Les éléphants en Europe

Observations, interrogations, raretés... De multiples échanges peuvent y être abordés !

Les éléphants en Europe

Messagepar Therabu » Vendredi 10 Janvier 2020 20:09

Le membre éléphantéléphant de Zoochat a effectué un bilan des mouvements enregistrés chez les deux espèces d'éléphants en Europe (avec un tel pseudo en même temps !)

Elephas maximus

Seuls deux naissances viables cette année, toute les deux à Pairi Daiza, les jeunes de Whipsnade et de Leipzig n'ayant pas survécu.

Dix autres animaux sont morts, principalement des individus âgés et non reproducteurs. Enfin, trois jeunes éléphants semblent avoir été traités avec succès contre l'herpès virus et ont survécu (Amsterdam, Chester et Dublin).
L'an prochain, 11 naissances sont attendues, dont 3 à Zurich et 2 à Prague.

Loxodonta africana

4 naissances cette année chez les africains ( Halle, Wuppertal, Howletts et Vienne) et la mort de deux vieilles femelles.
Deux naissances attendues à Wuppertal et une à Erfurt.
Therabu
 
Messages: 3601
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar nico » Samedi 11 Janvier 2020 9:36

Très intéressant, merci Therabu.
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3810
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Philippe » Samedi 11 Janvier 2020 9:42

Ces succès apparents dans la lutte contre les herpèsvirus sont vraiment une excellente nouvelle. Merci Therabu !
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11544
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Therabu » Mardi 14 Avril 2020 17:16

J'ai trituré ce weekend les statistiques présentes sur le site de Petra Praguer : https://zooelefanten.de/statistics/5/

Je vous invite à aller visiter ce site bien fait et qui semble bien à jour concernant les éléphants captifs, tout du moins en Europe.

J'ai recensé les zoos détenant les effectifs les plus significatifs et volontairement omis les nombreux zoos détenant un ou deux vieux éléphants venant de cirques, détenus dans des groupes unisexes. Puis j'ai essayé d'attribuer un statut au groupe du zoo : en situation de reproduction (des femelles reproductrices prouvées ou espérées, en contact ou ayant été récemment en contact avec des mâles), bachelor group ou bien "retraités" (dans le sens animaux non-reproducteurs et sans espoir).

Nombre d'individus
Les populations pour chaque espèce sont les suivantes :
Asiatique : 223 individus sont dans 34 parcs ayant enregistrés de la reproduction régulièrement. Cela ne veut pas dire que toute cette population est reproductrice pour autant. 18 jeunes mâles sont en groupe bachelor, dans 9 parcs.
Mes chiffres sous estiment largement la population d'individus retraités et ce n'est pas vraiment ce que j'ai cherché à regarder.
J'ai eu du mal à classer deux institutions : Séville (1 jeune mâle et 3 vieilles femelles n'ayant pas encore reproduit) et Estepona Selwo Aventura (2 vieilles femelles mais un groupe en situation de reproduction y vivait il y a peu de temps).


Afrique : Seulement 139 individus dans 24 zoos ayant de la reproduction et 15 jeunes en bachelor répartis en 5 groupes. La population est donc bien inférieure, et malgré cela, le nombre de jeunes mâles placés dans les groupes de célibataires n'est pas beaucoup plus petite.
Il y aussi 6 parcs pour lesquels je n'ai pu déterminer clairement les attentes concernant le groupe :
Peaugres : 1.3 mais pas de reproduction depuis l'arrivée des individus les plus agés mais arrivée d'un nouveau mâle, Akili, en 2014.
La Lajita et Fassano : Pas de repro, mais arrivée d'un jeune mâle avec deux femelles plus vieilles n'ayant pas reproduit
Kronberg (Opel Zoo) où un jeune mâle a rejoint une femelle plus vieille n'ayant pas reproduit.
Un groupe de trois femelles au Tierpark Berlin, en attente de partance mais ayant déjà reproduit.
Un couple à Aywaille (Monde Sauvage), n'ayant jamais reproduit.

Peut être que des spécialistes pourront préciser ce qu'il y a à espérer de ces groupes ?

En laissant cela de coté, j'ai ensuite regardé le nombre d'institutions réussissant la reproduction.

Succès de reproduction

Asie : Sur les 34 zoos en situation de reproduction, 25 ont obtenus des naissances récentes, un taux assez satisfaisant. La reproduction a été marquée "en dormance" dans 4 parcs qui l'ont obtenu régulièrement par le passé, les deux parcs berlinois, en plein masterplan, Munich, qui a du rénover son installation, et la Palmyre, qui devait reconstruire un bâtiment pour accueillir de nouveau un mâle.
Sur les groupes non-repro, il y a des espoirs qui peuvent être fondés car les transferts sont encore récents et certains individus sont des reproducteurs prouvés ou arrivant dans la force de l'âge : Osnabruck, Munster, Rapperswill et Blackpool.

Plusieurs clusters de parcs parviennent à la reproduction. Ainsi, dans les îles britanniques, il y a Chester, Whipsnade, Woburn et Dublin. Prague, Leipzig et Ostrava pour l'Europe centrale mais c'est surtout aux Pays-Bas, Belgique et Cologne dans la Rhur que se concentrent les grands troupeaux reproducteurs d'éléphants (42% de la population en statut de reproduction !, 50% en y ajoutant Hannovre et Hambourg pas très éloignés).

Afrique : Le tableau chez les éléphants d'Afrique est complètement inverse.
Seul 9 parcs sur les 24 définis comme en statut de reproduction ont des résultats. Actuellement, le programme est dépendant des succès de Cabacerno (19 individus), Howletts (14) et Wuppertal (8), dans une moindre mesure Boras (7), Vienne (6) et Halle (6). Sosto, Plaisance du Touch et West Midlands ont eu des succès ponctuels également ces dernières années.

A l'inverse, beaucoup de groupes ne reproduisent pas ou n'ont pas reproduit depuis longtemps et ce, dans des parcs pourtant assez renommés :
Valence (8 individus), Beekse Bergen (7), Hodenhagen (6), Bâle (4), Poznan (4), Rhenen (4) ou bien Dvur Kralove (plus que 2). Les nouveaux groupes batis à Erfurt et Dresde sont ainsi des espoirs importants pour développer la population.
Des groupes comme ceux du Tierpark Berlin, Beauval (6) ou Lisbonne (6) n'ont non plus eu de jeunes depuis longtemps.

Analyse par pays

Je n'ai guère identifié de différences significatives entre les pays, ou bien les chiffres sont trop faibles pour pouvoir en tirer de vraies conclusions. On retiendra juste que 100% des parcs hollandais ayant des éléphants d'Asie en situation de reproduction y sont parvenus. A l'inverse, cela est plus difficile pour les deux parcs possédant des africains.
On remarque quand même qu'il y a relativement peu d'individus en position de se reproduire en France (22) par rapport à des pays de taille semblable (45 au UK, 34 en Espagne), voire plus petits (41 aux Pays Bas, 29 en Belgique, 18 en Tchéquie). Par contre, les parcs n'hésitent pas à accueillir des crèches à jeunes mâles, plutôt que de refaire une installation dédiée à la reproduction.

Zoos sans mâle adultes

Pendant longtemps, le manque d'infrastructures pour l'accueil des mâles était une des raisons qui empêchait le développement de la population.
10 parcs ont des femelles reproductrices sans mâle adulte actuellement mais cela n'est pas toujours problématique.
A Dublin (2019), Hambourg (2017) ou Hannovre (2018), le dernier passage d'un mâle reproducteur a permis la naissance de nombreux jeunes.
A Vienne (2018), Beauval (2017) ou Dvur Kralove (2017), le départ ou la mort du mâle reproducteur n'a pas été remplacée. Cela est étonnant compte tenu du besoin impérieux de reproduire l'espèce pour garantir son avenir dans les zoos européens.
Pour des raisons génétiques, il n'est pas possible d'envoyer n'importe quel jeune mâle mais je m'étonne qu'aucun bon candidat ne puisse être proposé à ces parcs, à moins que l'accueil d'un mâle n'y soit plus d'actualité.

Je ne suis pas rentré dans les histoires de généalogie mais cela pourrait être également intéressant. La concentration de la reproduction dans quelques parcs pourrait nous donner une image différente de la santé des populations d'éléphants en captivité en Europe.
Therabu
 
Messages: 3601
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Clemsy67 » Mardi 14 Avril 2020 20:38

Ton étude est très intéressante Therabu, merci de l'avoir partagé.
Je suis surpris parce que je pensais que les populations européennes étaient plus importantes que ça, surtout quand je voyais nos crèches françaises. On entend plus souvent parler de naissances d'éléphants d'Asie que d'Afrique en effet, et je me demande quelle est la raison. Cela a-t-il un rapport avec les comportements différents de ces animaux ?
Clemsy67
 
Messages: 586
Enregistré le: Mercredi 26 Octobre 2011 16:17

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar GPN » Mardi 14 Avril 2020 21:12

Effectivement ce "Facebook" des éléphants comme je l'appelle est passionnat, j'y passe des soirées entières ! Ce "wikipedia" des éléphants est également une belle source de données.

Je me permet quelques précisions du coup :)

Opel : Les femelles de Berlin sont sensées y déménager

Séville : c'est un parc qui avait un bachelor group d'asiatiques, ils sont tous morts en peu de temps. Ils accueillent de vieilles femelles de Krone pour meubler car je pense que l'EEP ne leur fait plus confiance.

Estepona : n'a que de vieilles femelles et n'a pas pour projet de reprendre de la repro.

Peaugres : la mâle est sensé partir à Beauval et ne sera sûrement pas remplacé. Il devraient rester sur la présentation de femelles post-repro

La Lajita et Fasano c'étaient des jeunes mâles et femelles post reproduction à placer... deux zoos hors EAZA parfait candidats pour les recevoir. A voir dans quelques années quand les mâles auront grandis si ils ne s'en prennent pas à elles...

Awailles a intégré l'EAZA il y a peu de temps. Pour accueillir de potentiels nouveaux individus il faut faire des travaux.

Une naissance est attendue à Munster à l'automne (c'est sur le site de Petra !).

Concernant les africains pour beaucoup, la reproduction est dans les mains des inséminateurs de l'IZW de Berlin... Plusiuers inséminations sont prévues dans les parcs que tu as cité. Des mouvements sont également prévus. Tu peux rajouter que pendant longtemps Tel Aviv a été une source non négligeable pour les parcs européens.

Pour la France tu cites de 22 individus en situation de reproduction. Mais réellement en comptant les femelles potentiellement encore cyclées (donc inséminables comme celles de Beauval qui n'ont pas de mâle) et les mâles qui sont avec j'arrive à 14 individus dans 5 parcs (en comptant large). Je n'ai pas assez de connaissance pour faire une évaluation à l'échelle européenne mais si cela peu t'aider une femelle qui n'a pas reproduit depuis 25 ans ou qui a plus de 30 sans avoir eu un petit, elle n'est souvent plus cyclée...

Vienne pari sur l'insémination artificielle pour l'instant mais attendrai un mâle. Le souci c'est qui veut envoyer un mâle là bas ? Par exemple peut on y transférer COCO de Howletts né à Cabarceno dans 24ha, qui continue à vivre dans un espace de 3ha à Howletts ? Là bas l'enclos du mâle ne soit pas dépasser les 0.1ha... je pense que ça le rendrait fou dangereux ! Tel un éléphant capturé. Beauval du coup attend un mâle et je pense qu'à Dvur Kralove les femelles ne sont plus cyclées. Zlin aussi insémine mais sans réultats probants... Je pense qu'avec la nouvelle installation, ils devraient acceuillir un mâle. Duisburg aussi n'en a pas.

Les mâles repro africains sont de vrais trésor mais il y a des problématiques de tuberculoses entre les parcs sains (en théorie) et les contaminés. On évite de faire passer un individu sain théorique dans un parc où elle a été présente. Il y a ceux qui ont de gros pb de santé coûteux comme des dents à réparer avec des coûts de plusieurs milliers € pour l'intervention. Le TAG éléphant est un TAG très spécial qui s'est renouvelé l'année dernière. ils ont 5 ans pour essayer de remettre de l'ordre... mais la tâche est grande.

Pour les éléphants d'Asie le coordinateur demande un ralentissement de la reproduction. Malgré l'herpes virus il y a trop de jeunes mâles à placer. Emmen, Le PAL, bientôt Planckendael, bientôt Prague, bientôt Pairi Daiza, Cologne... ça fait beaucoup de young bulls !

Pour les africains au contraire c'est presque branle bas le combat. Mais encore une fois, les éléphants c'est très politique au vue des sommes astronomiques que cela peut engendré en terme de personnel, infrastructures, interventions sans oublier la valeur affective... Pourquoi N'Dume n'a pas quitté Sigean avant sa mort en 2016 ?
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 1028
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar GPN » Mercredi 15 Avril 2020 7:34

Il manquait un lien dans mon précédent message : https://elefanten.fandom.com/wiki/Zoo
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 1028
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar AnimauxEtZoos » Mercredi 15 Avril 2020 10:54

Merci Therabu pour toutes ces statistiques , qui sont très intéressantes, et merci à GPN pour les détails ! C'est assez dingue ces écarts entre les populations européennes des deux espèces... D'un côté on a trop de mâles, et de l'autre, pas assez...
AnimauxEtZoos
 
Messages: 403
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Therabu » Mercredi 15 Avril 2020 11:28

Ce n'est pas vraiment qu'on manque de mâles africains, c'est plus que tous ne reproduisent pas ! Alors que chez les asiatiques, ce cas de figure est moins courant.
J'ai lu ce matin la fiche de Mekong, le mâle d'Emmen sur le site partagé par GPN. On y apprend qu'il n'exhibait pas de comportement de reproduction à Prague jusqu'à l'arrivée d'Ankhor, le mâle reproducteur en provenance de Berlin. Cela semble l'avoir titillé et il s'est depuis reproduit à Amsterdam , Leipzig et Emmen. Cela pourrait être une des clés de la solution. Je me souviens que dans un passé pas si lointain, lorsque la reproduction des rhinocéros blancs n'était pas aussi bien maîtrisée, la mise en concurrence des mâles était recommandée. Seulement, c'est plus simple de construire plusieurs enclos à rhinocéros que de détenir plusieurs mâles éléphants adultes.

Chez les femelles, la stabilité du groupe et la position dans la hiérarchie semblent aussi jouer un rôle dans l'ovulation. Peut être aussi dans le sex-ratio ? Il me semble que les femelles âgées et dominantes ont plutôt tendance à enfanter des mâles mais c'est peut être une connerie.

@GPN, comme expliqué, lorsque je parle de ces 22 individus vivants dans des parcs en situation de reproduction, ce sont effectivement des approximations. Par exemple à la Palmyre, penses-tu qu'Alix pourra se reproduire avec Gandhi ou bien seule Ziha a désormais un véritable potentiel reproducteur ? Pour Malicia également ?

Effectivement, les parcs qui se reposent sur l'insémination ne semblent pas avoir des résultats très probants. Et en même temps, Zlin ou Vienne n'ont pas les installations pour accueillir dignement des mâles.

