Parc des Oiseaux

Parc des Oiseaux

Messagepar AnimauxEtZoos » Samedi 12 Mai 2018 11:30

J'ai profité de l'Ascension pour visiter un parc qui me faisait envie depuis longtemps : le Parc des Oiseaux. Je vais donc réalisé un compte-rendu en texte mais je vais rajouter quelques photos des animaux. Si vous voulez un compte-rendu complet, je vous invite à lire celui de ZooPassion: http://zoospassion.com/zoos_europe/zoos ... seaux.html. Je suis arrivé au parc vers 10 heures et demie, pas mal de monde faisait la queue pour entrer malgré le ciel gris.

Après avoir passé l'entrée en bois, que j'ai d'ailleurs bien aimé, nous arrivons devant un petit étang, qui accueille des classiques flamants roses des Caraïbes. Parmi les trois groupes de flamants du parc, c'était le plus actif et le plus intéressant car ils confectionnaient leurs nids. Une passerelle traverse leur enclos. Nous arrivons devant la maison des oiseaux, actuellement fermée.Nous avons alors le choix de partir à gauche ou à droite. Je décide de partir à droite pour voir la volière du Pantanal. Nous trouvons des maisonnettes en forme d'oeufs qui ont un rôle très intéressant :elles présentent des animations présentant le département de l'Ain. En effet, le parc est partenaire avec ce département. Après les maisons sur l'Ain, une petite volière pénétrante présente des oiseaux africains.

Image
Barge rousse / Barge à queue noire

Image
Gris du Gabon

Image
Image
Courlis corlieu / Courlis cendré

Image
Outarde canepetière

A la sortie de cette volière, nous nous retrouvons en face d'une zone pédagogique avec des toiles sur les différentes menaces pesant sur les mammifères et sur différents lieux menacés. A mon sens, c'est un des points forts de ce parc : la pédagogie. Après avoir consulté les panneaux, un bâtiment sert de nursery. Elle était vide à part quelques canetons. Après la nursery, nous entrons à nouveau dans un bâtiment. C'est la maison des toucans. C'est une des parties que j'ai préféré, principalement pour la beauté des espèces qu'elle abrite. La première volière,semblable aux autres, est agrémentées
de troncs et des quelques plantes et elle accueille une des raretés du parc : le toucan montagnard. Cette espèce n'est présentée que d'en un autre parc européen. La deuxième volière présente une cohabitation de toute les couleurs puisque un toucanet à croupion rouge et un araçari de Beauharnais. La troisième volière, qui est également la plus grande, des toucans toco. Laa volière d'après est de nouveau consacrée à un araçari de Beauharnais. Les deux dernières volières présentent deux espèces incroyables : les coracines chauves et les rares coqs de roche du Pérou.

Image
Toucan montagnard

Image
Image
Araçari de Beauharnais

Image
Toucanet vert

Image
Image
Toucan toco

Image
Image
Coracine chauve

Image
Image

Dès la sortie du bâtiment, nous nous retrouvons dans la volière de contact du Pantanal. Elle est assez grande et abrite plusieurs échassiers sud-américains. On peut regretter peut-être que l'allée de cette volière soit en planches de bois et non en substrat un peu plus naturel.

Image
Image
Image
Spatule rose

Image
Image
Image
Ibis rouge

La suite bientôt :D
"Tout animal vivant doit rester libre, mais l'homme est responsable de tout animal qu'il a apprivoisé ou qui a perdu la possibilté de vivre libre."
Pierre Challandes
AnimauxEtZoos
 
Messages: 241
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Parc des Oiseaux

Messagepar Thibaut » Samedi 12 Mai 2018 11:57

Très joli ! C'est un parc qui m'attire vraiment en plus !
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 793
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Parc des Oiseaux

Messagepar AnimauxEtZoos » Dimanche 24 Juin 2018 10:29

Parallèlement à la volière du Pantanal, une série de petite volière au fonds en pierres constitue la "Cité des Perroquets". Comme son nom l'indique, cette zone abrite une multitude d'espèces de perroquets. Malgré les volières très simples, c'est toujours plaisant de voir ces beaux oiseaux aux couleurs multiples.

Image
Image
Image
Cacatoès noir

Image
Cacatoès des Philippines

Image
Cacatoès nasique

Image
Image
Aras hyacinthe

Image
Kookabura

Image
Kéa

A la sortie de la "Cité des Perroquets", une butte en pierre volcanique, où un panneau "Crique des Manchots" est planté, attise la curiosité. En effet, le sol rouge et les nombreuses fougères mettent le visiteur dans l'ambiance de la crique. Dans la montée de cette butte, il y a sur la droite un enclos bien végétalisé pour des nandous de Darwin.w
Tout en haut de la butte, un premier point de vue donne sur la totalité de l'enclos des manchots de Humboldt. L'enclos, est composé d'un bassin qui ressemble plus à une piscine, et d'une grande zone de nidification en herbe sur plusieurs niveau. En descendant de la butte par un petit chemin, une zone en aqua-vision permet d'observer les manchots nager. Un chemin traverse l'enclos, d'un côté le bassin, et de l'autre la zone de nidification. Les manchots passent sous le chemin pour passer d'une partie à l'autre.

Image
Image
Manchot de Humboldt

Image
Paon bleu ( se baladant dans l'enclos des manchots )

Les voisins des manchots ne sont autre que les condors des Andes. Ils vivent dans une grande volière où de grands arbres sont plantés. Cette volière marque la fin de la "Crique des Manchots". La zone suivante a comme thème la pampa. Le premier enclos, est en faite une mare hébergeant des flamants du Chili et des kamichis à collier. En face, une île héberge un couple de grues antigone. La femelle couvait un oeuf. Le chemin longe ensuite une plaine où cohabitent des nandous et des anatidés.

Image
Flamant du Chili

ImageImage
Grue antigone

Juste avant la plaine des nandous, un chemin mène dans la nouvelle zone : le Bush australien. Le premier enclos est un vaste étang qui est le le lieu de vie de pélicans à lunettes et de cygnes noirs. Suite à cet enclos, un premier point de vue permet d'observer le vaste enclos des kangourous géants, des kangourous roux et des émeus. Un bâtiment à thème pédagogique permet d'informer le visiteur sur les divers animaux australiens et permet de marquer le début de l'enclos de contact avec les wallabys. Le visiteur reste sur le chemin et les wallabys ont accès à une vaste zone de retrait. Le chemin longe également l'enclos des kangourous et des émeus. A la sortie de l'enclos de contact, des cases australiennes servent d'abris aux wallabys. Un sas à la sortie de l'enclos de contact marque l'entrée dans une volière de contact où vivent plusieurs espèces d'oiseaux australiens. Le chemin tourne en rond autour d'une mare. Après cette volière, deux enclos plantés d'arbres et traversés d'une rivière sont les lieux de vies de casoars.

Image
Ibis d'Australie

Image
Aigrette à face blanche

Image
Image
Casoars à casque
"Tout animal vivant doit rester libre, mais l'homme est responsable de tout animal qu'il a apprivoisé ou qui a perdu la possibilté de vivre libre."
Pierre Challandes
AnimauxEtZoos
 
Messages: 241
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Parc des Oiseaux

Messagepar AnimauxEtZoos » Dimanche 01 Juillet 2018 11:35

Après être sorti du "Bush australien", je me suis empressé de manger un hot-dog, pour me rendre au spectacle des oiseaux. Les gradins se situent au bord du lac, derrière la "Cité des perroquets". Le spectacle est simple mais très intéressant . En effet, les soigneurs présentent juste les oiseaux en les faisant voler d'un côté des gradins à l'autre. Vers la fin du spectacle, des pélicans volent au dessus du lac. C'est vraiment un moment que j'ai aimé.

Image
Ara hyacinthe

Image
Grue Couronnée

En longeant le lac dans la direction de la tour panoramique, une volière de contact permet au visiteur de nourrir des loris, sachant que le pot de nectar coûte 1 euro je crois.
J'ai donc passé mon chemin pour me rendre vers la vallée des rapaces. Une galerie derrière un snack permet d'observer des hiboux grands-duc et des chouettes leptogramme . A le sortie de cette galerie, un sas marque l'entrée dans la volière des vautours. Ici, plusieurs espèces de vautours, des milans et des ibis chauves cohabitent.

Image
Ibis chauve

Image
Vautour moine

Suite à la volière, un long chemin mène à la volière alpine, abritant un couple de gypaètes barbus. Ils vivent dans une petite volière que j'ai trouvé insuffisante pour cette espèce. Le seul point positif que j'ai retenu de cette volière alpine, c'est la pédagogie. En effet, elle donne un grand nombre d'informations sur le gypaète et notamment sur la réintroduction de l'espèce. Un chemin mène ensuite à la nouvelle zone : "L'Afrique en Mosaïque". Les premiers animaux de cette zone sont des secrétaires ( un couple ). Ils vivent dans une volière permettant à ces oiseaux de se dégourdir les pattes. La pédagogie est encore très développée. A la suite de cette volière, une plaine sableuse abrite des autruches, des pélicans blancs et des grues couronnées. En longeant le chemin, une cascade descend dans un étang où vivent des flamants nains. A la droite de cet étang, une petite plaine héberge des ibis sacrés, des grues royales, des bucorves du Sud et des grues du Paradis. J'ai assisté à un drôle de spectacle. Un bac de poussins morts était mis à la disposition des bucorves. Plusieurs hérons sauvages se trouvaient dans l'enclos. C'est alors qu'une fois le bucorve servi, les hérons se sont précipités sur le bac et ont presque avalés tous les poussins. Je ne savais pas que les hérons mangeaient des poussins. Un chemin fait ensuite le tour de l'enclos pour prendre de la hauteur. La nouvelle grande volière africaine est la prochaine étape de "l'Afrique en Mosaïque". Elle abrite des oiseaux de différents pays africains sans vraiment de cohérence géographique si ce n'est l'Afrique. Un chemin longeant les bords de la volière permet d'observer des tantales ibis, des ombrettes africaines, des becs-ouverts africains, des hérons goliaths et des ibis falcinelles. Le sol de la volière est tout en sable sauf une petit partie en herbe.

Image
Pélican blanc

Image
Ibis sacré

Image
Tantale ibis

Image
Ibis falcinelle

Un marque la fin de la grande volière, mais le début d'un nouvelle ! En effet, une deuxième volière de contact abrite des touracos violet, des pigeons de Madagascar, des colious rayés et des foudis rouge. A mon grand désarroi, je n'ai pas vu les touracos. La volière est tout en longueur mais assez végétalisé et avec des murs en pierre, permettant aux oiseaux de nicher dedans. A la sortie de cette volière, un point pédagogique informe le visiteur sur l'Afrique en général et la vie des paysans en Afrique. Pour conclure cette zone, une belle île végétalisée est le lieu de vie de deux jabirus d'Afrique et ,probablement maintenant, celui des makis cattas aussi. Je ressors de cette zone avec un avis assez mitigé. La volière des sagittaires et l'île des jabirus m'ont donné la meilleure impression. Quant à la grande volière, elle m'a clairement déçu, principalement à cause de la pauvreté en végétation et au manque de cohésion géographique.

Image
Foudi rouge

Image
Jabiru d'Afrique

Après être sorti de "l'Afrique en Mosaïque", une série de volière assez grandes et densément végétalisées forment "la Terre des Calaos". Comme son nom l'indique, cette zone abrite diverses espèces au nombre de 5 : le calao papou, le calao festonné, le calao rhinocéros de Java, le calao tarictic et le calao charbonnier.

Image
Calao papou

Image
Calao festonné

Image
Image
Image
Calao rhinocéros de Java

Image¨
Calao tarictic

Image
Calao charbonnier

Après cette série de volières, un énorme héberge un magnifique groupe de pélicans frisés. Sur la gauche de cet étang, une cabane présente des coqs-de-roche péruviens dans une loge. Je ne les ai malheureusement pas vus. En longeant la loge des coqs-de-roche, une petite volière de contact sans aucune végétation abrite des podarges. Dans la même volière, une baie vitrée permet d'observer des roussettes. Un sas marque le début de la volière ayant comme thématique la jungle tropicale. Elle abrite une multitude d'espèces originaires de la jungle venant de différents continents. La volière est densément végétalisée ce qui rend la promenade agréable.

Image
Image
Pélican frisé

Image
Spatule blanche (?)

Image
Goura de Sheepmaker

En revenant vers l'entrée, le visiteur entre dans une petite maison qui est enfaite une des raisons de ma visite. C'est en faite là que vivent les seuls colibris de France. Ils vivent dans une série de 6 terrariums bien végétalisés. Chaque terrarium abrite un colibri. A savoir que l'espèce de colibri présentée est le colibri falle vert. Suite à ces terrariums, une autre pièce sert de volière de contact intérieure. Elle est densément végétalisée et héberge plusieurs espèces d'oiseaux nectarivores et notamment un colibri. Le visiteur sort alors de cette pièce et découvre à travers une petite vitre les coulisses de cette maison où d'autres colibris sont élevés.

Image
Image
Colibris falle vert

Pour conclure, le Parc des Oiseaux est un parc très agréable à visiter, notamment grâce au cadre qui est magique. La plupart des enclos, volières sont de bons niveau malgré quelques "points noirs". Le parc présente quelques raretés, mais pas assez à mon avis pour un parc spécialisé dans les oiseaux.
"Tout animal vivant doit rester libre, mais l'homme est responsable de tout animal qu'il a apprivoisé ou qui a perdu la possibilté de vivre libre."
Pierre Challandes
AnimauxEtZoos
 
Messages: 241
Enregistré le: Dimanche 04 Septembre 2016 13:36

Re: Parc des Oiseaux

Messagepar Baomer » Lundi 02 Juillet 2018 15:37

J'aime beaucoup ce parc, malgré que leur nouveauté m'ait un peu déçu. Je tiens juste à souligner que tes photos pélicans frisés sont magnifiques !
Baomer
 
Messages: 217
Enregistré le: Mercredi 29 Juillet 2015 10:14


Retourner vers Photographier en espace zoologique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

Tigre en mouvement