C'est la fin irrémédiable.....

Programmes d'élevage, conservation ex situ, conservation in situ...

C'est la fin irrémédiable.....

Messagepar zoovenirs » Lundi 19 Août 2019 11:13

Avatar de l’utilisateur
zoovenirs
 
Messages: 1170
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2011 13:54

Re: C'est la fin irrémédiable.....

Messagepar okapi » Lundi 19 Août 2019 12:00

Merci Zoovenirs! C'est évidemment consternant, mais il y a quand même de petites lueurs d'espoir, notamment avec la création de vastes zones protégées... Ce serait peut-être une bonne chose si cinq ou dix parcs français s'associaient pour en soutenir une ou deux explicitement, levant des fonds pour contribuer à leur entretien et leur développement, valorisant leur action commune d'un parc à l'autre et créant ainsi une communauté d'intentions et d'actions avec parrainages et recherche.
okapi
 
Messages: 11766
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: C'est la fin irrémédiable.....

Messagepar Therabu » Lundi 19 Août 2019 12:40

Merci pour cette vidéo intéressante.

J'avoue être, peut être naïvement, être moins pessimiste que vous concernant les espèces emblématiques même si cela passera par d'importants efforts et dans le meilleur des cas de petites populations localisées dépendantes de l'homme, notamment pour assurer la variabilité génétique.
Le vrai drame, comme le suggère, un peu trop subtilement la vidéo, c'est la disparition des centaines d'espèces d'invertébrés, végétaux et champignons, parfois complétement méconnues que ce soit en Afrique ou ailleurs, dans des écosystèmes moins connus et médiatisés que la savane.

En Afrique même, les situations critiques concernent en grande majorité les espèces de la bande sahélienne (notamment les ongulés et les carnivores qui en dépendent en Afrique de l'Ouest et au Sahara), ainsi que les espèces endémiques de zones localisées en Afrique équatoriale (la situation est bien moins reluisante dans les forêts d'Afrique de l'Ouest, dans le delta du Niger ou dans la région du Kivu par exemple). Comparativement, ce que je baptise "la faune du roi lion", que l'on trouve entre l'Afrique du Sud, le Namibie et le sud Kenya est bien moins menacée.
Le déclin des grands animaux africains est extrêmement préoccupant mais il faut faire attention à ne pas lever notre vigilance ailleurs et oublier quelles doivent être les priorités en terme de conservation.
Si l'on reste dans la savane africaine, il est étonnant de ne pas avoir mentionné le déclin abyssal des populations de vautours africains, pourtant eux aussi emblématiques bien que peu sexy et remplissant une fonction écologique capitale.
Therabu
 
Messages: 3118
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10


Retourner vers Conservation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement