Les zoos néerlandais

Postez-ici vos comptes-rendus de visites dans les espaces zoologiques français et étrangers...

Les zoos néerlandais

Messagepar Kaelio » Vendredi 08 Mars 2019 22:16

BestZoo

Le BestZoo est un petit zoo situé en pleine campagne à Best, aux Pays-Bas. La structure a ouvert ses portes en 1932 et a été, durant de longues années, la propriété d’une famille néerlandaise qui pratiquait le commerce d’oiseaux et d’animaux de compagnie. Au fil des ans la collection s’est vue nettement agrandie par des espèces plus exotiques comme les chimpanzés. Tout cela avant d’être racheté en 2007, comme bon nombre de petits établissements, par la compagnie Zodiac Zoos, qui ne parviendra pas à faire décoller les entrées du parc. Ce dernier se retrouve alors, depuis 2010, entre de nouvelles mains, celles d’un homme passionné par les espèces rares.

Ce sont ces dernières qui ont motivées mon déplacement jusque ce petit parc. C’est donc sous un temps hivernal, un peu maussade, que je découvre cette structure sans prétention, le but n’étant évidemment pas de faire exploser le compteur de visiteurs. Il s’agit plutôt d’un collectionneur qui a décidé de présenter quelques espèces méconnues du public.


A gauche du petit portail d’entrée se trouve un enclos herbeux agrémenté d’un bassin où cohabitent des pélicans blanc (Pelecanus onocrotalus) et des pélicans gris (Pelecanus rufescens).

Image
Enclos des pélicans

Plus loin une installation en bois est la maison des tamanduas. Le parc possède des tamanduas tétradactyles (Tamandua tetradactyla) dont un individu de la rare sous-espèce « jaune » (Tamandua tetradactyla nigra). A noter que lors d’une première visite, en 2014, cette installation n’était que le seul espace dont disposait l’espèce ! Ils ont, désormais, accès à des agrès en extérieur où ils cohabitent avec des mouffettes rayées (Mephitis mephitis).

Image
Espace des tamanduas

En face, une volière en dôme, et assez végétalisée en saison, voit cohabiter un groupe de saïmiri commun (Saimiri sciureus) avec un couple de goura de Victoria (Goura victoria).

Image
Volière des saïmiris

On se passera de commentaires sur l’installation qui suit… Une double volière, basse et sombre, héberge un couple de martre à gorge jaune du Nord (Martes flavigula aterrima). Mâle et femelle vivent séparés et des petites trappes permettent la mise en contact. De ce que j’ai pu voir jusqu’à présent, l’espèce est rarement à la fête au sein de nos parcs européens.

Image
Volière des martres

En face une volière marécageuse fait vivre en communauté un groupe imposant d’ibis rouge (Eudocimus ruber), une colonie de canard mandarin (Aix galericulata), un unique et rare ibis mandore (Theristicus caudatus) ainsi qu’un ibis à face blanche (Plegadis chihi) présenté dans seulement trois zoos européens.

Image
Volière des ibis

Une autre volière similaire à celle des martres est le lieu de vie d’un couple de tragopan satyre (Tragopan satyra) et d’une famille de mara du Chaco (Dolichotis salinicola), bien moins courant que son cousin de Patagonie.

Image
Volière des maras

On poursuit avec une installation carrée, agrémentée de quelques souches et d’un petit cours d’eau où s’ébat une famille de loutre cendrée (Aonyx cinereus). Cet espace est surmonté par celui du couple de binturong de Palawan (Arctictis binturong whitei). Il s’agit d’une structure tout en hauteur, deux arbres, auxquels les animaux ont accès, reliés entre eux par une barre en bois. Si l’installation parait évidemment ridicule en termes d’espace, elle a le seul mérite de nous offrir une vue sur un binturong escaladant un arbre jusqu’à sa cime pour un dormir tranquillement ou déguster les bourgeons naissants.

Image
Installation des loutres

Image
Installation des binturong

En face une volière principalement axée sur la Nouvelle-Guinée voit cohabiter quelques cacatoès hybrides avec des grands eclectus de Nouvelle-Guinée (Eclectus roratus polychloros), un couple de calao papou (Rhyticeros plicatus) et l’espèce phare du lieu, le dorcopsis à raies blanches (Dorcopsis hageni) uniquement présenté au BestZoo et au Praha Zoo. Ces marsupiaux, à moitié carnivores et aux vocalises étranges, sont absolument fascinants. Si l’espèce est rare, elle se reproduit très bien ici. En effet plusieurs naissances ont déjà été enregistrées et l’une des femelles portait, avec beaucoup de courage, deux jeunes dans son marsupium lors de ma visite. Je resterai toujours ébahi par la capacité d’accueil et le volume offert par ses poches ventrales qui semblent extensibles à l’infini.

Image
Volière de Nouvelle-Guinée

Les dorcopsis disposent de la cabane au premier plan tandis que les oiseaux dorment dans celle du fond. Cette dernière est voisine d’une petite volière hébergeant de rares écureuils du Japon (Sciurus lis)

Image
Maison des dorcopsis

Image
Volière des écureuils

Des mangoustes rayées (Mungos mungo) vivent dans une installation similaire à celle des loutres.

Image
Installation des mangoustes

Tout juste à droite on enchaîne sur une volière tout en longueur composée de structures assez basses et d’un sol en écorce. Les troncs sont animés par un groupe de maki catta (Lemur catta) tandis qu’au sol s’agite une colonie de tinamou perdrix (Nothoprocta perdicaria), espèce seulement présentée dans deux établissements européens.

Image
Volière des lémuriens

Deux volières collées l’une à l’autre présentent respectivement des vanneaux armés (Vanellus armatus) en mixité avec un loriquet arc-en-ciel (Trichoglossus moluccanus) pour la première et un couple de calao à joues argent (Bycanistes brevis) en mixité avec une pintade vulturine (Acryllium vulturinum) pour la seconde.

Image
Volière des calaos

Nous arrivons devant l’entrée d’une volière de contact présentant quelques espèces d’oiseaux domestiques et au milieu de toute cette agitation, un touraco à joues blanches (Tauraco leucotis leucotis).

Image
Volière de contact

Nous entamons désormais la petite boucle du parc qui débute par les volières des grands carnivores. La reproduction du léopard du Sri Lanka (Panthera pardus kotiya) est ici plutôt bien maîtrisée et c’est la raison pour laquelle on retrouve des individus dans plusieurs volières. Au total cinq individus sont visibles. Une autre volière de plus petite superficie héberge un couple de jaguar (Panthera onca). Lors de ma visite, madame était accompagné de son jeune de quelques mois.

Image
Une des volières des léopards

Image
Volière des jaguars

Un enclos circulaire, collé au hangar à foin et bordé d’un petit cours d’eau, est le lieu de vie des raton-laveurs (Procyon lotor).

Image
Espace des raton-laveurs

En face une petite prairie aux allures de fermette voit cohabiter trois couples d’oiseaux. Le premier étant un couple des peu communes cigognes maguari (Ciconia maguari), le deuxième un couple de kamichi à collier (Chauna torquata) et le troisième un couple de céréopse cendré (Cereopsis novaehollandiae).

Image
Prairie des cigognes

Des tortues sillonnées (Centrochelys sulcata) vivent dans un petit enclos juste en face.

Image
Espace des tortues

La zone des primates débute par une cohabitation originale entre des capucins bruns (Sapajus apella) et des coatis roux (Nasua nasua). Si l’esthétisme n’est toujours pas au rendez-vous, l’espace semble adapté aux besoins des deux espèces.

Image

Image
Enclos des capucins

Suivent ensuite des volières à l’aménagement similaire qui logent respectivement des macaques rhésus (Macaca mulatta), des singes hurleurs noirs (Alouatta caraya) et des atèles noirs de Colombie (Ateles fusciceps rufiventris). Au milieu une volière, autrefois occupée par une autre espèce de primate, est désormais le lieu de vie d’un cacatoès des Moluques (Cacatua moluccensis).

Image
Volière des cacatoès

Image
Volière des hurleurs

Image

Image
Volière des atèles

Le fond du parc est une grande prairie où vivent des zébus et autres ânes domestiques. Nous sommes donc désormais derrière la cabane en bois des cigognes maguari, face à une autre petite prairie du même type mais qui héberge, quant à elle, de rares wallaroo de l’Est (Osphranter robustus robustus) et un couple de cygne noir (Cygnus atratus).

Image
Prairie des wallaroo

Une rangée de petites volières basses, coincées entre des cabanes en bois, sont occupées par des servals (Leptailurus serval), lynx boréal (Lynx lynx), Ara bleu et jaune (Ara ararauna) et des gris du Gabon (Psittacus erithacus).

Image
Volière des lynx

Une dernière prairie est animée par des wallabies de Parma (Notamacropus parma) et une grue du Japon (Grus japonensis) qui semble davantage se promener où bon lui semble dans le parc que dans son enclos initial.

Image
Prairie des wallabies

Cette boucle du parc s’achève par un enclos à alpaga et des chèvres de race domestique. Nous devons alors repasser devant les volières des grands fauves, longer l’installation des suricates (Suricata suricatta) et traverser la mini ferme, dans laquelle on retrouve des grues demoiselle (Anthropoides virgo), grue royale (Balearica regulorum) et des pintades de Numidie (Numida meleagris) avec plusieurs sortes d’animaux domestiques, avant de déboucher sur la dernière zone du parc. Il s’agit d’une longue allée où se succèdent différentes volières.

Image
Enclos des suricates

La première, agrémentée d’une ruine fait cohabiter des pirolles à bec rouge (Urocissa erythroryncha) avec des lophophores resplendissants (Lophophorus impejanus) et un blongio nain (Ixobrychus minutus).

Accolée à cette dernière, une double volière dans laquelle ont été installés des aquariums en hauteur pour que les soigneurs y disposent de petits poissons, composant ainsi le menu du couple de martin pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) qui cohabite avec un petit groupe de talève d’Allen (Porphyrio alleni), espèce unique en Europe.

Image
Volière des martin-pêcheurs

Une volière agrémentée de perchoirs en bois et d’un mur rocheux percé de trous offre des possibilités de nidification à une colonie de guêpier d’Europe (Merops apiaster).

Image
Volière des guêpiers

Passé un petit bosquet, plusieurs volières à rapaces se succèdent pour présenter des vautour pape (Sarcoramphus papa), bucorve du Sud (Bucorvus leadbeateri), chouette lapone (Strix nebulosa) et harfang des neiges (bubo scandiacus).

Image
Volière typique pour rapace

La visite se termine par un serpentin de petites volières. La première fait cohabiter des crécerelles d’Amérique (Falco sparverius) avec des éperonniers chinquis (Polyplectron bicalcaratum), celle qui suit des martin-chasseur géants (Dacelo novaeguineae) avec un couple de faisan prélat (Lophura diardi), la suivante une famille de tamarin lion à tête dorée (Leontopithecus chrysomelas), celle juste en face le seul couple de pirolle verte (Cissa chinensis) en présentation publique d’Europe en mixité avec œdicnèmes tachards (Burhinus capensis), et enfin la dernière présente une famille de tamarin pinché (Saguinus oedipus) avec un couple de faisan du Vietnam (Lophura hatinhensis).

Image
Volière typique de la faisanderie et des petits singes

Image
Volière des pirolles

Finalement le BestZoo est un petit parc se rapprochant davantage d’une collection privée ouverte au public que d’un zoo à grande renommée. Cependant l’ambition du propriétaire est grandissante et ce dernier souhaite agrandir le parc, projet déjà validé par la municipalité. Les investissements comprendront une nouvelle entrée, une boutique souvenir, un nouveau point restauration, une salle pédagogique et pour rêver plus loin une installation pour des girafes et une serre à papillons, reptiles et amphibiens. Ce qui est certain c’est qu’il y a là une volonté de réaménagé ce lieu vieux de 90 ans.
Kaelio
 
Messages: 37
Enregistré le: Jeudi 13 Avril 2017 21:09

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar guirosama » Samedi 09 Mars 2019 7:57

Merci pour ce compte rendu d'une collection assez riche. Les cohérences géographiques sont loin d'être respectées et l'espace pour certains animaux un peu faible.
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 972
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Simon38 » Samedi 09 Mars 2019 8:31

La météo ne doit pas aider mais je ne trouve rien de positif à dire franchement... Des cages, des oiseaux cloués au sol, de petites surfaces, des aménagements très artificiels, des incohérences géographiques à la pelle. Le directeur devrait songer à reloger ses pensionnaires actuels avant de faire venir des girafes... Reste la collection mais a-t-elle un intérêt dans de pareilles conditions ? Et comment un parc comme celui-ci arrive-t-il à se procurer autant d'animaux rares ?
"Je suis une part de tout ce que j'ai rencontré" José Ortega y Gasset.
Avatar de l’utilisateur
Simon38
 
Messages: 1036
Enregistré le: Mercredi 22 Avril 2009 12:25
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar okapi » Samedi 09 Mars 2019 8:53

Franchement, la bonne question c'est vraiment de savoir quand ce truc d'un autre âge sera rasé. Petit, étriqué, moche...
okapi
 
Messages: 11812
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar JulesDomalain » Samedi 09 Mars 2019 9:16

Comme Simon, j'ai du mal à trouver des points positifs dans ce parc.
L'hiver ne doit pas aider pour la végétation et donc notre impression, mais j'ai peur que cela ne soit pas beaucoup mieux en été, et certains enclos sont vraiment très étroit...

Pour ce qui est de se procurer des espèces "rares", l'argent doit bien aider, et ce qui nous semble rare, ne l'ai pas forcément autant dans le monde des éleveurs (je pense notamment aux ibis ou tinamous).
En tout cas, voilà une sacré liste de rareté classé "Préoccupation mineure" par l'IUCN, et sans autre vocation que de faire plaisir à un directeur collectionneur...
JulesDomalain
 
Messages: 279
Enregistré le: Dimanche 02 Juillet 2017 22:17

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar raphaël » Dimanche 10 Mars 2019 15:08

Merci pour les images et ce compte-rendu, je découvre notamment les Discopsis, étonnante espèce !

L'impression globale n'est pas terrible, on dirait que la densité en enclos est très forte et que pas un espace n'est laissé libre. A voir les photos, on dirait que fossés et vitres sont très rares et que la plupart des oiseaux, primates et carnivores se regardent à travers des grillages.
Il y a une collection riche en petits oiseaux et mammifères mais finalement beaucoup d'espèces assez courantes tout de même, ou en tout cas non menacées. Il sera intéressant de voir l'évolution prévue si le zoo vient d'être repris, mais on voit bien les priorités essentielles pour un établissement zoologique de petite taille : boutique, entrée, toilettes, restauration.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Therabu » Lundi 11 Mars 2019 8:50

Un grand merci à Kaelio en tout cas d'avoir fait découvrir cet établissement que je connaissais plus de par sa collection que par ses installations !
Therabu
 
Messages: 3152
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Kaelio » Mercredi 13 Mars 2019 21:46

Voici le petit retour photographique de cette visite au BestZoo

Image
Ibis mandore

Image

Image
Calao à joues argent

Image
Faisan prélat

Image

Image
Faisan du Vietnam

Image

Image

Image

Image
Pirolle verte

Image
Wallaroo de l'Est

Image

Image
Dorcopsis à raies blanches

Image
Cigogne maguari
Kaelio
 
Messages: 37
Enregistré le: Jeudi 13 Avril 2017 21:09

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar guirosama » Mercredi 13 Mars 2019 21:52

C'est bizarre les grands yeux du dorcopsis ! Encore un bon photographe, merci !
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 972
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Simon38 » Jeudi 14 Mars 2019 11:47

Merci pour ces belles photos ! Je n'arrive pas à me décider si je trouve le dorcopsis mignon ou laid, quelle curieuse bestiole !
"Je suis une part de tout ce que j'ai rencontré" José Ortega y Gasset.
Avatar de l’utilisateur
Simon38
 
Messages: 1036
Enregistré le: Mercredi 22 Avril 2009 12:25
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Therabu » Jeudi 14 Mars 2019 14:23

Merci pour ces jolis photos!
Une sorte de kangourou démoniaque ce dorcopsis, excellent!
Les outillés aussi son très belles tout comme les faisans
Therabu
 
Messages: 3152
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Vinch » Jeudi 14 Mars 2019 14:43

Une tête "démoniaque" qui rappelle celle d'un céphalophe ou celle d'un tragule malais, ou même celle d'un muntjac... On peut penser qu'il y a convergence évolutive du fait d'une adaptation à des milieux et à un régime alimentaire très similaires.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5146
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar nico » Jeudi 14 Mars 2019 15:31

Merci pour ce compte rendu et bravo à toi pour les photos. Comme beaucoup d'autres je suis assez épaté par la collection même si je pense que ce genre de structure n'a vraiment plus sa place à notre époque.
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3441
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: Les zoos néerlandais

Messagepar Philippe » Jeudi 14 Mars 2019 16:53

Merci pour ce compte-rendu très complet !
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06


Retourner vers Comptes-rendus de visites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement