Les Terres de Nataé - Juin 2022

Postez-ici vos comptes-rendus de visites dans les espaces zoologiques français et étrangers...

Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Jeudi 23 Juin 2022 17:04

Les Terres de Nataé - Juin 2022


Bonjour, ce mardi 21 juin 2022 j’ai eu l’occasion d’aller fouler de nouveau les allées de l’ex Zoo de Pont-Scorff, qui se nomme maintenant : « Les Terres de Nataé ». Je vous propose ici donc un aperçu de ce parc.
PS : j’ai vu que zoovenirs avait commencé à poster quelques photos, je me suis dit qu’il pouvait être intéressant d’avoir plusieurs points de vues/photos. Et puis j’avais déjà commencé mon compte rendu :)

Ce lieu a beaucoup fait parler ces dernières années sur le forum aussi bien avant l’ère Rewild, où l’on s’inquiétait déjà ici de son état (aussi bien au niveau financier, ou en terme de ces installations vieillissantes), puis de façon plus récente avec Rewild. C’est donc ce contexte qu’en mai 2021, le zoo a été repris par Sébastien Musset, pour le moderniser, le transformer, et lui donner un nouveau souffle. Après près de 10 mois de travaux, c’est donc ce mardi qu’il a ré-ouvert pour la première fois depuis décembre 2019 (2 ans et demi de fermeture !). Je vous propose donc un aperçu :

Pour commencer, je tiens à préciser qu’environ 15-20 % du parc est encore en cours d’aménagement et de finition. C’est par exemple, notamment le cas du parking du zoo, dont toute une partie était balayée par le ballet des engins de chantiers.

Image Parking

En traversant le parking, le visiteur se retrouve face à la nouvelle entrée du parc, qui donne le ton dès l’entrée sur la modernité, elle est sobre et efficace.
Image Entrée des Terres de Nataé

Une fois le portail franchit, nous nous retrouvons face au nouveau bâtiment qui fait office d’accueil, de billetterie et de boutique souvenirs, il est érigé sur l’ancien enclos des pélicans frisés (à gauche sur la photo). Le bâtiment à droite est quant à lui je suppose probablement celui de l’administration.
Image Ensemble des bâtiments formant le nouvel accueil.

Une fois acquitté de son billet, le visiteur peut commencer sa visite au sein du parc (il faut savoir que peu de personnes avaient un billet numérique, la plupart était achetés directement sur place).
Image Ambiance générale

Le première espace qui se dresse devant nous est une volière, qui existait déjà dans l’ancien zoo (construite en 2014), qui abritait à l’origine des pygargues à queues blanches. L’espace n’a pas changé, mais il abrite désormais un groupe de sept ibis chauves.
Image Volière des ibis
Image Panneau type présent pour chaque espèce

Le visiteur à alors maintenant le choix entre deux chemins, celui pour visiter la partie du bas, ou celui pour visiter la zone du haut, c’est ce dernier que nous allons suivre (comme l’indique le plan de visite).
Image Chemin

Image J’étais rassuré de voir que cette plaque commémorative était toujours présente, je la trouve très importante et permet de rappeler les origines historiques de ce parc.

En poursuivant sont chemin, le visiteur tombe sur un enclos de l’ex zoo, qui par le passé était habité par des vervets ou encore plus récemment des binturongs. C’est maintenant le lieu de vie des ratons-laveurs. Cela ne devrait pas le rester longtemps puisqu’il est prévu de détruire cet espace pour y créer une nouvelle volière à rapaces européens.
Image Vue générale sur l’enclos des ratons-laveurs.
Image Abris pour observer les ratons-laveurs.
Image Enclos des ratons-laveurs.

En poursuivant sa visite le visiteur se retrouve face au premier enclos de contact du parc, celui des cerfs sika, c’est un nouvel espace, construit sur l’ancien enclos historique des wallabys de Bennet (qui datait de 1991). L’enclos est bien plus profond que celui des wallabys à l’époque. Il était impossible d’y pénétrer et ce durant toute la période estivale, car il faut le temps que le cerfs (très craintifs!) s’habituent aux visiteurs. J’en ai compté 3.
Image Arrivée sur l’espace des cerfs.
Image Enclos de contact des cerfs sika.
Image Enclos de contact des cerfs sika.
Image Enclos de contact des cerfs sika.

Face aux cerfs, l’ancien enclos du cacatoès des Molluques a été totalement détruit, il n’en reste que le petit bâtiment, et un nouvel espace semble en cours d’aménagement (j’ai pensé à des écureuils?).
Image Zone en travaux.

Juste après cela, en temps normal, le visiteur est invité à tourner à gauche pour se rendre dans la mini-ferme. Néanmoins, elle était toujours encore en travaux et son accès n’était pas possible pour le moment.
Image Chemin menant à la future mini-ferme.
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Jeudi 23 Juin 2022 17:04

En continuant, nous nous retrouvons face aux différentes îles à primates. La première directement visible est celle des atèles de Geoffroy. Le chemin de visite en fait le tour, permettant une bonne vision de l’ensemble. Je l’ai trouvée assez nue et « désertique » (la moins bonne des îles du parc selon moi). J’ai aperçu deux individus.
Image Arrivée dans la zone des îles à primates.
Image Panneau informatif.
Image Ile des atèles de Geoffroy.
Image Ile des atèles de Geoffroy.

A sa gauche, le visiteur se retrouve maintenant face à une autre île plus petite, qui abritait dans le passé des varis noirs et blancs, et qui est maintenant le lieu de vie de lémurs couronnés. Néanmoins, je n’en ai absolument pas observé un seul. Je ne sais pas si ils sont rester cachés où s’ils étaient tout simplement absents.
Image Ile des lémurs.
Image Ile des lémurs.

Juste après l’île des lémurs se trouve le bâtiment des atèles.
Image Bâtiment des atèles.

Le visiteur fait maintenant face à une presqu’île, celle des makis cattas, c’est exactement le même espace et la même espace que dans l’ancien zoo.
Image Ile des makis cattas.
Image Ile des makis cattas.
Image Chemin de visite
Image Autre vue sur l’île des atèles.
En poursuivant, le visiteur arrive devant l’espace des mangabeys à colliers blancs, qui est dépourvue de mangabeys… En effet, un panneau indiquait qu’ils arriveraient d’ici cet été. Un muntjac de Chine occupait tout de même déjà les lieux.
Image Vue éloignée de l’espace des mangabeys.
Image Enclos des mangabeys.
Image Enclos des mangabeys.
Image Chemin de visite.

Les prochains espaces qui vont suivre ont subit très peu de changements, il s’agit premièrement de l’enclos des coatis roux, qui a accueillit dans le passé des mangoustes, suricates, ou encore tortues. J’ai dénombré 2 individus.
Image Enclos des coatis.
Image Enclos des coatis.

A ce moment là, nous sommes enfaîte en plein cœur de la zone africaine (malgré quelques incohérences géographiques qui seront résolues par le temps, atèles, coatis…). Ainsi, à la gauche de l’espace des coatis se trouve l’un des enclos des tortues sillonnées. Je le trouve vraiment peu esthétique. Il était coupé d’une barrière en son centre je suppose que c’est pour éviter que les tortues ne tombent et ne se retournent, mais cela le rend vraiment laid.
Image Bâtiment des tortues.
Image Enclos des tortues.
Image Enclos des tortues.

Juste avant de pénétrer dans le vivarium, l’enclos collé à celui-ci (qui abritait autrefois les tortues géantes des Seychelles) était occupé par deux autres tortues sillonnées.
Image Autre enclos des tortues sillonnées.
Image Entrée du vivarium avec enclos des chats des sables à gauche.

A gauche du vivarium se trouve l’espace extérieur des chats des sables, cet espace a toujours abrité cette espèce.
Image Espace des chats des sables (j’en ai aperçu qu’un seul).

Le vivarium a été repeint entièrement en noir, donnant une ambiance « aquarium au lieu ». Il abrite notamment une mangouste jaune toute seule. Un panneau nous indique qu’il s’agit là d’une femelle âgée de 13 ans et atteinte de podo-dermatite. Elle est donc gardée dans cette petite loge qui dispose d’un substrat adapté à ces spécificités.
Image Loge de la femelle mangouste jaune.

Sinon, j’ai pu observer dans le reste du vivarium : 2 crocodiles nains ; 1 couleuvre aux cents fleurs ; un enclos mixte avec 1 tortue à carapace molle et 2 pythons réticulées ; 3 boas de Cuba ; 1 anaconda jaune ; 2 varans jaunes coing ; 2 serpents des blés ; un autre espace mixte avec 1 iguane bleu, 1 mauremys de Reeves, 6 tortues étoilées de Birmanie et 3 basilics verts ; en mixité 2 boas arboricoles de Madagascar avec 1 boa terrestre de Madagascar ; et des rainettes de White (restées invisibles…)
Image Ambiance du vivarium.
Image Ambiance du vivarium.
Image Tortue à carapace molle.
Image Iguane bleu.
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Jeudi 23 Juin 2022 17:05

En quittant le vivarium, le visiteur est invité a découvrir sur sa gauche, l’enclos des suricates. Celui-ci aussi n’a pas réellement changé.
Image Abris pour observer les suricates.
Image Enclos des suricates.

Suivent ensuite les lions blancs, deux frère et sœur nés à Pont-Scorff en 2013. L’enclos n’a pas du tout évolué. Néanmoins, il est indiqué sur un panneau qu’il est prévu dans les prochaines années de les déplacer pour un territoire plus grand dans une « nouvelle zone Afrique ».
Les haies qui bordaient la partie visiteur et qui empêchaient de voir l’enclos a l’époque, ont été abattues, permettant une meilleure visibilité.
L’enclos est totalement dépassé et inapproprié, mais la direction le sait et veut changer les choses (comme elle l’a fait dans les autres parties du parc).
Image Arrivée sur l’espace des lions.
Image Enclos des lions.
Image Enclos des lions.
Image Chemin de visite.
Image Chemin de visite.

Le visiteur arrive maintenant dans la partie « plaine africaine » du parc. C’est enfaîte un ensemble de deux zones. La première comprend l’ancien espace des rhinocéros noirs, ainsi que la plaine africaine de l’ancien zoo. Cette partie abrite : des zèbres des plaines, des gnous bleus, des autruches, des élands du Cap. Les panneaux indiquaient aussi la présence de Cobe de Madame Gray, lais j’en ai aperçu aucun. La deuxième zone est celle qui abrite les deux girafes et le seul nyala, l’espace est vraiment petit pour des girafes… cet enclos me fait penser à celui de La Flèche.
Des espaces plantés de quelques arbres ont été rajoutés au milieu de l’enclos.
Image Enclos des girafes.
Image Observatoire de l’ancien enclos des rhinocéros noirs, devenu la plaine africaine.
Image Ancien enclos des rhinocéros noirs, devenu la plaine africaine.
Image Chemin de visite.
Image Aperçu sur la plaine africaine.
Image Enclos des girafes.
Image Chemin de visite.
Image Plaine africaine.
Image Vue générale enclos des girafes.

En continuant, l’observatoire sur l’enclos des éléphants d’Asie est toujours présent. Il donne un aperçu direct sur la cascade des éléphants.
Image Observatoire des éléphants.
Image Partie visible de l’enclos des éléphants, depuis l’observatoire.

En continuant, on s’aperçois que l’espace qui hébergeait autrefois servals, ocelots ou encore chats des sables a totalement été détruit. Juste derrière, il y a des enclos qui sont normalement non visibles du public, mais j’ai réussi à y apercevoir deux maras.
Image Enclos abritant des maras.
Image Anciens enclos en cours de démolition.

Arrive ensuite l’enclos de la tigresse blanche. La partie qui abritait autrefois des guépards, jaguars ou encore loups à crinières à été totalement refaite. Par contre l’enclos des tigres lui, est resté identique, c’est là qu’était la tigresse. Dans un futur proche il est projeté de réunir ces deux enclos et dans un futur plus lointain de les fusionner avec l’enclos des lions pour offrir un bel espace aux tigres.
Image Enclos rénové, mais vide.
Image Enclos rénové, mais vide.
Image Enclos non rénové, accueillant la tigresse.
Image Enclos non rénové, accueillant la tigresse.
Image Enclos non rénové, accueillant la tigresse.

Juste en face se situe l’espace des lycaons qui n’a pas du tout changé.
Image Lycaons.
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Jeudi 23 Juin 2022 17:06

Le visiteur arrive ensuite sur la place centrale du parc, avec snacks, espace pique-nique, mais aussi escape game. Un restaurant face à l’enclos des éléphants est également en cours de construction.
Image Chemin de visite.
Image Escape game
Image Restaurants en cours de construction.

Nous arrivons maintenant au niveau de l’espace des éléphants d’Asie qui partagent leur enclos avec des muntjacs de Chine (j’en ai vu un seul). Les changements, sont l’ajout d’un bassin, d’une douche/cascade, ou encore le fait que les loges de nuit ont doublées passant de 45m² à 100m² par animal.
Image Arrivée sur la plaine des éléphants, avec le restaurant à droite.
Image Enclos des éléphants d’Asie.
Image Panneaux de présentation.
Image Enclos des éléphants d’Asie.
Image Panneau.
Image Chemin de visite.
Image Nouveau bassin des éléphants.
Image Cascade/douche des éléphants.
Image Enclos des éléphants.
Image Maison des éléphants.
Image Intérieur maison des éléphants.
Image Arrière de l’espace des éléphants.
Image Chemin de visite, avec restaurant à droite.

A partir de ce moment une tache floue est apparue sur certaine de mes photos, je ne m’en suis pas rendu compte sur le coup, désolé !

Image Ancien espace avec les volières à rapaces/civettes totalement détruit.
Image Chemin de visite.

Nous arrivons maintenant face au nouvel enclos des loups gris (j’en ai compté 3), qui intégre une partie de l’ancien espace et l’agrandi de trois fois environ, ça reste quand même petit… Surtout que juste à côté le même type d’enclos a été construit pour les lynx boréals, je pense que faire un seul enclos pour un couple de lynx avec celui de loups aurait été plus judicieux.
Image Nouvel enclos des loups.
Image Nouvel enclos des loups.
Image Chemin de visite menant aux lynx.
Image Enclos des lynx (je n’en ai pas vu un seul, malgré plusieurs dizaines de minutes passées devant)
Image A gauche : l’enclos des loups, à droite : celui des lynx.

Image Chemin de visite.
Image Panneau.
Image Chemin de visite.

Ensuite le visiteur est invité à découvrir l’espace des pandas roux, qui est l’ancien enclos des panthères nébuleuses. Juste après suit l’enclos de la panthère des neiges. Qui n’a pas changé, et est toujours aussi horrible. Néanmoins le parc le reconnaît :
Image Bâtiment de la panthère des neiges.
Image Panneau informatif.
Image Enclos de la panthère des neiges.
Image Enclos de la panthère des neiges (c’est très flou, désolé).

Juste derrière cet enclos, il y a une sorte de pont suspendu qui permet de prendre de la hauteur sur la partie basse du parc. Cela permet de voir notamment les nouvelles réalisations (la volière sud-américaine) ou celles en cours (les enclos des panthères nébuleuses et langurs de François, qui ne sont pas encore terminés).
Image Pont suspendu.
Image Platforme
Image Vue sur la volière sud-américaine.
Image Vue sur le futur enclos des panthères nébuleuses.
Image Vue sur le futur enclos des langurs de François.


La suite bientôt !
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar zooho » Jeudi 23 Juin 2022 20:04

Super compte-rendu ! Complet et clair. Visite virtuelle réussie.
Merci.
zooho
 
Messages: 46
Enregistré le: Mercredi 28 Décembre 2016 19:39

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar Therabu » Vendredi 24 Juin 2022 13:08

Merci de prendre le temps de partager les photos !
Therabu
 
Messages: 3781
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar zoovenirs » Vendredi 24 Juin 2022 14:30

Merci pour ces nouvelles images. On voit que sur des photos plus récentes de nombreuses des modifications ont vu le jour depuis ma visite.

Les photos de la visite du 12 Juin : viewtopic.php?f=8&t=16575&start=90
Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1478
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar zoovenirs » Vendredi 24 Juin 2022 14:57

Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1478
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Dimanche 26 Juin 2022 9:53

Merci pour vos retours !

Par la suite, le visiteur est amené à découvrir l’enclos du binturong. Il s’agit d’un plus récent enclos de l’ancien Zoo de Pont-Scorff, qui fût initialement destiné pour l’accueil de pandas roux. Pour l’acnedote il est situé sur l’ancien espace de l’animation les mals-aimés, et de façon plus lointaine sur la cage aux fauves où Pierre Thomas effectuait ces spectacles.
Je l’ai trouvé bien moins végétalisé qu’avant.
Image Enclos du binturong.
Image Enclos du binturong.
Image Chemin de visite.
Image Chemin de visite.

Depuis cet endroit, il est possible d’avoir un autre aperçu sur l’enclos des lynx ainsi que sur leur bâtiment.
Image Enclos et bâtiment des lynx.

Le visiteur en a donc terminé avec la « partie haute » du parc, et est maintenant conduit vers le bas de celui-ci. Pour se faire, il est invité à suivre un long chemin pentu au milieu des bois, avec quelques installations dispersées tout au long de la descente.
La première qu’il est possible d’apercevoir est celle des chiens des buissons. Néanmoins, les vitres était semi-teintées, et un panneau indiquait que l’enclos était en cours d’aménagement et donc inoccupé pour le moment. Cet enclos est ancien.
Image Chemin de visite, avec l’enclos en cours d’aménagement des chiens des buissons à gauche.
Image Enclos des chiens des buissons.
Image Panneau informatif.

Juste en face se trouve l’enclos le plus vieux du parc, construit en 1988, en même temps que ceux des hébergeant actuellement les ocelots et servals. Il abritait ces dernières années les loups à crinières et encore avant diverses panthères. Aujourd’hui, il est le lieu de vie du couple de panthère du Sri Lanka. Je trouve cet enclos bien original au niveau de sa conception, et j’aime beaucoup tout ces enclos avec ces espèces de « grottes » à l’intérieur.
Image Enclos des panthères.
Image Enclos des panthères.
Image Enclos des panthères.
Image Panneau informatif.
Image Enclos des panthères.
Image Enclos des panthères (toujours assez flou, désolé).
Image Chemin de visite.

Par la suite, la plupart des enclos qui vont suivre sont des sortes de plus ou moins grandes boites en bois qui abritent, sois des petits primates ou alors des petits carnivores.
La première des ces installations est celle des capucins bruns, il s’agit d’un couple. Ils disposent enfaîte de deux boites collées qui ont été reliés. Cet enclos ne m’a particulièrement choqué. (à vrai dire j’étais même surpris de redécouvrir toutes ces boîtes qui m’avaient donné de mauvais souvenir dans le passé et qui là me paraissaient plus que convenables).
Image Enclos des capucins.
Image Enclos des capucins.
Image Enclos des capucins.

A partir de ce moment, il est possible pour le visiteur de voir à sa droite la nouvelle grande volière sud-américaine (1000m², 30m de haut au point culminant). Il y a notamment deux belvédères qui permettent de mieux observer celle-ci.
A gauche, collé aux capucins, un petit enclos abrite 2 tamarins pinchés.
Image A droite : capucins et tamarins, à gauche : grande volière sud-américaine.
Image Vue sur la grande volière sud-américaine.
Image Loge des tamarins.
Image Nouveau chemin, permettant de remonter vers le haut du parc.
Image Chemin de visite.
Image Chemin de visite, avec à droite un des deux belvédères pour observer les oiseaux de la grande volière.
Image Belvédère.
Image Aperçu de la volière depuis le belvédère.
Image Panneaux type.

Ensuite une autre « boite » accueille des ouistiti pygmées. Pour cette espèce, je l’aie trouvée parfaite avec de beaux aménagements et de l’espace !
Image Une petite partie de l’espace des ouistitis.
Image Chemin de visite.
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Dimanche 26 Juin 2022 9:54

Le visiteur arrive maintenant au coeur d’un grand chantier ! En effet, les enclos repsectifs des langurs de François et des panthères nébuleuses (le plus grand d’Europe, selon le parc) sont encore en cours de construction.
Celui des langurs est de forme ronde, et ressemble à une sorte de volière « souple ». Alors que celui des panthères nébuleuses est tout en longueur et sous forme de volière plus « rigide ». Par ailleurs, pour les panthères, il existe deux enclos, un principal, puis de l’autre côté du bâtiment un plus petit.
Ces nouveaux aménagements sont construits à l’emplacement de l’ancienne grande volière du parc, qui a abrité de très nombreuses espèces différentes d’animaux tout au long de sa longue existence. J’étais un peu triste de la savoir détruite, mais elle était vraiment abîmée et dépassée, c’était donc dans la logique des choses de la voir disparaître…
Image Bâtiment et enclos des langurs (désolé pour le flou, j’ai pas mieux…).
Image La grande volière des panthères.
Image La petite volière des panthères.

Par la suite, le visiteur continue de déambuller au milieu des « boîtes en bois ». La première est celle des manuls. Je n’en ai observé qu’un seul. L’enclos est un peu petit, mais rien de choquant pour autant.
Image Chemin de visite ; avec la « boite » du manul à gauche.
Image Manul.
Image Enclos du manul.
Image Enclos du manul.


En poursuivant, c’est maintenant la plus grande de ces « boîtes » qui s’offre à nous. Elle est le lieu de vie de trois chats de Geoffroy. Juste en face, dans un enclos en pente, qui n’existait pas avant se situent trois vigognes. C’est donc à cet instant que le visiteur pénètre dans la zone consacrée à l’Amérique du Sud.
Image Arrivée sur l’enclos des chats de Geoffroy.
Image Enclos des chats de Geoffroy.
Image Enclos des chats de Geoffroy.
Image Arrivée sur l’enclos des vigognes.
Image Vigognes.
Image Enclos des vigognes.

Enfin, la dernière « boîte » se présente au visiteur. Elle accueil un jaguarondi, très actif ! C’est l’une des plus grandes « boîtes ».
Image Arrivée sur l’enclos du jaguarondi.
Image Panneau informatif.
Image Enclos du jaguarondi.
Image Enclos du jaguarondi.
Par la suite, plein de cadres en bois étaient disposés tout au long des allées (plus d’une trentaine en tout!). Je pense que dans le futur ce sera utilisé pour y mettre des panneaux/photos.
Image Chemin de visite avec les cadres en bois.

En continuant, il est également possible, via un nouveau cheminement, de rejoindre directement l’enclos des éléphants d’Asie. C’est un chemin (très!) pentu, mais bien pratique pour vite rallier les différentes zones du parc.
Image Chemin vers les éléphants.

Arrive ensuite un vieil enclos, qui a accueillit guépards, loups à crinières ou encore wallabys dans le passé. C’est également l’un des plus vieux espace du zoo. N’étant plus indiqué sur le plan, je le pensais détruit. Finalement, il existe encore et sert comme enclos de « stockage ». Ce jour-ci il abritait par exemple un mouton.
Image Enclos du mouton.

Le visiteur détermine sa descente à partir de ce moment là. Il se retrouve alors dans la partie basse du parc, bordée par Le Scave, une petite rivière longeant le chemin de visite à cet endroit.
Image Chemin de visite.
Image Chemin de visite.

Il arrive maintenant sur la deuxième île à atèle du parc. Celle des atèles têtes brunes. J’en ai compté
trois sur celle-ci. Sept pélicans frisés logent avec elles. Le chemin de visite permet au visiteur de faire tout le tour de l’île, en passant notamment à côté de l’ancienne mini-ferme, aujourd’hui abandonnée.
Image Île des atèles à têtes brunes.
Image Île des atèles à têtes brunes.
Image Ancienne mini-ferme abandonnée.
Image Ancienne mini-ferme abandonnée.
Image Ancienne mini-ferme abandonnée.
Image Chemin de visite.
Image Île des atèles.

A côté de l’île des atèles, une petite île (la plus petite du parc) abrite normalement des tamarins de Goeldi. Néanmoins, il étaient absents lors de ma visite, et les portes de leur bâtiment étaient complètements ouvertes.
Image Espace des tamarins.

Par la suite, c’est la dernière île du parc qui s’offre au visiteur. Encore une fois elle accueille une famille d’atèles à têtes brunes. J’en ai vu trois également.
Image Chemin de visite.
Image Arrivée sur l’espace des atèles à têtes brunes.
Image Intérieur de la maison des atèles.
Image Île des atèles.
Image Île des atèles.
Image Chemin de visite.

Arrive ensuite une autre incohérence géographique, mais qui a été habilement justifiée ! Celle de l’hippopotame amphibie du parc, Habari. Son enclos n’est pas du tout adapté, (il est pourtant arrivé en 2013, avec une femelle morte depuis!). J’y verrais bien des manchots sud-américains ou encore des loutres géantes.
Image Habari.
Image Enclos d’Habari.
Image Enclos d’Habari.
Image Panneau type.
Image Panneau informatif.
Image Chemin de visite.

A suivre...
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar FloriAn. » Dimanche 26 Juin 2022 12:51

Merci beaucoup Spalyc pour ce beau compte-rendu, vivement la suite, et hâte de m'y rendre !

Pour l'enclos de l'hippo, moi je le verrais bien rattacher à l'enclos des capybaras, pour en faire une petite pampa, avec couple de tapirs, couple de Nandou de Darwin, cabais et canards.
FloriAn.
 
Messages: 107
Enregistré le: Mardi 10 Octobre 2017 19:47

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Vendredi 01 Juillet 2022 13:15

Désolé pour la suite, qui est un peu tardive.
Oui il faut vraiment s'y rendre, notamment pour voir le parc actuellement, car il risque de beaucoup évoluer au fil des années.
L'idée de la pampa est pas mal également, j'avais aussi pensé à des tamanoirs.

Voici la suite de la visite :

Après l’observation de l’hippopotame, toujours en longeant la petite rivière du Scave, le visiteur est invité à découvrir l’espace qui accueille 4 capybaras. Il s’agit d’un enclos composé d’une petite île et d’une zone terreuse.
Image Espace des capybaras.
Image Maison des capybaras à droite, petite volière inoccupée à gauche.

Collé à la maison des capybaras, se trouve une petite volière qui abritait par le passé de petits primates, elle était à ce jour inhabitée.
Toujours, dans ce bâtiment se trouve l’espace des ouistitis à pinceaux blancs. Ils disposent d’une petite volière arborée. J’en ai compté deux.
Image Maison des ouistitis.
Image Volière des ouistitis.

En continuant sa visite, bercé par le bruit du Scave, le visiteur est invité à découvrir l’ancien espace où se déroulait le spectacle des perroquets. Les gradins n’existent plus, remplacés par deux bancs, et la zone est inoccupé; formant une sorte de place. A l’avenir, j’y verrais bien un coin snack avec des toilettes, ce qui manque dans cette partie du parc.
Image Ancien spectacle des perroquets.
Image Ancien spectacle des perroquets.

En continuant, le visiteur est amené à observer les deux couples d’aras chloroptère du parc. Le premier dans une petite volière, et le deuxième dans la dernière installation à perroquets rémigés du parc.
Image Petite volière accueillant le premier couple.
Image Espace abritant le deuxième couple.
Pour ces derniers une soigneuse m’a confié que dans quelques années, une petite volière serait construite, juste à côté, là où il y a une très belle cascade !
Image Futur emplacement de la volière.

Le visiteur se retrouve maintenant face à sûrement l’une des plus grosse installation du parc, qui est une nouveauté ! La grande volière sud-américaine, avec ces 30 mètres de hauts et 1 000m². Pour le moment elle est assez nue, mais offre un véritable spectacle pour le visiteur, et un indéniable confort aux oiseaux (surtout comparé aux anciennes installations du parc…). Celle-ci est très pentue et construite à l’ancienne emplacement des tigres, puis des cabiais. Une petite zone marécageuse au fond abrite les flamant, ainsi que normalement les tatous, restés invisibles.
Quelques espèces étaient encore absentes, car en coulisse, c’était le cas des sternes incas (3 spécimens en coulisse), ou encore des grands Hocco. Les aras de Lafresnaye, eux n’étaient pas présents, et apparemment difficiles à obtenir. Les ibis fascinelles manquaient également à l’appel. Sinon, dans le reste de la volière il était possible d’observer : des Flamants des Caraïbes (10), des Flamants du Chili (6) (c’est la première fois que des flamants sont présents à Pont-Scorff!), des ibis rouges (6), des aras chloroptère (3), des aras sévères (3), des aras ararauna (3), des aras de Buffon (2), des aras hyacinthes (2) ou encore des amazones aourou (3).
Tous les oiseaux peuvent voler, sauf les flamants des Caraïbes, qui sont arrivés éjointés.
Image Arrivée sur la grande volière.
Image Intérieur, très pentu avec les bâtiments derrière.
Image Intérieur de la volière.
Image Espace des flamants et des tatous.
Image Vue de l’autre côté.
Image Maison des tatous à trois bandes du Sud.

Arrive ensuite l’espace étant normalement réservé à la fois à l’ourse à lunettes, et aux saïmiris. Néanmoins, l’accès entre le nouveau bâtiment des saïmiris (construit sur l’ancien emplacement des lions, puis binturongs) et l’enclos de l’ourse n’est pas encore créé. Les 5 saïmiris à têtes noires étaient donc confinés dans leur bâtiment. Pour son grand âge, je trouve cet enclos encore adapté, et on ressent vraiment l’âme du parc à travers celui-ci (c’est un de mes espaces préférés sentimentalement).
Image Nouveau bâtiment des saïmiris.
Image Nouveau bâtiment des saïmiris.
Image Espace entre le bâtiment des saïmiris et l’enclos de l’ourse.
Image Arrivée sur l’enclos de l’ourse.
Image Enclos de l’ourse.
Image Enclos de l’ourse.
Image Enclos de l’ourse.
Image Enclos de l’ourse.

Le visiteur doit maintenant remonter vers le haut du parc. Il va alors longer deux enclos, celui du serval et des ocelots. Ce sont avec celui des panthères du Sri Lanka les plus vieilles installations du parc (1988). Je pense qu’à l’avenir les servals quitteront cet espace. Je verrais bien un petits carnivores sud-américains à leur place, pourquoi pas un déplacement des chats de Geoffroy ou du jaguarondi…). Je n’ai pas vu les ocelots, et j’ai observé un seul serval.
Image Panneau type.
Image Installation du serval.
Image Enclos des ocelots.
Image Enclos des ocelots.
Image Zone en cours d’aménagement…
Image Chemin de visite.
Image Toilettes.

Le visiteur est maintenant de nouveau en haut du parc. Il est invité à prendre un petit chemin boisé. En levant la tête, il peut observer en haut du chemin, l’enclos des lynx sous un autre angle.
Image Chemin de visite.
Image Vue sur l’enclos des lynx, restés invisibles.
Image Chemin de visite.

A sa gauche, il est possible d’avoir un premier aperçu visuel du bassin des quatre phoques, sur l’ancien espace du spectacle des otaries.
Image Bassin des phoques.

Toujours en continuant sur ce chemin, à sa droite et collé à l’enclos des lynx, le visiteur peut revoir l’enclos immersif des cerfs sikas. Quand celui-ci sera pénétrable, la sortie se situera à ce niveau-là.
Image Enclos des cerfs sikas, et enclos des lynx derrière (n’y a-t-il pas un risque « d’angoisse » pour les cerfs sikas, avec un visuel direct sur les lynx?).
Image Enclos des cerfs sikas, avec sortie de l’espace immersif.
Modifié en dernier par spalyc le Vendredi 01 Juillet 2022 13:17, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar spalyc » Vendredi 01 Juillet 2022 13:15

Face aux cerfs, se trouvent un couple de harfangs des neiges, dans un ancien enclos peu glorieux de l’ancien zoo. Encore une fois, la direction assume cela et explique les raisons à travers un panneau.
Image Volière terne, du couple d’harfangs.

En poursuivant, le visiteur fait face à l’installation des 16 manchots du Cap du parc. Elle est assez standard.
Image Arrivée sur l’enclos des manchots.
Image Enclos des manchots.
Image Enclos des manchots.

Par la suite, le visiteur aborde ce que je trouvais être l’une des plus affreuse installation du parc. Celle des loutres cendrées lors de l’ancien zoo. Sur le nouveau plan il est indiqué la présence de vison d’Europe. Néanmoins, l’enclos était vide et en cours de travaux.
Image Espace vide, des visons.
Image Panneau indicatif.
Image Espace vide, des visons.
Image Travaux en cours dans cet enclos…

Le visiteur est maintenant invité à quitter ce petit bois, pour déambuler au niveau du « bar à castor » qui est, enfaîte à l’emplacement de l’ancienne boutique. C’est là qu’il fait face à l’installation des loutres d’Europe, et des castors d’Europe. Elle est en lieu et place de l’ancien spectacle des oiseaux marins, les gradins ont d’ailleurs été conservés. Une passerelle en bois a été érigée au milieu de l’enclos, avec au centre un observatoire. Le visiteur peut ainsi faire le tour de celui-ci. Une aquavision est proposée ainsi que deux télévisions qui projettent en direct l’intérieur des huttes à castor. Je n’ai vu ni castor, ni loutre. Pour ces dernières c’est normal, elles arriveront début juillet en provenance de Zurich.
Image Installation des loutres et castors.
Image Installation des loutres et castors.
Image Installation des loutres et castors.
Image Installation des loutres et castors.
Image Chemin de visite.
Image Caméra castor.
Image Installation des loutres et castors.
Image Installation des loutres et castors.
Image Chemin de visite.
Image Chemin de visite.

Le dernier enclos du parc s’offre alors au visiteur, il s’agit du bassin des phoques communs. Il fût un temps, les otaries offraient à cet emplacement un « spectacle » aux touristes… les gradins qui n’ont pas tous été détruits sont encore là pour en témoigner.
Image Arrivée sur le bassin des phoques.
Image Bassin des phoques.
Image Bassin des phoques.
Image Phoque commun.

Avant de quitter le parc, un petit chemin au milieu de palmiers permet de découvrir les différents explorateurs/scientifiques étant rattachés à la Bretagne.
Image Chemin de visite.
Image Espace sur les explorateurs/scientifiques Bretons.

Et c’est ainsi que se termine la visite aux Terres de Nataé.
Image


Pour conclure je dirais que j’ai eu une joie immense de revisiter ce lieu, qui pour moi à une place très importante. C’est un lieu chargé d’histoire, qui n’a pas su évoluer avec son époque, mais qui grâce aux efforts de cette nouvelle équipe et toute la passion déployée sur le terrain, connaît un renouveau qui semble profond et novateur. Je pense très sincèrement que ce parc risque de nous proposer des choses plus qu’intéressantes dans le futur, loin des batailles d’égos et des utopies calamiteuses.



Quelques chiffres sur ma visite :
Temps pour faire le tour du parc : environ 3h30 – 4h00
Nombre d’espèces présentes officiellement : 88
Nombre d’espèces que j’ai observées : 70
Avatar de l’utilisateur
spalyc
 
Messages: 225
Enregistré le: Samedi 07 Octobre 2017 11:18
Localisation: Auray

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar AnimauxEtZoos » Samedi 02 Juillet 2022 12:05

Merci pour le compte-rendu spalyc.

Connaît-on le budget utilisé pour la réouverture ?
Les nouveaux enclos ont l'air corrects, même si je ne suis pas tout séduit esthétiquement. Le seul espace qui m'a semblé déjà totalement obsolète, parmi les nouveautés, est celui des flamants. Je ne comprends pas vraiment le but d'avoir construit un tout petit coin (en tout cas, c'est l'impression que les photos me donnent) pour une espèce qui n'était même pas présent auparavant...
AnimauxEtZoos
 
Messages: 434
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Les Terres de Nataé - Juin 2022

Messagepar alex2000 » Samedi 02 Juillet 2022 22:39

Le rare public ne paraissait pas non plus emballé outre mesure...Fin juin, un jour dans la semaine, on comptait au mieux 100 à 200 visiteurs, les scolaires inclus. Loin de la jauge fixée à 500 ou 700 personnes dans le but affiché de ne pas stresser les animaux par l'afflux de la foule...

Il faut dire que la Bretagne n'a pas l'air très concernée. Aucun panneau routier pour indiquer la direction " Terres de Natae " ( ni panneaux publicitaires ), ni à 50, ni à 20, ni à 10, ni à 5, ni à 1 km du zoo. Que font les autorités locales et la direction départementale de l'équipement ? Attendent-elles prudemment que le nouveau zoo survive plus d'une année ?

Pour l'heure, il s'agit de ne pas louper le discret panneau "Terres de Natae" à l'entrée, et une flèche aussi timide, comme si elle n'était pas tout à fait fière de montrer la direction d'un parking en chantier, encore parsemé de flaques d'eau et fondrières...
alex2000
 
Messages: 234
Enregistré le: Dimanche 17 Juin 2018 11:56

Suivante

Retourner vers Comptes-rendus de visites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tigre en mouvement