J'espère que Akili ne perdra pas trop de temps à Beauval avant de couvrir les femelles. Il me semble qu'un temps précieux a déjà été perdu durant ces trois ans entre la mort de Limbo et une arrivée potentielle d'Akili pour des femelles qui commencent déjà à se faire vieilles. C'est probablement l'un des groupes les plus importants d'Europe car 6 femelles n'ayant jamais reproduits y vivent.
Je n'était pas au courant des problèmes de maladies, uniquement de la difficulté à constituer des groupes stables de femelles. Cela complique sérieusement la tâche. Si en plus de cela les zoos ne la jouent pas collectifs et préfèrent garder leurs individus pour eux, je n'ai pas beaucoup d'espoir pour l'avenir de l'éléphant d'Afrique dans les zoos européens...
Therabu
 
Messages: 3601
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar GPN » Mercredi 15 Avril 2020 18:25

L'autre but du TAG est de laisser le moins d'animaux seuls. Différentes recommandations ont été faîtes pour le pas laisser Ben tout seul.

A part Pembe la France n'accueille aucun proven breeder africain (en même temps on en a que 4 :roll: ) Ben a eut toutes ses chances de faire ses preuves à Howletts avant son arrivée à Thoiry. Niko n'a eut aucun résultat lorsqu'il était présenté avec Goni. Seul Akili n'a jamais été présenté sur des femelles cyclées à ma connaissance (ou alors peu de temps à Plaisance avant son départ pour Peaugres).

Mekong avait déjà reproduit à Leipzig avec son fils Voi Nam. Par contre les soigneurs m'avaient dit que Ankhor a changé son comportement du tout au tout après le départ de Mékong. Il est passé d'un mâle dominé et timide à un beau bull dominant et reproducteur. Valencia par contre Kibo qui reproduisait pas mal à Boras ne fait rien à Valencia... Cela peut s'expliquer par la présence du jeune Jambo ? Car l'horloge tourne dans la capitale Valencienne. Ce groupe de femelle est sûrement le plus important génétiquement en Europe car ce sont les dernières à avoir été capturées en 2008. Elles ont toutes entre 15 et 20 ans. Des examens d'ovulation ont été fait en fin d'année dernière je crois.

Je n'ai jamais entendu parler de problème de sex ratio... ça vaudrait le coup de se renseigner.

Vienne a de beaux résultats en insémination au moins 3 jeunes ! Zlin a eut plusieurs grossesses avortées et un mort né... Ça arrive malheureusement.

Alors je parle avec mes deux ans d'expérience donc ma paroles n'a pas de valeur absolue. Mais je pense que la Palmyre n'a pas fait de vérification concernant l'ovulation de ses femelles. Cependant, je suis prêt à parier qu'au moins une des deux l'est encore. Une des femelles asiatiques de Tel Aviv a reproduit à l'âge de 45 ans environ en 2006. Mais celles de Beauval je doute qu'elles soient toutes cyclées... Ashanti c'est certains mais les autres... toutes plus de 30 ans et seules N'Dala et Tots ont déjà eut des jeunes.
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 1028
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar raphaël » Mardi 21 Avril 2020 14:39

La désormais fameuse association Rewild a posté cette semaine un article informant de la volonté de la Chine d'arrêter les prélèvements d'éléphants sauvages en Afrique.
D'après cette association, l'EAZA s'y serait opposée car se fournit grandement en éléphants passés par la Chine. Et comme à chaque post, elle jette en pâture le nom de Rodolphe Delord, car à la tête de l'AFDPZ, représentante française de l'EAZA. Une obsession.

Bref, on peut donc affirmer de ce que l'on sait que ces accusations sont mensongères ?
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 7134
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar GPN » Mardi 21 Avril 2020 21:24

Je possède le registre EEP en date de 2014 des éléphants d'Afrique. Je l'ai actualisé grâce à ces deux sites : https://elefanten.fandom.com/wiki/Zoo ; https://zooelefanten.de/home/?lang=EN

En plus de présenter les individus présent il recense l'ense :mrgreen: mble des éléphants africains déclarés au studbook depuis le 19ème siècle. Et, surprise, aucun n'est passé par la Chine. :roll:
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 1028
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Therabu » Mercredi 22 Avril 2020 8:32

Cela sort du sujet initial, mais j'ajouterais que l'AFDPZ n'est pas l'émanation française de l'EAZA. Il y a des similitudes mais tous les parcs membres de l'AFDPZ ne sont pas à l'EAZA. Il y a t-il des parcs français EAZA mais non AFDPZ ? Selon jean marc cela semblait impossible si mes souvenirs sont bons.
En plus, leur fonctionnement et leurs rôles sont tout de même différenciés. L'AFDPZ est avant tout un lobby politique, ne s'occupant ni de gestion des populations, ni des pratiques de ses membres (tigres blancs, spectacles, rognages...). L'EAZA a aussi une fonction de lobbying mais auprès de l'Union Européenne et s'occupe de nombreux autres sujets.

L'attaque de Rewild est complètement à coté de la plaque. Les derniers éléphants a avoir pénétré en Europe pour être mis dans des zoos accrédités sont ceux de Valence en 2008. Les américains eux, en ont fait venir encore en 2017 je crois. Le but n'est pas ici de débattre sur les mérites de l'import versus de l'abattage. Il y a plein d'autres axes "d'attaque" qui seraient plus pertinents que l'importation d'éléphants à travers la Chine.
La non-soutenabilité du cheptel d'éléphants d'Afrique illustrée ici, en serait un on exemple. Mais l'émotion prime souvent sur la véracité dans ce domaine.
Therabu
 
Messages: 3601
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar Therabu » Mercredi 22 Avril 2020 8:58

Je rajoute qu'une jeune femelle d'éléphant d'Afrique vient de naître à Wuppertal.
La maman est primipare. Née à Wuppertal, elle avait été inséminée car il fallait éviter de la reproduire avec son père, Tusker, qui était toujours présent.
C'est donc Abu, du zoo de Halle, qui a enfanté.

La survie de cet individu femelle serait une excellente nouvelle pour l'EEP, prouvant le potentiel d'une femelle supplémentaire, et permettant de contrer un sex ratio défavorable.
Therabu
 
Messages: 3601
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les éléphants en Europe

Messagepar GPN » Samedi 25 Avril 2020 9:09

Cette liste est mondiale mais me fait parfois froid dans le dos.

https://elephant.se/elephant_mankillers.php

C'est la liste des éléphants dits "killers". Ces animaux ont tous tué un gardien. On ne compte pas les agressions ayant entraîné une hospitalisation. Sinon la liste seraient plus fournie. La plupart des parcs utilisaient le free contact. Les accidents mortels semblent moins fréquents en protected.

Ces accidents ont eu lieu il y a longtemps pour la plupart mais des éléphants sont encore en vie. Parmi eux Luka à Osnabruck (a tué 2 personnes à Belgrade), Bindu à Cologne (1 soigneur à Port Lympne, La Petite à Tel Aviv (ancienne éléphante de St Vrain a tué un soigneur à Port Lympne), Abu à Halle (1 soigneur à Vienne), Aja à Rhenen (1 soigneur à Rhenen). Le dernier accident mortel en Europe semble être celui qui a coûté la vie à une soigneuse expérimentée en 2007 dans le cadre du transfert des premiers éléphants du Bioparc de Valencia depuis le Zoo de Moscou. La soigneuse russe a été tuée par Betty, une éléphante africaine euthanasiée pour suspicion de tuberculose à Beeks-Bergen en 2014.
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 1028
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Suivante

Retourner vers La faune en espace zoologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités

Tigre en mouvement