Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar didier » Samedi 12 Janvier 2019 8:34

Dernière représentation du cirque Pinder, demain dimanche 13 janvier alors que les affiches mentionnaient le 3 février, visiblement le succès n'a pas été au rendez-vous, pas sûr qu'on revoit Pinder sur les routes en 2019. :roll:
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14728
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar Philippe » Samedi 12 Janvier 2019 8:47

Festival du cirque de Massy : un collectif opposé à l’utilisation d’animaux devra tracter ailleurs

Deux arrêtés municipaux interdisent au collectif local « Sur terre avec nous » de manifester ou tracter aux abords du cirque.

Il dénonce « une atteinte manifeste aux libertés publiques ». Vent debout contre l’utilisation d’animaux dans les cirques, le collectif local « Sur terre avec nous » ne pourra pas effectuer de distribution de tracts ce samedi 12 janvier 2019 à deux pas du Festival international du cirque de Massy. Il ne pourra pas non plus manifester pacifiquement non loin du grand chapiteau comme il l’avait prévu. Deux arrêtés municipaux lui interdisent de fait de paraître dans le périmètre. C’est en dehors de la zone interdite qu’ils tracteront pour « alerter sur l’état de souffrance physique et mentale que la captivité et le dressage engendrent chez les animaux ».

« La raison principale invoquée est celle des risques de troubles à l’ordre public, indique Anastasia Fierling, qui s’exprime au nom du collectif. Or, aucun élément ne pourrait prêter à penser que nos actions seraient de nature à troubler l’ordre public. Au contraire, nous avons eu à cœur de suivre à la lettre les procédures, d’annoncer à l’avance notre action et de montrer que notre jeune collectif a vocation à nourrir le débat autour de la question animale à Massy. Afin de travailler avec la mairie à des changements allant dans le sens voulu par nos concitoyens. »

Les bénévoles du festival prêts à dialoguer

Et de préciser que 67 % des Français seraient favorables à une interdiction des animaux sauvages dans les cirques. « Nous considérons ces arrêtés comme contraire aux droits de manifester et aux droits de libre expression », explique-t-elle.

A la tête des bénévoles du festival, Bata Gluvacevic se dit prêt à échanger avec les opposants à l’utilisation d’animaux dans les cirques. « Mais on ne peut pas discuter avec eux, c’est dommage », confie celui pour qui « le bien-être animal passe avant tout ». « Par exemple, si un numéro ne nous convient pas quant au traitement des animaux, nous le renvoyons », précise-t-il.
Source : Le Parisien.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar Philippe » Dimanche 13 Janvier 2019 10:49

Frédéric Edelstein : “ Le public veut des cirques avec des animaux

Frédéric Edelstein, directeur du cirque Pinder mis en liquidation, est de retour à Tours, invité par le cirque Medrano. Il regrette la baisse de fréquentation.

Cela faisait 35 ans que Pinder débutait sa tournée à Tours…
« Avec 30.000 € de frais au quotidien pour faire tourner le cirque, la conjoncture a fait que c’est devenu très difficile. Pour les Français, dont certains peinent déjà à se nourrir, une place au cirque devient un luxe, même avec la troisième place gratuite. En deux ans, on a enregistré deux millions d’euros de pertes, dues à la baisse de fréquentation.
Notre cirque, dont la taille est proche de celui de Medrano, installé en ce moment à Tours, c’était 150 personnes à nourrir, 33 semi-remorques, une quarantaine de convois camion-caravane, 3,5 tonnes de viande et 18.000 litres de gasoil tous les dix jours… Mon père, qui a réussi à payer tous les salaires, a demandé la liquidation en mai, ce qui a été vu “ comme un acte de bonne gestion ”.
»

Les associations de protection animale ont-elles joué un rôle dans cette chute, selon vous ?
« Certainement pas, car le public vient au cirque pour voir des animaux, il veut des animaux. On n’a pas toujours la possibilité d’aller dans les parcs d’attraction. Là, c’est un peu comme le zoo qui vient dans les villages. Même si elles sont très virulentes sur les réseaux sociaux, ces associations représentent une minorité, qui détourne la vraie image du cirque. »

Elles vous reprochent d’exploiter les animaux…
« Croyez-vous que si je leur faisais du mal, les lions viendraient se coucher sur moi ? Ce ne sont pas des bêtes que l’on a extraites de leur milieu naturel. J’ai acheté mes lions, il y a quatre ans, dans une ferme d’élevage d’Afrique du Sud, où ils étaient destinés à se faire tuer par de riches chasseurs, moyennant 15.000 €.
Les deux éléphants du cirque Medrano ont 50 ans. En Inde, à cet âge, ils seraient déjà morts d’avoir porté des touristes toute la journée, ou d’avoir été exploités dans les champs. Ce que je reproche à ces associations, c’est de nous mettre tous dans le même panier. Il y a eu des cirques “ brebis galeuses ” qui ne respectaient pas les animaux. Avec les lois draconiennes en place (certificat de capacité, passage des services vétérinaires…), il n’y en a plus.
»

Les cirques avec animaux peinent-ils à trouver des communes pour les accueillir ? On a vu La Riche, dernièrement, se positionner contre…
« Ce n’est pas un problème. Il y a près de trente-cinq mille communes en France, et ce n’est pas parce qu’une centaine ont pris illégalement la responsabilité de dire qu’elles refusaient les cirques avec animaux, en ne s’appuyant sur aucune loi, que les autres vont suivre. »

Des manifestations se tiennent régulièrement devant les chapiteaux...
« Elles peuvent venir, on s’en fiche… »

Allez-vous continuer à travailler pour d’autres cirques ?
« Avec mes douze lions blancs, un groupe unique dans le monde, j’ai pas mal de propositions. Le problème est que ma structure est lourde. Il me faut quatre chauffeurs pour les quatre semi-remorques dont deux pour les lions… Mon but est de revenir à Tours avec mon cirque l’an prochain. Je viens de passer huit mois cloîtré à Pinderland, la propriété à soixante kilomètres de Paris dans laquelle mon père rêvait de créer un parc d’attraction autour du cirque, un projet qui connaît plein de difficultés administratives. Ça a été très compliqué pour moi qui vit sur les routes depuis 31 ans. Je suis comme chez moi chez Medrano, mais je rêve de reprendre les rênes de mon cirque… »


A 14 ans, en cachette, avec des lions

Le dresseur de fauves Frédéric Edelstein est né en juillet 1969, à Lyon. « Et mon signe du zodiaque, c’est le lion », s’empresse-t-il d’ajouter, croyant fermement à sa destinée.
Son père étant un proche du comédien Jean Richard, qui dirigea le cirque Pinder de 1971 à 1983, Frédéric a grandi au cirque, au gré des vacances, consentant à retourner à Paris pour l’école, le collège et le lycée. « J’ai été jusqu’à la terminale, même si je n’ai pas eu le bac. »
A 7 ans, il raconte qu’il donnait à boire aux lions, sans que son père Gilbert, qui racheta le cirque sept ans plus tard, en 1983, ne le sache. « En vacances avec ma sœur Sophie dans notre petite caravane de 4,2 m, j’ai profité cette année-là de l’absence de mon père, qui venait de renvoyer le dompteur, pour monter mon propre numéro avec sept tigres. J’ai répété deux fois, et je l’ai présenté le soir. J’étais tellement sûr de moi que ça a marché. C’était très risqué, inconscient, mais j’ai tenu dix jours de représentations. Et puis mon père l’a su par un de ses amis, et il m’a renvoyé à Paris. »
A 18 ans, le futur dompteur fait son service militaire chez les parachutistes à Pau. Une année plus tard, il revient chez Pinder, cette fois-ci comme dompteur puis directeur du cirque Pinder qu’il n’a plus quitté, 31 années durant, jusqu’à la liquidation, en mai 2018. Raoul Gibault, le patron de Medrano, « d’une gentillesse inégalable », lui a proposé de retrouver, après huit mois d’ennui, « l’odeur du cirque », en ce mois de janvier 2019. Les douze lions de Pinder ont ainsi intégré le spectacle Medrano programmé jusqu’au 20 janvier à Tours, sur le parking de la fête foraine.

Image
Le dresseur Frédéric Edelstein, ici avec Chaka, 333 kg, l’un de ses douze lions, qui, lors de son numéro, passent entre ses jambes, lui sautent au-dessus ou lui servent de couverture.

Image
Source : La Nouvelle République du Centre-Ouest.

Il y a bien plus de 35 ans que le cirque Pinder débutait traditionnellement sa tournée à Tours (même si, durant les années Jean Richard, ce fut en alternance avec Angers).
Et lorsque j'évoquais ici le serpent de mer qu'est Pinderland en doutant de son ouverture, je ne m'étais pas trop trompé, :wink: ...
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar FloriAn. » Dimanche 13 Janvier 2019 11:51

Pinder, aujourd'hui joue ses dernières représentations, alors qu'il devait aller jusqu'au 3 février initialement ...
Enlever les animaux sauvages, n'a pas été la solution pour remonter la fréquentation donc...
FloriAn.
 
Messages: 42
Enregistré le: Mardi 10 Octobre 2017 19:47

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar snockot » Dimanche 13 Janvier 2019 12:33

Toujours les mêmes raccourcis dans ce genre de discours...
"Mes animaux sont bien traités ! Les associations n'y connaissent rien" : sauf que ce qui est reproché, ce n'est tant pas le manque de nourriture et de soins, mais surtout les conditions de détention (taille des cages, transport permanent, etc.).
"Il n'y a pas beaucoup de monde dans ces associations, donc si on coule ce n'est pas parce que les gens ne veulent plus voir d'animaux au cirque" : comme si tous ceux qui étaient contre les animaux en cirque faisaient partis de ces associations et faisant des manifestations... J'en ai beaucoup dans mon entourage qui s'indignent dès qu'un cirque avec animaux s'installe dans le coin, et qui refusent d'y aller par principe, sans pour autant aller distribuer des tracts à l'entrée...
snockot
 
Messages: 723
Enregistré le: Dimanche 17 Janvier 2016 13:21

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar abel » Dimanche 13 Janvier 2019 17:28

Et Frédéric Edelstein peut continuer de prétendre que les anti-cirques avec animaux sont une minorité plutôt que de voir la vérité en face, mais les réactions au post de cet article sur la page Facebook de "La Nouvelle République Indre-et-Loire" sont très majoritairement négatives... Je me demande si Medrano va faire beaucoup d'entrées, mais en tout cas ils n'ont pas lésiné sur la communication (affiches un peu partout)...
abel
 
Messages: 3538
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar didier » Dimanche 13 Janvier 2019 18:41

Le collectif stop cirque animaux 37 était devant le cirque Medrano pour dénoncer la captivité des animaux dans les cirques.
Sur place très peu de spectatrices.teurs !
Parmi le public des personnes nous ont assuré ne pas avoir applaudi aux numéros avec les animaux.
Il faut se rendre à l'évidence la transition est bel et bien amorcée !

Source : page facebook Code Animal

J'ai regardé le programme du festival de Massy, quelle surprise, à part Tom Dieck – Lions et tigres – Allemagne, pas d'animaux "sauvages", il n'y a pas si longtemps on pouvait y voir toutes les espèces possibles et imaginables, j'ai même le souvenir d'un numéro avec un loup. La fin est proche, je pense que d'ici 3 ou 4 ans, nous aurons une réponse définitive à la question titre de ce sujet.
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14728
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar furylion » Mardi 15 Janvier 2019 14:45

Au Royaumes-Unis, on développe des solutions alternatives :
https://www.bbc.com/news/av/entertainment-arts-46597633/circus-1903-the-circus-with-elephants-but-no-animals?fbclid=IwAR3yrEaCyLP-oNcr7LDS87z7LCYIlAqB8_PK5PSadGGMhpx67FaE9mMA6c8
Sinon, je suis récemment allé voir la marche des dinosaures à Bercy, et pour moi on est dans une autre mutation du cirque, même si ça n'en porte pas le nom ! D'ailleurs, le Cirque du Soleil passera aussi dans cette salle.
Donc, si on veut mettre des animaux sur une piste, sans montrer de vrais animaux, c'est possible ! A condition d'y mettre les moyens !
Vidéo et coulisses de la Marche des Dinosaures à 21'07 : https://www.france.tv/france-3/19-20-journal-national/849957-19-20-journal-national.html?fbclid=IwAR3G9hAYBbwG0btfnASditRXFQuVaDcoRsV_MajO2mYcm7QuJOFIyf1q6qc
Avatar de l’utilisateur
furylion
 
Messages: 608
Enregistré le: Lundi 26 Septembre 2016 7:50
Localisation: Paris

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar Thibaut » Jeudi 17 Janvier 2019 15:12

Matinée difficile pour les usagers de la ligne R du Transilien entre les gares de Fontainebleau-Avon et Melun. Le trafic a été perturbé par la présence d’un animal sur les voies. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’un dromadaire !

Initialement signalé comme étant un lama, l’animal se serait échappé d’un cirque dans les communes avoisinantes et s’est aventuré sur les voies du Transilien.


https://actu.fr/ile-de-france/avon_7701 ... 90650.html

J'imagine les usagers dirent à leur patron qu'ils étaient bloqués en RER par un dromadaire. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1264
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar Philippe » Samedi 26 Janvier 2019 19:24

Une centaine de manifestants réclament l'interdiction des cirques avec animaux à Cannes (06)

" On ne veut plus de cages dans les cirques. Libération ! " Banderoles, mégaphones et slogans répétés à tue-tête...

Une centaine de membres du collectif Balance Ton Cirque, regroupant plusieurs associations de défense des animaux, font entendre leurs voix ce samedi 26 janvier 2019 après-midi en centre-ville de Cannes.

Les revendications? Que la commune arrête d'accueillir les cirques dont les numéros font appel aux animaux.

Ils attendent, aussi, l'adoption d'une loi à l'échelle nationale contre ce type de pratique. Et se disent prêts à manifester devant leurs mairies respectives à l'occasion des prochains conseils municipaux.

" Les animaux n'ont pas à être enfermés. Ce n'est pas une vie. Il existe des alternatives ", indique Laura Suprano, membre du collectif.

Et d'étayer son propos avec la présence d'André-Joseph Bouglione, ancien dompteur et aujourd'hui à la tête d'un éco-cirque sans animaux : " On leur donne une peine de prison à vie, malgré tous les soins et l'amour qu'on peut leur donner ", assure-t-il.

Parti de la gare SNCF, le cortège a pris la route vers le marché Gambetta puis la rue d'Antibes, avant de stopper sa marche sur les Allées, au niveau du kiosque à musique.
Source : Nice-Matin.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar furylion » Jeudi 14 Février 2019 20:59

Aujourd'hui, une manifestation devant un cirque a dégénéré.
La vidéo qui suit est tournée, montée et diffusée par une association de défense des animaux. Il est compliqué de saisir le contexte précis, néanmoins, les violences ne sont pas acceptables !
C'est plus pour donner une idée du climat qui peut régner quand le sujet de l'exploitation des animaux dans les cirques est abordé avec les circassiens.
Si quelqu'un a plus d'information sur le contexte des violences, issues d'autres sources, n'hésitez pas à les partager ici !
https://www.facebook.com/ParisAnimauxZoopolis/videos/306079070263594/
Apparemment, des plaintes ont été déposées par les militants.
Avatar de l’utilisateur
furylion
 
Messages: 608
Enregistré le: Lundi 26 Septembre 2016 7:50
Localisation: Paris

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar furylion » Vendredi 15 Février 2019 13:24

Avatar de l’utilisateur
furylion
 
Messages: 608
Enregistré le: Lundi 26 Septembre 2016 7:50
Localisation: Paris

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar Philippe » Vendredi 15 Février 2019 16:24

Après s'être produit sous le chapiteau du cirque Medrano, il semblerait que Frédéric Edelstein rejoigne prochainement la tournée du cirque Claudio Zavatta exploité par la famille Prein.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar didier » Vendredi 15 Février 2019 18:38

Je me demandais qui était ce Claudio Zavatta, j'ai trouvé ceci :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/l ... 354332.php

Visiblement les "vrais Zavatta" n'ont pas obtenu gain de cause ...
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14728
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Les cirques vont-ils perdre leurs animaux sauvages ?

Messagepar furylion » Samedi 16 Février 2019 14:41

1 documentaire en 2 parties sur les éléphants de cirque sur France Culture :
La Piste aux éléphants (1/2) : Sur la trompe
La Piste aux éléphants (2/2) : La révérence du pachyderme
Dans la première partie, un certain Pascal Jacob est crédité dans les intervenants.
Avatar de l’utilisateur
furylion
 
Messages: 608
Enregistré le: Lundi 26 Septembre 2016 7:50
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement