Menaces sur la planète

Aménagements paysagers en espaces zoologiques

Menaces sur la planète

Messagepar nico » Jeudi 31 Janvier 2008 16:50

Je ne sais pas si vous l'avez vu , mais hier le site lachaineverte.fr.msn.com propose une superbe série reportages ayant pour thèmes les menaces sur la planète.

Petite séance de ratrapage pour ceux qui seraient passés à coté :


Menaces sur la planète



Les Andes

Image

les populations de grenouilles et d’amphibiens diminuent dans le monde entier à cause d’une mystérieuse épidémie de mycoses. Dans les montagnes andines, les scientifiques ont constaté l’extinction de 67 % de l’espèce tropicale atelopus varius. Les preuves indiquent que les changements climatiques ont augmenté l’apparition de mycoses tuant ces grenouilles. Comme le dit Alan Pounds, chercheur en chef sur le déclin des populations d’amphibiens : “Le champignon est la balle qui a tué les amphibiens, mais ce sont les changements climatiques qui ont appuyé sur la gâchette.”



Golfe de Chiriqui

Image

L’hydrocorail a été déclaré espèce éteinte avant même que les scientifiques ne lui donnent un nom. En 1991, on pensait que l’espèce avait complètement disparu à cause du réchauffement important de l’océan en 1982-83. Une petite colonie a été découverte en 1993, mais elle n’a pas survécu à une seconde phase de réchauffement des eaux océaniques. Le statut de cette espèce reste incertain à ce jour.



Nord-ouest de l'Afrique du Sud

Image

L’aloe dichotoma, l’arbre aux carquois, est une espèce en voie de disparition dans son milieu naturel à cause du réchauffement climatique et de la sécheresse. L’écorce de cette espèce unique était utilisée par les San ou bushmen pour fabriquer des carquois pour leurs flèches. Ces plantes succulentes ont des branches presque creuses, mais elles n’ont pas pu retenir assez d’eau s’adapter aux changements climatiques.



La Forêt de Nuages de Monteverde au Costa Rica

Image

La forêt est en pleine mutation. En effet, les nuages remontent plus haut sur les flancs de la montagne et le climat s’assèche. L'une des espèces d'amphibiens de cet endroit, bufo periglens, a déjà disparu. Les populations de nombreux autres amphibiens sont décimées. Les oiseaux migrent vers les hauteurs. Les toucans, qui vivaient à une altitude inférieure, poussent les quetzals à s’installer toujours plus en hauteur parce qu’ils pillent leurs nids.



Antarctique

Image

Le krill se raréfie en Antarctique depuis 1950, probablement à cause de la disparition des algues qui le nourrissent. Ces algues poussent sous la banquise, mais avec la fonte des glaces due aux changements climatiques, le krill trouve moins de nourriture. Le krill est le premier maillon de la chaîne alimentaire de l’Antarctique. Des espèces marines très diverses, comme les baleines et les pingouins, sont menacées par l’appauvrissement des eaux en krill.



L’archipel des Raja Ampat

Image

Les milieux marins de l’archipel des Raja Ampat subissent naturellement les plus grandes variations de température de l’océan dans cette région. Jusqu’à présent, ils avaient fait preuve d’une extraordinaire adaptation aux changements climatiques. Ces milieux marins, notamment les récifs coralliens, seront sans doute les plus résistants d’Indonésie. Ils abritent une diversité d’espèces importante et seront essentiels à la repopulation de zones voisines dont les espèces sont moins adaptées au réchauffement climatique.



Les îles du Pacifique

Image

On dit souvent que les récifs coralliens sont des forêts tropicales sous-marines, grouillantes de vie. Le problème, c’est que 20 % de ces récifs ont déjà été détruits et 60 % sont menacés par le réchauffement climatique. La disparition des récifs coralliens équivaut à la perte de 375 milliards de dollars par an, et menace les ressources alimentaires et économiques de 30 millions de personnes. Puisque les récifs coralliens se trouvent en majorité dans les eaux de pays en voie de développement, ce sont les populations les plus démunies qui seront les plus touchées.



