Les animaux du nouveau Vincennes

Observations, interrogations, raretés... De multiples échanges peuvent y être abordés !

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar bastet_75 » Samedi 12 Avril 2014 13:43

passer d'un enclos de tapir à un enclos pour fourmilier, bon, c'est pas comme si on passait d'Otaries à Casoars hein.
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar bastet_75 » Samedi 12 Avril 2014 14:16

3 lionnes arrivent demain d'après le Facebook du parc
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Vendredi 25 Avril 2014 7:24

Les otaries à crinière sont arrivées

Après une entrée remarquée dans la capitale, les quatre otaries à crinière (Otaria flavescens) attirent désormais nombre de visiteurs devant leur bassin de la biozone Pantagonie.

Arrivées juste avant l'ouverture du Parc Zoologique de Paris depuis la Cité des Arts et des Sciences de Valence, en Espagne, les otaries à crinière (Otaria flavescens) ont eu le luxe d'être escortées par les motards de la police jusqu'au Parc. Une arrivée digne d'un Chef d'Etat !

Après un petit temps d'acclimatation, Nora, Ela, Porthos et Aramis, deux jeunes femelles et deux jeunes mâles, nés entre 2010 et 2012, attirent désormais les foules devant leur bassin, notamment sur leur temps de nourrissage. Il faut dire que les quatre lions de mer sont parfaitement habitués à la compagnie des humains, deux d'entre eux avaient même été entrainés au sauvetage maritime à Valence, une grande première !

Source : http://blog.francetvinfo.fr
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Samedi 26 Avril 2014 5:27

Mandi, le boa de Madagascar
Mandi, le boa de Madagascar (Sanzinia madagascariensis) a pris ses quartiers dans la biozone malgache. Il est arrivé, il y a quelques semaines du Centre de la mer Nausicaä, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Le boa ch'tit fait désormais partie des hôtes de la Grande Serre tropicale.

Le boa de Madagascar (Sanzinia Madagascariensis), est un reptile arboricole de la famille des boïdés vivant dans la forêt tropicale. Il est endémique de l'île de Madagascar. Il mesure jusqu'à 2,30 mètres et peut vivre jusqu'à 20 ans.

Source : http://blog.francetvinfo.fr
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Histoire » Samedi 26 Avril 2014 11:21

Les otaries à crinière sont arrivées

Arrivées juste avant l'ouverture du Parc Zoologique de Paris depuis la Cité des Arts et des Sciences de Valence, en Espagne, les otaries à crinière (Otaria flavescens) ont eu le luxe d'être escortées par les motards de la police jusqu'au Parc. Une arrivée digne d'un Chef d'Etat !

Pourquoi ne pas donner le véritable nom de leur parc d'origine? Le parc espagnol a trop mauvaise presse? (maintenance de dauphins, bélougas et autres mammifères marins dans des conditions, disons, "discutables")
De la com, des éléments de language, du "story-telling", ... le monde "meveilleux" des zoos "modernes" quoi ...
:mrgreen:
Histoire
 
Messages: 80
Enregistré le: Lundi 07 Mars 2011 20:20

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Antoine6259 » Samedi 26 Avril 2014 18:26

Pourquoi ? Qu'est-ce que c'est le nom du parc d'origine ? J'avais plusieurs fois lu qu'elles venaient de Valence, mais j'imaginais simplement que ça ne pouvait pas être du Bioparc car il n'y a à ma connaissance pas d'otaries là-bas.
Je me demande aussi s'il n'y a pas eu un contretemps ou un changement d'avis, car j'avais plusieurs fois entendu que les otaries devaient venir du Marineland d'Antibes. Entre autre peut-être parce que le parc proposait de parrainer une otarie qui s'appelle Oba, qui doit se trouver là-bas ? (Et on remarquera qu'aucune des otaries arrivées ne s'appelle comme ça.)

Sinon, quelqu'un sait d'où viennent les lionnes, les lynx et les manchots ?
Antoine6259
 
Messages: 5007
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar didier » Samedi 26 Avril 2014 18:41

Lena, la femelle lynx de Scandinavie vient d'Amnéville, le mâle vient de Kristiansand, en Norvège.
Le site officiel du zoo mentionne : deux lionnes venues du Zoo de Port Lympne, en Angleterre. En fait elles sont 3, j'imagine que la 3ème vient du même parc.
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14322
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Dimanche 27 Avril 2014 12:01

Je ne pense pas que le grand public français connaisse vraiment l'Oceanogràfic Valencia ni les espèces qu'il héberge... Et l'Oceanogràfic appartient bel et bien à Cité des Arts de Valence dont il est le seul établissement animalier.
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar bastet_75 » Lundi 28 Avril 2014 10:36

Je n'ai pas vu passer l'info : nouveau reportage du PZP concernant les roussettes paillées.
On nous explique entre autre, que deux groupes de roussettes paillées ont été mixés avec un groupe de roussettes de Rodrigues.


http://blog.francetvinfo.fr/zoo/2014/04 ... llees.html
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar bastet_75 » Mercredi 30 Avril 2014 19:31

Mixage de quatre espèces sur l'île des lémuriens



Dans la biozone malgache, l'île des lémuriens regroupe quatre espèces endémiques de la Grande Île. Les espèces ont été progressivement introduites les unes aux autres et si l'entente est plutôt cordiale, un ordre hiérarchique s'est naturellement établi entre les espèces.Comme dans leur milieu naturel, quatre espèces de lémuriens évoluent ensemble sur deux îlots de la biozone Madagascar : les varis roux (Varecia rubra), les lémurs couronnés (Eulemur coronatus), les makis cattas (Lemur catta) ainsi que les lémurs à ventre roux (Eulemur rubriventer). Si les espèces ont été mises en relation les unes avec les autres progressivement, les approches interespèces sont encore observées de près : "Il est essentiel qu'on sache si les approches entre telle et telle espèces sont subies, tolérées ou non tolérées" explique Delphine Roullet, primatologue. Pas encore francs camarades, les quatre espèces cohabitent pour le moment avec le plus sage des pacifismes sur leurs îles.

Pas d'agressivité mais de la bienséance

Un ordre hiérarchique s'est naturellement établie entre les lémuriens. Par exemple, les varis roux sont les plus belliqueux, tandis que les makis catta, eux, sont plutôt dominés, "et tout en bas du rapport hiérarchique il y a Guido, le mâle maki catta, lui-même déjà dominé par ses femelles !" renchérit Delphine. Malgré tout, les ententes restent cordiales : "il n’y a pas d’agressivité entre eux mais plus de la bienséance. Lorsqu’une espèce arrive, l’autre part sans poser de problème". Les makis catta, notamment, qui n'ont que faire d'être dominés, ont un rôle de tampon entre les trois autres espèces et permettent de dissiper un peu l'attention des plus offensifs.

Au fil du temps, tout ce petit monde trouve naturellement sa place, malgré quelques couacs. "Le soir, les espèces sont rentrées les unes après les autres pour être séparées dans les loges, mais il arrive encore que les lémurs couronnés se mélangent à un autre groupe" plaisante Delphine. Preuve finalement que ce mixage est une réussite !


http://blog.francetvinfo.fr/zoo/2014/04 ... riens.html
bastet_75
 
Messages: 1789
Enregistré le: Jeudi 05 Décembre 2013 10:51
Localisation: Ile de France

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Samedi 24 Mai 2014 7:24

Les caïmans cuvier s'installent dans la Grande Serre

Les caïmans nains de Cuvier viennent d'arriver au Parc zoologique de Paris. Le couple en provenance du Danemark est désormais visible dans leur terrarium de la serre tropicale.


Après quelques péripéties administratives en douane, les deux caïmans nains de Cuvier (Paleosuchus palpebrosus) sont arrivés au Parc zoologique de Paris. Il s'agit d'un couple d'une quinzaine d'années, arrivé par avion depuis le terrarium de Vissenbjerg, au Danemark.

Pour les transférer dans leur nouvel espace de vie, la manipulation n'a pas été de tout repos ! Olivier Marquis, curateur reptiles, amphibiens et invertébrés, et Fabrice Bernard, chef soigneur, ont d'abord du immobiliser et museler les caïmans avant de les porter jusqu'à leur terrarium, dans la Grande Serre.
Observation faite, le gestionnaire de la collection reptiles semble ravi : "pour cette espèce, le risque en captivité c'est qu'ils soient un peu en surpoids, mais là ils ont une belle morphologie et une belle dentition ! C'est un couple qui se reproduit tous les ans donc j'ai bon espoir qu'on puisse avoir des oeufs rapidement."

Le plus petit des caïmans


Pour le moment, les caïmans nains partagent leur terrarium avec les piranhas. Les premiers instants de cohabitation se sont montrés un peu nerveux entre les deux espèces, mais cette colocation fortuite pourrait n'être que temporaire. "On va voir comment les choses évoluent mais il se pourrait que les piranhas aillent finalement tenir compagnie à l'anaconda vert" explique Olivier Marquis.

Le Caïman nain de Cuvier (Paleosuchus palpebrosus) est le plus petit représentant de la famille des Alligatoridés. Le mâle mesure environ 1,70 m queue comprise, la femelle est un peu plus petite.

Source : FranceTVInfo.
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Dimanche 22 Juin 2014 16:50

Naissance de petits caméléons

Alors que dans les vivariums, une femelle caméléon commun (Chamaeleo chamaeleon) gestante, s'apprête à pondre, dans les pièces d'élevage, ce sont près de 80 oeufs de caméléons, en incubation depuis plusieurs mois, qui sont en train d'éclore un à un.

Olivier Marquis, gestionnaire de la collection reptiles, amphibiens et invertébrés, nous emmène dans les vivariums de la biozone Europe, sous le Grand Rocher pour nous montrer le caméléon commun (Chamaeleo chamaeleon). Parmi les trois femelles du vivarium, l'une se distingue des autres par sa couleur, foncée et tachetée de vert, inversée par rapport à celle de ses congénères. Pour l'herpétologue, aucun doute, la femelle est gestante. "Quand elle sera prête à pondre, elle va se mettre à creuser dans la terre, explique-t-il. A ce moment on l’isolera du public en pièce d'élevage, et on la placera dans un substrat dans lequel elle pourra pondre."

Justement, en pièce d'élevage, près de quatre vingts oeufs sont déjà en incubation, prêts à éclore. Ceux-ci sont arrivés en l'état au Parc zoologique de Paris il y a plusieurs mois. Ils proviennent d'une saisie d'un particulier qui ne possédait pas le certificat de capacité nécessaire à leur détention. L'ONCSF (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) les a ainsi confié au Parc pour qu'ils soient recueillis dans les meilleures conditions d'élevage. "Les œufs de reptiles c’est assez fragile, surtout chez les caméléons" précise le curateur.

Des conditions d'incubation précises, garantes du développement embryonnaire

Pour garantir leur éclosion, les équipes du zoo ont donc placé les oeufs dans du substrat humide en reproduisant les conditions d'une diapause, sorte "d'hibernation" nécessaire au bond développement de l'embryon : "On a baissé la température à 22°C le jour et 18°C la nuit, pendant quelques semaines et très progressivement on a refait monté la température. Maintenant, ils sont conservés à une température d'une trentaine de degré pour achever le développement embryonnaire" explique Olivier Marquis.

Au bout d'un an d'incubation, les premiers oeufs viennent d'éclore. Chaque jour, les soigneurs ont l'agréable surprise de voir naître un ou deux bébés caméléons. Lorsque tous auront éclos, les petits caméléons seront redistribués à d’autres parcs zoologiques, afin de renouveler le sang de leur cheptel reproducteur, et ainsi contribuer au développement de cette espèce en captivité.

Source avec reportage vidéo : http://blog.francetvinfo.fr/zoo/2014/06 ... leons.html
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar Philippe » Vendredi 27 Juin 2014 6:24

Naissances de petits flamants roses dans la Grande Volière

C'est la saison ! Deux bébés flamants roses (Phoenicopterus roseus) sont nés ce weekend dans la Grande Volière du Parc zoologique de Paris et quelques autres sont encore à venir pour les prochains jours.


Tout menus dans leurs duvets gris et encore peu habiles sur leurs pattes, deux bébés flamants roses (Phoenicopterus roseus) attirent actuellement toute l'attention de leurs parents - tout autant que celle des visiteurs - dans la Grande Volière de la biozone Sahel-Soudan. Les deux oisillons sont sortis il y a quelques jours et sont les premiers d'une série de naissances à venir dans les prochains jours.
Pour l'équipe animalière, ces naissances sont une très agréable surprise : "le flamant rose est une espèce qui est très sensible au changement d'environnement. Leur transfert en avril, depuis le Parc de la tête d'Or à Lyon en était un considérable. Nous ne nous attendions pas à des reproductions avant quelques années mais en fait, ils se sont très bien acclimatés et se montrent très sereins. On est ravi de voir ces oeufs éclore !" raconte Eric Bureau, l'ornithologue.

Les flamants roses sont monogames par saison de reproduction. Après l’accouplement, les deux partenaires se mettent à la construction du nid pour la ponte d'un oeuf unique. Celui-ci sera couvé une trentaine de jours avant d'éclore. Pour autant, il existe toujours un risque que les parents perdent l'oeuf ou le fassent rouler durant le temps l'incubation. Pour garantir l'éclosion, les équipes du Parc zoologique ont choisi de placer les oeufs en couveuse et de le redonner aux parents juste avant l'éclosion. Pendant tout ce temps, les parents ont donc couvé de faux oeufs, ni vu ni connu !

Les poussins passent leurs premiers jours dans leurs nids, généralement regroupés pour former des "crèches" et son nourris par leurs parents. Les petits flamants, qui vont passer du blanc au gris durant leur croissance, n’acquerront leur plumage rose caractéristique qu’au bout de 2 à 4 ans.

Pour les oiseaux du parc c'est vraiment la saison des reproductions. Dans la volière, d'autres espèces ont également pondu comme les canards ou les aigrettes tandis que les espèces évoluant dans le grand volume de la Serre tropicale commencent à faire leurs nids.

Source' : France TV Info.
Philippe
 
Messages: 9602
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les animaux du nouveau Vincennes

Messagepar tibo » Vendredi 27 Juin 2014 13:24

pas mal le système de substitution pour que les parents puissent élever les jeunes dès l'éclosion, d'ailleurs lors de ma dernière visite j'ai pu voir un de ces fameux faux oeufs qui avait roulé dans un coin de la volière près de l'entrée (facile de voir que c'était un faux il y avait marqué "leurre" dessus ^^)
tibo
 
Messages: 310
Enregistré le: Mercredi 09 Avril 2008 17:15

Précédente

Retourner vers La faune en espace zoologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement