Réintroduction d'écrevisses des torrents

Programmes d'élevage, conservation ex situ, conservation in situ...

Réintroduction d'écrevisses des torrents

Messagepar abel » Samedi 20 Octobre 2018 11:08

Depuis quelque temps, la Citadelle de Besançon élève de rares écrevisses des torrents (Austropotamobius torrentium), et devrait en réintroduire en milieu naturel courant octobre. L'écrevisse des torrents est classé "en danger critique d'extinction" sur la liste rouge française de l'UICN.

Plus d'infos: https://www.especes-menacees.fr/actuali ... -torrents/
abel
 
Messages: 3532
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes

Re: Réintroduction d'écrevisses des torrents

Messagepar Baomer » Dimanche 21 Octobre 2018 9:15

Pour ça ils sont très bons, avec leur célèbre réintroduction d'aprons du Rhône, également.
Baomer
 
Messages: 337
Enregistré le: Mercredi 29 Juillet 2015 10:14

Re: Réintroduction d'écrevisses des torrents

Messagepar Therabu » Lundi 22 Octobre 2018 9:33

C'est effectivement un travail remarquable mais aussi à la portée de nombreux zoos. Malheureusement le nombre d'initiatives en direction des invertébrés et/ou de la faune locale restent encore trop rares, en France.
Les zoos britanniques me semblent être en pointe sur le sujet de la biodiversité locale.
Therabu
 
Messages: 3118
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Réintroduction d'écrevisses des torrents

Messagepar JulesDomalain » Lundi 22 Octobre 2018 20:51

Bien qu'admiratif du travail de Besançon, je ne pense pas que ce type de réintroduction soit réellement "à la portée" de nombreux zoos.

L'élevage est en effet le plus souvent facile, assez peu cher, et produisant un très grand nombres de jeunes...
Cependant, pour réintroduire une espèce dans son milieu, il faut d'abord éliminer les facteurs qui l'en ont fait disparaitre. Et c'est là que le bât blesse. Je ne connais pas la situation de l'écrevisse des torrents, mais par chez moi, en Normandie, l'écrevisse à pieds blancs, autre espèce autochtone, à disparu suite à la concurrence avec des espèces d'écrevisse nord-américaine, plus compétitive, car plus grosse, plus vorace, et avec une stratégie de reproduction différente (plus de jeunes par an), et porteuse saine d'une maladie fatale (la peste des écrevisses) pour nos écrevisses indigènes.
On peut aussi ajouter la pollution et les aménagements qui modifient le cours des rivières.

Autant dire que si on voudrait pouvoir envisager une réintroduction de l'écrevisse à pieds blancs dans les cours d'eau où elle a disparu en Normandie, il faudrait arriver à éliminer les écrevisses américaines (absolument impossible, et très couteux), et à régler les problèmes de pollution et d'aménagement (chantier de renaturation, cout très important aussi).

Autant dire que l'élevage n'est pas compliqué, mais la réintroduction en elle-même peut couter très cher, et nécessite beaucoup de travail préliminaire pour rendre les sites de réintroduction favorable.

De plus, en raison des stratégies de reproduction très rapide des invertébrés, si l'espèce est encore présente à proximité, je pense qu'elle serait capable de recoloniser les milieux redevenus favorable.

Je précise que j'apprécie ces initiatives, mais je me questionne sur l'utilité réelle de l'élevage conservatoire dans le cas d'espèces d'invertébrés pas encore disparu dans la nature (je suis pour cela très favorable à l'élevage des partulas).
JulesDomalain
 
Messages: 272
Enregistré le: Dimanche 02 Juillet 2017 22:17

Re: Réintroduction d'écrevisses des torrents

Messagepar abel » Mardi 23 Octobre 2018 18:36

Il faut évidement que ce genre d'élevages très utiles soient mis en place dans le cadre de programmes de préservation globaux, PNA ou LIFE. L'élevage s'il est seul, c'est-à-dire s'il n'y a pas d'actions conservatoires en milieu naturel qui sont mises en place dans le même temps, a en effet un intérêt relativement limité (à part la préservation du patrimoine génétique de l'espèce et son étude, ce qui est déjà pas mal cela dit). C'est visiblement le cas ici, ainsi que dans les autres élevages de ce genre mis en place par des parcs français (aprons du Rhône, grands hamsters d'Alsace, cistudes d'Europe, visons d'Europe, outardes canepetières, escargots de Partula...), et plusieurs parcs étrangers s'impliquent aussi dans ce genre de programmes d'élevages conservatoires avec un objectif de réintroduction à court terme, pour d'autres espèces, comme le Bristol Zoo avec les araignées-loups de Deserta Grande, les phasmes de l'île Lord Howe et plusieurs autres espèces.
abel
 
Messages: 3532
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes


Retourner vers Conservation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement