Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de ouistit

Programmes d'élevage, conservation ex situ, conservation in situ...

Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de ouistit

Messagepar Thibaut » Jeudi 31 Janvier 2019 17:41

Je me permet de vous partager un article que j'ai écrit :

Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de ouistitis menacées

Image
Ouistiti oreillard (Callithrix aurita) © Rodrigo Bramili et ouistiti à tête jaune (Callithrix flaviceps) © Peter Schoen

Menacées par la déforestation et la présence d’espèces invasives, le ouistiti oreillard (Callithrix aurita) et le ouistiti à tête jaune (Callithrix flaviceps) sont aujourd’hui proche de l’extinction. Le Mountain Marmosets Conservation Program s’est engagé à protéger ces deux espèces.

Image
Montagnes dans l’Etat de Minas Gerais © Marcos Dias


Une aire de répartition restreinte et en péril

Le ouistiti oreillard (Callithrix aurita) est endémique des forêts montagneuses du Sud-Est du Brésil dans l’Etat de Minas Gerais. L’espèce classée « vulnérable », va être reclassée prochainement « en danger » par l’UICN/SSC Primate Specialist Group. Elle sera même prochainement inscrite sur la liste des 25 espèces de primates les plus menacées au monde. En 100 ans on estime qu’il ne resterait plus que 7% de la forêt originelle. Deuxième état le plus riche du Brésil, Minas Gerais est réputé pour sa réserve de pierres précieuses en particulier l’émeraude. L’agriculture y est très développée, notamment pour le café, pommes de terre et riz. L’élevage y est très important. C’est un grand producteur de viande et de lait. La forêt se retrouve alors fragmentée et le ouistiti oreillard en subit les conséquences. Une fragmentation des populations isole les individus et peut amener à de la consanguinité.

Image
© Moutain Marmosets Conservation Program


Menacées par d’autres espèces de ouistitis

La déforestation n’est pas la seule menace. On retrouve dans la région le ouistiti commun (Callithrix jacchus) et ouistiti à pinceaux noirs (Callithrix pennicillata). Ces espèces ont été introduites, leurs aires de répartition naturelle étant respectivement au Nord-Est et au Centre-Est du Brésil. Souvent relâchées par des particuliers, elles vont se reproduire avec le ouistiti oreillard (Callithrix aurita) et le ouistiti à tête jaune (Callithrix flaviceps). Ces hybridations sont une réelle menace pour ces deux espèces.

Depuis 2016 l’Etat de São Paulo a demandé de contrôler d’avantage la reproduction en captivité de ces espèces invasives pour diminuer leur nombre dans la nature.

Image
Ouistiti oreillard (Callithrix aurita) © Rodrigo Bramili


La mise en place d’une population captive de ouistitis oreillard

En 1982 le centre de primatologie de Rio de Janeiro lance un programme de reproduction en captivité. Plusieurs naissances ont lieu mais la plupart des individus meurent d’une leucémie. Le programme est jugé infructueux en 1997.

En 2014, il n’y a que 18 ouistitis oreillards détenus dans 3 institutions. A l’initiative du Durrell Wildlife Trust un groupe de travail collectif est mis en place. Le Dr Rodrigo Salles de Carvalho établi le Mountain Marmoset Conservation Program incluant de nombreuses institutions. Un studbook est créé pour gérer la population captive. En 2018, les progrès sont là et 48 ouistitis oreillards sont présentés dans 4 institutions.

L’objectif est désormais de créer un programme de reproduction international et de passer à 350/400 individus captifs.

Image
Ouistiti à tête jaune (Callithrix flaviceps) © Naíla Fernandes



Un programme en plein développement

Le programme doit désormais évoluer en intégrant de nouveaux acteurs. Il y a la volonté de créer des partenariats avec l’European Association of Zoos and Aquariums (EAZA) et la British and Irish Association of Zoos and Aquariums (BIAZA). Aujourd’hui le projet est déjà maintenu par de nombreuses organisations européennes comme le Zoo de Beauval, le parc hollandais Apenheul et l’Association française des parc zoologiques (AFdPZ).

En plus de développer le programme de reproduction du ouistiti oreillard, le Mountain Marmosets Conservation Program s’engage à protéger depuis 2018 le ouistiti à tête jaune (Callithrix flaviceps). Ce petit primate classé « en danger » par l’UICN est victime des mêmes menaces que le ouistiti oreillard. Il n’y a aucun individu captif. Le programme va mener des recherches afin d’établir des stratégies de conservation. Un élevage semblable à celui du ouistiti oreillard est à l’étude, toutefois sa pertinence n’est pas encore claire et le projet pourrait être abandonné. Certains scientifiques considèrent que le ouistiti à tête jaune est une sous-espèce du ouistiti oreillard, les petits étant très ressemblants.

Former les générations de demain

Le Mountain Marmosets Conservation Program est lié au NGO PREA. Cette ONG sensibilise les enfants à l’environnent en développant des jeux de sociétés sur des ouistitis, des BD, des livres ect… Les interventions ont lieu la plupart du temps dans les écoles. Divers projets sont en cours comme protéger une bâtisse historique ou reboiser la forêt. L’organisation a participé à la création du Serra Negra State park qui s’étend sur 2 736m2. Il a été officiellement reconnu en juillet 2018.


Un grand merci à l'équipe du Mountain Marmosets Conservation Program pour son écoute et sa disponibilité. Merci également aux photographes qui ont accepté l'utilisation de leurs photos.


Références :
Mountain Marmosets Conservation Program - https://www.mountainmarmosetsconservation.com/
Programa de Educaçao Ambiental - https://www.prea.org.br/
Revolvy Serra Negra State Park -https://www.revolvy.com/topic/Serra%20Negra%20State%20Park&item_type=topic
UICN C. flaviceps - http://oldredlist.iucnredlist.org/details/3571/0
UICN C. aurita - http://oldredlist.iucnredlist.org/details/3570/0
Instituto Chico Mendes de Conservaçao da Biodiversidade - http://www.icmbio.gov.br/portal/
Stephen F. Ferrari et Karen B. Strier - https://www.cambridge.org/core/journals ... 1D6F3A84F2


https://www.wildlifecentury.com/single- ... 6HnYnrZe_E
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1215
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Vinch » Jeudi 31 Janvier 2019 17:53

Bon article!
À propos de l’hybridation, on peut aussi signaler qu’il existe aussi des zones d’hybridation naturelle entre aurita, flaviceps et geoffroyi, ce qui indique un phénomène récent de spéciation et qu’il n’y a pas encore d’isolement reproductif (hybridation plus ou moins prompte et hybrides féconds).
Voilà que dit le wiki à propos de l’hybridation naturel chez C. flaviceps:
Avec l’ouistiti à face blanche (C. geoffroyi) dans trois sites de l’Espírito Santo. S’hybride avec l’ouistiti oreillard (C. aurita) dans trois sites du Minas Gerais : dans deux d’entre eux, des groupes mixtes non hybrides coexistent avec les hybrides, ce qui montre un échange génétique faible et plaide en faveur de la spéciation et non de la subspéciation de flaviceps et aurita[réf. nécess
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 5091
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Therabu » Jeudi 31 Janvier 2019 18:22

On ajoutera également que Callithrix pennicillatta est bien natif du Minas Gerais même s'il semble qu'il ait été introduit à certains endroits.
Au delà des hybridations, il y aussi la transmission de maladies, notamment la fièvre jaune, qui menace ces deux espèces.
Therabu
 
Messages: 3118
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Thibaut » Jeudi 31 Janvier 2019 21:23

Merci à vous deux pour les informations complémentaires. :D
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1215
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar guirosama » Jeudi 31 Janvier 2019 21:41

Merci pour ce très intéressant article, sur 2 espèces de ouistitis que je ne connaissais pas. Je n'ai pas bien compris : il y en aurait à Beauval ?
Les deux espèces sont bien jolies et mériteraient, comme le tamarin lion à figurer dans un plus grand nombre de zoos. Avec la nouvelle politique de l'environnement mise en place par le gouvernement Bolsonaro, notamment par rapport aux réserves naturelles ou indiennes, on est en droit de s'inquiéter.
Avatar de l’utilisateur
guirosama
 
Messages: 968
Enregistré le: Mardi 10 Mars 2015 9:22

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Thibaut » Jeudi 31 Janvier 2019 22:03

Pour résumer sur Beauval :
Le parc est très impliqué dans la conservation des callitrichidés. Il est un acteur très important pour le tamarin à pieds blanc (saguinus leucopus) en Colombie. Là ils sont un peu moins important mais quand même le directeur de Beauval Nature est dans le portofolio de la présentation de l'équipe :
https://www.mountainmarmosetsconservati ... YmeYayUdMQ

Donc apparemment les tamarins à pieds blancs devraient arriver prochainement c'est que m'avais dit Beauval sur Facebook.
Pour les espèces de ouistitis il n'existe qu'un élevage de ouistiti oreillard en captivté et ils cherchent à créer un programme de reproduction international en cherchant des partenaires avec l'EAZA. Beauval fait parti des membres influents du projet avec Apenheul et le Zoo de Jersey, vu leur implication à mon avis (ça n'engage que moi) si import il y a ça sera dans ces parcs.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1215
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Thibaut » Jeudi 07 Février 2019 22:24

Nous attendons avec impatience le 4ème atelier sur la conservation et la conservation des Callitrichid qui se tiendra à l’Université fédérale de Viçosa / Université fédérale de Viçosa au Brésil du 18 au 22 février. L'atelier est une occasion pour les personnes travaillant au Brésil avec des espèces de callitrichidés de bénéficier de sessions de formation et de discussion sur les meilleures pratiques de gestion en captivité des ouistitis et des tamarins avec le groupe de travail brésilien sur les callitrichidés et des experts internationaux. L’atelier se tient à Viçosa car il existe un développement très important pour le «Programme de conservation des ouistitis»: les UFV développent le premier centre de sélection spécialisé dans la population d’assurances de C. aurita et ce sera le centre qui ouvrira la voie. C. flaviceps a été intégré à la gestion, tout en étant une plaque tournante pour le tri et la relocalisation. Le centre s’appellera Centre-ville de conservation de l’Université Fédérale de Viçosa. Surveillez cet espace pour les mises à jour et les actualités

Traduit de la page Facebook du MMCP

Apparemment le centre d'élevage de c. Flaviceps verra donc bien le jour.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1215
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Un vaste programme de conservation pour 2 espèces de oui

Messagepar Therabu » Vendredi 08 Février 2019 10:10

Merci Thibaut, nouvelle intéressante !
Therabu
 
Messages: 3118
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10


Retourner vers Conservation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement