Protéger la planète : Les effets du feu sur la faune

Aménagements paysagers en espaces zoologiques

Protéger la planète : Les effets du feu sur la faune

Messagepar nico » Mardi 04 Juillet 2006 16:43

Les effets du feu sur la faune et la flore
Image
Pour stopper un incendie, un seau d'eau suffit la première minute, mais au bout de dix minutes, il faut une tonne d'eau. La vitesse de propagation peut aller de 20 à 50 mètres par minute selon le vent et le type de végétation.

LES EFFETS DEVASTATEURS D'UN INCENDIE DE FORÊT
Le feu est l'un des éléments naturels les plus destructeurs et les animaux et les plantes qui peuplent les forêts et les prairies sont particulièrement vulnérables.
Un incendie peut faire rage pendant des semaines et détruire sur d'immenses espaces la flore , la faune et les habitats.
Même si le feu se déclenche naturellement , le réchauffement de la planète et certaines activités humaines , comme l'exploitation du bois , en ont augmenté les risques.

Image

Des promeneurs imprudents
55% des départs de feu ont une origine indéterminée. C'est souvent l'imprudence ou la négligence de promeneurs qui est en cause. Les peines encourues vont jusqu'à dix ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

Image

Qu'est-ce qu'un feu de forêt ?
On parle d'incendie de forêt lorsque le feu concerne une surface minimale d'un hectare d'un seul tenant et qu'une partie au moins des étages arbustifs et/ou arborés (parties hautes) est détruite. Un incendie est un phénomène qui échappe au contrôle de l'Homme, tant en durée qu'en étendue.

Pour qu'il y ait inflammation et combustion, trois facteurs doivent être réunis, chacun en proportions convenables : un combustible, qui peut être n'importe quel matériau pouvant brûler, une source externe de chaleur (flamme ou étincelle) et de l'oxygène, nécessaire pour alimenter le feu.

Quels sont les combustibles d'un feu de forêt ?
La forêt, dans son intégralité, doit être considérée comme un combustible potentiel. Les flammes peuvent en effet parcourir indifféremment la végétation vivante (branches, feuilles) ou morte (aiguilles, arbres morts sur pied), tout comme les infrastructures humaines implantées en zone
forestière.

Les incendies concernent, outre les forêts au sens strict, des formations subforestières de petite taille :

- le maquis est une formation fermée et dense, poussant sur un sol siliceux
- la garrigue est une formation plutôt ouverte, poussant sur un sol calcaire
- les landes sont des formations sur sols acides, assez spécifiques de l'ouest de la France (Vendée, Bretagne), composées de genêts et de petits arbustes


Carte des régions françaises les plus touchées par les incendies de forêt de 1992 à 1998.
Image

Graphique des surfaces brûlées en France de 1976 à 2001
Image

les principaux incendies forestier en france
- 20 août 1949- Cestas- (Gironde)- 140 000 ha détruits -82 morts.
- 23 et 24 août 1986 -Massif du Tanneron (Bouches-du-Rhône)-7 000 ha détruits-1 mort et 200 personnes intoxiquées ou blessées- 150 habitations détruites.
- du 31 mars au 1er avril 1990-Saint-Aubin-de-Médoc et Carcans-(Gironde)-5 636 ha détruits.
- du 25 au 28 juillet 1997-Marseille (Bouches-du-Rhône)-4 650 ha détruits, dont environ 3 500 ha pour l'incendie des massifs de
l'Étoile et du Garlaban
- 25 juillet 1997 -Septèmes-les-Vallons (Bouches-du-Rhône)-3450 ha détruits
- 24 août 2000 -Vivario (Haute-Corse)-3902 ha détruits.

Image


Les atteintes à l'environnement
L'impact d'un feu de forêt sur la faune et la flore est lié à son intensité et à l'intérêt biologique que présentent les espèces concernées.

Un incendie a des conséquences immédiates (modification du paysage, disparition d'animaux ou végétaux, parfois appartenant à des espèces rares), mais également à plus long terme, si l'on considère les temps nécessaires à la reconstitution des biotopes. Parmi la faune, les reptiles et animaux rampants sont les plus touchés, car ils ne peuvent fuir les flammes comme les oiseaux et le gibier.

Les conséquences sur les sols sont déterminées par la quantité d'humidité qu'ils contiennent et la présence de matières organiques. Ils peuvent être affectés par une perte d'éléments minéraux comme l'azote, mais le principal problème est la dégradation de la couverture végétale. Elle peut être à l'origine d'un accroissement du ruissellement, d'où un risque d'érosion important.

Enfin les paysages subissent d'importantes modifications, soit par l'absence de végétation, soit par la présence de nombreux arbres calcinés. Le reboisement permet de cicatriser un paysage en reconstituant des masses vertes, mais les ambiances originelles des forêts sont très difficiles à
restaurer.

Des opérations de reboisement peuvent être envisagées dans une logique de gestion durable. Elles ne sont pas systématiques, mais permettent de reconstituer les paysages en diminuant l'impact visuel, ou d'éviter une érosion des sols. Pour le reboisement, des peuplements moins combustibles, par leur structure et leur composition, sont privilégiés.


COMMENT AGIR ?
En forêt ou dans les bois par temps sec :
- Ne fumez pas.
- Ne faites pas de feu , attention aux barbecues , même s'ils sont autorisés.
- Ne laissez pas vos ordures sur place et enlevez celles que vous trouvez : le verre et autres détritus peuvent alimenter un départ de feu.
- Prévenez les pompiers a la moindre fummée suspecte.

source photos et textes :
http://www.prim.net/
wikipedia.org
http://www.sp-var.com
http://www.linternaute.com
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3388
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Messagepar nico » Mardi 04 Juillet 2006 18:51

autant pour moi , dans la dernière phrase , vous lirez " fumée "
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3388
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Messagepar nico » Mercredi 12 Juillet 2006 17:54

Juste pour vous dire que je n'ai pas oublié cette rubrique et que ce n'était pas le dernier sujet , le manque de temps ne me permet pas de longues heures d'ordi et je tiens a terminer mon comte rendu sur bâle avant toutes autres choses.
Donc a très bientôt pour une nouveau sujet " protéger la planète :P
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3388
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Messagepar Le Fossa » Mercredi 12 Juillet 2006 19:26

Sachez tout de même que le feu est l'un des éléments essentiels de la regénération continuelle des paysages dits de garrigues, de maquis, de forêts de pins d'Alep, de suberaies et d'Yeuseraies, dans les régions méditérranéennes.

Mais, comme il y a de plus en plus d'habitations, le feu est devenu un très grand ennemi.
Le Fossa La priorité des Zoos: La conservation!
Avatar de l’utilisateur
Le Fossa
 
Messages: 1454
Enregistré le: Mercredi 27 Juillet 2005 19:16


Retourner vers Et la flore !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement