Réserve Africaine de Sigean 2018

Postez-ici vos comptes-rendus de visites dans les espaces zoologiques français et étrangers...

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar GPN » Lundi 23 Juillet 2018 7:02

Disons qu'il y a la cohérence théorique. Évidement que Sigean aurait sans doute voulu des croco de Nil en liberté dans la volière. Mais malheureusement, les réalités du terrain et sans doute du budget sont autres. Du coup ils ont opté pour cette solution intermédiaire.

Je vous voit pour beaucoup critiquer tous les parcs présentant leurs reptiles confinés à l'intérieur et leur oiseaux remigés voir éjointés et là Sigean nous offre une installation ou les deux sont absents. Réjouissons nous donc au lieu de pinailler.
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 651
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar omnicolore » Lundi 23 Juillet 2018 8:10

Ce n'est pas parce que les oiseaux ne sont pas rémigés ou en petite volière qu'il faut se dire que c'est merveilleux. C'est une avancée, mais il est aussi possible de réfléchir et d'aller un peu plus loin, en recherchant et présentant des espèces qui ne sont pas visibles dans tous les parcs. Et rechercher une cohérence géographique, comme l'as fait Doué, ce petit parc Angevin réussi à le faire, les autres sont surement capable de le faire aussi.

Yoann
omnicolore
 
Messages: 77
Enregistré le: Lundi 30 Juin 2008 6:31

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar okapi » Lundi 23 Juillet 2018 9:12

Donc, si je vous suis bien, une zone tropicale africaine avec des jaguars, des okapis et des orangs outans, tant que les niches sont honorées, l'écologue est content, c'est bien ça? Une savane africaine avec des girafes des cervicapres et des tigres, ça le fait aussi?
Et les réalités du terrain associées aux moyens, elles ont bon dos! Personne n'oblige un parc à concevoir une installation bancale! C'est marrant, mais quand d'autres y arrivent, avec des seuils de fréquentation bien moindres, pourquoi un zoo comme Sijean n'est-il pas fichu de penser les choses de manière cohérente en amont?
Et on ne pinaille pas! Les crocodiles de Lyon ont un enclos extérieur, les alligators du Pal aussi, ceux de Pierrelatte... Ah mince! Il n'y a pas un enclos extérieur pour les crocodiles du Nil dans ce parc? A combien de distance de Sijean? Deux heures de route? Un micro climat sans doute...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar GPN » Lundi 23 Juillet 2018 11:42

Tu as raison okapi
Avatar de l’utilisateur
GPN
 
Messages: 651
Enregistré le: Samedi 01 Juillet 2017 19:04

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar okapi » Lundi 23 Juillet 2018 11:55

Merci GPN, mais ce n'est pas le problème d'avoir raison, c'est juste frustrant de voir des parcs investir des moyens conséquents pour un résultat qui aurait pu être infiniment plus juste et plus fin dans son élaboration, sa conception et sa réalisation. Evidemment, rien ne dit que les alligators seront éternels, que des crocodiles du Nil ne les remplaceront pas (Pierrelatte en fournirait une poignée sans trop de souci, je pense!) et que les saïmiris ne seront pas logés ailleurs, en dehors de cette volière, mais aujourd'hui, nous ne pouvons que constater que le résultat final est malheureux...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar fdjeux_fan » Lundi 23 Juillet 2018 15:35

Les saïmiris sont dans une petite volière adossée au vivarium, ils ne sont pas dans la grande volière. Enfin je n'en ai pas vu dans la grande, uniquement dans la petite
fdjeux_fan
 
Messages: 288
Enregistré le: Vendredi 23 Septembre 2016 21:22

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar zoovenirs » Lundi 23 Juillet 2018 18:31

Évidemment on peut avoir un avis sur tout et heureusement.

Mais si on repart de la genèse du projet. Il ne faut pas oublié que même en tant que "Réserve africaine" tous les animaux ne sont pas africains. Nous avons des alligators, dans ce parc depuis des années, qui sont sortis et rentrés une fois par an dans un vaste espace de mares et d'étangs.
Il ne faut pas dire qu'il s ont fait une volière africaine avec des crocodiles américains même si au final c'est ce que l'on découvre.
Il faut juste se demander pourquoi la serre est venu recouvrir l'espace habituel des crocodiles. Auraient-ils été plus inspirés en la construisant ailleurs ?

Pour ma part cela ne me choque pas car je suis plus sensible aux regroupements par milieux que par zones géographiques qui veulent souvent rien dire à part la sempiternelle "plaine africaine".
Souvent les animaux vivent sur un même continent sans jamais se croiser dans la nature et on les présente ensemble. Cela est-il intelligent pour informer ou instruire le visiteur dominical ?
Si un beau panneau pédagogique explique qu'en Afrique il y a des crocodiles et des oiseaux qui tournent autour et que cela ressemble à qu'ils découvrent on est sauvé.

Il restait du filet alors ils ont fait une petite volière pour présenter les saïmiris qui sont là eux aussi depuis des générations. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1167
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar okapi » Mardi 24 Juillet 2018 9:41

Personnellement, que le parc s'appelle Réserve Africaine et qu'il présente en marge de cette "majeure" quelques espèces non africaines n'est pas un vrai problème. A partir du moment où ça devient un argument pédagogique, comparatif ou interprétatif, pourquoi pas. Là, en l'occurence, c'est plus le concept qui est fragilisé par une juxtaposition de bestioles qui n'ont pas grand chose à faire ensemble.
Tu as raison en suggérant que la serre, ou les alligators, auraient peut-être pu être localisés ailleurs, mais très objectivement, il me semblerait plus malin de virer les alligators pour les remplacer par des crocodiles du Nil que de vouloir jouer l'effet de confusion vis à vis des visiteurs. Je n'aime vraiment pas cette manière de tout mélanger, même si le principe des "milieux" est effectivement plus séduisant que celui des pseudo-zones, mais, pédagogiquement, je veux croire à la cohérence en toutes choses et si le choix de Sijean avait été d'illustrer les marais du monde, l'objectif aurait été plus clair.
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar Therabu » Mardi 24 Juillet 2018 19:38

Il me semble là qu'un procès un peu sévère est dressé à Sigean, bien que je sois d'habitude l'un des premiers à regretter ces incohérences.
Tout d'abord le fameux parc donné en exemple n'est pas exempt d'incohérences ou plutôt de "raccourcis" imposés par les espèces disponibles au sein de l'EAZA : okapis et cephalophes du Natal ou encore de nombreuses espèces de touracos comme celui à joues blanches; les rhinocéros noirs et gazelles dama; les girafes de Kordofan et les zèbres de Grévy sans parler du fourre tout que constitue la Grande volière sud-américaine. Vincennes qui base tout son concept sur les zones géographiques ne fait pas mieux.

Mon second argument est que troquer la présentation des alligators pour des espèces africaines enlèverait une grande partie de l'intérêt de l'installation qui est de voir des crocodiliens à l'extérieur dans des conditions semi naturelles. Bien sur les crocos du Nil peuvent passer les belles journées d'été à l'extérieur mais peut être pas la nuit, ce qui nécessite un management complètement différent et une refonte bien plus profonde des installations. On notera que si les alligators ne sont pas menacés, les crocodiles du Nil non plus et les autres crocodiliens africains menacés, faux gavial et crocodiles nains me paraissent bien trop fragiles. Donc un changement sans grand intérêt d'un point de vue de l'élevage d'autant plus que Sigean est un des rares parcs à obtenir des naissances notamment grâce à ces structures inédites.

Enfin mon dernier argument, est que les alligators ne représentent qu'une espèce parmi plus de vingtaine, voire plus à terme. Toutes les autres sont présentées en Afrique. Il me semble que l'on peut facilement expliquer au visiteur pourquoi ce sont des alligators américains qui vivent dans cette volière africaine en raison de facteurs climatiques. C'est même l'occasion de mettre en lumière les différences entre les deux espèces. Les deux espèces bien que d'apparence différente pour un œil un peu éclairé (donc pas la majorité non plus) occupent, je pense, des niches écologiques semblables ce qui justifie à mes yeux cette incohérence.
Je vous rejoints par contre sur les saimiris qui pour le coup font un peu à côté de la plaque et brouille le message global. Cela dit la volière peut être certainement repensée pour d'autres espèces. En tout cas ces cohabitations sont osées et quasi uniques en Europe je pense!
Therabu
 
Messages: 3115
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar okapi » Mercredi 25 Juillet 2018 8:06

Procès, c'est un bien grand mot!
Tous les arguments sont valables, évidemment, et le visiteur lambda, comme il ne lit pas les panneaux, il verra toujours un "croco", qu'il soit rarissime ou banal. Donc, ce n'est qu'une discussion d'initiés et d'amateurs sensibilisés. Il y en a, j'en suis, qui détestent l'idée d'un alligator dans une volière africaine, d'autres qui estiment que le plus important, c'est de créer une cohabitation exceptionnelle, de la justifier par la pédagogie, et que personne ne verra vraiment la différence, surtout pas les oiseaux!
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar zoobeauval25 » Mercredi 25 Juillet 2018 9:36

Personnellement, je ne vois pas du tout l’intérêt des "cohérences géographiques", pour plusieurs raisons:
D'abord, je pense que la nature ne doit pas être cloisonnée. La nature, c'est une seule chose. Il n'y a pas une nature pour chaque continent, et d'ailleurs, les "continents" ont été décidés par l'homme.
Ensuite, si l'on reste attaché aux cohérences géographiques, cela empêche de faire des choses intéressantes: cette cohabitations entre saïmiris et alligators par exemple, est, je trouve, une idée géniale, et, à ma connaissance, elle est unique (en Europe, en tout cas). Pourtant, les deux espèces ne vivent pas du tout au même endroit. Mais puisque c'est intéressant, pourquoi s'en priver ?
Enfin, respecter absolument des cohérences géographiques peut souvent empêcher d'accueillir des animaux menacés de disparition. Ce n'est pas vrai dans ce cas là puisque les alligators du Mississippi et ces oiseaux ne sont pas menacés dans leurs milieux naturels, mais par exemple, je trouverais dommage de créer une savane africaine entièrement consacrée à une région, mais où les animaux ne sont pas menacés.
Une savane africaine avec girafes de Kordofan, zèbres de Hartmann, autruches à cou rouge, oryx d'Arabie et rhinocéros noirs, en revanche, je pense que c'est plus intéressant car les espèces présentées sont menacées.
Je rajouterais pour les sceptiques: le zoo, ce n'est pas la nature. Le zoo n'arrivera jamais ne serais-ce qu'à la cheville de la nature. Alors pourquoi s'attacher à respecter des cohérences inutiles ?
zoobeauval25
 
Messages: 1628
Enregistré le: Samedi 12 Mars 2016 22:36

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar guirosama » Mercredi 25 Juillet 2018 12:45

Pourquoi faire une savane africaine alors ?
On y met des rhinos indiens (plus facile à trouver), des zèbres, quelques lamas, des bisons, des biches, et pourquoi pas quelques élans... problème résolu :P
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 966
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar zoobeauval25 » Mercredi 25 Juillet 2018 13:12

Et bien non ! Puisque élans, lamas, biches et bisons ne sont pas des espèces menacées !
zoobeauval25
 
Messages: 1628
Enregistré le: Samedi 12 Mars 2016 22:36

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar okapi » Mercredi 25 Juillet 2018 13:27

Donc, à partir du moment où il y a un solide support pédagogique, qu'il suffit d'expliquer que non, il n'y a pas d'alligators en Afrique, que les saïmiris, eux non plus ne vivent pas au même endroit que les alligators et les oiseaux, mais que tout ça, dans une volière africaine, c'est surtout pour réaliser une cohabitation exceptionnelle, ça passe?
Mais une savane africaine avec des espèces banales, ça ne passe pas, alors qu'une savane composite, avec des espèces menacées, ça le fait... Donc une girafe dans une plaine asiatique, pourquoi pas, si elle est rare?
Ça devient compliqué...
okapi
 
Messages: 11762
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Réserve Africaine de Sigean 2018

Messagepar raphaël » Mercredi 25 Juillet 2018 13:57

L'argumentaire de zoobeauval ne tient pas du tout l'analyse.
La nature n'est pas "une seule chose" comme il le dit maladroitement, et elle est bien cloisonnée ! C'est le principe des écorégions, des biomes, des écosystèmes, bref, de tous ces concepts d'éco-géographie que l'on connait tous, et que l'on voit dès le plus jeune âge dans nos livres du monde.
Il n'y a pas de chimpanzés en Himalaya ni de girafes dans les prairies polonaises, pour de bonnes raisons. Les espèces vivent, évoluent ou disparaissent en fonction de leur environnement, de frontières naturelles (mers, montagnes, fleuves) ou encore de dynamiques des populations et de relations inter et intraspécifiques.

Le but du zoo n'est pas d'être la nature, ni de se comparer à elle. Que veut dire une formule du genre "le zoo n'arrivera jamais à la cheville de la nature" ? Cela ne veut rien dire. Un zoo n'a pas pour but d'être ou devenir la nature. Un zoo est là pour représenter la nature, pour la mettre en lumière, pour la faire découvrir et pour aider à sa compréhension par le grand public et à sa protection. Respecter les cohérences naturelles des écosystèmes et des environnements n'est donc absolument pas "inutile". Au contraire, c'est une partie essentielle de la mission.
A l'inverse, j'aimerais savoir avec des termes un peu plus précis en quoi une cohabitation entre saïmiris et alligators est "intéressante". D'ailleurs, comme disent nos amis anglophones, "interesting means nothing". Est-ce que c'est intéressant juste parce que personne ne l'a fait avant ? Ou est-ce intéressant plutôt pour montrer l'absence de danger et la possibilité de cohabitation entre un crocodilien et un primate, l'alligator remplaçant des caïmans trop difficiles à présenter en extérieur ?

J'aime l'idée de cette volière africaine où les oiseaux montrent qu'il n'y a rien à craindre des crocodiliens, et je trouve tout à fait explicable et compréhensible que les alligators remplacent les crocodiles. Comme dit Therabu, cette situation peut se retrouver dans le cas de contraintes environnementales ou de disponibilité d'espèces en captivité. Je prends un autre exemple puisqu'on parle de Doué : ça ne me choque pas que l'on trouve dans "les fantômes de l'Himalaya" des marmottes des Alpes. L'espèce ne vit qu'en Europe mais elle illustre ses cousines non présentes en captivité, le but étant là aussi de montrer le caractère inoffensif des vautours envers un rongeur vivant.

Dans tous les cas, tout dépend aussi à mon sens du message donné et du parti-pris choisi. Le Bioparc de Doué l'assume et le dit, leur but n'est pas de recréer la composition zoologique d'une partie précise du monde. La Grande Volière sud-américaine, c'est pas la Bolivie, c'est pas le Chili, ni l'Amazonie, c'est la Grande Volière, une entité à part qui fait cohabiter des espèces du littoral sud-américain avec des espèces rupicoles des falaises et des savanes. Il ne faut pas chercher pile la pertinence géographique, elle n'y est pas, et c'est assumé. De même, le Sanctuaire des okapis porte ce nom et ne s'appelle pas "la forêt d'Ituri", car il est certain que les espèces peuvent provenir de régions différentes, tout en illustrant tout de même la richesse faunistique des forêts et zones humides africaines. Cela me dérange un peu plus dans le cas de Vincennes : si la zone s'était appelé "savane africaine", l'origine des espèces me poserait moins problème que si on l'appelle clairement "Sahel-Soudan" en accueillant des animaux non présents dans cette région.

Dans tous les cas, chance pour les zoos et malchance pour notre biodiversité mondiale, les espèces et les zones en danger son assez nombreuses pour tout à fait arriver à faire une savane africaine ou une plaine asiatique avec des espèces qui se côtoient réellement et qui sont menacées, du moins pour certaines d'entre elles. N'oublions pas qu'un zoo peut remplir plusieurs missions. Si sur une plaine, nous avons une espèce de girafe en danger et une espèce d'antilope menacée, est-ce si grave si le zèbre et l'autruche sont plus communs ? Ils complètent le tableau des interactions et représentent tout autant l'écosystème.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6893
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

PrécédenteSuivante

Retourner vers Comptes-rendus de visites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement