Bâle: un livre en allemand sur le quotidien des vétos du zoo

Propositions d'échanges, recherches bibliographiques, découvertes d'ouvrages intéressants...

Bâle: un livre en allemand sur le quotidien des vétos du zoo

Messagepar Philippe » Dimanche 06 Novembre 2016 6:47

Quand l’éléphant a mal aux dents…

Les vétérinaires du Zoo de Bâle livrent tous les secrets de leur travail dans un ouvrage inédit.

Flûte, l’okapi tousse. Aïe, l’éléphant a mal aux dents. Malheur, le kangourou perd ses poils. Et comment faire passer un examen radiologique à cette raie guitare et rendre la vue à ce bucorve (oiseau) aveugle ? Pour les vétérinaires du zoo de Bâle (Suisse), chaque jour est un nouveau défi.

Dans un livre sorti en allemand, ces professionnels débordant d’imagination racontent leur quotidien médical. Où l’on découvre qu’un toucan peut être anesthésié à l’aide d’une bouteille en plastique, faute d’un masque adapté à son bec démesuré. Et qu’un cryptomys, petit mammifère vivant dans des galeries souterraines, peut être aisément attrapé grâce à un rouleau de papier toilette pour soigner l’abcès qui défigure son orteil.

Avec certains patients, mieux vaut faire attention : Christian Wenker, vétérinaire, garde un souvenir cuisant du moment où un porc-épic est sorti trop tôt de son anesthésie : « Je me suis retrouvé avec plus de 120 épines fichées dans l’avant-bras, l’abdomen et la cuisse. » Encore plus spectaculaire: le jour où le lion s’est réveillé au milieu de ses soins dentaires. Conclusion des experts : « Les bêtes ont des problèmes de santé similaires à ceux des hommes: nous sommes, après tout, aussi des animaux. »

Rage de dents : dans la gueule de «Kali», le jeune lion
Il continue à jouer avec ses frères comme si de rien n’était, mais son soigneur ne s’y trompe pas : «Kali», jeune lion de 10 mois, souffre. Son œil droit semble plus petit que le gauche et sa lèvre penche du même côté. Fort heureusement, le moment se révèle idéal pour une narcose : le dernier gros repas de «Kali» date de trois jours auparavant. Un coup d’œil dans la gueule endormie ne laisse aucun doute : certaines dents de lait du jeune mâle sont pourries. Un traitement de racine se révèle indispensable. Mais voilà que la bête fait mine de se réveiller. Vite : le vétérinaire lui administre une nouvelle piqûre.

Bébé : faire passer un ultrason à une hippopotame, la mince affaire
« Bonjour madame, déshabillez-vous et allongez-vous s’il vous plaît », dirait-on à une femme. Et à un hippopotame ? « Tu dois l’entraîner jusqu’à ce qu’elle soit prête pour un ultrason », avait déclaré le vétérinaire sur un ton un peu goguenard au soigneur Roland Schweizer, certain que ce dernier n’y arriverait jamais avec une bête aussi timide et dangereuse.
Raté : le soigneur l’a pris au mot, et voilà la femelle fin prête pour l’examen. Sur l’écran apparaît un petit, qui viendra quelques mois plus tard. Encore un peu groggy et recouvert de paille, le nouveau-né sera pesé sur une balance pour bébé juste après sa naissance.

Cryptomys : il était une fois un roi qui souffrait de l’orteil...

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le cryptomys est un petit mammifère qui creuse des tunnels sous la terre. Pour détecter une maladie chez ce rongeur qui vit quasi sans yeux ni oreilles, mieux vaut être expérimenté. Le vétérinaire Markus Rüfenacht a pourtant remarqué un gonflement sur l’orteil de l’un d’entre eux, et pas n’importe lequel : il s’agissait du roi, car figurez-vous que les cryptomys vivent en monarchie. Après avoir attrapé l’animal à l’aide d’un rouleau de papier toilette (pour lui faire croire qu’il entrait dans un tunnel), le docteur l’a endormi avec un masque avant de drainer l’abcès.

Guépard : première visite chez le docteur, la barbe !
A voir sa tête sur la photo, on se doute bien qu’il n’est pas hyper-ravi d’être là. Il faut dire que la position n’est pas vraiment avantageuse. Pour son premier examen de santé, ce jeune guépard, qui a trois frères et sœurs nés en même temps que lui, se révèle pourtant plutôt docile. Ce jour-là, il s’agit pour le vétérinaire de déterminer s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. Une puce est placée sous sa peau, afin de permettre un suivi médical précis. Pour ce premier examen, le docteur se contente de gants fins. Lors du prochain, il lui faudra protéger ses mains sous une matière plus épaisse.

Accident de jeu : quand «Rosy» se coince un caillou dans la trompe

Il fallait le faire, quand même : «Rosy», un éléphant femelle, a aspiré une pierre par la trompe. Il faut dire que cette coquine aime jouer avec des branches et des cailloux. Aidé de sa lampe de poche, le vétérinaire comprend immédiatement quel est le problème. Il faut faire vite, car la trompe va enfler en réaction à la présence d’un corps étranger. Si l’on attend trop, seul un acte chirurgical pourra permettre d’extraire la pierre.
Après avoir administré à «Rosy» une piqûre calmante, le Dr Christian Wenker tente de repêcher le caillou à l’aide de forceps. Ouf ! Après plusieurs tentatives, c’est la libération. «Rosy» pourra retourner jouer.

« Das Okapi hat Husten - Geschichten aus dem Alltag eines Zootierarztes » (en allemand), Zoo Basel, 29 fr.
Image

Source : Le Matin.
Philippe
 
Messages: 9555
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Documentation zoologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement