Rapport de stage

Proposition de lieux de stage, partage d'expériences vécues...

Re: Rapport de stage

Messagepar Therabu » Vendredi 22 Mai 2015 8:13

Lupast a écrit:Merci beaucoup pour partager vos réflexions et avis ! J'ose d'ailleurs en abuser en vous posant une autre question :

Quelles espèces pourraient correspondre à ces mots de M. Emmanuel Mouton " petite espèce menacée de disparition ayant un fort capital de sympathie auprès du grand public" ?


Il suffit de regarder le plan de collection de Calviac :
Grosso modo : callitrichidés, lémuriens, marsupiaux, poudou auquel on peut ajouter les petis carnivores (panda roux, mangoustes, mustelidés), écureuils

Comme le dit Okapi je ne suis pas sur que cette définition soit celle à suivre pour définir un plan de collection. L'aspect "fort capital de sympathie" exclut de fait la majorité des rongeurs, des passereaux mais aussi et surtout des reptiles, amphibiens et insectes. Précisément là où l'élevage en captivité s'est révélé être le plus efficace mais où les parcs manquent d'investissement.
Et si l'on se restreignait à cette définition, les réussites qu'ont connu les zoos avec les grands ongulés ou certains gros oiseaux comme les vautours n'auraient peut être pas existé.

Il serait peut être intéressant de construire le plan de collection en prenant en compte le type de menace qui pèse sur l'espèce et si le zoo est à même d'y remédier. Plusieurs espèces courantes en captivité sont absentes de leur milieu naturel. L'élevage en zoo est bien plus efficace pour sauver une espèce qui a disparut de son milieu (chasse, maladie) qu'une espèce qui perd son habitat.
Therabu
 
Messages: 3155
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Rapport de stage

Messagepar raphaël » Vendredi 22 Mai 2015 11:03

okapi a écrit:Le point qui fâche: c'est plus facile de "vendre" une créature fourrée aux grands yeux qu'un crotale ou un crapaud! C'est la part d'ombre des zoos qui savent bien que le visiteur veut du doux et du charmant et pas du pustuleux ou du suintant...


Oui et non, okapi et Therabu, je pense qu'il y a des espèces qui attirent le public, et d'autres qui ne l'intéressent pas du tout, comme les faisans sauvages par exemple ou les petits passereaux, qui plaisent seulement aux passionnés.
Mais dans " petite espèce menacée de disparition ayant un fort capital de sympathie auprès du grand public" je pense qu'on peut inclure des reptiles (même si ils n'existent scientifiquement plus) et des amphibiens ! Il suffit de voir l'impact médiatique de l'Aquarium du Bugue depuis qu'il a accueilli des serpents et des alligators.
Les animaux qui font peur ou qui impressionnent, ça marche plutôt pas mal. Les invertébrés attirent moins, c'est sûr, mais les grenouilles ou un beau serpent... Dans beaucoup de parc, la peluche "serpent" qui s'enroule fait partie des tops de ventes.
Après, il y a l'animal, et il y a la façon de le vendre, de le mettre en valeur, par la publicité, ou même l'enclos.
C'est ça aussi le plan de collection, réfléchir à tout ça. Une espèce pas très jolie, discrète et sans grand intérêt pour le visiteur, on peut la mettre éventuellement en cohabitation dans un enclos avec un animal qui plait.
Pour prendre l'exemple de Calviac, les canards de Meller et les sarcelles de Bernier vivent dans les grandes volières pénétrables avec les lémuriens. Certains visiteurs les repèrent et s'amusent de leur présence, mais il est clair que la photo d'un de ces anatidés sur un dépliant ne les aurait pas fait venir. Il n'empêche que ces deux oiseaux sont très menacés et correspondent à des programmes de conservation des zones humides malgaches.

Pour chaque espèce, je pense qu'il faut une raison à sa présence, et une bonne raison. Il n'y a pas de honte, à mon sens, à présenter quelques animaux sympas qui vivent en groupe et qui sont actifs tout le temps, même s'ils ne sont pas menacés, dans une zone où on trouve d'autres espèces plus rares mais discrètes. Je pense par exemple à des animaux comme les maras ou les wallabies. Et tout dépend toujours comment c'est fait.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Rapport de stage

Messagepar okapi » Vendredi 22 Mai 2015 15:30

En fait, le synonyme de Plan de collection, c'est "sens": quel est le sens de cet assemblage forcé, foncièrement humain dans son désir d'accumulation et de classement, dans un espace donné? La juxtaposition d'animaux captifs est le point de départ du concept de zoo et c'est a posteriori qu'on essaie de lui donner un sens supplémentaire en "habillant" la détention en plan d'élevage. Mais la finalité reste la même: un équilibre rentable entre des "anonymes" et des "blockbusters" et tout le reste, en gros, n'est que littérature. Mais l'axe d'un plan de collection devrait être plus qu'une justification par défaut et la mixité d'espèces associée à des zones climatiques pourrait être une bonne solution pour justifier la protection d'un écosystème dans son ensemble plutôt qu'au travers d'une seule espèce forcément déconnectée pour le visiteur moyen.
okapi
 
Messages: 11813
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Rapport de stage

Messagepar raphaël » Dimanche 24 Mai 2015 17:04

C'est bien ça : prenons toutes les espèces de la Grande volière sud-américaine de Doué, et mettons les dans des volières unispécifiques le long d'une allée. Le sens n'est plus du tout le même. Un zoo, c'est avant tout de l'émotion, ce qui va permettre tout le reste derrière : la réflexion, l'apprentissage, voire l'action.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Précédente

Retourner vers Stages et volontariats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement