Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Postez-ici vos comptes-rendus de visites dans les espaces zoologiques français et étrangers...

Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar zoobeauval25 » Samedi 02 Mars 2019 11:28

Bonjour à tous !

Il y a quelques jours, le mardi 26 février 2019, j'ai eu le plaisir de découvrir mon premier zoo italien: le zoo de Naples. Mais avant de vous raconter cette étonnante visite, il vous faut quelques détails, sur mon rapport avec l'Italie et sur la ville, sur le zoo et sur les parcs italiens.
A la fin de ce compte-rendu, je vous ferais également découvrir en quelques images la ville et la perle de la Méditerranée, ou plutôt de la mer Tyrrhénienne pour être plus exact !

J'aime l'Italie, ce pays, pour moi le plus beau du monde ! Et y-a-t-il plus italien que le Golfe de Naples ? Cela fait six ans que la Campanie est mon lieu de villégiature en février.
Existe-t-il meilleur remède à l'hiver que la vision du Soleil descendant sur la mer d'un bleu ("Azzuro") intense ? Ces nombreuses venues m'ont également permis de tisser de réels contacts là-bas. Six ans oui. Mais pourquoi n'étais-je jamais allé au zoo de Naples ? A cause de sa réputation. Le zoo de la ville était considéré comme une véritable horreur, un alignement indescent de cages où crépissent fauves en tout genre. Je savais que depuis quelques années le parc s'améliorait, nouvelle ferme, nouveau vivarium, nouvel espace pour les tigres, rénovation de la maison des éléphants et de leur espace extérieur, rénovation de fosses, puis plus récemment, arrivée de makis cattas, création d'une savane africaine et arrivée d'hippopotames.

Avant de commencer ce compte-rendu, j'aimerais dire deux mots sur les zoos italiens. En effet, nous parlons rarement de ceux-ci sur le forum, contrairement aux zoos belges, néerlandais, suisses et évidemment français. Globalement, je dirais que les zoos italiens ne sont pas très renommés, et qu'ils n'ont pas la qualité des zoos allemands, anglais, néerlandais ou scandinaves par exemple. Le plus grand zoo du pays est le safari de Fasano, dans les Pouilles, entre Brindisi et Bari. Sinon... Il y a bien le Parco natura viva qui est relativement grand, le zoom Torino qui ressemble beaucoup de par son style au Bioparc Valencia en Espagne, l'Oasi di San Alessio au sud de Milan qui me parraît d'une très grande qualité, ou encore Falconara qui a accueilli des okapis récemment ! Il y a également le zoo de la capitale, le Bioparco di Roma. Mais dans l'ensemble, je ne crois pas me tromper en disant que les zoos italiens ont des collections plutôt classiques, et qu'il manque un "grand parc", comme Beauval pour la France, Vienne pour l'Autriche, ou Pairi Daiza pour la Belgique par exemple.

Quelques détails sur le zoo de Naples: le parc a été créé en 1940, sur une surface de 10 hectares. En 2013, comme je l'ai évoqué, le zoo a été repris par Francesco Floro Flores, qui a commencé la rénovation du zoo.

Cette année, donc, je me suis dit: "il est temps de découvrir ce fameux zoo di Napoli !", et c'est ainsi que ce 26 février 2019, j'empruntais un métro/RER napolitain, pour arriver dans un quartier particulièrement isolé. Et là, premier contact avec l'ambiance qui caractérisera particulièrement le parc: une véritable immersion dans les années 1950, de par l'architecture des lieux. Après une très courte promenade, j'arrive au zoo.
Image
L'entrée du parc.

Commençons d'abord avec l'ambiance du zoo: il s'agit d'un magnifique parc, orné de somptueux arbres et d'un grand plan d'eau en son centre. Je retiendrais notamment ses magnifiques palmeraies.
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Au fait, je dois vous prévenir: l'état des allées que vous verrez sur mes photographies n'est pas représentatif de l'état général du parc. Il faut savoir qu'une incroyable tempête avait frappée le golfe de Naples le samedi d'avant (nous étions un mardi), -ce qui est d'autant plus agréable lorsque l'on est sur une île au beau milieu de la mer, battue par les vents :mrgreen: -, et qui est à l'origine des branches cassées et des arbres déracinés.
J'attache moi-même une grande importance à l'état des allées: beaucoup sont en très mauvais état, mais au niveau des parties récentes, le parc les a reconstruites, et je pense qu'il en sera de même pour toutes les installations du parc, à la fin de sa rénovation.

Le premier espace que nous découvrons en arrivant est celui des éléphantes d'Asie.
Deux pachydermes, Wini et Jula vivent dans un espace rénové et agrandi récemment, avec une grande maison en son centre, non visible des visiteurs (ce que je trouve bien dommage, même si le climat napolitain est plus clément que celui des zoos allemands ou scandinaves, qui, eux, ouvrent plus volontiers leurs maisons à éléphants). Cet espace est loin d'être le meilleur que j'ai pu voir pour cette espèce, mais il est toujours moins pire qu'avant.
Image
Image
Image

Puis nous trouvons une grande allée bordée d'arbres. à gauche, nous retrouvons les éléphantes, mais aussi, plus loin, une étonnante volière en forme de dôme où vivent des aras araraunas. Je ne pense pas que cette structure soit originale architecturalement parlant (il me semble avoir déjà vu ou croisé ce genre de conception), et je ne parlerais pas des conditions de vie des oiseaux. Au bout de ce côté gauche de l'allée, nous trouvons également le point de restauration du parc. Décevant par rapport à tout ce qu'offre la cuisine italienne, et il me semble important qu'un parc ait au moins un vrai grand et bon restaurant, tout comme au moins une grande boutique.
Image
La fameuse volière des aras en forme de dôme.
Image
Image
Le point de restauration.
A droite nous découvrons d'abord un enclos relativement vaste pour un groupe de flamants, puis un espace pour grues couronnées grises, et enfin un enclos où vit un nandou (d'Amérique ?).
Image
L'enclos des flamants.
Image
Celui du nandou.

Puis nous arrivons à la fosse des lions d'Afrique, séparée en deux pour héberger deux groupes. Une véritable horreur, comme vous pouvez en juger sur ces photographies.
Image
Image
Image

Mais continuons notre chemin par le grand point d'eau du zoo. A l'image de nombreux autres parcs, cet étang est véritablement le cœur du zoo, et aussi son plus bel espace. Entourés de magnifiques palmiers, il est le lieu de vie de nombreux oiseaux d'eau, canards, oies et pélicans blancs. L'on peut bien évidemment y regretter la présence des flamants voisins.
Image
Image

Cet étang est également le lieu de vie depuis quelques temps d'un groupe de makis cattas, sur une île... Que je trouve d'une qualité très médiocre:
Image
Image
Image
Image

Continuons notre chemin, qui monte petit à petit en hauteur. Légèrement écartée du chemin, une sorte de volière/cage héberge des écureuils roux, en cohabitation avec des porcs épics:
Image
Image

Plus loin, deux enclos voisins accueillent, l'un des tapirs terrestres et des maras, et l'autre des wallabies et des émeus.
Image
Un morceau de la pampa sud-américaine (le reste de l'enclos est sur le même modèle).
Image
La plaine australienne.

Non loin de là, nous découvrons une impressionnante volière des années 1950, lieu de vie de divers oiseaux africains. Même si elle pourrait, je pense, être bien mieux utilisée, cette structure est celle que je préfère dans ce parc:
Image
Image
Image
Image
Image

En face, nous pouvons observer divers oiseaux, loris et perruches et grues à cou noir, dans une série de volières.
Image
Image
Banc, très original, de cette zone du parc. Remarquez aussi l'asphalte...

Puis nous arrivons au vivarium, rénové récemment. Et bien comment dire... Cela ne se voit pas, en tout cas pour les conditions de vie des animaux ! Le bâtiment (des années 1950 lui aussi), est séparé en deux parties: tout d'abord, une minuscule zone consacrée à Madagascar, puis un espace beaucoup plus grand pour "le reste". Je trouve cela extrêmement dommage: plutôt que de séparer cette structure en deux parties, pourquoi ne pas faire un choix ?
Quand aux terrariums, ce sont de véritables horreurs. Le vivarium héberge comme grandes espèces des tortues radiées, des pythons molures, des iguanes rhinocéros, des anacondas verts et surtout des crocodiles du Nil. Beaucoup de terrariums sont de véritables boites, et l'on peut remarquer la cruelle absence de végétation.
Image
Image
Image
Image
La partie consacrée à Madagascar. Remarquez l'absence de végétation.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Le terrarium des crocodiles du Nil. Là encore, une espèce plus petite aurait été selon moi plus appropriée, comme des caïmans ou des crocodiles nains.

Sortons de ce vivarium... Avec soulagement ! Car la température à l'intérieur est étouffante ! Je finirais sur cet épisode de la visite par une réflexion qui m'est venue: le climat napolitain, même s'il peut faire très froid, est relativement clément, et les reptiles méditerranéens menacés ne manquent pas... Pourquoi ne pas loger des reptiles directement à l'extérieur ?

Non loin de là, une grande volière abrite un grand groupe de siamangs. Même si l'installation est là aussi déplorable, la volière présente pour moi l'avantage, en milieu urbain, d'offrir un territoire en trois dimension aux primates, et d'économiser de l'espace.
Image
Image

Nous arrivons maintenant à une des installations principales du parc: celle des tigres. Plusieurs enclos accolés, plantés de divers végétaux hébergent des tigres de Sumatra, des tigres de Sibérie et des tigres blancs. Par rapport aux horribles cages qu'ils avaient avant (j'y reviendrais plus tard), nous ne pouvons que faire l'éloge de cette installation, même si elle n'est pas de qualité optimale:
Image
Image
Image
Image
Et une vue d'en haut (vous apercevez aussi la volière des années 1950).

Non loin de là, deux enclos accueillent les prédateurs des grands félins, cerfs sikas et antilope cervicapres. A l'arrière de ces enclos, vous pouvez voir un grand bâtiment ancien: il s'agit de la villa Leonetti, que le parc souhaite rénover: http://www.lozoodinapoli.it/#!/architettura.
Image

Tout au bout du chemin, nous apercevons une sorte de grand rocher entouré de gradins, qui domine trois fosses, typique des zoos du milieu du XXe siècle: au centre, la plus grande est le lieu de vie des macaques japonais, très courant en captivité en Italie (contrairement à la France où ils ne sont présentés qu'à Jurques) ! A sa droite, une autre fosse est censée héberger des phoques, mais ils n'étaient pas présents lors de ma visite. A sa gauche, la dernière fosse héberge les ours bruns.
Image
Image
L'espace des macques japonais.
Image
Celui des phoques.
Image
Image
Et enfin, celui des ours bruns.

Peut-être serait-il plus judicieux de consacrer cette fosse à une seule espèce.

Image
Cette zone du parc.

Nous nous dirigeons maintenant vers l'espace le plus en hauteur, et aussi le plus récent du parc: la savane africaine. Cette zone se compose en réalité de cinq enclos: le premier héberge des cercopithèques de Brazza (il était en travaux lors de ma visite), le second, un premier groupe de cobes de Lechwe. Le troisième est la "grande savane africaine", avec girafes, autruches, cobes, gnous et zèbres. Le quatrième enclos est un espace d'isolement, qui était occupé par les zèbres lors de ma visite. Enfin, le dernier enclos est celui des hippopotames amphibies.
Que dire sur la qualité de cette savane... Celle-ci est loin d'être la pire que j'ai pu voir, mais elle est tout de même médiocre. Pas d'herbe au sol, du grillage pour entourer les espaces... L'enclos des hippopotames, malgré son étroitesse, m'a paru d'une assez bonne qualité, avec un beau bassin. La maison des animaux laisse à désirer, mais le climat est clément (pour les soigneurs, à voir...).
Image
Plateforme d'observation de la savane.
Image
Image
Image
Image
La "grande savane".
Image
L'enclos d'isolement.
Image
Image
L'espace des hippopotames.

J'en profite pour vous montrer un des panneaux d'identification du parc:
Image

Redescendons maintenant en direction de l'entrée/sortie du zoo. Un enclos séparé en deux héberge des chameaux:
Image

Puis nous arrivons à trois volières qui sont le lieu de vie de panthères de Sri Lanka, de panthères noires, et de caracals. Non loin de là, une autre héberge des Servals.
Image
Image
Image
Ces volières sont conçues sur le même modèle.

Et maintenant, passage sur les sordides cages du vieux zoo de Naples, là où vivaient tigres, léopards et autres jusqu'à une période très récente:
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

En contemplant ces cages, les vieux zoos sont plus réels, mais en voyant ces images, je n'ai pu m'empêcher de regretter une époque révolue, celle où le zoo de Naples était prospère, et profitait d'une riche collection... Autre temps.

Nous arrivons à la dernière partie de la visite, la ferme pédagogique. Elle est le lieu de vie de divers espèces de chèvres, d'alpagas, de poules, de poneys, de cochons, d'ânes, de lapins, mais aussi de suricates, et de chiens de prairie. Pour ces derniers, le parc a réutilisé ses anciennes cages, une idée qui j'ai trouvé très judicieuse.
Image
Cage des suricates.
Image
Autres cages réutilisées.

Image
Image
"Volière" des tortues d'eau.
Image
Panneau pédagogique sur les espèces invasives.
Image
La ferme.

Puis nous regagnons l'entrée/sortie du parc.

Alors que penser de ce zoo de Naples ? il s'agit d'un parc étonnant, "entre tradition et..." certainement pas modernité ! Selon moi, les installations récentes sont déjà dépassées, mais il s'agit toutefois d'un immense progrès par rapport à ce qu'il y avait, avant. Je pense que le parc doit développer sa collection, qui est actuellement très classique, et son côté "belle promenade", car le parc possède de très beaux arbres, et que les espaces verts demeurent rares dans la ville. Pendant toute la visite, je me disais "les pauvres", à cause de tout ce qu'il restait à accomplir ! Le parc doit également supprimer sa mauvaise réputation... En tout cas, j'ai trouvé cette visite très intéressante, et je renouvellerais sans doute ma visite dans quelques années pour voir comment les travaux ont avancés.

Je ne peux vous faire un compte-rendu du zoo de Naples sans vous faire découvrir la ville et ses environs ! Et désolé pour le hors-sujet. De plus, il serait dommage de ne garder que cette image de cette ville exceptionnelle.

Existe-t-il plus italienne que Naples ? Cette ville aux mille couleurs, aux mille époques, des ruines grecques aux immeubles des années 1980, en passant par les bâtiments des années 1940, aux palais des XVIII et XVIIe siècles, aux structures de la Renaissance et aux vestiges romains de l'antique "Cum"... Des travaux qui n'en finissent plus, des rues rapprochées, étroites et animées, une église baroque à chaque pas et des spécialités italiennes locales un peu partout... Et le tout se jetant dans la mer d'un éternel bleu, d'où vous apercevrez Capri et la côte amalfitaine, et le tout bien-sûr dominé par l'impressionnant Vésuve !
Image
Image
Image
Image
Image
Le Teatro San Carlo.
Image

Et que serait Naples sans ses environs ? Les îles par exemple ? Prenons Capri, la si célèbre île du golfe de Naples, si authentique en hiver lorsque les hordes de touristes sont absentes.
Image
Image
Une anecdote étonnante: sur le plus grand de ces rochers (les "Faraglionis"), vit... Une espèce endémique de lézard ! le lézard bleu des Faraglionis, qui a développé sa couleur, si rare dans le règne animal, par mimétisme entre la mer, éternellement bleue, et le ciel.

C'est ainsi que j'achève votre voyage, en vous souhaitant une bonne journée ! :D
zoobeauval25
 
Messages: 1629
Enregistré le: Samedi 12 Mars 2016 22:36

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar Philippe » Samedi 02 Mars 2019 11:40

Merci pour ce compte-rendu très intéressant. Et bonne journée !
Philippe
 
Messages: 10985
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar Clemsy67 » Samedi 02 Mars 2019 11:54

Merci beaucoup pour ce partage autour d'un zoo que nous ne connaissons que trop peu. Il semblerait qu'il n'y ait pas de style architectural typique dans ce zoo, les installations sont assez hasardeuses et sans immersion.
https://wildphotographieclem.wixsite.com/wild
Clemsy67
 
Messages: 347
Enregistré le: Mercredi 26 Octobre 2011 16:17

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar Simon38 » Samedi 02 Mars 2019 11:58

Merci pour le partage ! Les premières images laissent rêveur sur le potentiel du site mais quelle déception ! Bien sûr, le parc se traîne de gros boulets au pied (beaucoup de grosses espèces et de veilles installations) mais au vu des choix récents, l'amélioration est, comme tu l'as judicieusement fait remarquer, très très relative. Surtout que j'ai l'impression que ça s'apparente surtout à de mauvais choix plutôt qu'un manque de moyens : pourquoi garder trois "espèces" de tigres ? Deux groupes de lions ? L'ensemble des espèces de reptiles pour une surface qui conviendrait à peinde à la moitié ? Et pour le coup, même avec des lapins et des poules à l'intérieur, ces vieilles cages je les trouve immondes...
"Je suis une part de tout ce que j'ai rencontré" José Ortega y Gasset.
Avatar de l’utilisateur
Simon38
 
Messages: 1036
Enregistré le: Mercredi 22 Avril 2009 12:25
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar guirosama » Samedi 02 Mars 2019 22:40

Merci pour ce compte rendu très complet, avec un bel aperçu de la région également. Tu t'es drôlement bien amélioré au niveau de la prise de vue et de la rédaction, et ça a été un vrai plaisir de te lire.
Pour l'histoire du zoo et de son architecture, c'est vrai qu'ouvrir en 1940, en plein fascisme, c'est pas ce qu'on fait de mieux. Mais cette architecture grandiloquente, de béton et de fer, fait partie de l'Histoire.
Il est vrai qu'il y a beaucoup à faire, question enclos...
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 968
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar raphaël » Dimanche 03 Mars 2019 0:31

Merci pour ce compte rendu qui dépasse le cadre du zoo, ta passion manifeste pour l'Italie est convaincante.

Le zoo fait penser à beaucoup de zoos qui sont des parcs urbains, un joli site, qui a visiblement un cachet et une âme, de beaux arbres... Mais des installations zoologiques dépassées. Les personnes qui dirigent ces zoos là ont certainement des préoccupations différentes des nôtres et estiment en effet qu'il vaut mieux avoir trois groupes de tigres et un vivarium bien rempli pour attirer le visiteur, malgré le manque de place. La collection reste assez limitée mais pour les espèces moyennes style tapir ou émeu, ça n'a pas l'air mal. Il y aurait toute une réflexion à faire, par exemple c'est ce genre de parc qui pourrait préférer un félin moyen qu'est la panthère nébuleuse, ou un ours malais à la place des bruns... Bref, à suivre mais je ne sais pas comment peut être la situation économique d'un zoo dans une ville qui fait beaucoup parler d'elle pour des problématiques sociales bien complexes à résoudre.

Parmi les zoos italiens, c'est vrai qu'on en parle peu, à mon sens, Natura Viva semble être le plus riche et renommé, j'avais visité le très joli Parco Faunistico de La Torbiera également.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6897
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar zoobeauval25 » Dimanche 03 Mars 2019 11:01

Clemsy67 a écrit:Merci beaucoup pour ce partage autour d'un zoo que nous ne connaissons que trop peu. Il semblerait qu'il n'y ait pas de style architectural typique dans ce zoo, les installations sont assez hasardeuses et sans immersion.


Je te contredis: il y a bien un style architectural qui domine: celui du XXème siècle. Et je pense que le parc pourrait le prendre comme une richesse, comme l'on fait beaucoup d'autres parcs.
Quand à l'immersion, je ne pense pas que ce soit la priorité, mais c'est évidemment mon point de vue.

Simon38: je suis assez d'accord avec ce que tu as dit, sauf pour une chose: certes, le zoo ne doit pas manquer de moyens, mais il ne soit pas rouler sur l'or non plus. Les choix sont en effet parfois étranges, notamment aussi sur le choix des priorités de rénovation. Je ne connais pas la partie "coulisses" du parc, mais par exemple, le zoo a commencé sa rénovation en créant... La ferme. Ce que je trouve assez étonnant par rapport au relogement d'espèces beaucoup plus attractives et rares.

Guirosama: merci beaucoup ! J'ai effectivement voulu améliorer ces deux choses :D .

Je souhaitais également changer une chose que j'ai dite dans le compte-rendu: j'ai dit que la savane africaine du zoo de Naples était loin d'être la pire que j'ai pu voir: c'est faux. C'est bien la pire.
zoobeauval25
 
Messages: 1629
Enregistré le: Samedi 12 Mars 2016 22:36

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 03 Mars 2019 12:10

Que dire... C'est dommage, ce zoo pourrait surement devenir un zoo urbain agréable et moderne, mais il y a du travail. Les rénovations ne sont effectivement pas flagrantes. Comme bâtiments, je conserverais peut-être celui des éléphants (en lui changeant sa destination éventuellement), celui des girafes, et la grande volière. Le reste me semble difficilement ré-adaptable. On pourrait rêver d'une installation moderne (pour je ne sais quelle espèce) à la place des fosses et de la fauverie.

Sinon, merci de nous faire découvrir ton attrait pour l'Italie, pays que je connais assez peu (je n'avais fait qu'une escale à Milan et j'avais alors visité l'exposition universelle.) Moi mon coup de coeur pour partir au soleil en toute saison, c'est la Grèce. Mais je pense que je ferai un séjour en Italie dès que je le pourrai.
Antoine6259
 
Messages: 5298
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar okapi » Dimanche 03 Mars 2019 13:14

Merci Zoobeauval pour ce compte-rendu et ces commentaires. J'adore l'Italie, mais mes villes préférées sont vraiment Venise et Florence!
Dans ce zoo miteux de Naples, je ne vois pas vraiment ce qui pourrait caractériser un style architectural quelconque: le 20ème siècle, c'est, notamment, l'Art Nouveau, l'Art Déco, le Bauhaus, la Sécession Viennoise, le Fonctionnalisme du Corbusier et, bien sur, des visions contemporaines fortes portées par des architectes identifiables à leur conception même de l'urbanisme et du sens qu'ils donnent à leurs bâtiments: Meier, Nouvel, Piano, Calatrava, etc.
Ici, nous avons avant tout de l'édifice de première nécessité, construit avec des matériaux pauvres, dans une période terrible pour l'Italie et le monde. Ces bâtiments ne reflètent pas grand chose et sûrement bien moins que ceux de Rome, expression architecturée d'une réalité colonialiste. Ce petit zoo aurait tout à gagner à suivre l'exemple de Barcelone pour passer à autre chose de moins néfaste pour l'image globale du principe même de zoo à l'échelle de l'Europe.
okapi
 
Messages: 11766
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Zoo di Napoli (Italie): février 2019.

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 03 Mars 2019 18:05

C'est sur qu'il n'y a pas énormément de bâtiments intéressants ici, mais tu ne trouves pas Okapi que celui des girafes mériterait peut-être d'être conservé ? Il m'évoque, en bien moins spéctaculaire évidemment, le mélange de mauresque et d'Art Déco que l'on peut trouver aux thermes de Kallithéa à Rhodes : Blancheur, voutes, colonnes, ouvertures circulaires.
Antoine6259
 
Messages: 5298
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53


Retourner vers Comptes-rendus de visites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités

Tigre en mouvement