des terriers

Image

Image
Toui tirica (Brotogeris tirica)

Image

Image

Image
L'omniprésente colombine rousse

Image
Martin-pêcheur d'Amazonie (Chloroceryle amazona)

Image
Moucherolle aquatique (Fluvicola nengeta)

Image
Fournier roux (Furnarius rufus)

Image
Moucherolle querelleur (Machetornis rixosa)


Image
Martin-pêcheur à ventre roux (Megaceryle torquata)

Image
Vacher luisant (Molothrus bonariensis)

Image
Pigeon picazuro

Image
Sicale bouton-d'or (Sicalis flaveola)

Image
Sporophile bouveron (Sporophila lineola)

Image

Image
Tangara à tête orange (Thlypopsis sordida)

Image
Tyran à gorge blanche (Tyrannus albogularis)

Image
Vanneau téro (Vanellus chilensis)

Image
Ani à bec lisse (Crotophaga ani)

Image
Tangara à tête rousse (Hemithraupis ruficapilla)

Image

Image
Moqueur plombé (Mimus saturninus)
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Fauna Brasileira

Messagepar Therabu » Mardi 09 Mars 2021 8:39

Peu avant le soir du réveillon, nous partons deux jours à proximité de la ville, en direction du parc national Serra do Cipo, situé à moins de deux heures de la capitale du Minas Gerais. C'est un endroit que je connais déjà mais je n'ai jamais réellement eu l'opportunité de le découvrir accompagné d'un guide ornithologue, notamment pour découvrir le Synallaxe du Cipo, une espèce très localisée.

Image

Image

Image

Image

Nous randonnons le fond de la vallée principale, plat et encadré par des montagnes érodées. J'ai découvert la vallée après la saison sèche, les graminées sont jaunies et beaucoup d'arbres du cerrado ont perdu leur feuillage mais fleurissent, donnant des touches de violet et de jaune vif dans le paysage. Cette fois, le tableau est plus uniforme avec beaucoup de vert. Dans le sautes herbes, c'est l'effervescence avec nombre de petits passereaux en pleine période de reproduction. C'est notamment le cas des jacarinis noirs, présents par centaines et où les mâles à l'élégante robe noir métallique exécutent une danse comique. Depuis un perchoir en évidence, ils sautent de manière verticale tout en émettant leur chant nuptial.

Image

Image

Image
Jacarini noir

Sur le chemin du retour, je croise brièvement un passereau marron au bec prononcé. Je reconnais rapidement la femelle de l'Évêque de Brisson (Cyanoloxia brissonii). Je joue alors le son de l'espèce espérant pouvoir mieux observer et photographier l'espèce. Je suis réjoui de voir le mâle apparaître :

Image

Image

Le clou de la journée sera l'observation inattendue dans cet environnement de savane, relativement fréquenté et en plein milieu d'une journée, d'une bande de pécaris à collier qui ne m'avait pas vu et a traversé en catastrophe le sentier sous mes yeus.

Image

C'est ainsi que s'achève ce second reportage sur la faune brésilienne, j'espère qu'il vous aura plus, éventuellement donner envie de visiter la région, et appris sur la faune néotropicale ! :wink:
Therabu
 
Messages: 3634
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Précédente

Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement