Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cendrées

Programmes d'élevage, conservation ex situ, conservation in situ...

Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cendrées

Messagepar Antoine » Dimanche 10 Novembre 2019 19:33

Je me permets de rapporter ici un article un peu ancien (octobre 2018) sur un phénomène dont je n'avais pas connaissance :

Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cendrées

Phénomène de mode ou réel sujet d’inquiétude, la loutre a la cote au Japon. Emissions TV, cafés à loutres, pages Instagram dédiées… L’animal est de plus en plus populaire. Problème : le mustélidé est également très demandé sur le marché des animaux domestiques et plus particulièrement la loutre cendrée, une espèce menacée.

L’engouement pour la loutre cendrée

L’étude conjointe de TRAFFIC et WWF publiée le 19 octobre dernier révèle l’intérêt grandissant des Japonais pour les loutres. Le mustélidé a en effet tout de l’animal peluche star des réseaux sociaux : un caractère joueur et gourmand doublé d’une tête et de mimiques attendrissantes. En plus d’une émission télévisée où des célébrités se mettent en scène avec leurs loutres domestiques, 10 cafés à loutres auraient ouvert leurs portes en l’espace de seulement trois ans à Tokyo, Osaka, Kobe et Nagoya. Ces sites comptent au total 32 animaux dont au moins 22 seraient, d’après les auteurs de l’étude, des juvéniles nés après 2017. Cet engouement aurait poussé les particuliers à vouloir adopter des loutres comme animal domestique. Mais c’est oublier qu’il s’agit d’un animal sauvage, d’un carnivore pouvant potentiellement mordre, mais également dans la plupart des cas d’animaux menacés. En effet, l’Asie compte quatre espèces de loutres :

- Lutra sumatrana, la loutre de Sumatra, la plus menacée de toutes puisqu’en danger d’extinction selon l’UICN,
- Lutra lutra, la loutre asiatique, considérée comme presque menacée,
- Lutrogale perspicillata, la loutre à pelage lisse, classée vulnérable,
- Aonyx cinereus, la loutre cendrée, vulnérable également.

C’est justement sur cette dernière que les nippons ont jeté leur dévolu. 89 % des loutres importées légalement par le Japon entre 2000 et 2016 appartenaient à l’espèce. Même chose côté illégal, la plupart des saisies en 2016 et 2017 ont concerné des loutres cendrées juvéniles. A chaque fois, la Thaïlande est le pays exportateur et le Japon celui destinataire. Mais l’origine des petits mammifères sur le marché des animaux domestiques semble floue dans bien des cas.

Des animaux à l’origine suspecte

Les auteurs de l’étude, Tomomi Kitade and Yui Naruse, ont ainsi découvert que la demande est telle qu’un marché de contrebande de loutres s’est créé. Et pour cause, le prix d’un de ces animaux est 300 fois supérieur au Japon que sur le marché noir thaïlandais. Les statistiques Google prouvent cet engouement : si le terme « loutre » est en constante augmentation depuis 2012, celui de « prix loutre » a explosé en 2016 ! Or, la provenance de ces animaux est souvent floue. Classée en annexe II de la CITES, Aonyx cinereus, la loutre cendrée, n’est pas interdite à la vente même si celle-ci est réglementée. Le problème vient des sources d’approvisionnement du marché des animaux domestiques. La demande croissante au Japon pourrait donc entraîner un prélèvement en milieu sauvage aux conséquences terribles pour cette espèce déjà menacée par la perte de son habitat et la pollution des cours d’eau. L’étude pointe du doigt le manque de législation japonaise sur la traçabilité des animaux de compagnie exotiques dont sont très friands les Nippons. Ainsi, 30 % des parcs animaliers et aquariums interrogés dans le cadre de cette enquête ont avoué avoir déjà collaboré avec des marchands d’animaux. Ce marché des loutres domestiques « non réglementé », en plus d’être une nouvelle menace pour l’espèce, fait également peser un danger sur l’écosystème japonais. Comme en France, les animaux sauvages devenus encombrants sont souvent relâchés dans la nature. Or, la loutre cendrée n’est pas présente naturellement au Japon, au contraire de la loutre asiatique…

Image
Photo tirée de la page Facebook d’un café loutre à Kobe au Japon.


Source : https://www.especes-menacees.fr/actuali ... -cendrees/

Un grand merci à Sylvain pour cette info :wink:
Antoine
 
Messages: 2840
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Re: Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cend

Messagepar Antoine » Dimanche 10 Novembre 2019 19:38

Et une actualités plus récente :

Le commerce des loutres cendrées et des loutres à pelage lisse interdit

Le commerce international des loutres cendrées et les loutres à pelage lisse a été interdit par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.

Près de 100 pays ont voté le 26 août 2019 pour l'interdiction du commerce international de la loutre cendrée (Aonyx cinereus) considérées comme vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature, après avoir déjà décidé le 25 août 2019 de renforcer la protection de la loutre à pelage lisse (Lutrogale perspicillata), également vulnérable.

Une proposition adoptée a une large majorité

La proposition a été adoptée à 98 voix pour, 16 contre et 14 abstentions au cours de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) qui se déroule jusqu'au 28 août 2019 à Genève en Suisse. Les pays avaient décidé le 25 août d'inscrire une autre espèce, la loutre à pelage lisse, sur l'annexe I de la CITES, ce qui revient à en interdire la commercialisation internationale. Mais les discussions se sont prolongées concernant la loutre cendrée. L'Indonésie a proposé de maintenir l'espèce en annexe II, qui autorise le commerce international avec des permis, en l'assortissant d'un quota zéro. Cette option a été soumise à un vote et rejetée.

Des jeunes loutres capturées alors que leurs parents sont tués

Ces animaux sont très prisés dans certains pays d'Asie, en particulier au Japon où ils sont utilisés comme animaux de compagnie ou dans des "cafés à loutres". Des bébés, capturés notamment en Indonésie, après que les adultes aient été tués, peuvent être revendus jusqu'à 10.000 dollars. La loutre cendrée, également appelée loutre naine, et la loutre à pelage lisse figuraient déjà sur l'Annexe II de la CITES en tant qu'espèces menacées, mais l'Inde, le Népal, le Bangladesh et les Philippines demandaient qu'elles soient incluses dans l'Annexe I. Leur population a chuté d'au moins 30% au cours des 30 dernières années. L'inscription à l'annexe I "enverra un message important aux vendeurs peu scrupuleux, permettra d'avoir des contrôles supplémentaires et augmentera la surveillance sur les élevages en captivité", a espéré Matt Collis de l'ONG Ifaw. Ces décisions devront encore être confirmées en séance plénière avant la fin de la réunion de la CITES le 28 août.


Source : https://www.sciencesetavenir.fr/animaux ... dit_136664
Antoine
 
Messages: 2840
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Re: Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cend

Messagepar Thibaut » Mardi 12 Novembre 2019 9:41

Sur le coup on peut clairement remercier les réseaux sociaux Facebook et Instagram et les pages "putaclic". Ca me désole de voir tant d’ignorance.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1510
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cend

Messagepar gervaise » Lundi 23 Mars 2020 11:39

ils ne sont vraiment pas net..... ces japonnais :roll:

et après ont s'étonnent que certains virus franchissent la barrière inter-espèces..... :x
gervaise
 
Messages: 43
Enregistré le: Mardi 23 Février 2010 14:00

Re: Au Japon, l’inquiétante montée du trafic de loutres cend

Messagepar Clemsy67 » Lundi 23 Mars 2020 11:47

gervaise a écrit:ils ne sont vraiment pas net..... ces japonnais :roll:

et après ont s'étonnent que certains virus franchissent la barrière inter-espèces..... :x


Déplacé.
Combien de tigrons, lionceaux, bébés macaques se trouvent entre les mains de particuliers européens ? Il y a des abrutis aux 4 coins du globe.
Et dans le cas de notre pandémie actuelle, la transmission s'est effectuée via de la viande d'animaux sauvages sur des marchés aux conditions sanitaires douteuses. Nos braconniers d'oiseaux en Méditerranée pourrait très bien reproduire le même exploit s'il s'avère que ces oiseaux sont des hôtes intermédiaires ...
https://www.instagram.com/clemsga/
Clemsy67
 
Messages: 482
Enregistré le: Mercredi 26 Octobre 2011 16:17


Retourner vers Conservation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tigre en mouvement