Amazonie

Image

La fréquence des incendies d’origine naturelle augmente en Amazonie à cause des périodes de sécheresses plus intenses et plus longues que connaît cette immense région du monde. Par conséquent, l’avenir de nombreuses espèces de plantes déjà rares en Amazonie est sérieusement menacé. Les scientifiques avancent que si le réchauffement climatique continue à ce rythme, 43 % des espèces végétales de l’Amazonie auront disparu dans 80 ans.



Papouasie Nouvelle-Guinée

Image

L’extraordinaire biodiversité tropicale des montagnes de la Papouasie Nouvelle-Guinée ainsi que ses grands récifs coralliens souffriront des conséquences du réchauffement climatique mondial. Parmi les maux qui les attendent, citons la montée du niveau de la mer, le réchauffement de l’océan et du climat en général, des vents irréguliers et des saisons de pluie modifiées. Certains impacts sont déjà perceptibles. En 1997-98, l’ensemble de l’île a connu une sécheresse importante et de petits foyers d’incendie se sont rapidement propagés dans les forêts sèches et inflammables, avec des conséquences dramatiques sur la vie sauvage.



Népal

Image

Les glaciers du monde entier sont en train de reculer à grande vitesse. La fonte des glaciers dans la chaîne de l’Himalaya en Inde, au Népal et en Chine causera des inondations et des avalanches. Alors que le climat se réchauffe et que l’eau de la fonte des glaciers disparaît, la productivité de l’agriculture dépend de cet apport en eau de source. Cela constitue une menace pour un sixième de la population du monde qui vit dans les vallées des grands chaînes de montagnes.



Chine

Image

Environ 10 % de la population mondiale, soit 643 millions de personnes, vit près des côtes. Les zones côtières sont menacées par la montée des eaux, qui devrait augmenter au cours du siècle jusqu’à 6 m, selon les plus pessimistes. Le long des côtes, les villes, l’agriculture, les moyens de subsistance et les infrastructure seront touchés. La Chine fait partie des 10 pays qui compte le nombre le plus important de personnes menacées par la montée du niveau des océans.




Congo

Image

Les populations vivant près de l’équateur risquent de subir d’importants changements climatiques qui se traduiront sous forme de précipitations causant des inondations et des cycles de sécheresse. Ceci aura un effet négatif sur la production locale, notamment dans le secteur agroalimentaire des régions sub-équatoriales





Source des textes et photos : http://lachaineverte.fr.msn.com/images/ ... id=6482040
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3369
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Messagepar raphaël » Jeudi 31 Janvier 2008 21:36

Très intéressant et alarmant ce sujet merci nico.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6405
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Messagepar Id65 » Samedi 02 Février 2008 23:17

C'est un véritable trésor que perdrait la planète. Merci Nico
Id65
 
Messages: 234
Enregistré le: Dimanche 04 Novembre 2007 13:06
Localisation: Barbazan Debat (65)

Messagepar Antoine » Samedi 02 Février 2008 23:39

Merci beaucoup nico : sujet passionnant et malheureusement alarmant :cry:

Tous ces dangers sont connus mais, hélàs, j'ai bien l'impression que l'on ne fera rien d'efficace pour lutter contre.
Antoine
 
Messages: 2317
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Messagepar giradaire » Lundi 04 Février 2008 20:14

Et en plus, le plancton meurt :wink:
"L'humanité ne se définit pas par ce qu'elle crée,
mais par ce qu'elle choisit de ne pas détruire."

Edward Osborne Wilson
Avatar de l’utilisateur
giradaire
 
Messages: 1856
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 14:57
Localisation: La Rochelle

Messagepar raphaël » Lundi 04 Février 2008 21:30

J'en étais sur !!!!!!


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

et oué les gens giradaire nous a ouvert les yeux la vie sur terre vient du plancton, le plancton disparait donc la vie va disparaitre.... :cry:
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6405
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde


Retourner vers Et la flore !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement